ARC "Characterization of Foregut Cancer Initiation and Development"

Le cancer de l’œsophage est actuellement le 8e cancer le plus fréquent dans le monde, avec 450.000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année. Très agressif, ce cancer est associé à un faible taux de survie : seuls 5 à 15% des patients sont toujours en vie après cinq ans. Par ailleurs, le syndrome de Barrett augmente de 50 fois le risque de développer un adénocarcinome, la forme la plus fréquente de cancers de l’œsophage en Occident.

Pour réduire efficacement la mortalité des patients, il est nécessaire de mieux comprendre l’origine moléculaire de ces maladies. C’est le but de ce projet ARC mené par Benjamin Beck à l’IRIBHM : le chercheur et ses collègues vont étudier le développement des adénocarcinomes chez la souris au moyen d’analyses transcriptionnelles et épigénétiques. Le chercheur confirmera ensuite ses observations sur des cellules et échantillons d’origine humaine. Si les résultats sont bons, l’équipe tentera de mettre au point des modèles knock-out in vitro et in vivo pour identifier les acteurs moléculaires jouant un rôle clé dans la formation des tumeurs.

Ces travaux sont nécessaires pour développer de nouvelles approches diagnostiques, de traitement et de prévention du cancer de l’oesophage.


Benjamin BECK

Faculté de Médecine

tel 02 555 3015,

Campus Erasme

ULB CP602, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles