Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Laurent TALBOT (Chargé de cours - 2012)

Parcours

L'accent chantant et ensoleillé de Laurent Talbot ne laisse aucun doute : il provient du sud-ouest de la France ! " De la Gascogne ; plus précisément du Gers ", précise-t-il. Né en 1963, habitant d'Auch, où il a suivi ses études primaires et secondaires, il a ensuite migré tout près, à Toulouse, pour obtenir son diplôme de l'école Normale et devenir instituteur primaire. " J'ai ensuite cumulé mon poste d'instituteur avec des cours que je dispensais à des instituteurs en formation, entre 1983 et 1997. Puis je suis devenu inspecteur, poste occupé durant 5 ans années durant lesquelles j'ai repris une formation moi-même, et passé un master à l'Université de Toulouse, en sciences de l'éducation, puis un doctorat que j'ai décroché en 1997. "

C'est aussi à l'université de Toulouse qu'il débutera sa carrière d'enseignant-chercheur ensuite. Mais Bruxelles et son université semblent avoir des atouts plus convaincants que le soleil du Midi… " Je connaissais l'ULB par mes contacts lorsque je travaillais à Toulouse ; j'ai travaillé avec la cellule 'Practice', en voyage d'étude. J'ai beaucoup travaillé avec des chercheurs de l'ULB ; je connaissais la qualité de leurs travaux dont les thèmes étaient proches des miens, ce qui favorisait les rencontres et les échanges. Aussi, lorsqu'une place s'est libérée, j'ai décidé de postuler. Un nouveau challenge s'offrait à moi ! "

Ce qui passionne notre chercheur, ce sont les pratiques d'enseignement de l'école maternelle à l'enseignement supérieur, en particulier face à l'hétérogénéité des populations d'élèves et d'étudiants et aux difficultés d'apprentissages rencontrées par certains élèves au sein d'une classe. " Comment enseigner devant un panel d'enfants aux possibilités, aux origines et parcours différents ? Comment les enseignants peuvent-ils faire pour être efficaces pour tous ces enfants ? Quels sont les variations et les invariants dans les enseignements pour ces publics bigarrés ? Ce qui implique aussi une réflexion non seulement sur l'organisation de l'enseignement au niveau politique, mais aussi sur les compétences des enseignants et leurs pratiques évaluatives. " Laurent Talbot considère que le métier d'enseignant est de plus en plus difficile, non seulement du fait des différences croissantes entre les élèves ou les étudiants, mais aussi du fait de leur comportement… " C'est pourquoi je crois que les enseignants ont de plus en plus besoin d'aides et de considération. "

Les cours qu'il dispense à l'ULB portent également sur les processus d'enseignement, d'apprentissage et d'évaluation. " Je m'intéresse à la manière dont les professeurs enseignent. " Installé en Belgique depuis le mois d'octobre seulement, Laurent Talbot doit encore prendre ses marques, comprendre les institutions responsables de l'enseignement, l'organisation des réseaux, des statuts des écoles en Belgique, ce qui n'est pas une mince affaire.

C'est son amour pour les enfants qui a guidé vers l'enseignement cet ancien animateur de colonies et de centres de vacances. Et c'est son envie d'offrir à ces élèves un avenir prometteur à travers la connaissance qui l'a guidé vers la recherche.

Contacts

Laurent TALBOT

Fac des Sc. psycho. et de l'Éducation

tel 02 650 5458,

Campus du Solbosch

ULB CP135, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles