PAI "Tolerance and resistance to parasite infection: trypanosomatidae as paradigm"

Parasite responsable de la maladie du sommeil chez l'homme et du nagana qui dévaste le bétail africain, le trypanosome a la capacité de « changer de manteau », entendez de modifier très régulièrement ses molécules de surface et ainsi d'échapper à la vigilance de notre système immunitaire. L'homme a acquis la capacité d'éliminer certaines souches de ce parasite, mais les trypanosomes gambiense et rhodesiense ont déjoué cette défense et sont donc toujours capables d'infecter l'homme.

Ce PAI vise à mieux comprendre les interactions entre ce parasite sanguin et son hôte. Plusieurs avancées marquantes ont déjà été réalisées lors des PAI précédents.

Coordinateur du PAI « 2012 », le Laboratoire de Parasitologie moléculaire (Faculté des Sciences) - Benoit Vanhollebeke - se focalise plus particulièrement sur le rôle des apolipoprotéines dans notre immunité. Le groupe tente également de comprendre comment certains animaux parviennent à contrôler le parasite sans développer de maladies secondaires à l'infection, comme c'est le cas chez l'homme.

Le PAI implique quatre partenaires qui ont déjà collaboré lors du précédent PAI: l'ULB - IBMM, Faculté des Sciences -, la VUB, l'Institute of Tropical Medicine (Antwerp) et le Ludwig Maximilian University Munich (Germany). Les expertises de ces partenaires sont ici renforcées par l'arrivée d'un groupe supplémentaire de l'Institute of Tropical Medicine et d'un groupe de l'Université d'Orléans (France).

Benoît VANHOLLEBEKE

Cellule Parasitologie moléculaire

Campus de Charleroi - Gosselies (Biopark)

ULB CP300, rue des Professeurs Jeener et Brachet 12, 6041 Charleroi (Gosselies)