Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Stefan LANGERMAN (Chercheur qualifié - 2004)

Parcours

Mon itinéraire est un peu particulier. J'ai quitté le parcours scolaire à treize ans pour ensuite présenter l'examen d'entrée en polytechnique à quinze ans. Après deux années d'ingénieur civil, passionné davantage pour l'informatique, je me suis réorienté vers cette discipline. Après mes licences, j'ai travaillé au Centre de biophysique moléculaire numérique à Gembloux. J'y faisais de la programmation d'interfaces pour visualiser différents paramètres de molécules en trois dimensions. Par après, je me suis notamment rendu à la Rutgers University, particulièrement renommée en informatique théorique, pour mon master et mon doctorat, et à l'Université McGill pour un post-doctorat. Ma thèse portait sur la géométrie algorithmique. Durant mes années à l'étranger, je suis resté en contact fréquent avec les chercheurs de l'ULB. Par ailleurs, j'espérais avoir la possibilité d'y revenir un jour, ce que j'ai pu faire grâce à un mandat de trois ans comme chargé de recherches du FNRS pour le Département d'informatique.

La géométrie algorithmique est une branche située à la frontière entre les mathématiques appliquées et l'informatique théorique. Elle s'attache à résoudre des problèmes géométriques en utilisant un ordinateur. En géométrie, on peut représenter symboliquement les objets qui nous entourent et les manipuler efficacement avec un ordinateur afin de répondre à des questions géométriques. La géométrie algorithmique pose en réalité les fondements sur lesquels vont venir se greffer des branches informatiques plus appliquées, comme par exemple la synthèse d'images ou la robotique. Mon travail possède également beaucoup de connexions avec la biologie moléculaire car j'étudie les mouvements d'objets dans l'espace. Or, une molécule existe et se déplace en trois dimensions. En géométrie algorithmique, deux domaines m'intéressent particulièrement : premièrement, le mouvement des objets dans l'espace, et le développement de cette théorie en espérant proposer une connexion forte avec la biologie moléculaire ; et deuxièmement, les structures de données, la branche informatique qui étudie comment organiser au mieux des informations dans la mémoire d'un ordinateur. En effet, les mémoires d'ordinateurs deviennent de plus en plus grandes, et leur rapidité, en particulier celle des mémoires, n'accélère pas aussi rapidement que leurs capacités. Nous devons donc développer des techniques pour pouvoir traiter des données très rapidement.

Je m'intéresse également aux structures de données en rapport avec leur évolution dans le temps. L'état d'un ordinateur se transforme à chaque opération. Or, certaines questions se posent concernant l'archivage, et les implications qui découlent des corrections d'erreurs commises dans le passé. C'est un peu la version informatique du voyage dans le temps : on retourne en arrière, on change le passé et on revient dans le présent pour observer les répercussions. Menant ces différents domaines de front, ma nomination va me permettre de m'installer dans un laboratoire, de monter un groupe en algorithmique et de lancer des projets de recherche à plus long terme.

Le théorème de Gödel est extrêmement fondamental. En mathématiques, une phrase est soit vraie soit fausse, et en général, pour démontrer que quelque chose est vrai, on le prouve. Une question essentielle se pose : vérifier si toute proposition vraie peut être prouvée. Le théorème de Gödel dit que non car, dans tout système mathématique cohérent existent des choses vraies qu'on ne peut prouver. Ce théorème est dans un sens équivalent au théorème de Turing qui pose un problème qu'aucun algorithme ne peut résoudre.

Thèse

Algorithms and data structures in computational geometry (publiée le 24 avril 2001)

Contacts

Stefan LANGERMAN

Faculté des Sciences

tel 02 650 5928, fax 02 650 5609,

Campus de la Plaine

ULB CP212, boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles