ARC "Fondements théoriques des transformations de données"

Les méthodes formelles constituent un ensemble de modèles et outils mathématiques pour analyser les systèmes informatiques. asées sur la théorie de la logique mathématique et la théorie des automates, elles ont été appliquées avec succès, notamment à la vérification automatique des systèmes de contrôle, c'est-à-dire aux systèmes informatiques dont le but premier est de contrôler d'autres dispositifs (matériels ou logiciels).

Toutefois, les abstractions mathématiques utilisées pour modéliser et vérifier les systèmes de contrôle ne conviennent pas aux systèmes centrés sur le traitement de données (bases de données, traitement de flux, etc.). Pour modéliser de tels systèmes, il est crucial de fournir des outils mathématiques adéquats, qui prennent en compte les aspects transformations entre les données d'entrée et de sortie des programmes, plutôt qu'uniquement les propriétés liées à leur flux de contrôle. Alors que les méthodes formelles, et notamment la théorie des langages, ont longtemps visé à modéliser et à analyser des ensembles d'exécutions de systèmes informatiques de contrôle, la recherche s'est nettement moins intéressée au défi scientifique d'élaborer une théorie mathématique riche sur les transformations, prenant en compte les deux aspects, contrôle et données.

L'objectif de ce projet est donc de faire progresser les fondements de la théorie des transformations de données et d'étudier ses applications à l'analyse de systèmes complexes centrés sur les données.



Emmanuel FILIOT

Faculté des Sciences

tel 02 650 5827,

Campus de la Plaine

ULB CP212, boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles