Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

David PEREZ-MORGA (Premier assistant - 2005)

Parcours

D'origine mexicaine, j'ai obtenu mon diplôme en chimie, bactériologie et parasitologie à l'Institut polytechnique de Mexico. J'ai choisi cette formation qui préparait aux analyses cliniques, au contrôle de qualité ou encore à la recherche scientifique, durant mes études secondaires, alors que j'appréciais particulièrement la biologie et les travaux pratiques en laboratoire.

J'ai par la suite réalisé une thèse de doctorat dans le domaine des bactéries à l'Institut de recherche et des études avancées de Mexico. J'ai déterminé dans ces travaux qu'il existe des petites régions du génome du phage lambda, appelées bar, qui interfèrent avec la biosynthèse de protéines bactériennes. Ce travail me valut la première publication de ma carrière.

Ma thèse terminée, j'ai pris la direction des États-Unis pour réaliser un post-doctorat à l'Université Johns Hopkins de Baltimore. C'est là que j'ai commencé à étudier les trypanosomes, sur lesquels se focalisent mes travaux de recherche encore aujourd'hui. À Baltimore, j'ai eu la chance de côtoyer pendant près de 4 ans un promoteur renommé dans le monde de la parasitologie et de publier des travaux de grande qualité. J'ai travaillé sur l'ADN mitochondrial du parasite qui est un amas très organisé et compact de petites molécules d'ADN. En effet, mes travaux ont mis en évidence le fait surprenant que cet organite, pour se répliquer, réalise des rotations sur son axe central. Le mécanisme de cette rotation n'est pas encore élucidé, mais on suppose qu'il est lié à une sorte de petit moteur cellulaire.

Un court séjour au Brésil m'a ensuite permis de me familiariser avec les techniques de biologie moléculaire et de génétique utilisées pour l'étude de la levure. Je désirais en effet développer des techniques utilisant la levure comme outil afin d'étudier la régulation de l'expression génique chez le trypanosome.

Désirant depuis longtemps découvrir le monde de la recherche en Europe et poursuivre ce travail, je suis arrivé en Belgique, grâce à une bourse européenne EMBO. Depuis, j'ai notamment obtenu une thèse d'agrégation de l'enseignement supérieur et élargi mon champ de recherche. J'ai entre autres travaillé sur un projet en rapport avec la maladie du sommeil causé par les trypanosomes africains. Il y a deux ans, l'équipe d'Étienne Pays a mis en évidence un facteur qui détruit les trypanosomes non pathogènes pour l'homme, l'apolipoprotéine A1. Ce facteur est associé à des particules du sang, constituées de protéines, de cholestérol et de lipides. Mes travaux, récemment publiés dans Science, ont montré comment ce facteur sanguin tue les trypanosomes et ont mis en évidence une activité biochimique jusqu'alors inconnue pour cette protéine.

Aujourd'hui et pour les années futures, mes travaux se focaliseront sur la maladie du sommeil et la biologie cellulaire en général ainsi que celle des trypanosomes en particulier.

Que l'on soit chercheur en Europe, au Brésil, au Mexique ou aux États-Unis, la communauté scientifique vous accueille, d'après mon expérience, toujours chaleureusement. J'ai eu la chance de vivre d'excellentes ambiances de travail et surtout de rencontrer des gens magnifiques - ma femme par exemple. À l'ULB, j'apprécie particulièrement l'esprit d'écoute et l'ouverture aux idées novatrices.

Thèse

Mécanisme d'exclusion de plasmides contenant une région barIa du phage lambda chez E. coli rap. (publiée le 6 novembre 1989)

Contacts

David PEREZ-MORGA

Faculté des Sciences

fax 02 650 97 50,

Campus de Charleroi - Gosselies (Biopark)

ULB CP300, rue des Professeurs Jeener et Brachet 12, 6041 Charleroi (Gosselies)