Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Lotta DE COSTER (Premier assistant - 2007)

Parcours

"La psychologie du développement est fascinante: la littérature est déjà abondante et pourtant, nous avons encore tellement à découvrir sur l'évolution affective, sociale, cognitive et interactive chez l'enfant. Et puis, c'est tellement enrichissant de mener des enquêtes avec des enfants qui se montrent si spontanés et inattendus", ajoute Lotta De Coster. Après une licence en psychologie à l'ULB, un séjour Erasmus à l'University College de Dublin et un stage en clinique psychanalytique à Vienne où Freud avait exercé, la jeune Brugeoise devient chercheur en sciences de l'éducation, elle passe l'agrégation. Quelques années plus tard, alors qu'elle a rejoint comme assistante le Service de psychologie du développement et de la famille de l'ULB, elle défend une thèse dans le domaine de la psychologie de l'enfant.

Sa thèse porte sur les notions temporelles et leur acquisition par l'enfant, une suite d'étapes majeures dans la socialisation de l'enfant, de 5 à 9 ans. Ou, en termes profanes, lorsqu'un enfant dit "Attends deux minutes", perçoit-il ce que représentent ces "deux minutes"?; quand il emploie les mots "hier, aujourd'hui, demain", ne les confond-t-il pas ?, etc. Pendant sa thèse, Lotta De Coster part six mois à l'UQAM, l'Université du Québec à Montréal à la fois pour poursuivre ses recherches, pour travailler plus étroitement avec une spécialiste canadienne de l'apprentissage infantile et puis aussi "pour m'isoler et rédiger au calme: en Faculté des Sciences psychologiques et de l'Education, les assistants consacrent beaucoup d'heures à l'encadrement pédagogique, ce qui ne laisse pas toujours autant de temps qu'on le souhaiterait pour la recherche", précise-t-elle.

Sa thèse réussie, Lotta De Coster choisit d'articuler ses recherches à l'ULB sur deux axes qui s'inscrivent dans l'héritage conceptuel et méthodologique du Service de psychologie du développement et de la famille: la psychologie de l'enfant et la psychologie périnatale. En psychologie de l'enfant, la chercheuse s'intéresse plus spécifiquement à la construction du psychisme chez le jeune enfant et aux différentes étapes et crises développementales qui y sont liées. Ses travaux portent notamment sur les stéréotypes de genre, la représentation de l'école ou encore le vécu de l'hospitalisation, à travers des outils diversifiés. Parmi ceux-ci, bien sûr, les observations en crèche, à l'école maternelle ou primaire et les entretiens semi-directifs. La chercheuse recourt aussi à des épreuves projectives qui renvoient à la psychanalyse: en montrant un stimulus - par exemple une image floue - à l'enfant et en lui demandant de raconter une histoire à partir de ce stimulus. Le jeu et le dessin sont également des techniques d'études sur lesquelles elle s'appuie comme en atteste la dizaine de dessins empilés sur son bureau.

Par psychologie périnatale, on entend tout ce qui touche au processus de devenir parent, soit cette période de fragilité où l'homme ou la femme passe du statut d'individu ou de conjoint à celui de père ou de mère. La chercheuse s'est notamment intéressée au deuil périnatal et à ces femmes, victimes qui se sentent souvent incomprises tant de leurs proches que du corps médical. "La recherche me plaît parce qu'elle me permet ce va-et-vient constant entre des données empiriques sur le terrain et des concepts théoriques. Elle ouvre des perspectives éducatives et thérapeutiques et elle a donc un impact social", explique la chercheuse.

Ses prochains projets? Ils seront interuniversitaires et interdisciplinaires "parce qu'on se nourrit mutuellement, une vision intégrée où chacun apporte son expertise et sa spécificité est à privilégier", constate la chercheuse. Lotta De Coster souhaiterait étudier les nouvelles parentalités, avec un intérêt immédiat pour les couples homosexuels qui deviennent parents: comment conçoivent-ils leur paternité ou maternité dans un parcours distinct du parcours biologique habituel? Quelle définition ont-ils de la fonction parentale? Quel rôle jouent-ils dans l'interaction avec leurs enfants? Un sujet en prise directe avec les débats de société actuels.

Autre questionnement, là aussi d'actualité, la dénatalité en Europe. La chercheuse voudrait comprendre pourquoi les hommes et les femmes retardent de plus en plus souvent la grossesse, et si les arguments sont identiques dans toute l'Europe. De quoi illustrer l'"utilité sociale" à laquelle Lotta de Coster tient particulièrement, tant en termes de prévention que de soin proprement dit.

Contacts

Lotta DE COSTER

Fac des Sc. psycho. et de l'Éducation

tel 02 650 3275, fax 02 650 4045,

Campus du Solbosch

ULB CP122, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles