page d'accueil   sommaire  

Morgane PHILIPPE


coordonnées


Morgane PHILIPPE
tel +32-2-650.22.18, fax +32-2-650.22.26, Morgane.Philippe@ulb.ac.be
http://dev.ulb.ac.be/glaciol/morgane.html
Campus du Solbosch
CP160/03, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles




unités de recherche


Glaciologie (DSTE-Glaciologie)



projets


IceCon : réduction des incertitudes sur le bilan de masse des glaces antarctiques : cas du Dronning Maud Land côtier. [IceCon : constraining ice mass changes in coastal Dronning Maud Land, Antarctica.]
Le projet ICECON a pour objectif de mieux cerner les volumes de glace passés et présents ainsi que les variations d'extension de la calotte antarctique en Dronning Maud Land (DML), à l'aide d'une nouvelle série de mesures et d'observations et de modélisations de la calotte glaciaire. La connaissance des volumes passés de la calotte antarctique est cruciale car celle-ci répond encore aujourd'hui à son état antérieur, plus particulièrement celui du Dernier Maximum Glaciaire (LGM), il y à environ 18.000 ans, alors que la calotte antarctique était significativement plus développée. L'hypothèse de travail principale du projet ICECON est que, bien que la calotte se soit indéniablement considérablement étendue sur la plateforme continentale au cours du dernier maximum glaciaire en Dronning Maud Land, son extension n'a probablement pas été aussi importante que prédite précédemment par les modèles dynamiques de calotte à grande échelle. [The IceCon project aims at a better understanding of the past andpresent ice volumes and extension of the Antarctic ice sheet in Dronning MaudLand (DML) through a new series of measurements and observations inconjunction with ice sheet system modelling. Knowledge of past ice volumes areimportant, since the ice sheet is still reacting to what happened in the past,especially since the Last Glacial Maximum (LGM), roughly 18,000 years ago,when the Antarctic ice sheet was significantly bigger. IceCon's main hypothesis isthat the LGM ice sheet volume in Dronning Maud Land was not as big aspreviously predicted by large-scale ice sheet models, although it advanced as faronto the continental shelf.]

BELISSIMA (Mesures Belges sur les Ice Sheet et Ice Shelves en Antarctique) [BELISSIMA (Belgian Ice Sheet-Ice Shelves Measurements in Antarctica)]
Le projet BELISSIMA (Belgian Ice Sheet-Ice Shelves Measurements in Antarctica)cherche à améliorer notre perception et capacité de prédiction de la contribution cryosphérique au relèvement du niveau marin. les objectifs sont doubles: i) analyser l'histoire de la déglaciation et la stabilité des ''ice rises'' (ilots océaniques où les plateformes de glace flottantes sont contraintes dans leurs déplacements), et ii)mieux comprendre le rôle des interactions glace-océan dans la stabilité du système ice-sheet/ice shelf. Le projet s'insère dans le contexte de la nouvelle Base belge Princesse Elisabeth (Antarctica),et la zone d'étude est localisée dans la zone côtière qui s'étend 180 km au Nord de la station (Princess Ragnhild Coast, Dronning Maud Land, où un nombre d'ice rises ont été dénombrés. les mesures de terrain combinent mesures radar au travers de la glace, au sol (Radio échosondage),GPS différentiel et carottages glaciaires. Une analyse multi-paramétrique des caractéristiques physico-chimiques de la glace est réalisée sur les échantillons. Par ailleurs, les données radar et GPS sont analysées en utilisant les techniques les plus récentes et des outils de modélisation. [The BELISSIMA (Belgian Ice Sheet ' Shelf Ice Measurements in Antarctica) project aims at improving our understanding and prediction of the cryospheric contribution to future sea level rise. The objectives are twofold: i) to investigate the deglaciation history and stability of ice rises (points where the ice shelf gets buttressed), and (ii) to investigate the role of ice-ocean interactions in the stability of the ice sheet ' ice shelf system. The project is within the framework of the newly established Princess Elisabeth Station (Antarctica) and the studied area is situated on the coastal stretch (Princess Ragnhild Coast, Dronning Maud Land), 180 km north from the research station, where a number of distinct ice rises have been identified. Field investigations are based on ground based ice-penetrating radar (Radio-echo sounding), differential GPS and ice core drilling. A multi-parametric analysis of the physical and chemical properties of the ice is carried out on the acquired samples. RES and D-GPS data are analysed using state-of-the-art techniques and modelling tools.]



disciplines et mots clés déclarés


Climatologie Glaciologie Sciences de la terre et du cosmos

analyses des carottes glaciaires antarctica base princesse elisabeth dynamique glaciaire glaciologie gnss historique de la déglaciation marine ice modélisation de la calotte glaciaire modélisation glaciaire plateformes de glace flottantes radio-écho sondage radio echo sondages réajustement glacio-isostatique