Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Justine LACROIX (Premier Assistant - 2003)

Parcours

Nos recherches visent à 'jeter un pont' entre certains enjeux de la théorie politique contemporaine et les analyses relatives à la nature de l'Union européenne. Plus précisément, nous avons tenté, ces dernières années, de " tester " la pertinence des paradigmes libéraux et communautariens pour penser l'intégration politique de l'Europe.

Dans ce contexte, nous avons entrepris une mise en résonance de la critique dite " nationale-souverainiste " de la construction européenne - telle qu'elle s'est développée ces dernières années en France et en Grande-Bretagne - avec la critique dite " communautarienne " du libéralisme politique - telle qu'elle est apparue, depuis une vingtaine d'années, dans les débats nord-américains de théorie politique. Il s'agissait de saisir l'essence du communautarisme en vue d'établir que le modèle d'intégration politique qui lui est sous-jacent obéit à la même logique que celle qui ordonne le national-souverainisme observé en Europe.

A partir de là, nous avons tenté d'évaluer la capacité de cette mouvance " nationale-communautarienne " à résoudre les problèmes concrets auxquels sont confrontées nos démocraties complexes et pluralistes et à penser la possibilité d'une union politique multinationale. Ici, notre travail a visé à montrer que les failles des arguments des 'nationaux-communautariens' tiennent, dans une large mesure, au caractère exclusif de la communauté politique au sein de leur modèle de pensée. Si la communauté politique est bien, chez eux, l'horizon ultime de toute réflexion sur la démocratie et la justice, elle semble supposer l'existence d'un peuple culturellement défini et opérant dans les frontières d'un Etat territorial.

En conséquence, nous avons opté pour une élucidation du modèle dit " post-national " qui soit susceptible de relever le défi national-communautarien. Ce dernier axe de notre recherche a, notamment, tenté d'établir que le patriotisme constitutionnel, dont se réclame le paradigme post-national, loin d'être une abstraction peu mobilisatrice, possède une signification politique concrète, nourrie d'un rapport intime à la culture et à l'histoire.

Thèse

Communautarisme versus libéralisme : quel modèle d'intégration politique ? (publiée le 02/12/2002)

Contacts

Justine LACROIX

Faculté de Philosophie et Sc. sociales

tel 02 650 3415,

Campus du Solbosch

ULB CP124, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles