fermerclose

Pierre-Théodore Verhaegen et l'ULB

Pierre-Théodore Verhaegen est né à Bruxelles le 5 septembre 1796. Avocat près de la cour d'appel de Bruxelles, il est bourgmestre de Watermael-Boitsfort, et enseignera le droit au sein de l'Université libre de Bruxelles, dont il sera le premier président du conseil d'administration.

L'État belge naît en 1831. Trois universités d'état existent alors dans le pays: Gand, Liège et Louvain. Bruxelles, bien que capitale, est dépourvue d'enseignement universitaire. Lorsque l'épiscopat décide en 1834 de fonder une université catholique à Malines, siège de l'archevêché, la réaction du monde libéral belge est immédiate.

C'est Pierre-Théodore Verhaegen, avocat et franc-maçon, qui donne l'impulsion nécessaire à la création de l'Université libre de Belgique - qui deviendra en 1842 "de Bruxelles"- pour faire contrepoids à l'université dite catholique et ainsi "combattre l'intolérance et les préjugés".
Soutenue par les loges maçonniques, subsidiée par la Ville de Bruxelles et par la Province de Brabant, l'ULB a pour objectif de former des élites indépendantes du pouvoir de l'Église. Profondément anticléricale, l'institution n'est pourtant ni anticatholique, ni areligieuse. C'est le cas de Pierre-Théodore Verhaegen, qui affirme: "L'homme ne peut être digne des fonctions que Dieu lui a confiées dans la nature que par le libre développement de la pensée. La pensée, c'est son domaine, élément, sa vie."

fermer la fenêtre

Le 18 novembre, c'est la fête à Théodore!

L'ULB fête sa naissance et célèbre son fondateur Pierre-Théodore Verhaegen.

Au programme de la journée:

  • 8h: Café et croissants - ULB – Salle Dupréel, 44 avenue Jeanne, 1050 Ixelles

  • 8h30: Départ des autocars

  • 9h: Dépôt de fleurs au Tir National (Poteau des fusillés), rue Colonel Bourg – 1030 Bruxelles
    Dépôt de fleurs au cimetière de Bruxelles sur la tombe de Théodore Verhaegen – 1140 Bruxelles

  • 11h: Dépôt de fleurs au monument Groupe G et au monument en hommage aux victimes de la barbarie, Campus Solbosch – Square Groupe G – 1050 Bxl
    Dépôt de fleurs aux monuments Théodore Verhaegen et Francisco Ferrer

  • 11h45: Départ des autocars vers l’Hôtel de Ville

  • 12h30: Séance commune ULB-VUB– dans la Salle gothique de l’Hôtel de Ville, à l'invitation de Monsieur Yvan Mayeur, Bourgmestre de la Ville de Bruxelles

  • 13h30: Verre de l’amitié dans la Salle des Milices de l’Hôtel de Ville

  • Dès midi, les étudiants de l’Association des Cercles étudiants de l’ULB et de la Brussels Studenten Genootschap de la VUB se rassembleront également sur la Place du Grand Sablon.

  • À 16h, les autorités académiques se joindront aux étudiants à l’occasion du cortège piéton qui parcourra la distance séparant le Sablon de la Place de la Bourse aux sons des fanfares estudiantines.
    Cette journée permet à la Communauté universitaire de témoigner de sa fidélité à l’esprit des fondateurs de notre université et de sa reconnaissance à ceux qui l’ont servie au travers des difficultés de son histoire.

Une toute nouvelle version du cortège étudiant bruxellois

Afin de rendre le cortège encore plus convivial, les associations étudiantes, organisatrices du cortège étudiant, ont complètement revu la formule de leurs festivités.

L'annulation du cortège de la Saint-Verhaegen de l'an dernier en raison de la menace terroriste n'avait pas découragé les étudiants. Elle avait plutôt stimulé leur inventivité et mené à un investissement massif des bars du centre de Bruxelles. Cette commémoration "clandestine" a lancé une réflexion sur ce qu'était fondamentalement la Saint-Verhaegen et ce à quoi elle devrait ressembler: un événement fort, engagé, à l'occasion duquel les étudiants sont rassemblés dans le centre de leur ville.

