PAI "Belgian medical genomics initiative"

La génomique est l'étude des gènes et de leur expression au niveau des cellules et des tissus sains et pathologiques. La génomique est devenue centrale dans la recherche (bio)médicale translationnelle. La biotechnologie permet aujourd'hui l'étude d'un grand nombre de patients. Des plateformes technologiques permettent notamment le séquençage du génome (des gènes) humain à grande vitesse mais également l'archivage dans chaque cellule ou tissu ou organe du corps de tous les transcripts (transcriptomics) et protéines (proetinomics) de ces gènes qu'il s'agisse d'individus sain ou de patients malades.

La bioinformatique est désormais un outil essentiel pour traiter les millions de données générées par ces études génomiques, transcriptomiques ou protéomiques, et dès lors est devenue indispensable pour la compréhension des mécanismes physiologiques et pathologiques intervenant dans le développement des maladies. Un tel environnement de recherche nécessite la collaboration d'une grand nombre d'équipes de chercheurs (cliniciens, cliniciens-chercheurs, biologistes, généticiens, mathématiciens, informaticiens, logisticiens et ingénieurs en bioinformatique) au sein d'un même réseau de manière à mieux partager les connaissances et les avancées technologiques de plus en plus rapides.

Cette recherche permet aujourd'hui la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques nécessaires à l'élaboration des traitements (dits biologiques) dans beaucoup de maladies inflammatoires, dans les cancers, mais aussi dans les maladies métaboliques comme l'obésité et le diabète. La recherche translationnelle génère également de plus en plus de facteurs/marqueurs moléculaires préventifs et pronostiques de ces maladies mais aussi de réponse au traitement. A l'avenir, ces informations issues de la recherche translationnelle génomique seront de plus en plus intégrées dans la prise de décision clinique diagnostique et thérapeutique mais auront aussi un impact éthique, légal et politique auxquel la société doit se préparer.

Coordonné par l'ULg, ce PAI réunit des équipes expertes sur de nombreux aspects et questions de la génomique médicale. Parmi celles-ci, un groupe de l'ULB de Denis Franchimont, Département de Gastroenterologie (Prof. Jacques Devière), Hôpital Erasme, Faculté de Médecine -, qui étudie plus particulièrement les gènes de susceptibilité et leurs interactions dans le développement des maladies inflammatoires du tube digestif (particulièrement la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse) mais s'investit également dans l'élaboration de grandes banques génomiques dans les maladies inflammatoires du foie (hépatites) et du pancréas (pancréatites), et les cancers colorectaux sporadiques et héréditaires. Le réseau compte aussi des chercheurs de la KULeuven, de l'UCL, de l'UGent, de l'UA, du LUMC (Nl) et du QIMR (AU).

Denis FRANCHIMONT

Hôpital Erasme

tel 02 555 3712,

Campus Erasme

ULB CP572/10, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles