ARC "Globalisation, recompositions socioculturelles et revendications politiques en monde musulman"

Directrice du CECID, le centre d'étude de la coopération internationale et du développement, Firouzeh Nahavandi est professeur à l'ULB depuis plus de 20 ans et s'intéresse à tout ce qui touche le monde musulman, en particulier en Iran. En 2011, elle s'étonne de l'engouement médiatique autour des révoltes tunisiennes et égyptiennes, alors que d'autres mouvements de contestation similaires avaient bénéficié d'une couverture médiatique réduite. Et la chercheuse de citer le "mouvement vert", ces manifestations, de la jeunesse iranienne en particulier, suite à la réélection contestée du président Ahmadinejad en 2009 et où les dernières nouvelles, vidéos et photos s'échangeaient déjà via Twitter.

C'est le point de départ de cette ARC, consacrée aux revendications politiques et aux formes de contestation au sein du monde musulman. Les équipes comparent différents pays et mouvements pour tenter d'expliquer les différences observées et voir quel est l'influence de la religion dans les stratégies déployées. Le groupe du CECID étudie le rôle des femmes dans l'apparition de nouvelles formes de contestation en Egypte et en Iran. Un groupe du Centre d'étude de la vie politique (Cevipol) s'intéresse aux mobilisations armées au Caucase du Nord, également musulman. Enfin, une équipe du Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC) s'informe sur les mouvements sociaux du Burkina Faso.

Le projet rassemble ainsi toutes les formes de contestation (mouvements non-conventionnels, armés et sociaux) sur plusieurs continents et consolide l'expertise de l'ULB dans l'étude du monde musulman, basée sur le CECID et l'école doctorale thématique en développement.


Firouzeh NAHAVANDI

Faculté de Philosophie et Sc. sociales

tel 02 650 3450, fax 02 650 3521,

Campus du Solbosch

ULB CP124, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles