PAI "Molecular and cellular mechanisms of electrical excitability"

Certains types cellulaires présentent la caractéristique de générer des événements électriques; c'est notamment le cas du cœur qui se contracte ou des neurones qui transmettent l'information grâce à ces impulsions électriques.

Ces mécanismes d'excitabilité cellulaire sont au cœur du PAI: les chercheurs vont étudier ces mécanismes dans le système nerveux - dont les pathologies sont la principale cause de morbidité actuelle - et dans le cœur - responsable de pathologies qui peuvent souvent conduire à une mort subite et qui sont une des premières causes de mortalité-.

Leur objectif est bien sûr, en comprenant mieux les mécanismes moléculaires, d'arriver à des avancées thérapeutiques, voire à la mise au point d'un médicament. Pour ce faire, les chercheurs s'intéressent plus particulièrement aux canaux ioniques et à leur relation avec l'excitabilité des cellules. Ils étudieront ce lien à la fois dans des conditions « normales » (sujet sain) et dans des conditions pathologiques (arythmie, épilepsie, maladie de Parkinson…).

Le Laboratoire de Neurophysiologie - Serge Schiffmann, Faculté de Médecine ULB - est un nouveau partenaire dans ce PAI. Il apporte une double expertise en lien avec la maladie de Parkinson. D'une part, une expertise sur le rôle des populations de neurones dans le réseau de noyaux de la base : un type de neurones, affecté dans la maladie de Parkinson, présente un processus d'excitabilité autonome spécifique mais on ignore quels sont les canaux responsables de cette activité. D'autre part, le Laboratoire de Neurophysiologie va étudier le rôle de certains canaux ioniques récepteurs à neurotransmetteurs dans ce réseau en conditions normales et dans le cas de cette maladie. Par ailleurs, le Laboratoire de l'ULB a développé des compétences expérimentales novatrices utiles à l'ensemble du programme de recherches, à la fois en transgénèse conditionnelle (les chercheurs sont capables d'activer l'expression d'un gène ou inactiver un gène dans une population de neurones spécifiques) et en approche comportementale (ils établissent des corrélations entre mécanismes moléculaires et comportements chez l'animal).

Coordonné par la KULeuven, le réseau implique des équipes de la KULeuven, de l'ULB - Laboratoire de neurophysiologie -, de l'ULg, de l'UGent, de l'UHasselt, de l'UMCU (Nl), de l'University of Bristol (UK), du JL Univ. Giessen (D) et de l'INSERM UM 915 (F).

Serge SCHIFFMANN

Faculté de Médecine

tel 02 555 6407, fax 02 555 4121,

Campus Erasme

ULB CP601/20, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles