page d'accueil   sommaire  

Sans Papiers, Sans Droits ? Les résolutions alternatives des conflits dans une « communautée» de migrants brésiliens en situation illégale vivant en Belgique [Migrants without papers and without rights? Alternative modes of conflict resolutions in Brazilian migrants communities in Belgium]

Inscrit dans une perspective interdisciplinaire, ce projet de recherche entend analyser les formes de résolution des conflits telles que pratiquées par la communauté de Brésiliens en situation illégale résidant en Belgique. Malgré l'intérêt grandissant des études sur la problématique de la résolution des conflits ainsi que sur les mécanismes de régulation A« para-pénale A» dans de nombreux champs scientifiques, en particulier ceux de la criminologie et de l'anthropologie juridique, celles-ci demeurent rares dans les domaines de recherches s'intéressant A  l'immigration clandestine. Dans le cadre de cette recherche, il s'agira de documenter, d'analyser et de comprendre la maniére dont les Brésiliens, dans le contexte d'immigration, peréoivent et résolvent leurs conflits. A l'aide d'une méthodologie variée, de nature essentiellement qualitative, on s'efforcera, d'une part, de saisir la maniére dont les conflits émergent, prennent sens et sont résolus au sein de cette communauté et, d'autre part, d'identifier l'impact du statut illégal du séjour sur les mécanismes de régulation des conflits. A cet effet, la signification (culturelle, religieuse, sociale, économique etc.) du conflit et de sa résolution y sera particuliérement examinée. Notre argument est que les formes de résolution des conflits dépendent de la dynamique interactionnelle dans laquelle les membres de la communauté brésilienne s'inscrivent qui les conduit A  la fois A  définir la situation comme conflictuelle, A  opérer des ajustements de celle-ci et A  la retraduire pour qu'elle prenne sens. [In an interdisciplinary perspective, this research intends to analyze the forms of conflict resolution as practiced by the community of Brazilians living illegally in Belgium. Despite the growing interest of studies on the problem of conflict resolution as well as on A« para-criminal A» regulatory mechanisms in many scientific fields, in particular those of criminology and legal anthropology, those studies remain rare in the areas of research addressing illegal immigration. This research will document, analyze and understand the way Brazilians, in the context of immigration, recognize and resolve their conflicts. Using a varied methodology, essentially qualitative in nature, we aim to understand, firstly, how the conflicts emerge, make sense and are resolved inside this community; secondly, the impact of the illegal status of the stay of the Brazilians on the mechanisms of conflict resolution. To this end, the meaning of the conflict (cultural, religious, social, economic, etc.) and its resolution will be particularly considered in the context of this research. Our argument is that the forms of conflict resolution depend on the interactional dynamic in which members of the Brazilian community are inserted, which lead them to define the situation as a conflict, to make adjustments to it and to translate the situation in order for it to make sense.]



responsable


Caroline SIMON


équipe


Barbara TRUFFIN


disciplines et mots clés déclarés


Droit romain

anthropologie juridique criminologie