Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Anne LAGERWALL (Premier Assistant - 2009)

Parcours

Anne Lagerwall nourrit, pendant les études secondaires qu'elle poursuit au Lycée du Berlaymont, l'envie romantique de faire le droit car il lui semble constituer un outil performant pour défendre les causes justes. Elle s'inscrit en Faculté de Droit à l'ULB et s'oriente en dernière année en droit public pour se spécialiser, ensuite, en droit international. Encadrée par François Dubuisson, elle prépare, au cours de son année de spécialisation, le concours de plaidoirie en droit international Charles Rousseau avec trois camarades de cours. Outre qu'elle est fructueuse parce que l'équipe de l'ULB se voit décerner le prix de la meilleure équipe (ex-æquo) lors de l'épreuve internationale à Montréal, cette expérience vient confirmer son intérêt pour le droit international et la décide à poursuivre une carrière scientifique dans ce domaine. Elle reprendra par la suite le flambeau en formant à son tour les candidats de notre Alma Mater au fameux concours.

Comme Assistante, Anne Lagerwall assure diverses tâches pédagogiques attachées aux cours dispensés par Eric David, Olivier Corten et François Dubuisson. Elle réalise une thèse de doctorat au sujet de la maxime ex injuria jus non oritur (le droit ne naît pas de l'illicite) qui tend à explorer les rapports parfois ambigus entre la légalité et l'effectivité de certaines situations en droit international. C'est la guerre déclenchée contre l'Irak en 2003 qui la décide à choisir ce sujet. Si elle a été largement condamnée, l'intervention militaire conduite par une coalition d'Etats emmenée par les Etats-Unis et le Royaume-Uni n'en a pas moins débouché sur une occupation qui a été tolérée puis avalisée par les Nations Unies. La proclamation unilatérale de l'indépendance du Kosovo l'année dernière illustre également la tension qui peut exister entre la légalité et l'effectivité de la création d'un nouvel Etat.

Sa nomination définitive, comme Première Assistante, en octobre 2009, suscite de nouveaux désirs. " Elle libère l'imagination pour le futur " dit Anne Lagerwall. Elle lui permet notamment de nourrir de nouveaux projets et d'entretenir des relations avec des collègues étrangers sur une base pérenne. Des collaborations internationales, Anne Lagerwall n'en manque pas. Un séjour doctoral comme Visiting Fellow à l'Université de Cambridge lui permet de mener au Lauterpacht Centre for International Law des recherches fructueuses sous la direction de James Crawford. Cette expérience rendue possible grâce à la Fondation Wiener-Anspach a été l'occasion de rencontrer une série de chercheurs avec lesquels elle a noué un dialogue constant durant son séjour : Christina Binder (Université de Vienne), Ottavio Quirico (Institut européen de Florence), Chia Lehnardt (Université de Berlin) et Rafaella Nigro (Université de Pérouse). Elle a d'ailleurs pu retrouver ses jeunes collègues lors d'une conférence organisée en mai 2008 par le Prof. Szabo à l'Université Peter Pazmany à Budapest. Si son expérience à Cambridge l'a beaucoup marquée, Anne Lagerwall précise toutefois n'avoir jamais eu à rougir de la formation qu'elle a reçue à l'ULB.

A l'avenir, Anne Lagerwall aimerait ancrer ses recherches dans une perspective plus historique. En particulier, elle envisage d'étudier la manière dont l'utilisation de la force militaire était perçue, à la fois par les Etats et par les auteurs de doctrine, au XVIIIe et au XIXe siècles. Cette étude présenterait à la fois un intérêt historique permettant une meilleure compréhension du système de sécurité collective contemporain mais offrirait également une grille d'analyse plus théorique sur les rapports entre l'émergence du droit international et l'interdiction du recours à la force. Une telle recherche pourrait s'inscrire dans le programme d'histoire et de théorie du droit international proposé à la New York University.

Dans un tout autre registre, elle imagine aussi travailler sur la représentation du droit international ou de certains de ses concepts dans le cinéma. Anne Lagerwall se consacre aussi à l'enseignement en donnant le cours d'Introduction au Droit y compris les aspects sociologiques du droit ainsi que les cours plus spécialisés d'Actualités du Droit international public et de Théorie générale du Droit international public. Le mariage entre l'enseignement et la recherche lui plaît beaucoup même s'il requiert une organisation subtile du travail et une discipline de fer ! " Pourquoi ne pas aller vers une organisation où plusieurs mois par an seraient réservés à l'enseignement ou à la recherche exclusivement ? ".

LAGERWALL, Anne - Commentary of article 64. In: Corten, O. et Klein, P. (ed.), The Vienna Conventions on the Law of Treaties - A Commentary, Oxford University Press, Oxford, 2009, 32 p., à paraître.

LAGERWALL, Anne, CORTEN, Olivier - La violation d'un cessez-le-feu constitue-t-elle nécessairement une atteinte à l'interdiction du recours à la force ? In : " Revue hellénique de droit international ", 2009, 26 p., sous presse.

LAGERWALL, Anne - La nécessité de la lutte contre le terrorisme : un argument justifiant le régime d'administration du territoire irakien ? In : " La nécessité en droit international ", Société Française du Droit International, Pedone, Paris, 2007, pp. 288-295.

Contacts

Anne LAGERWALL

Faculté de Droit et de Criminologie

tel 02 650 3829, fax 02 650 3354,

Campus du Solbosch

ULB CP137, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles