page d'accueil   sommaire  

Inégalités sur et par rapport au marché du travail en Europe : Définitions et déterminants institutionnels. Promoteur : P. Desmarez, doctorant : Fr. Ghesquière [Labour market inequalities in Europe: Definitions and institutional explanations. Promotor : P. Desmarez, PhD Student : Fr. Ghesquière]

Deux définitions antinomiques conceptualisent les inégalités sociales. D'une part, les concepts d'exclusion et de pauvreté (absolue), avec leur approche en termes de positions individuelles, se centrent sur des groupes ''défavorisés''. D'autre part, la perspective des rapports sociaux voit la distribution de positions comme une totalité expliquée par les relations (de domination) entre groupes sociaux. La confrontation empirique de ces deux définitions sera au coeur du projet, qui traitera des inégalités sur et par rapport au marché du travail en Europe. Ces dernières seront appréhendées tant par le rapport au travail ' mesuré par les conditions de travail ' que par le rapport à l'emploi ' mesuré par le revenu et la précarité (instabilité et sous-emploi). Ces inégalités seront mises en relation avec les systèmes de relations professionnelles et de protection sociale. Pour cela, la perspective du (néo)-corporatisme, les théories des ''variétés du capitalisme'' et les travaux d'Esping-Andersen ' mais pas sa typologie (réductrice) ' seront mobilisés.Ce projet alliera une comparaison quantitative ''cross-national'' des pays européens avec une étude qualitative de cas. Dans un premier temps, nous effectuerons des analyses statistiques ' dont des régressions multi-niveaux ' à partir de données existantes. Ensuite, ces analyses serviront de base à l'étude de cas (Belgique et Irlande) centrée sur les secteurs de la construction et de l'enseignement. Cette étude qualitative ' basée sur une analyse documentaire et des entretiens semi-directifs ' permettra d'éviter les pièges du réductionnisme propre aux comparaisons ''cross-national''. Nous porterons également une attention particulière au rôle croissant des acteurs européens. [Two opposite definitions conceptualize social inequalities. On one hand, concepts of exclusion and (absolute) poverty, with an approach in terms of individual positions, are focused on 'disadvantaged' groups. On the other hand, social inequalities (in its narrow meaning) conceive the distribution of positions as a whole explained by the relations (of domination) between social groups. Empirical confrontation of these two definitions will be the project's core, which will deal with social inequalities on the labour market in Europe. Our study will be centred on both the relationship to work ' measured by working conditions ' and the relationship to employment ' measured by income and precariousness (job's instability and underemployment). These inequalities will be analysed in regard to industrial relations and social protections systems. For this, (neo)-corporatism's perspectives, 'varieties of capitalism' theories and Esping-Andersen's studies ' but not its (reductive) typology ' will be mobilized.This project will combine 'cross-national' quantitative comparison of European countries with qualitative case study. First, we will conduct statistical analysis ' including multi-level regressions ' from existing data. Second, those analyses' results will ground cases study (Belgium and Ireland), focused on building and education sectors. This qualitative study ' based on documents analyses and semi-structured interviews ' will be useful to avoid reductionism inherent to 'cross-national' comparisons. We will also pay a special attention to European actors' increasing role.]



responsable


Pierre DESMAREZ


disciplines et mots clés déclarés


Sociologie Sociologie du travail et de la technique

comparaison internationale définitions etat-providence relations professionnelles