page d'accueil   sommaire  

Politiques publiques et instruments d'action publique [Public policy and tools of public action]

Est-il véritablement possible de planifier l'aménagement des villes dans (ou malgré) toute leur complexité ? Et, si c'est le cas, comment concevoir un urbanisme de qualité ? Dans quelles conditions une telle entreprise devient-elle opérante ? Quels sont les moyens à mettre en 'uvre ? Où et à quelle échelle faut-il intervenir ? Comment répartir les rôles des acteurs qui y prennent part ? Poser la question de l'urbanisation des villes impose de s'interroger sur les politiques publiques mise en 'uvre en vue d'assurer leur développement. Au croisement des disciplines de l'urbanisme, de l'économie politique, du droit et de la sociologie, le laboratoire Louise place au centre de l'analyse les notions d'instrument, d'ordre et de décision, qui prennent part à la pratique de l'aménagement du territoire. Ce champ de réflexion, principalement développé aux États-Unis, renvoie à une distinction entre planification substantive et planification procédurale. Il permet d'intégrer à la fois des préoccupations en matière d'espace et de temps, d'acteur et de système, de projet politique et réglementation administrative, à une réflexion sur le territoire dans son ensemble. Ces préoccupations se retrouvent dans les travaux de Sarah Levy qui propose d'interroger les modèles de la planification du territoire à Bruxelles et à New York à partir de préoccupations théoriques et empiriques relatives aux notions de règles et de (dé)régulation. La cellule ]pyblik[ s'est par ailleurs focalisée sur la mise en place d'une formation reconnue pour l'administration publique bruxelloise, en matière de maîtrise d'ouvrage et de gestion de l'espace public. Le Studio ]pyblik[ accompagne les participants dans la gestion d'un projet en cours, imbriquant par cela questionnements fondamentaux et cas concrets.



équipe


Pauline VARLOTEAUX


disciplines et mots clés déclarés


Aménagement urbain

planification urban