Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Isabelle DEMEESTERE (Chercheur qualifié FNRS - 2012)

Parcours

Depuis près de de 15 ans, Isabelle Demeestere travaille à préserver la fertilité des jeunes patientes atteintes d'un cancer. Tout récemment, elle vient d'être nommée chercheur qualifié FNRS: un mandat qui change fortement la perspective de ses recherches en lui offrant la liberté et les moyens nécessaires pour poursuivre son combat.

Au fil de son parcours, la passion pour ce domaine scientifique l'a peu à peu gagnée. « A la fin de mes études secondaires, je souhaitais étudier la genèse de l'être humain mais sans savoir exactement où cela allait me mener », indique la chercheuse. Elle s'inscrit en Faculté de Médecine à l'ULB, dont elle ressort diplômée en 1993. Particulièrement intéressée par la fécondation in vitro, elle poursuit avec une spécialisation en gynécologie obstétrique à l'hôpital Saint-Pierre. Elle devait y être engagée en tant que résidente. Toutefois, son désir est déjà de s'orienter vers la recherche.

Un souhait exaucé en 1998 lorsqu'elle se voit confier un projet expérimental, à la fois fondamental et clinique, consacré à la préservation de la fertilité à l'hôpital Erasme. Elle intègre ainsi le Laboratoire de recherche en reproduction humaine de l'ULB, dirigé par le professeur Yvon Englert. A cette époque, de nombreuses jeunes femmes souffrant d'un cancer devaient se résigner à ne jamais avoir d'enfant. La science allait bientôt leur apporter de l'espoir, notamment grâce à la cryopréservation: « Cette solution consiste à congeler le tissu ovarien afin de le protéger des effets toxiques de la -->chimiothérapie. Il peut ensuite être transplanté lorsque les patientes en rémission expriment le souhait d'une grossesse », explique la chercheuse.

Accompli dans le cadre d'une thèse de doctorat, son travail consiste notamment à perfectionner cette technique mais aussi à mettre en place les protocoles cliniques et expérimentaux en vue d'aider ces patientes. Un véritable challenge, comme elle le confie: « Les deux premières années ont été très difficiles car, si je possédais le background médical pour réfléchir aux visées cliniques, je n'avais ni la formation administrative exigée pour un tel projet, ni suffisamment d'expérience en recherche fondamentale. Ce mandat était un réel défi mais, avec le recul, il m'a beaucoup apporté ».

En 2006, sa persévérance se voit récompensée par une première naissance à l'hôpital Erasme. Le succès de la procédure de transplantation de tissus ovariens ainsi que la publication de ses articles scientifiques conduisent à une reconnaissance internationale de son travail. Isabelle Demeestere se sent désormais prête à arrêter ses activités cliniques afin de se consacrer pleinement à la recherche. Elle postule une première fois auprès du FNRS en vue d'obtenir un mandat de chercheur qualifié. Malheureusement, sa candidature n'est pas retenue.

Consciente qu'un séjour à l'étranger serait un atout pour sa carrière, elle part en 2009 pour Montréal en compagnie de sa famille. Elle intègre, dans le cadre d'un post-doctorat, l'Unité de recherche en gynécologie obstétrique de la prestigieuse Université McGill. Elle en profite pour acquérir le maximum d'expérience en recherche fondamentale.

De retour en Belgique en 2011, Isabelle Demeestere rentre au Laboratoire de recherche en reproduction humaine de l'ULB. Elle réitère sa candidature au FNRS. L'issue lui est cette fois favorable: elle obtient un mandat de chercheur qualifié. Dans la continuité de ses précédentes recherches, elle tente aujourd'hui de développer les techniques de cultures folliculaires in vitro permettant l'obtention d'embryons à partir de tissu ovarien préalablement cryopréservé. En outre, elle tente également de trouver des agents pharmacologiques qui permettraient de protéger les ovaires durant les traitements de chimiothérapie.

Concernant ses autres centres d'intérêts, Isabelle Demeestere aime beaucoup voyager. L'Asie est sans conteste une de ses destinations de prédilection: elle a notamment visité le Vietnam et la Thaïlande. Elle apprécie également la littérature et tout particulièrement, les romans touchant aux relations humaines; L'alchimiste de Paulo Coelho et Soie d'Alessandro Baricco comptent parmi ses livres favoris.

Contacts

Isabelle DEMEESTERE

Hôpital Erasme

tel 02 555 6358, fax 02 555 6205,

Campus Erasme

ULB CP636, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles