page d'accueil   sommaire  

Cobra : émergence et continuité [COBRA : emergence and continuity]

De 1948 à 1951, Cobra (acronyme de Copenhague, Bruxelles, Amsterdam) rassemble des poètes et des peintres issus de cercles d'avant-garde danois, belges et néerlandais. Cette convergence est un moment fort dans l'histoire de l'art moderne en Europe. Cobra se développe parallèlement à l'abstraction lyrique pour témoigner de la vitalité de la peinture dans l'Europe de l'immédiat après-guerre. Il constitue le pendant européen de l'Action Painting qui se développe au même moment à New York. D'une part, le GRAM s'attache à mettre en lumière la contribution belge à ce groupe international. D'autre part, le GRAM se donne pour priorité de mettre en perspective l'héritage et la continuité de ce groupe majeur dans l'histoire de l'art de la seconde moitié du XXe siècle. Depuis ''Cobra en fange'' (1994) jusqu'à ''Cobra passages'' (2008), le GRAM explore la vie de Cobra après Cobra. Actuellement en cours d'élaboration avec l'Academia Belgica et avec la Galleria nazionale d'arte moderna de Rome, le projet ''Cobra en Italie'' soulève la question des arts décoratifs comme fusion entre l'art et la vie tout en étudiant l'émergence d'un nouveau lieu, Albisola, dans la géographie de Cobra.



responsables


Paul ARON Michel DRAGUET Denis LAOUREUX


équipe


Camille BRASSEUR


disciplines et mots clés déclarés


Arts Arts décoratifs Histoire des arts plastiques

Arts décoratifs Cobra Dotremont peinture seconde moitié du 20e siècle