page d'accueil   sommaire  

Aux intersections de la spiritualité traditionnelle et postmoderne : réévaluations du mysticisme des écrivains de la "Beat Generation" [At the Crossroads of Traditional and Postmodern Religiosity: Beat Mysticism Re-assessed]

Kerouac avait défini l'état d'esprit des écrivains de la 'Beat Generation' comme oscillant entre les pôles de la défaite existentielle et de la béatitude spirituelle. En effet, dans le monde de l'après-Hiroshima, l'écrivain 'Beat' se sent attiré dans le gouffre d'une existence dominée par les pseudo-religions de la technologie et du consumérisme. Cependant, la 'nudité' existentielle qui en résulte constitue aussi le terreau fertile pour un réajustement des sens pouvant mener à une sacralisation du profane et à une attention accrue portée aux mouvements de la conscience et à sa relation au 'réel'. En fait, tout critique engagé dans une évaluation exhaustive du mysticisme de la 'Beat Generation' se trouve confronté à une double difficulté. D'une part, la religiosité de la 'Beat Generation' prit des formes très différenciées d'un écrivain à l'autre, cette hybridité exigeant un ancrage dans une grande diversité de traditions spirituelles. D'autre part, la complexité même et la nature dynamique du phénomène religieux en tant que tel constituent également un défi, particulièrement dans nos sociétés contemporaines postmodernes au sein desquelles les notions du 'sacré' et du 'spirituel' sont en mutation. En collaboration internationale avec d'autres spécialistes de la 'Beat Generation', le projet de recherche de FRANCA BELLARSI se penche donc sur ce qui, même cinquante ans après le début de sa visibilité médiatique, constitue l'un des aspects les plus controversés de la 'Beat Generation', à savoir : ses apports complexes à la religion aux États-Unis et à la spiritualité postmoderne. [Kerouac defined the Beat turn of mind as oscillating between the poles of existential defeat and spiritual beatitude. Indeed, the Beat writer feels dragged into the 'beaten-down' state of existence in a post-Hiroshima world dominated by a pseudo-religious embrace of technology and consumerism. Yet, the resulting existential 'nakedness' also constitutes a fertile soil for a re-attunement of the senses leading to a sacralization of the profane and to a heightened attention to the movements of consciousness and how it relates to the 'real.' In fact, any critic engaging in an in-depth assessment of Beat mysticism is faced with a double difficulty. On the one hand, Beat religiosity took a number of different forms from writer to writer, this very hybridity demanding from commentators that they be familiar with a wide range of spiritual traditions. On the other hand, the very complexity and dynamic nature of the religious phenomenon as such constitutes a challenge too, especially in contemporary postmodern societies with mutating notions of what constitutes the 'sacred' and the 'spiritual.' In collaboration with Beat specialists worldwide, FRANCA BELLARSI thus investigates what, even fifty years after it first emerged into public visibility, remains one of the most controversial aspects of the Beat bohemia: its complex contribution to American religion and to postmodern spirituality. ]



disciplines et mots clés déclarés


Histoire de la littérature Langue et littérature américaines Littérature comparée

allen ginsberg beat generation bouddhisme occidental contre-culture (années 60) contre-culture (san francisco) jack kerouac orient (influences) religion usa