PAI "Role of developmental processes in the virulence oh human pathogens: from molecular mechanisms to novel therapeutic targets"

Coordonné par l'Université de Gand, ce PAI s'intéresse aux mécanismes de développement des micro-organismes pathogènes tels que les bactéries Staphyloccus aureus, Escherichia coli et Brucella abortus et le champignon Candida albicans.

Partenaire du pôle, le Laboratoire de Génétique et de Physiologie bactériennes (Faculté des Sciences) - Laurence Van Melderen - étudie principalement le phénomène de persistance chez les bactéries: grâce à ce mécanisme qui est provoqué par un stress, les bactéries entrent en état de « dormance »; certains gènes provoquent un ralentissement de leur métabolisme. Conséquence ? Les bactéries résistent aux antibiotiques qui agissent généralement sur des cellules en division. Ce phénomène serait notamment responsable de certaines infections chroniques.

Le PAI implique des équipes de l'UGent, de l'ULB - Laurence Van Melderen, IBMM, Faculté des Sciences -, de la KULeuven, des FUNDP, de l'UCLouvain et de l'UoM (US).

Site web

Laurence VAN MELDEREN

Faculté des Sciences

fax 02 650 97 70,

Campus de Charleroi - Gosselies (Biopark)

ULB CP300, rue des Professeurs Jeener et Brachet 12, 6041 Charleroi (Gosselies)