C'est dans cette optique que les cercles ont repensé les festivités de la Saint-Verhaegen. Le programme proposé pour cette nouvelle édition se veut l'expression non seulement d'une volonté de retourner vers l'essentiel de cette célébration mais également de revaloriser l'initiative d'une jeunesse engagée.

De 8h à midi auront lieu comme chaque année les commémorations officielles, moments privilégiés pour célébrer les personnalités qui ont contribué à construire l’identité de nos universités.

Dès midi, les étudiants prendront possession de la place du Grand Sablon. Mais contrairement aux années précédentes, ce ne seront pas des camions, mais des tentes qui habilleront le Sablon. Un village, composé de différents stands, décorés comme le veut la tradition folklorique, s’étendra sur toute la place bruxelloise. Cette nouvelle dynamique permettra non seulement de mettre en valeur les fresques satiriques des étudiants, mais surtout de privilégier un moment de partage avec la communauté universitaire.
À 16h, les autorités académiques se joindront aux étudiants à l’occasion du cortège piéton qui parcourra la distance séparant le Sablon de la Place de la Bourse aux sons des fanfares estudiantines.

Sortie d’urgence, virez à droite.

Cette année, l’ACE (Association des cercles étudiants) et la BSG (Brussels Studentengenootschap) ont choisi pour thème de la Saint-Verhaegen « Sortie d’urgence, virez à droite ». "Il s’agit, expliquent-ils, d’inviter les étudiants à se questionner sur les réactions prises dans l’urgence face aux défis sociétaux actuels, et de l’adéquation de celles-ci aux principes de démocratie et d’ouverture prônés par les deux Alma Mater. En effet, le nationalisme radical, le rejet de l’autre et du différent ainsi que l’amalgame gagnent du terrain, alors qu’une crise migratoire sans précédent se déroule à nos portes, que l’Europe perd de sa cohésion et que les inégalités sociales se creusent.

À travers ce thème, nous souhaitons associer aux festivités de la Saint-Verhaegen un engagement étudiant, toujours plein de critique, de dérision ou de sérieux, à propos du radicalisme global et de l’extrémisme des positions qui semblent dessiner la société actuelle. En s’unissant ainsi joyeusement en ville, les étudiants donnent déjà un symbole fort, celui d’une solidarité toujours renouvelée, d’une entente entre l’ULB et la VUB, et d’une volonté inébranlable de profiter de leur jeunesse, malgré des mesures sécuritaires de plus en plus restrictives."

Des étudiants engagés : une quête sociale au profit, cette année, d’Enfants du monde - le 14 novembre

Cela fait bien longtemps désormais que les passants et automobilistes traversant Bruxelles se sont habitués à voir déambuler pendant une semaine, de jeunes étudiants récemment baptisés, à la recherche d'une petite dringuelle.

En revanche, ce que peu savent c'est qu'en 1939, l'Association Générale des Étudiants (précurseur de l'actuel organisateur, l'Association des Cercles Étudiants) modifie le déroulement de la Saint Verhaegen, remplaçant le cortège habituel par une vaste collecte de fonds destinée aux familles de soldats engagés dans le second conflit mondial. Cette action, fortement représentative des valeurs d'engagement de l'ULB, aura pour impact plusieurs années plus tard, l’instauration d'une quête sociale.

Cette année encore, l’expérience se prolonge. C’est l'association belge "Enfants du monde", aidant plus de 15 pays en voie de développement, qui a été choisie pour en bénéficier. Entièrement constituée de bénévoles, cette ASBL répond de façon urgente ou ponctuelle à des projets profitant à l'enfance déshéritée, souvent au niveau de l'enseignement, de l'environnement et des soins de santé.

En pratique, le lundi 14 novembre 2016, des étudiants de tous horizons, baptisés ou non, se déploieront dans les rues de Bruxelles de 8h à 20h. Qu'ils soient à la Gare d'Etterbeek, sur le Boulevard Général Jacques, au carrefour Delta ou Avenue Louise, ces étudiants seront reconnaissables grâce aux tabliers blancs ou aux pennes qu'ils arboreront fièrement.

St-V, Saint Verhaegen, Théo pour les intimes... Besoin d'infos sur Pierre-Théodore Verhaegen?... Ou envie d'être incollable sur l'historique de la fête de la Saint-V?pdf