page d'accueil   sommaire  

Mesure et compréhension sociologique des risques psychosociaux : le cas du secteur non-marchand, Promoteur : E. Martinez Garcia, doctorante : L. Melon [Sociological measurement and understanding of psychosocial risks: the case of the non-profit sector, Promotor : E. Martinez Garcia, PhD Student : L. Melon]

Ce projet de recherche veut contribuer à l'analyse du concept de risques psychosociaux en tant que formulation collective de manifestations d'un mal-être au travail exprimé par les salariés sur un mode émotionnel et individuel en termes de stress ou de harcèlement moral. Il s'agira de dépasser les approches individualisantes et psychologisantes du phénomène pour s'attacher à l'analyse des facteurs explicatifs à rechercher dans les transformations de l'organisation du travail et des modes de gestion de la main-d'oeuvre. Les tentatives d'objectivation et de mesure des risques psychosociaux constituent-elles une entrée pertinente pour questionner les modalités actuelles de l'organisation du travail et alimenter le débat public et social sur la définition de la qualité de vie au travail ? Le secteur non-marchand sera privilégié dans cette recherche car bien que ses fondements soient anciens, des transformations majeures sont à l'oeuvre : poursuite d'un mouvement de salarisation marqué de façon structurelle par la précarité de l'emploi, confrontation d'une construction relativement autonome de la professionnalité avec la transposition de logiques managériales et marchandes, contractualisation,' De plus, la dimension relationnelle de l'activité, constitutive des finalités de l'intervention sociale, apparaît également comme une source majeure de conflits et de mal-être au travail. La problématique centrale de ce projet de recherche se rapporte par conséquent aux changements de l'organisation du travail et aux rapports sociaux de service, caractéristiques du secteur non marchand, analysés comme source potentielle d'une souffrance au travail. [This research project aims to contribute to the analysis of concepts of psychosocial risks as a collective formulation of manifestations of unease in the workplace expressed by employees on a personal and emotional level in terms of stress or harassment. This will involve going beyond individualized, psychological approaches to the phenomenon, and addressing the explanatory factors to be sought within organizational transformation and labour management. This objective approach combined with measurement of psychosocial risk factors is a good starting point for questioning organizational structures and encouraging public and social debate regarding the definition of quality of life in the workplace. The non-profit sector will receive particular attention, for while its foundations are old, there are major changes underway: the process of paying a salary marked by the precarious job market, confrontation of a relatively autonomous profession with the transposition of managerial and market logic, contracting,' In addition the interpersonal aspect of the work, which is one of the aims of social intervention, appears to be a major source of conflict and unease in the workplace. The central theme of this research project therefore relates to changes in workplace organization and social relations, which are characteristics of the non-profit sector, analyzed as a potential source of violence at work.]



responsable


Esteban MARTINEZ-GARCIA


disciplines et mots clés déclarés


Sociologie Sociologie du travail et de la technique

métiers relationnels organisation du travail pénibilité au travail risques psychosociaux secteur non-marchand