page d'accueil   sommaire  

Déploiement d'un territoire artistique subsaharien à Bruxelles : les négociations d'une visibilité urbaine (2014-2018) - Véronique Clette - Promoteure : Nouria Ouali [The unfolding of an artistic Sub-Saharan territory in Brussels : how visibility is negotiated in new ways (2014-2018) - Véronique Clette - Promoter: Nouria Ouali]

L'invisibilité dans les statistiques de l'emploi de la population subsaharienne en Belgique contraste avec l'intensité des échanges économiques et culturels mise en exergue par plusieurs études portant sur les activités de ces communautés. La pratique artistique compte parmi les activités les plus manifestes faisant l'objet d'un investissement professionnel de la part de cette population. Elle apparait aussi comme étant susceptible de faire valoir un capital culturel élevé, pas nécessairement reconnu par les institutions belges. Dans ce contexte, cette thèse explorera la constitution du milieu artistique subsaharien qui émergent et évoluent autour de lieux concentrant une diversité d'activités urbaines (divertissements, cérémonies, activités associatives, etc.). Nous posons l'hypothèse que ce milieu, bien que segmenté, forme un territoire d'activités dans la ville : fait d'affirmations communes, n'uds de réseaux et d'inscriptions spatiales. Nous analyserons les activités artistiques telles qu'elles sont effectivement façonnées par les trajectoires (post)migratoires (réseaux sociaux, mémoires collectives ; etc.) et organisées en milieux de compétences. Nous ferons apparaître les réseaux de coordination et d'ancrage dans la ville qui sous-tendent ces activités, ainsi que les intermédiaires institutionnels qui participent à la reconnaisance et à la redéfinition de ces pratiques. Nous chercherons par là à évaluer l'existence d'un territoire interconnecté d'activités artistiques subsaharien. [ Whereas the employment statistics hardly recognize the presence of the Sub-Saharan population, recent studies have shown that on the ground and in cultural as well as economic exchanges the presence of this population is very much felt in Brussels. With regard to the Sub-Saharans' professional investment, artistic practice is by far the most prominent. This practice asserts to the high cultural capital held by the Sub-Saharans, capital that often goes unrecognized by the Belgian institutions. It is in this context of variegated (in)visibility that the PhD thesis will explore the rise of a Sub-Saharan artistic milieu in a variety of highly urban spaces of entertainment, ceremonial and community activities, etc. Our hypothesis is that this artistic milieu, regardless of its own internal fragmentation, forms a very active territory in the city. This territory is made of common assertions, spatial markings, nodes and networks. In order to make it visible, i.e. in order to bring this milieu to the surface, we will explore it from different angles. We will analyze how the artistic activities are shaped by (post-)migration trajectories (involving social networks, collective memory, etc.) and how, in their turn, they shape a new milieu of shared competences. We will uncover the networks of coordination and anchorage that underlie these activities in the city, as well as the set of institutional intermediaries that foster the recognition and the redefinition of these activities. Thus we seek to assess the existence of an interconnected Sub-Saharan artistic territory in Brussels. ]



responsable


Nouria OUALI


équipe


Véronique CLETTE


disciplines et mots clés déclarés


Sociologie urbaine

mémoires collectives territoire artistique subsaharien à bruxelles