Processus de valorisation économique

Consciente des enjeux économiques actuels et soucieuse de participer activement au développement de la société de demain, l'ULB s'engage de plus en plus dans des missions de service à la collectivité.

La valorisation des résultats de la recherche universitaire s'inscrit dans cette démarche et constitue un enjeu essentiel, souligné à de nombreuses reprises par différentes instances. De plus en plus, les autorités européennes, fédérales et régionales fondent leurs politiques de recherche-développement sur l'apport de la recherche universitaire.

Toutes les universités s'orientent dans cette voie, notamment par le dépôt de brevets, l'octroi de licences à des entreprises existantes ou la création d'entreprises nouvelles à partir des laboratoires universitaires (spin-offs).

Cette politique est prise en charge à l'ULB par un Comité de valorisation, créé en 2002, qui regroupe des représentants du Département recherche et du Département financier et qui est présidé par le Vice-Recteur à la Recherche et au Développement. Ce comité s'appuie sur les règlements internespdf en matière de valorisation des résultats de la recherche.

De manière générale, l'université est propriétaire des résultats de recherche effectuées en son sein.

ULB-Interface, constituée d'une équipe multidisciplinaire (scientifiques, économistes et juristes) accompagne activement les promoteurs dans leurs démarches de protection et de valorisation de ces résultats et dans leurs négociations avec les partenaires industriels pour la conclusion de licences régissant le transfert de ces résultats vers l'entreprise.

Par ailleurs, de nombreuses entreprises spin-off se sont créées en aval de la recherche universitaire, pour en exploiter les résultats.

A cette fin, l'ULB a mis en place ces dernières années des structures de soutien à la création de spin-off, l'ULB-Interface interagit avec:

  • les incubateurs (Solvay Entrepreneurs, EEBIC, Biopark Incubator) qui offrent un certain nombre de services de formation, de coaching et de consultance pour soutenir un porteur de projet dans sa démarche d'entrepreneurship. Les incubateurs aident le chercheur-entrepreneur à finaliser leur business plan;

  • le fonds d'investissement Théodorus S.A., spécifiquement dédié à la création des spin-offs de l'Université, facilite la levée des capitaux en phase de seed (au démarrage).