ARC "Formation de phases en "film mince" par des semiconducteurs critaux liquides: compréhension fondamentale des processus physiques et chimiques"

L'objectif principal du projet "Formation de phases en "film mince" par des semiconducteurs critaux liquides: compréhension fondamentale des processus physiques et chimiques" est d'atteindre une compréhension fondamentale des paramètres chimiques et physiques conduisant à la formation de phases en film mince.

Récemment les chercheurs de l'ULB ont observé, pour un dialkyloligothiophène cristal liquide, une phase thermodynamiquement stable qui ne se rencontre qu'à l'interface avec un substrat solide mais sur une large plage de température. Une telle phase en film mince diffère de celles précédemment décrites pour des composés rigides, tel que le pentacène, formant des phases cristallines. Dans le cas du pentacène, il s'agit de polymorphisme induit par une surface. Sa phase en film mince est thermodynamiquement instable car une perturbation du système conduit à sa transformation en un polymorphe plus stable et qui existe aussi en masse. A contrario, la phase en film mince observée coexiste en équilibre soit avec une phase smectique soit avec une phase isotrope. Les dialkyloligothiophènes sont parmi les semiconducteurs organiques les plus étudiés, notamment comme composés actifs dans des transistors à effet de champ. Dans ceux-ci, les charges électriques se déplacent à l'interface avec la couche diélectrique, c'est-à-dire là où les phases en film mince sont présentes. Les phases en film minces des semiconducteurs organiques cristaux liquides sont à l'heure actuelle méconnues en dépit de leur importance pour le transport de charges électriques dans les transistors à effet de champ.

L'ARC s'intègre dans le cadre du projet FP7-ONE-P coordonné par Yves Geerts (Faculté des Sciences, ULB).