Joint Research Groups

Les Joint Research Groups ULB-VUB rassemblent des chercheurs des deux universités actifs autour d’une thématique de recherche commune, c’est-à-dire une thématique qui comprend plusieurs projets de recherche liés, des doctorats, mémoires, ou publications. Une telle collaboration stratégique au sein d’un JRG ULB-VUB vise à renforcer la position des deux partenaires dans leur domaine de compétence et de produire des contributions disciplinaires et interdisciplinaires.


Les Joint Research Groups ULB-VUB constituent:

  • des centres de recherche de haut niveau pour l’échange et la coopération scientifique et technologique;

  • des plateformes pour la mobilité et la formation en recherche;

  • des pôles de connaissance, expertise et – dans certains cas – d’équipement et d’infrastructure;

  • des transferts de technologie et de connaissances pour un impact fort sur la société, l’économie, le secteur non marchand, la gouvernance, ou le public dans son ensemble.


Projets actifs:

BBRG: Brussels (Bio)Pharmaceutical Analysis Research Group

Partenaires VUB: Y. Vander Heyden (GF_FARM), D. Mangelings (GF_FARM), Ann Van Eeckhaut (C4N).
Partenaires ULB: P. Van Antwerpen, Jean-Michel Kauffmann, Caroline Stevigny et& Kris De Braekeleer (Pharmacognosy, Bioanalysis and drug discovery, Faculté de Pharmacie),


Les biomédicaments sont une catégorie de nouvelles molécules médicamenteuses en plein essor. Avec de nouvelles stratégies de synthèse permettant de ralentir le métabolisme rapide des peptides et avec une démocratisation des nouvelles technologies de formulation et d’administration, les médicaments à base de peptides sont de plus en plus populaires. Par conséquent, il est de plus en plus important de savoir identifier et analyser les biomarqueurs correspondant à différentes maladies.

L’élaboration de méthodes d’analyse permettant de quantifier les peptides et les biomarqueurs présents dans un liquide biologique revêt donc une importance cruciale. De la préparation des échantillons à leur analyse par chromatographie ou électrophorèse, suivant diverses modalités de détection, de nombreuses difficultés doivent être résolues pour permettre une analyse détaillée. À cette fin, des méthodes d’analyse seront mises au point suivant différentes techniques qui permettront de comparer le potentiel de différentes approches de détection, par exemple la spectrométrie de masse ou la détection électrochimique. Une approche rationnelle sera enfin définie pour l’analyse des données obtenues.



BDRP: Brussels Diabetes Research Pole

Partenaire VUB: H. Heimberg (GF_PATH)
Partenaire ULB: D. L. Eizirik (ULB Center for Diabetes Research, Faculté de Médecine)


Le pôle bruxellois de recherche sur le diabète étudie les mécanismes intervenant dans les dysfonctionnements, la mort et la régénération des cellules bêta pancréatiques de patients atteints de diabète, et recherche également de nouveaux biomarqueurs permettant l’imagerie des cellules bêta :

  • Imagerie des cellules bêta à l’aide de nouveaux biomarqueurs, d'anticorps "nanobodies" spécifiques et de la technique d'imagerie SPECT-CT;

  • Identification et caractérisation de composés phytochimiques synthétiques augmentant la masse des cellules bêta et évitant la mort de celles-ci chez les patients atteints de diabète;

  • Mort, dédifférenciation et régénération des cellules bêta chez les patients atteints de diabète;

  • Création de cellules iPSC afin d’étudier les formes monogéniques de diabète.



