Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Caroline STEVIGNY (Chargé de cours - 2009)

Parcours

Un stage de recherche d'un mois à l'Ile de la Réunion, en quatrième année de pharmacie, pour y étudier le degré alcoolométrique de rhums locaux et des extraits de goyave donne à Caroline Stévigny le goût des voyages scientifiques et la curiosité pour les produits naturels qui ne la quitteront plus ! Toute jeune diplômée, elle accepte donc avec enthousiasme un poste d'assistant auprès d'un nouvel enseignant à l'Université catholique de Louvain spécialisé en pharmacognosie et entame un doctorat en chimie analytique appliquée aux plantes, sous la direction du Prof. Joëlle Quentin-Leclercq. Elle consacre ses investigations à une plante utilisée en médecine traditionnelle en Afrique pour en caractériser le contenu phytochimique d'une part et l'activité biologique des molécules isolées d'autre part. Elle se rend au Bénin pour recueillir les savoirs des praticiens locaux en termes de reconnaissance des plantes. La thèse est défendue en 2004.

Sa vie personnelle la conduit alors de Louvain-la-Neuve à Turin. Elle met tout en ?uvre face à cette donnée imprévue pour trouver elle-même un nouveau point de chute professionnel. Elle le découvre à l'Université du Piémont Oriental à Novara, au Laboratoire de chimie alimentaire de la Faculté de Pharmacie où elle va passer un an à faire des recherches sur la noisette, produit-phare de la région. Elle rejoint ensuite l'Université de Turin où s'est créé un poste d'assistant de recherche à la Faculté d'Agronomie (au Laboratoire de technologies alimentaires), qu'elle obtient par concours. Elle y poursuit ses travaux sur la noisette. Ses travaux réalisés sur la noisette du Piémont visent à valoriser les sous-produits issus de la noisette : caractérisation et évaluation de l'activité antioxydante des polyphénols contenus dans les différentes parties de la noisette : amande, coque, périsperme, influence de la torréfaction sur ces paramètres. Elle mène également une étude de stabilité pour une conservation optimale de la noisette (collaboration avec la Ferrero), et une étude technologique : extraction de l'huile à partir de la noisette et étude pour caractériser la facilité à se rompre de différentes sélections de noisette.

Nouveau changement de décor. Son mari, polytechnicien, est rappelé en Belgique. Tandis qu'elle hésite sur la suite de sa carrière, Caroline Stévigny reçoit l'annonce d'une vacance de poste à l'ULB dans le cadre d'un nouvel axe stratégique de l'Institut de Pharmacie - la pharmacognosie, la nutrition et la chimie alimentaire. Profil idéal vu son bagage.

Engagée en 2006 comme Chargée de cours, elle assure les travaux pratiques de biologie végétale, de pharmacognosie et de bromatologie, un cours sur les plantes médicinales, participe à des exercices transdisciplinaires, planifie des séminaires de nutrition et aide à un cours à option sur les produits naturels. Elle est rattachée à l'Unité de recherche de Pharmacognosie, Bromatologie et Nutrition Humaine dirigée par le Prof. Pierre Duez. Le laboratoire est agréé par le Ministère de la Santé publique pour réaliser des phyto-analyses. P. Duez et C. Stévigny mettent au point des monographies sur les plantes chinoises pour la Pharmacopée Européenne.

En matière de recherche, ils collaborent à l'écriture de projets européens. Ils participent à une coordination and support action (FP7) intitulée : "Good Practice in Traditional Chinese Medicine Research in the EU". Cette action mêle une trentaine de partenaires européens et chinois. Ils font également partie du comité de gestion et de recherche d'une action COST sur les radicaux libres en chimie-biologie.

L'Institut de Pharmacie de l'ULB a une longue et riche tradition de coopération avec les pays en développement. Caroline Stévigny s'y est investie d'emblée, en accueillant des doctorants étrangers. Un premier axe concerne l'Afrique (Congo, Burkina-Faso, Rwanda et Algérie). Pour le moment, un des assistants du laboratoire travaille sur un screening biologique pour chercher des substances dans des plantes congolaises qui auraient la capacité de contrer la résistance aux antibiotiques. Deux doctorantes au sein du laboratoire examinent des plantes à vertus dépigmentante ou hépatoprotectrice. Caroline Stévigny donne également cours et forme des doctorants à l'Université de Lubumbashi, dans le cadre d'un projet CUD. Une nouvelle collaboration s'ébauche avec le Vietnam et avec Madagascar. Elle donne par ailleurs des cours à l'Université della Calabria.

Sa vision du futur : elle aimerait nouer des contacts notamment avec des collègues brésiliens, renforcer ses collaborations avec Turin et Novara et poursuivre ses travaux dans le domaine alimentaire - prochain sujet, les champignons - et aussi en pharmacognosie (purification et analyse). Elle plaide pour une plus grande mobilité des chercheurs, pour l'interdisciplinarité - elle a été sollicitée tout récemment par des archéologues pour analyser des résidus végétaux - et pour une plus grande ouverture de la science vers la société, comme elle a pu l'expérimenter en Italie où les Régions, les villes et les Communes participent activement à la promotion des recherches et au dialogue chercheurs-citoyens, notamment sur les questions de l'alimentation.

STEVIGNY, Caroline, WAUTIER, Marie-Caroline, HABIB JIWAN, Jean-Louis, CHIAP, Patrice, HUBERT, Philippe, QUETIN-LECLERCQ, Joëlle - Development and validation of a high-performance liquid chromatographic method for quantification of aporphine alkaloids in different samples of Cassytha filiformis. In: "L. Planta Med. ", 70, 2004, pp. 764-770.

LOCATELLI, Monica, TRAVAGLIA, Fabiano, COÏSSON, Jean D., MARTELLI, Aldo, STEVIGNY, Caroline, ARLORIO, Marco - Total antioxidant activity of hazelnut skin (Nocciola Piemonte PGI): impact of different roasting conditions. In: "Food Chemistry", 2009 (accepted manuscript).

STÉVIGNY, Caroline, BAILLY, C., QUETIN-LECLERCQ, Joëlle - Cytotoxic and antitumor potentialities of aporphinoid alkaloids. In: "Curr. Med. Chem.-Anti-Cancer Agents", 5, 2005, pp. 173-182.

STÉVIGNY, Caroline, HABIB JIWAN, Jean-Louis, ROZENBERG, R., DE HOFFMANN, E., QUETIN-LECLERCQ, Joëlle - Key fragmentation patterns of aporphine alkaloids by direct inlet ESI multistage mass spectrometry. In: "Rapid Commun. Mass Spectrometry", 18, 2004, pp. 523-28.

Contacts

Caroline STEVIGNY

Faculté de Pharmacie

tel 02 650 5172,

Campus de la Plaine

ULB CP205/09, boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles