Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Erik VAN DEN HAUTE (Chargé de cours - 2012)

Parcours

"Devenir professeur était mon rêve d'enfance". Professeur de droit, chercheur au Centre de droit privé et président des relations internationales de la Faculté de Droit, Erik Van den Haute a transformé son désir en réalité.

Né dans un milieu de linguistes (son papa était professeur à l'Institut Supérieur de Traducteurs et Interprètes), ce néerlandophone de 40 ans hésite longtemps entre les langues ou le droit. Il opte finalement pour les études de droit qu'il suit à l'ULB de 1990 à 1995. " En plus, j'avais l'opportunité fantastique d'étudier une deuxième langue, le français, dans ma propre ville ", explique Erik Van den Haute.

Diplôme en poche, il entame une thèse en 2000 sur l'harmonisation européenne du crédit hypothécaire. " Mon objectif était d'identifier les causes de l'échec des tentatives d'harmonisation dans ce domaine, un thème qui n'avait pas encore été exploré sous cet angle", précise-t-il. "La thèse avait de grandes implications pratiques. J'ai pu me rendre compte des enjeux pratiques importants et de la diversité des systèmes juridiques grâce à mes rencontres avec des personnes de la Commission européenne, des représentants des organisations professionnelles et mes séjours à l'étranger. Mes travaux ont suscité un vif intérêt de la part des pouvoirs publics et des milieux professionnels concernés ". Une proposition de directive émanant de la Commission est liée à cette recherche.

Il sillonne ainsi une grande partie de l'Europe (Danemark, Suède, Suisse, Portugal, Angleterre, Italie, Allemagne, Autriche…) tout en étant avocat et assistant à l'ULB à temps partiel. Il est également nommé maître de conférences avant la fin de sa thèse. En 2009, il est membre fondateur de l'Académie pour le Droit Privé Européen à Salzbourg.

Aujourd'hui, il est titulaire des cours suivants : droit du patrimoine et de la personnalité morale, droit des contrats et droit comparé. " En général, on préfère la recherche à l'enseignement. Pour moi, c'est le contraire. Être professeur est un métier fascinant et très communicatif : c'est pouvoir apporter quelque chose à quelqu'un, faire passer un message. Enseigner, c'est aussi se remettre en question tout le temps. C'est très enrichissant ".

Il enseigne également à l'Université de Lyon 3, à l'Université de Sofia, à l'Institut Francophone d'Administration et de Gestion à Sofia, à l'Université d'été de Salzbourg ainsi qu'à la Foreign Trade University au Vietnam, avec qui la faculté de droit de l'ULB coopère depuis plusieurs années.

À moyen terme, Erik Van den Haute aimerait créer une plateforme en ligne d'informations juridiques concernant les pays d'Europe. L'idée est de rassembler un maximum de données pour faciliter le travail des chercheurs, des professeurs ou encore des étudiants s'intéressant au droit comparé. Il dirige également, au sein du Centre de Droit Privé, un projet de réforme des textes législatifs dans le domaine du crédit.

Quand il lui reste un peu de temps libre, Erik Van den Haute se consacre à la photographie. Il a d'ailleurs déjà exposé quelques-uns de ses clichés à Bruxelles en 2007. Friand de sensations fortes, il aime sauter en parachute en Belgique, en France, en Autriche ou encore en Allemagne. " J'adore voyager et mon travail me le permet ", continue le chercheur. " Mais je me suis fixé une limite : je ne pars pas plus d'une semaine sur quatre à l'étranger " !

Contacts

Erik VAN DEN HAUTE

Faculté de Droit et de Criminologie

tel 02 650 2611(02 503 36 10),

Campus du Solbosch

ULB CP137, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles