Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Jason PERRET (Premier Assistant - 2003)

Parcours

La communication, depuis cent ans, est centrale au développement de toutes les sociétés et à la globalisation du monde. Nous apprenons ce qui s'y passe en temps réel et cela conditionne nos réponses aux changements ce qui est vital pour le fonctionnement de notre monde dans son ensemble. Ce concept n'est ni neuf, ni propre à notre civilisation. La communication est intrinsèque à la nature, au monde vivant, une condition même de vie. Elle se manifeste entre les organismes vivants uni- ou pluri-cellulaires, du monde animal, végétal et le minéral. Mais, elle se manifeste aussi entre les différents constituants (organes ou cellules) d'un organisme pluricellulaire, ou même à l'intérieur d'une seule cellule.

La communication entre les cellules qui constituent un individu est vitale pour la coordination des diverses fonctions de l'organisme. Elle est donc centrale à la physiologie humaine dont le dérèglement, comme dans le cas des fausses informations ou de la désinformation dans nos sociétés, conduit à la pathologie.

Qui dit communication cellulaire, dit émission et réception d'un signal par un récepteur. Il existe de nombreuses familles de récepteurs d'origines évolutives différentes. Nos recherches se focalisent sur l'étude de récepteurs appartenant à une famille particulière de protéines: les récepteurs à 7 domaines transmembranaires couplés aux protéines G (ou GPCRs). Ces récepteurs constituent sans doute la plus grande famille de protéines. Ils sont impliqués dans une diversité de réseaux de communication allant de la vision, la gustation et l'olfaction jusqu'à la neurotransmission en passant par les réponses immunitaires et hormonales de tous types. Par conséquent, ces récepteurs jouent aussi un rôle dans de nombreuses pathologies et constituent actuellement les cibles d'une grande partie de notre arsenal thérapeutique.

La faculté de médecine de l'ULB est depuis de nombreuses années à la pointe de la recherche dans ce domaine et a sensiblement contribué à son essor. C'est dans ce domaine que nos travaux s'intègrent. Ils visent l'étude de la relation structure-fonction de certains de ces récepteurs et l'étude de la transmission de leur signal dans la cellule (interaction avec les protéines G et autres partenaires protéiques), dans l'espoir de contribuer à la compréhension de leurs modes d'action et permettre le développement de nouveaux ligands ou molécules capables de moduler leurs réponses et ayant donc un intérêt potentiel diagnostique ou thérapeutique.

Thèse

Clonage, expression et caractérisation de récepteurs à 7 domaines transmembranaires couplés aux protéines G: (a) Expression fonctionnelle du récepteur humain de la TSH. (b) Le clonage et l'expression du récepteur canin au fragment C5a du complément. (publiée le novembre 1992)

Contacts

Jason PERRET

Faculté de Médecine

tel 02 555 6216, fax 02 555 6230,

Campus Erasme

ULB CP611, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles