Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Birthe FAHRENKROG (Chargé de cours - 2009)

Parcours

Birthe Fahrenkrog est allemande; elle a grandi au nord de l'Allemagne, dans une petite ville du nom de Preetz, près de Kiel dans le Schleswig-Holstein. Elle a obtenu son diplôme en chimie à l'Université d'Hambourg en Allemagne. Elle finit sa thèse de doctorat en biologie cellulaire au Biozentrum de l'Université de Bâle, en Suisse, en 1999.

Après des séjours de post-doctorat à Heidelberg (Allemagne) et au Biozentrum de Bâle, elle devient " independent group leader " au Biozentrum en 2003.

Fin 2009, elle intègre l'ULB et plus précisément l'Institut de biologie et de médecine moléculaires au cœur du Biopark Charleroi Brussels South. Ses recherches se centrent sur le noyau cellulaire et plus spécifiquement sur les complexes formant les pores nucléaires. Elle crée le Laboratoire de biologie du noyau à l'IBMM, Faculté des Sciences.

Dès le début de sa carrière de chercheuse, Birthe s'est orientée vers la structure et la composition des complexes formant les pores nucléaires (NPCs, Nuclear Pore Complexes). Les NPCs servent d'intermédiaires pour tout le trafic entre le noyau et le cytoplasme des cellules d'interphase eucaryotique. Au fil du temps, la chercheuse découvre que les composants de ces NPCs, les nucléoporines, ont souvent des fonctions supplémentaires, différentes de celles de transport, et ce particulièrement dans les mitoses (ndlr : divisions cellulaires).

Ces fonctions non-conventionnelles des nucléoporines sont vraiment son centre d'intérêt principal. Dans cette perspective, elle travaille sur trois protéines différentes. L'une d'entre elles est impliquée dans la régulation du cycle cellulaire et les deux autres semblent impliquées dans différentes formes de cancer; l'équipe recherche la fonction exacte de ces protéines dans le développement de la maladie.

Un autre sujet de ses recherches est l'apoptose - une programmation de mort cellulaire - dans la levure ; il semble que de nombreux facteurs clés observés sont typiquement organisés en mitochondries, mais dans la levure, ces protéines sont localisées dans le noyau. Bien que les éléments clés soient déjà observés et localisés, il y a bien sûr une grande différence entre les mammifères et la levure... Les recherches se poursuivent…

Elle est nommée chargé de cours temporaire en 2009.

Contacts

Birthe FAHRENKROG

Faculté des Sciences

Campus de Charleroi - Gosselies (Biopark)

ULB CP300, rue des Professeurs Jeener et Brachet 12, 6041 Charleroi (Gosselies)