page d'accueil   sommaire  

Le tournant esthétique de la participation urbaine à l'épreuve des publics citoyens. [The aesthetic turn in urban participation challenged by citizens publics. An inquiry into Brussels fields.]

Cette thèse porte sur ce que je propose de nommer le « tournant esthétique » de la participation urbaine, c'est-à-dire, pour faire (très) court, le passage d'une conception délibérative de la participation, pensée sur le modèle du « forum » et portant sur des projets à coloration fonctionnelle et technique, à une conception créative et expressive de la participation, pensée sur le modèle de l'« atelier » et portant sur des projets où les dimensions incarnée, sensible, affective et imaginative de la ville dominent. A travers l'étude de quatre affaires bruxelloises qui ont mobilisé de manière spontanée des membres de la société civile autour de questions liées à la production de l'espace public et qui ont eu cours durant la première décennie des années 2000, cette recherche interroge le rôle de qu'ont pu jouer des citoyens, mais aussi des architectes, des artistes et des acteurs du secteur culturel dans l'amorce de ce tournant, en parallèle, en marge, en supplément ou à l'encontre d'initiatives institutionnelles ou émanant du secteur marchand.



responsable


Rafaella HOULSTAN HASAERTS


disciplines et mots clés déclarés