Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Bram DE ROCK (Chargé de cours à titre définitif - 2010)

Parcours

A 18 ans, un conseiller en orientation lui suggère des études d'ingénieur de gestion. La maîtrise du français - alors indispensable pour faire une Ecole de commerce en Belgique - dissuade le jeune Brugeois qui entame une licence en mathématique à la KULeuven. L'étudiant aime les mathématiques mais rapidement, elles lui paraissent trop théoriques. Il entame donc en parallèle un post-graduate programme en Business Administration, enchaîne avec un master en économie et décroche en 2006 un doctorat en mathématique et en 2007 un doctorat en économie. Le tout à la KULeuven.

Ses premières recherches, Bram De Rock les effectue donc à la KULeuven, avec un thème qui l'occupe toujours aujourd'hui : les choix collectifs. " Si je vois un problème, j'aime le résoudre. C'est tellement agréable de se dire " Oui, j'y suis arrivé " ! ", s'exclame Bram De Rock tout en poursuivant, " Au-delà de cette satisfaction, ma motivation est aussi de construire des modèles économiques afin d'aider les acteurs politiques à prendre les meilleures décisions. Il y a tant de grands enjeux qui ne sont pas résolus aujourd'hui ".

En 2007, deux doctorats en poche, Bram De Rock arrive à l'ULB, comme chargé de cours. Il est nommé à titre définitif trois ans plus tard. " Enseigner les mathématiques à des étudiants en master d'économie est intéressant mais aussi un vrai challenge : il faut transmettre les bases-mêmes à des étudiants qui parfois sont peu motivés par les mathématiques perçues comme théoriques, abstraites, éloignées de leurs préoccupations ", observe le jeune professeur.

Bram De Rock poursuit aujourd'hui ses recherches au sein d'ECARES, l'European Center for Advanced Research in Economics and Statistics. En 2010, il a décroché un prestigieux ERC Starting Grant (Conseil européen de la recherche) pour son projet " A revealed preference analysis of household consumption models " (acronoyme RPH). De quoi lui permettre de créer sa petite équipe de recherche autour d'un sujet d'étude-clef : les processus de décision au sein des ménages.

Les chercheurs s'accordent pour dire que les comportements de consommation des ménages composés de plusieurs personnes ne peuvent pas être traités par une approche standard qui considère le ménage comme s'il agissait en décideur unique. L'analyse de ces comportements devrait prendre en compte les préférences individuelles (qui peuvent diverger) et le processus de décision entre membres du ménage. Ces modèles alternatifs contredisent souvent les prédictions basées sur une approche standard. Néanmoins les modèles alternatifs divergent entre eux dans leur approche du processus de décision du ménage et des paramètres pris en compte. Bram De Rock veut éviter ces discordances et développer des méthodologies de préférence révélées (RP) complémentaires qu'il testera ensuite. Avec une ambition : que cette future " boîte à outils " aide les décideurs à identifier la " bonne stratégie " pour influencer les ménages dans le sens attendu.

Habitant Bruges où il est né, Bram De Rock a un emploi du temps bien chargé et ça lui plaît. Ce père de trois enfants - de 5 ans, 3 ans et la petite dernière née en septembre 2010 - est un sportif né : football (il y joue deux fois par semaine), vélo, course... " Le sport canalise mon énergie, j'en ai besoin ", explique-t-il, " Et puis, monter 4 étages à pied et arriver en haut essoufflé me rendrait fou ! ".

Contacts

Bram DE ROCK

Faculté Solvay Brussels School - E.M.

tel 02 650 4214, fax 02 650 4475,

Campus du Solbosch

ULB CP114/04, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles