page d'accueil   sommaire  

MORECA: Monitoring of large scale small holder reforestation projects for carbon finance mechanisms [MORECA: Monitoring of large scale small holder reforestation projects for carbon finance mechanisms]

Le Parc National du Virunga, situé dans l'Ouest du Congo, est le plus ancien parc national de la République démocratique du Congo et d'Afrique. Il recèle un trésor de biodiversité et abrite entre autres le gorille des montagnes. Cela ne l'empêche pourtant pas de subir des dégradations massives. La principale cause de déforestation est l'exploitation forestière illégale pour la production de charbon de bois (Makala) et la collecte de bois de chauffe.Depuis ses débuts, le projet EcoMakala (UE, 2007-2012) a déjà participé au reboisement de 2000 ha de forêts. Ces petites parcelles (0,5 à 5ha) reboisées sont alors gérées par leurs exploitants et 1/3 d'entre elles sont coupées chaque année afin de produire du charbon de bois et de préserver la forêt aux alentours.En septembre 2010, la Politique Scientifique Fédérale a accordé un financement pour intégrer des techniques d'observation de la Terre au projet. Le but de ce projet est donc de mettre en place des méthodes de télédétection afin de : - Prouver que les parcelles reboisées n'étaient pas des forêts entre 1990 (année de base de Kyoto) et le début du projet;- Prouver que les champs reboisés sont effectivement sur pied; Pour cela, des images satellitaires (SPOT) acquises tous les 5 ans depuis 1990 seront classifiées et comparées.- Et calculer la quantité de carbone stockée dans les parcelles (phase exploratoire du projet). Cette partie de la recherche nécessitera le traitement de données différentes, des images à très haute résolution optique et radar seront commandées afin de trouver des relations allométriques entre les données dérivées des images et la quantité de carbone stockée dans les parcelles. [In the Virunga National Park the main cause of deforestation is illegal logging for charcoal production and for fuel wood collection. To tackle this problem, the current EcoMakala project (EU, 2007-2012) aims to reforest at least 2000 ha of smallholder lands (0,5 to 5ha). All around the world similar projects exist and help to fight against deforestation. To be eligible as an activity under the 'Clean Development Mechanism' of the Kyoto Protocol, and therefore be eligible for funding, a conclusive proof that the areas were not carrying forest (as defined by UNFCCC) from 1990 onwards has to be delivered. Satellite images at high resolutions (such as SPOT and LANDSAT) existed since the 80's and can specify the land cover in the past.The MORECA project in therefore born to (i)Test the feasibility of applying the UNFCCC definition of forest on archival images such SPOT-1 at 20m of resolution.(ii)Define the eligibility of the plots (based on the UNFCCC's forest definition for the DRC and the basis year 1990); (iii)Monitor the plantations with very high resolution images.]



équipe


Alix SOTIAUX


disciplines et mots clés déclarés


Systèmes d'information géographique Télédétection

reforestation télédétection