ARC "Theoretical and experimental approaches to surface reactions: from molecular dynamics to chiral induction"

Les surfaces de certains métaux peuvent servir à convertir des réactifs en produits grâce au phénomène bien connu qu'est la catalyse. Comprendre les processus de la catalyse au niveau des surfaces à l'échelle de la molécule contribue à résoudre certains problèmes majeurs de société comme la pollution atmosphérique ou la production de matières respectueuses de l'environnement.

Le projet "Theoretical and experimental approaches to surface reactions: from molecular dynamics to chiral induction" vise à acquérir une compréhension approfondie des phénomènes associés à la formation et à la rupture de liaisons chimiques entre molécules et surfaces métalliques; étapes nécessaires pour entrevoir une transformation chimique par voie catalytique. Pour ce faire, des études sur des petites molécules (par exemple le monoxyde de carbone (CO) et les oxydes d'azote (NOx)) seront menées expérimentalement par des techniques modernes d'analyse chimique et de microscopie à résolution atomique. Elles seront supportées par des modèles théoriques couvrant dans leurs approches plusieurs ordres de grandeurs dans les échelles de temps et de taille. Dans un second volet du projet, il est prévu d'étudier l'influence des paramètres structurels et énergétiques régissant l'adsorption de molécules chirales, plus complexes, telles que des acides aminés sur des surfaces nanostructurées.

L'ARC associe des équipes de la Faculté des sciences de l'ULB via Thierry Visart de Bocarmé du Service de Chimie Physique des Matériaux pour les aspects expérimentaux et Daniil Kosov du Service de Physique des Systèmes Complexes et Mécanique Statistique pour les aspects théoriques du projet.