page d'accueil   sommaire  

Etude de l'évolution de l'impermeabilisation du sol sur le territoire de la région de Bruxelles-Capitale [TEMPORAL STUDY OF SOIL IMPERVIOUSNESS EVOLUTION IN THE BRUSSELS-CAPITAL REGION]

L'imperméabilisation est directement liée au développement urbain. On peut la définir comme étant la somme des routes, parkings, trottoirs, toitures et autres surfaces imperméables du paysage urbain. Les surfaces imperméables empêchent l'eau de pluie de s'infiltrer dans le sol, générant ainsi des eaux de ruissellement. Outre la pollution aquatique et les autres problèmes environnementaux ainsi causés, ce ruissellement peut entraîner une surcharge pour le système d'égouttage et occasionner des inondations.Jusqu'à présent, la réponse aux inondations à Bruxelles a résidé dans l'accroissement du débit du réseau d'égouttage et le creusement de bassins d'orages, mais le Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale (MRBC) a pris conscience de la nécessité de changer la tendance à l'imperméabilisation. Cette étude s'inscrit dans cette optique, et a pour objectif de dresser un bilan de l'évolution passée, afin de constituer une base pour les analyses ultérieures. Plus précisément, cette étude vise à mesurer l'évolution de l'imperméabilisation depuis les années 1950 jusqu'à nos jours, sur un territoire couvrant la Région et s'étendant jusqu'aux limites des bassins versants (c'est-à-dire environ 200 km² au total). Dans ce cadre, le pourcentage de surfaces imperméables est estimé dans des mailles d'un hectare.L'utilisation de données de télédétection spatiale à haute et très haute résolution constitue le moyen le plus rapide et le plus efficace pour estimer l'extension de l'imperméabilisation. Cependant, étant donné que les données à haute résolution ne sont disponibles que depuis les années 1980, et les données à très haute résolution depuis 1999, la période d'étude a été divisée en 2 (1955-1985 et 1987-2005). Différents types de données sont utilisés au sein de ces 2 périodes, selon leur disponibilité et leur pertinence.Les résultats de l'étude seront les suivants : premièrement, une carte montrant l'état de l'imperméabilisation à chaque date étudiée, deuxièmement, des cartes d'indice d'évolution du pourcentage de surfaces imperméables, et troisièmement, des statistiques et/ou des cartes agrégeant ces pourcentages et/ou leur évolution au niveau de chaque entité spatiale considérée. [Imperviousness is directly related to urban development. It can be defined as the sum of roads, car parks, sidewalks, rooftops and other impermeable surfaces of the urban landscape. Impervious surfaces no longer allow rainfall to soak into the ground. Consequently, most rainfall is directly converted into stormwater runoff. Aside from causing water pollution and other environmental problems, this can be too much for the existing drainage system to handle and lead to floods. Up to now, the usual response to floods in Brussels lay in the improvement of the drainage system and the digging of stormwater reservoirs, but increasing awareness has led the Ministry of the Brussels-capital Region (MBCR) to consider changing its policy as regards imperviousness. The first step in this process consists in evaluating the evolution of the situation, as a basis for further analysis. The objective of this study is to measure imperviousness evolution from the 1950s up to now in the Brussels-capital region, with extensions following the limits of the watersheds (i.e. about 200 sqkm in total). In this framework, the percentage of imperviousness is estimated in 1-ha grid squares.The use of high- and very high-resolution satellite remotely sensed data is the fastest and most efficient way to estimate the extent of imperviousness. However, because high-resolution data have been available since the 1980s only, and very high-resolution data since 1999 only, the study period is divided into 1955-1985 and 1987-2005. Different data types are used within these two periods, according to their availability and relevance.The results of the study will be : first, imperviousness maps at each date considered; second, maps displaying the evolution index of the impervious surfaces percentage; and third, statistics and/or maps aggregating the percentages and/or their evolution on the level of the different spatial entities of interest.]



équipe


Sabine VANHUYSSE


disciplines et mots clés déclarés


Aménagement urbain Systèmes d'information géographique Télédétection

surfaces imperméables système d'information géographique