BIGE: Brussels Institute for Geochemical Techniques in Earth Sciences

Partenaire VUB: Ph. Claeys (WE_DSCH)
Partenaire ULB: N. Mattielli (G-Time, Faculté des Sciences)


L’objectif principal du BIGE est de renforcer les activités de recherche portant sur le développement des méthodes d’analyse pour mesurer la composition élémentaire et isotopique des phases minérales et d’autres substances terrestres et extraterrestres. Plusieurs programmes de recherche sont en cours:

  • (1) la première piste de recherche se concentre sur les origines et l’évolution du système solaire et sur la formation des planètes telluriques (PAI "Planet Topers");

  • (2) la deuxième piste de recherche se penche sur l’utilisation d’isotopes (de plomb et de strontium) pour étudier des substances géoarchéologiques (céramiques, os). Des recherches menées en collaboration avec les groupes SURF et MARI de la VUB ainsi qu’avec l’Université d’Oxford;

  • (3) la troisième piste de recherche cherche à découvrir les origines des particules en suspension et des poussières présentes dans la neige dans la Terre de la Reine-Maud (nord-est de l’Antarctique) (projet de recherche Belspo "CHASE").



BURN: Combustion and Robust optimization

Partenaire VUB: F. Contino (IR_MECH)
Partenaire ULB: A. Parente (ATM, Ecole Polytechnique de Bruxelles)


[Site web]

Le groupe de recherche BURN, qui étudie la combustion, inclut le département d’aéro-thermo-mécanique (ATM) de l’École polytechnique de Bruxelles et le département d’ingénierie mécanique (MECH) de la VUB. Les domaines de recherche du BURN sont liés aux nouveaux vecteurs énergétiques et aux nouvelles technologies de conversion de l’énergie ; son objectif est de contribuer à la mise au point de technologies flexibles, efficaces et écologiques qui nous permettront de nous adapter à un paysage énergétique en constante évolution nécessitant des solutions sures, économiques et respectueuses de l’environnement.



BuS: Bulk and Surface Engineering of Materials

Partenaire VUB: A. Hubin (IR_MACH)
Partenaire ULB: F. Reniers (CHANI, Faculté des Sciences)


Ce groupe commun de recherche a pour vaste domaine d’activité l’étude et l’ingénierie des matériaux. Il vise plus précisément à renforcer et à élargir les nombreuses collaborations qui existent actuellement entre les deux institutions en cette matière.

L’originalité de ce groupe tient au fait qu’il mène des recherches sur les propriétés des matériaux à la fois en surface et en profondeur, étant donné qu’il est indispensable de créer des liens entre ces deux domaines pour mettre au point des matériaux innovants. Ces recherches étudient de plus une "troisième dimension", à savoir l’interface entre un matériau et la couche fonctionnelle déposée à sa surface. Les traitements de surface mettent en jeu des procédés secs et humides, mis en œuvre à des pressions allant de la pression atmosphérique à l'application ultravide. De plus, les recherches menées sont de nature à la fois fondamentale et appliquée. Notre philosophie est en effet que ces deux dimensions sont plus que complémentaires dans le domaine des sciences des matériaux. La connaissance théorique du développement des microstructures est essentielle à la création de produits innovants à long terme, tandis que la recherche appliquée, en plus d’ouvrir la voie à de nombreuses possibilités de financement, permet la mise au point de produits directement utilisables par l’industrie (y compris en faisant passer les procédés de laboratoires à l’échelle industrielle).



CHsB: Brussels Research Centre for Construction Histories

Partenaire VUB: I. Wouters (IR_ARCH)
Partenaire ULB: B. Espion (BATir, Ecole Polytechnique de Bruxelles)

[Site web]


Les membres du CHsB mettront en commun leur expertise pour étudier des sujets importants dans le domaine de l’histoire du bâtiment. Quatre pistes de recherche proposées pourront bénéficier de l’environnement de recherche interdisciplinaire ULB/VUB:

  • les acteurs de la construction;

  • l’histoire des matériaux de construction, des techniques de construction et des structures;

  • le transfert de connaissances en matière de construction;

  • l’histoire de la construction en tant que discipline scientifique: collaborations et définition du domaine.



