L'ULB participe aux:

L'ULB est active au sein du Brussels Studies Institute

Région de Bruxelles-capitale

En termes d'emplois directs, l'université constitue à Bruxelles, avec son hôpital académique, le premier employeur régional, avec plus de 7000 équivalents temps-plein, dont 4000 à l'université même et 3000 à l'hôpital académique. En termes d'emplois indirects, elle joue un rôle majeur à travers la présence de ses 24000 étudiants, et l'organisation de très nombreuses réunions scientifiques et colloques internationaux.

Mais surtout, l'ULB joue un rôle clef en faveur de l'innovation dans les grands domaines définis par la Région de Bruxelles-capitale: santé, technologies de l'information et de la communication, et développement durable. Elle s'implique également dans la programmation FEDER 2014-2020

L'Interuniversity Institute of Bioinformatics in Brussels, (IB)2 est un institut de recherche interdisciplinaire, créé par l'ULB et la VUB et réunissant à Bruxelles des groupes de recherche des deux universités issus des Facultés de Médecine, Sciences et Polytechnique. (IB)2 a pour mission de répondre aux besoins biomédicaux de traitement de données issues de séquençages d'ADN par des solutions informatiques innovantes.

Dans le domaine de la santé également, et en particulier de la recherche clinique, l'ULB coordonne la plateforme stratégique Clinicobru, visant à soutenir la professionnalisation et l'amélioration de la recherche clinique réalisée au sein du réseau des trois hôpitaux universitaires bruxellois (Erasme, UZ Brussel, Saint-Luc).

En sciences sociales, les chercheurs de l'ULB, réunis à ceux de la VUB et des FUSL au sein du Brussels Studies Institute, alimentent la réflexion des décideurs politiques et des acteurs socio-économiques sur les défis, notamment démographiques, qui attendent la Région, et ils contribuent à définir ses priorités stratégiques.

Les collaborations entre l'ULB et la VUB se prolongent également au travers de projets conjoints comme des thèses de doctorat en cotutelle, des "joint research groups", des projets de recherche ou plateformes technologiques communs. Ces dynamiques permettent de rassembler les forces de la recherche et de lutter contre la compétition et la fragmentation des ressources en région bruxelloise. Les projets visent principalement à mettre en commun les ressources et expertises des deux Universités, ce qui permet de réaliser de réelles économies d’échelle, de développer une synergie productive et de mettre sur pied des projets de plus grande ampleur.

L’ULB a inauguré en mars 2016 la Maison des Sciences Humaines (MSH), une structure interfacultaire d'accueil et de soutien à la recherche en sciences humaines et sociales. Plus d'une centaine de chercheurs en font partie, réunis autour d'un même objet de recherche : les hommes et la société. Centrée sur la recherche fondamentale, la MSH souhaite être attentive aux problèmes concrets de notre société et à l'actualité et prête à fournir conseils et avis aux mondes politique, socio-économique ou culturel.