page d'accueil   sommaire  

La construction sociale des pénuries sur le marché du travail. Promoteur : P. Desmarez [The social construction of skill shortages on the labour market Promoter :P. Desmarez]

La coexistence de taux de chômage permanents couplés à la revendication de pénuries de main d''uvre dans de multiples secteurs d'activité constitue un élément de paradoxe du marchés du travail. Le présent projet vise à proposer une analyse sociologique de cette problématique, en partant d'une définition du marché du travail comme scène de rapports sociaux, et en considérant les mouvements de l'emploi comme des constructions sociales et non comme le résultat de simples mécanismes économiques. L'objectif est de repérer les différents niveaux de construction des phénomènes de pénuries, et les dimensions perlocutoires qui en découlent. Car si les revendications des situations de pénurie sont initialement formulées par l'acteur patronal, et élaborées à partir du fonctionnement des branches, celles-ci s'adressent, d'une part, aux autorités « supérieures » ayant en charge l'élaboration des règles du jeu, considérées comme inopérantes, et, d'autre part, aux acteurs en situation de subordination mais qui néanmoins font défaut ou n'agissent pas de manière souhaitée. La comparaison internationale de secteurs réputés être en situation de pénurie, analysée sous le prisme de l'analyse sociétale nous permettra de tester l'hypothèse du caractère socialement construit des situations de pénuries. Plus généralement, notre projet contribuera à une conceptualisation sociologique envisageant l'inadéquation du couple formation/emploi comme le résultat de processus sociaux dynamiques et sa résolution sous l'angle de la production sociale de règles, conventions et dispositifs institutionnels. [The existence of high and permanent unemployment rates while shortages in labour forces are observed in many activity sectors constitutes a paradoxical element in the functioning of labour markets. This project aims at proposing a sociological analysis of this phenomenon, starting from a sociological definition of labour markets as scenes for social relationships, which considers employment (and unemployment) fluctuations as social constructs, instead of simple economic mechanisms. The objective is depict the various levels of skill shortage construction, and the 'perlocutory' dimensions which result from this. Indeed, if the claims of shortage are initially formulated by the employers' actor, those are addressed, on the one hand, to the 'higher' authorities having in charge of setting up the labour market's rules, considered as inoperative, and, on the other hand, with the actors in situation of subordination but which nevertheless are lacking or do not act in a desired way. The international comparison of sectors being in situation of shortage, analyzed under the prism of the societal analysis will enable us to test the assumption of the socially constructed character of the situations of shortages. More generally, the study of skill shortages should provide us with the opportunity to contribute to a sociological conceptualisation considering the mismatch of the training/employment couple as the result of dynamic social processes, de-synchronized even antinomic, located historically and culturally, and its resolution under the angle of social production of rules, conventions and institutional devices.]



responsable


Pierre DESMAREZ


disciplines et mots clés déclarés


Droit social [droit du travail] Sociologie du travail et de la technique

analyse sociétale marché du travail regulation skill shortages sociologie