CURB: Critical Urban Research Brussels

Partenaire VUB: D. Bassens (Cosmopolis)
Partenaire ULB: M. Van Criekingen (IGEAT, Faculté des Sciences), Geoffrey Grulois (Louise, Faculté d’Architecture)

Le CURB vise à renforcer les liens entre les chercheurs de l’ULB et de la VUB dans le domaine des sciences urbaines, afin d’approfondir les collaborations existantes et de favoriser les débats sur de nombreuses questions urbaines, tant dans le monde académique qu’au-delà. Les thèmes de prédilection du CURB incluent (entre autres) : le renforcement des communautés et la cohésion sociale dans les quartiers à (très) forte diversité ; la recherche prospective concernant notamment la mixité fonctionnelle des zones urbaines et la réappropriation des friches industrielles ; l’influence de l’urbanisme sur la participation citoyenne et l’État ; les inégalités de développement à l’échelle urbaine (notamment la polarisation, la gentrification et la relégation urbaine) ; la géographie des élites économiques et des pôles de services de pointe ; les futures politiques de transports à l’aide de l’entrepreneurialisation des politiques urbaines ; l’exploitation des espaces urbains à des fins touristiques. Par l’intermédiaire de ces différents thèmes, le groupe mènera également une réflexion sur le sens de la notion de critique pour les chercheurs en sciences urbaines



DEGO: The Politics of democratic Governance

Partenaire VUB: K. Deschouwer (ES_POLI)
Partenaire ULB: E. Van Haute (CEVIPOL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales)


Le thème de recherche central de ce groupe commun de recherche sera l’analyse de la gouvernance démocratique, y compris la participation politique, la représentation politique, les partis politiques et les élections. Nous analysons ces processus suivant une démarche comparative à différents niveaux de gouvernance.


The planned collaboration focuses on the common core theme of our research, i.e. the analysis and evaluation of democratic governance, in particular processes of political participation and representation, political parties and elections (Belgian, comparative and European level). That includes the continuation of collaborative projects on the evolution of party organizations, party membership, strategic voting, the evolution of electoral systems, the impact of electoral systems on representational roles, the analysis of voting behavior (in particular personal voting and strategic voting).



GRAM L1 versus L2: Learning, teaching and describing French L1 & L2

Partenaire VUB: M. Pierrard LW
Partenaire ULB: D.Van Raemdonck (Centre de recherche en linguistique LaDisco, Faculté de Lettres, Traduction et Communication)



IB²: Interuniversity Institute of Bioinformatics in Brussels

Partenaire VUB: W. Vranken (WE_DBIT)
Partenaire ULB: G. Bontempi (Machine Learning Group, Faculté des Sciences)

[Site web]


L'objectif de l'(IB)² est de rassembler des groupes de recherche de la VUB et de l'ULB spécialisés dans l'analyse bioinformatique d'importants volumes de données, associées aux sciences "-omiques", au sein d'un laboratoire interuniversitaire et interfacultaire (médecine, sciences et sciences appliquées de l'ULB et de la VUB). L'(IB)² a pour ambition de devenir à terme une structure d'excellence scientifique reconnue à l'échelle nationale et internationale.


TLes missions de l'(IB)² sont les suivantes:

  • Mettre au point et exploiter des systèmes bioinformatiques et biostatistiques à grande échelle, en vue d'une meilleure compréhension des mécanismes physiologiques et pathologiques en jeu au sein des organismes vivants;

  • Favoriser la collaboration interdisciplinaire et interuniversitaire pour la recherche en bio-informatique, en proposant un espace de recherche, de rencontre, de collaboration et de conférences, ainsi qu’une infrastructure informatique performante incluant le centre de calcul VUB/ULB;

  • Permettre le transfert de technologies au moyen de dispositifs de formation, d’enseignement, d’innovation et de collaboration.



IMMU: Immunologie

VUB partner: J. Vanginderachter (WE_DBIT)
ULB partner: O. Leo (Institut interfacultaire d’Immunologie, Facultés de Médecine et de Science)


Les recherches communes porteront sur le rôle et le fonctionnement des macrophages et des cellules dendritiques in vivo dans le micro-environnement tumoral, chez la souris et l’homme. À plus long terme, les recherches visent à optimiser l’immunothérapie anti-cancer en activant la présentation des antigènes et en inhibant les mécanismes d’immunosuppression dans le micro-environnement tumoral.


