page d'accueil   sommaire  

Marius GILBERT


coordonnées


Service d'Epidémiologie spatiale
Marius GILBERT
tel 02 650 37 80, fax 02 650 24 45, Marius.Gilbert@ulb.ac.be
Campus de la Plaine
CP264/03, boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles




unités de recherche


Laboratoire d'Épidémiologie Spatiale [Spatial Epidemiology Lab] (SpELL)



projets


Epidémiologie spatiale de maladies animales [Spatial epidemiology of animal diseases]
Nos recherche portent principalement sur l'épidémiologie spatiale de l'influenza aviaire à différentes échelles spatiales, en mettant l'accent sur le rôles de facteurs agro-écologiques dans l'émergence, la propagation et la persistance de la maladie. Nous nous intéressons également à différentes autres maladies des animaux d'élevage comme la fièvre catarrhale ovine, la tuberculose bovine, la fièvre aphteuse, et les infections au virus Nipah. [Our research mainly deal with the spatial epidemiology of avian influenza (AI) at different spatial scales, with particular emphasis on on the role of agro-ecological factors on the emergence, spread and persistence of AI viruses. Over the years, we have also been involved in research on other important livestock diseases such as bluetongue, bovine tuberculosis, foot and mouth disease, porcine reproductive and respiratory syndrome, and Nipah virus infections.]

Cartographie globale de l'élevage et des systèmes de production animale [Global mapping of livestock and livestock production systems]
La distribution géographique des des animaux d'élevage (bovins, caprins, ovins, porcs, poulets, canards, buffles, chevaux) et des systèmes de production est un facteur déterminant en matière de propagation des maladies animales et d'évaluation et d'évaluation de l'impact environnemental de du secteur de l'élevage. Notre travail porte sur l'amélioration des bases de données globales sur les stock, les systèmes de production, la production de viande, lait et d'oeuf, et sur les projections d'évolution de celles dans le futur. [The geographical distribution of livestock (cattle, sheep, goat, pig, chicken, duck, buffaloes, camels) is a key driver of the distribution of diseases and has important environmental impacts at a global scale in terms of direct pollution through manure managment, greenhouse gaz emissions and contribution to antimicrobial resistance. Our work aim to better map the distribution of livestock production at a global scale, with some special emphasis on intensive livestock production and projections.]

Ecologie spatiale des maladies et des ravageurs [Spatial ecology of pests and diseases]
Les interactions de divers organismes (ravageurs, pathogènes, espèces invasives) avec leur milieu sont analysées à des fins fondamentales ou appliquées. Sont prises en comptes les relations intraspécifiques (écologie chimique, dynamique des populations, stratégies reproductives ou d'exploitation des ressources, compétition) et interspécifiques (écologie chimique, dynamique des populations, relations avec l'hôte ou la proie, ennemis naturels, compétiteurs) ainsi que la réponse des organismes à différentes contraintes abiotiques ou anthropiques. Une composante importante de notre approche, l'écologie spatiale, s'intéresse à la dynamique spatiale des populations de différents types d'organismes, et aux facteurs qui conditionnent leur propagation géographique et/ou leur développement. Cette approche consiste à décrire, analyser et modéliser la distribution spatiale et/ou temporelle des populations de bioagresseurs en relation avec des descripteurs quantitatifs ou qualitatifs des conditions de leur développement, et ce à des échelles d'analyse variables. Les techniques utilisées incluent les statistiques spatiales uni- et multi-variées, et la modélisation et la simulation dans un environnement spatial supposé continu (automates cellulaires), ou discret (modèles de méta-populations). [The interactions of various organisms (pests, pathogens, invasive species) with their habitat are analysed from a fundamental or an applied standpoint. Intraspecific relationships (chemical ecology, population dynamics, reproductive or foraging strategies, competition) are taken into account as well as interspecific relationships (chemical ecology, population dynamics, relationships to the host or prey, natural enemies, competitors), and the influence of various abiotic or anthropic constraints. One important component of our approach, spatial ecology, focuses on the spatial population dynamics of various types of, and on factors which influence their geographic propagation and/or development. This approach consists in describing, analysing and modelling the spatial and/or temporal distribution of populations of these organisms in relation with quantitative or qualitative descriptors of the conditions of their development, and this at variable scales. The techniques in use include uni- and multivariate spatial statistics, modelling and simulation in a supposedly continuous spatial environment (cellular automata), or in a supposedly discrete spatial environment (meta-population models).]



theses


Gilbert, Marius. Spatial Ecology of Dendroctonus micans (Kug.) (Coleoptera: Scolytidae), 2001



prix


Prix Max Poll, 2006



disciplines et mots clés déclarés


Agronomie générale Ecologie Epidémiologie Géographie humaine (Sociologie) Sciences agronomiques Sciences vétérinaires générales

automates cellulaires cartographie de l'élevage compétition ecologie ecologie chimique epidémiologie spatiale modèles de distribution d'espèce modèles de méta-populations prédation-parasitisme relations plante-insecte stratégies reproductives