page d'accueil   sommaire  

Mécanismes moléculaires contrôlant la neurogenèse sensorielle et la perception de la douleur [Molecular mechanisms of sensory neurogenesis and pain perception]

La perception de la douleur est essentielle à la survie des animaux. Ce processus débute avec la détection de stimuli douloureux par des neurones sensoriels spécialisés , appelés nocicepteurs, qui transmettent ces informations vers le système nerveux central, aboutissant à une conscience de la douleur et un comportement de protection. Des dérégulations de ce processus sont associées à de nombreuses maladies chez l'homme. Dans une étude récente sur des patients atteints d'insensibilité congénitale à la douleur, plusieurs mutations ont été identifiées dans le gène Prdm12 qui pourraient être responsables de la maladie. Le gène Prdm12 code pour une protéine à doigts à zinc appartenant à une famille de facteur de transcription fonctionnant comme régulateurs épigénétiques de l'expression des gènes. Prdm12 est fortement exprimé dans le système nerveux en développement et chez l'adulte, notamment dans les ganglions trigéminaux et rachidiens contenant les corps des neurones sensoriels. Des travaux récents du laboratoire indiquent que Prdm12 est requis pour le développement des neurones sensoriels chez le xénope. La fonction de Prdm12, dans l'embryon et chez l'adulte, est actuellement investiguée au laboratoire via des approches génétiques chez la souris (souris « knock-out » conditionnelles, transgéniques) et via la recherche de ses cibles (via des approches de RNA-seq et ChiP-seq). Les travaux envisagés devraient permettre de mieux comprendre les mécanismes de la perception de la douleur. Ils pourraient peut-être, à terme, permettre la mise au point de nouvelles stratégies pour le traitement de la douleur. [The detection of noxious or damaging stimuli is an ancient process that alerts living organisms to environmental dangers. Harmful stimuli activate receptors on specific sensory neurons called nociceptors, which mediate information transfer via the spinal cord to higher order processing centers resulting in protective behaviors and awareness of pain. Pain disorders are associated with many human diseases and constitute a burden in human societies. In a recent study on CIP (Congenital Insensitivity to Pain), several mutations have been identified in a novel candidate disease-causing gene, PRDM12. Prdm12 encodes an evolutionarily conserved zinc finger transcription factor that is strongly expressed in the developing and adult nervous system, including in the dorsal root ganglia that contain the cell bodies of the sensory neurons. A recent work of the laboratory has shown that Prdm12 is required for sensory neurogenesis in the frog. We are currently studying in mammals its role and mecanism of action in nociceptor genenesis and in pain perception in the adult, using genetic approaches in the mouse and the identification of its in vivo targets (using RNA-seq and ChIP-seq). Emerging evidences link epigenetic mechanisms to chronic and neuropathic pain. Therefore, our studies on Prdm12 could contribute to the development of novel therapeutic options for pain relief.]



équipe


Nathalie BESSODES Simon DESIDERIO Sadia KRICHA Simon VERMEIREN


disciplines et mots clés déclarés


Biologie moléculaire Croissance et développement [animal] Génétique du développement

epigénétique facteur de transcription ganglions rachidiens neurone sensoriel nociception prdm