Objectifs spécifiques:

  • Tester l’effet de certains indicateurs environnementaux (lymphopénie, hypoxie) sur le fonctionnement des cellules dendritiques et des macrophages infiltrés dans les tumeurs;

  • Caractériser le rôle des cellules de Kupffer dans le développement des métastases hépatiques colorectales;

  • Identifier les mécanismes moléculaires qui sous-tendent le fonctionnement des lymphocytes T régulateurs et leur capacité à moduler le fonctionnement des cellules dendritiques et des macrophages;

  • Utiliser les cellules dendritiques comme plateforme pour apporter des antigènes tumoraux sous une forme immunogène.



JRG: Joint Dissipative Solitons Group

Partenaire VUB: K. Panayotov (Engennering/Applied Physics and Photonics, TONA-IR)
Partenaire ULB: M. Tlidi (Optique Non-Linéaire Théorique, Faculté des Sciences)


Les structures localisées font partie de la catégorie des structures dissipatives, découvertes il y a 50 ans par Ilya Prigogine. Elles ont été observées dans de nombreux systèmes non linéaires tels que les systèmes biologiques, hydrodynamiques et optiques. En optique et en physique des lasers, ces structures se manifestent sous la forme de brèves pulsations qui peuvent soit être stationnaires, soit se propager le long d’une cavité. Elles font l’objet d’une attention croissante en raison de leurs applications potentielles pour encoder ou stocker des informations sur tous types de supports optiques ainsi que dans des mémoires optiques au sein d’appareils utilisant de la fibre optique.

Avec ce projet, nous menons des études théoriques et expérimentales sur la formation de structures localisées au sein de la technologie de semiconducteurs la plus avancée, à savoir les diodes laser à cavité verticale émettant par la surface. Nous avons démontré le caractère vectoriel des solitons en raison, d’une part, de leur degré de liberté en termes de polarisation et, d’autre part, des dynamiques complexes induites par la rétroaction différée. Un élargissement de ces travaux à la production de "light bullets" (structures localisées spatiotemporelles) est en cours.



THEA: Theatricality and the Real

Partenaire VUB: K. Tindemans (LW_SKAR)
Partenaire ULB: K. Vanhaesebrouck (ReSIC, Faculté de Lettres, Traduction et Communication)

[Site web]


Le groupe commun de recherche THEA vise à construire des ponts (paradigmatiques, théâtraux, politiques) entre les pratiques artistiques, la recherche artistique et la recherche scientifique, dans les domaines du théâtre, de la représentation, et de la théâtralité. Cette approche transversale implique des liens épistémologiques et méthodologiques étroits avec l’intermédialité, l’ethnographie et la théorie du discours. L’axe central de recherche au sein de ce groupe porte sur la tension entre la théâtralité (l’objet de la recherche est donc plus large que le théâtre au sens strict) et le réel. Les pratiques théâtrales à la fois historiques et contemporaines constituent notre champ d’études. Les thèmes centraux de notre groupe de recherche pourraient être décrits de la manière suivante: (1) l’entrelacement des pratiques performatives et documentaires (dans une perspective historique et contemporaine), (2) la théâtralité, les manifestations culturelles et les réalités urbaines (Bruxelles en tant qu’icône de la glocalisation postmoderne, les villes d’États dits "défaillants" telles que Kinshasa, le métissage culturel au Brésil, etc.), (3) les représentations intermédiales de la tension entre la théâtralité et le réel, et (4) la corporalité et l’interculturalisation.

THEA est une initiative commune de recherche menée par l’ULB, la VUB et le RITCS (département d’arts dramatiques et de techniques audiovisuelles de l’Erasmushogeschool Brussel). THEA encadre à la fois des projets artistiques et de recherche scientifique soutenus par le FWO, le FNRS, le conseil de la recherche du RITCS, Innoviris et d’autres organisations similaires; le groupe organise par ailleurs régulièrement des séminaires internes de recherche et collabore avec diverses institutions culturelles telles que le Kaaitheater, le KVS et bien d’autres.