page d'accueil   sommaire  

WELLBEBE - Vers des indicateurs théoriquement fondés et démocratiquement légitimes de bien-être en Belgique [WellBeBe - Towards theoretically sound and democratically legitimate indicators of well-being in Belgium]

Le développement durable suppose une modification en profondeur de notre mode de vie. Pour mettre en 'uvre une transition démocratique vers ce développement durable, il importe de connaître les principales conceptions de la vie bonne partagées par la population et les critères utilisés par celle-ci pour juger de l'état de la société. Dans cette optique, ce projet vise à développer un indicateur synthétique de bien-être pour la Belgique qui soit scientifiquement cohérent, démocratiquement légitime et adapté à la définition et à l'évaluation des politiques de développement durable, mais également construit à l'aide de méthodes participatives. Pour se faire, il s'agit d'identifier les différentes conceptions de la vie bonne partagées par la population et leur répartition au sein de celle-ci. La méthode des « focus group » permettra de collecter les opinions réflexives sur le bien-être et la « Q-Methodology » de juger de l'importance relatives des différentes dimensions de celui-ci. Une enquête plus large permettra ensuite d'obtenir des coefficients de pondérations plus adaptés, ainsi que d'étudier les corrélations entre les évaluations subjectives du bien-être et conditions de vie des répondants. Nous espérons que cet indicateur permettra de mieux comprendre les impacts probables qu'auraient des politiques de développement durable sur le niveau de bien-être de la population belge, afin d'aider à la prise de décision. [Sustainable development will not be achieved without some fundamental changes in our patterns of living. Therefore, it will be necessary to rely less on material commodities and more on immaterial goods to realise our conception of a good, valuable life while maintaining or even improving our overall well-being. However, in order to trigger a democratic and participative transition towards sustainable development, it is necessary, first to know what are the shared conceptions of a good, valuable life and second, what criteria citizens use to assess social arrangements in terms of quality of life. On the other hand, improved indicators of well-being have become indispensable to guide public policies as it is widely acknowledged that increasing production and consumption has ceased to induce more well-being and happiness. We will use 'Focus group' methods to collect reflexive opinions on well-being, quality of life, happiness and human flourishing. Q-Methodology will be used to uncover communalities in social discourses and to get a first estimate of the weights of the different dimensions that compose well-being. A large sample survey and multi-variate statistical analysis will then be used for collecting statistically significant weightings for the components of well-being, exploring the socio-demographic correlates of the subjective assessments of well-being and their relationship with objectives facts about respondents' conditions of living. We hope that policy simulation will allow us to explore the likely impact of hypothetical sustainable development policies on well-being. ]



responsable


Tom BAULER


équipe


Emilie J. K. MUTOMBO


disciplines et mots clés déclarés


Consommation, épargne, production, emploi et investissement Environnement et pollution Santé éducation et bien-être

bien-être développement durable indicateurs participation politique publique politiques de développement sociologie appliquée