page d'accueil   sommaire  

Typhaine MOOGIN


coordonnées


Typhaine MOOGIN
tel +32-2-639. 24 46, typhaine.moogin@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP*, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles



unités de recherche


Hortence (hortence)



projets


Histoires de l'architecture moderne et postmoderne
1.) Analyse discursive de l'architecture moderne et postmoderne (e.a. patrimoine moderne ; approche spécifique de l'architecture et des théories des années 70 ; etc.) (2.) Histoires et historiographies de l'architecture en Belgique (XXe et XXIe siècles) (e.a. architectes et architectures modernes, patrimoine moderne, architecture post-moderne, architecture contemporaine, approche historique des politiques publiques en matière d'architecture)(3.) Approche constructiviste de l'histoire des idées, des théories et de la critique, entre autres architecturales (XIXe, XXe XXIe siècles)(4.) Histoire de l'architecture à travers ses pratiques (e. a. entre histoire et sociologie de la profession, histoire de la construction,...)

Théories et épistémologies de l'architecture et de l'espace
(1.) Etude des médiations en architecture (e.a. médiations culturelles, expositions, cinéma, photographie, ouvrages, revues, prix et concours,...)(2.) Théorisation des pratiques et productions architecturales contemporaines, et ses relations aux pratiques et productions artistiques et aux questions d'esthétique(3.) Analyse critique du projet, de l'engagement et de la conception architecturale (e.a. modes opératoires et composition, analyses référentielles,...)(4.) Genre, architecture et sexualités ; espaces et genre, espaces et sexualités

Les prix d'architecture en Belgique (1900-1988). Analyse d'un dispositif de médiation de l'architecture en quatre conditions
La thèse porte sur les prix d'architecture, ces distinctions honorifiques attribuées à une 'uvre architecturale et/ou à un architecte. Avec comme terrain d'étude les distinctions organisées en Belgique au XXe siècle, elle a pour objet de comprendre la place de ce dispositif de médiation en architecture. Alliant démarche socio-historique et visée théorique, la thèse se divise en trois temps. Elle part tout d'abord d'une analyse précise de trois « scènes » appartenant à l'histoire des prix d'architecture belges (de 1900 à 1945). A partir de l'étude de ces trois moments historiquement situés, elle développe, dans un second temps, un modèle analytique qui propose de caractériser le prix à partir de quatre « conditions », chacune se rapportant à un aspect au regard duquel un prix peut être pensé. La thèse s'achève en investissant une quatrième scène et remettre à l'épreuve le cadre théorique développé, démontrant sa pertinence au regard d'une histoire encore récente de l'architecture en Belgique (celle dite « postmoderne » couvrant les années 1970 et 1980). En proposant un cadre interprétatif et réflexif au phénomène des prix d'architecture, la thèse entend donner aux architectes les moyens de réinvestir de manière critique un important dispositif de médiation de leur discipline. Un investissement qui commence par l'éclairage d'une part méconnue de l'histoire de l'architecture belge, en vu de nourrir les réflexions pour une réappropriation future.



prix


Mention au Prix du mémoire de l'Observatoire des Politiques Culturelles (FWB) 2012, pour le mémoire de fin de master intitulé « Éléments pour une pensée critique en architecture. La controverse de l'Equerre d'Argent 2007 »

Prix « Fonds David et Alice Van Buuren » 2017, pour la recherche doctorale intitulée « Les prix d'architecture en Belgique (1900-1988). Analyse d'un dispositif de médiation de l'architecture en quatre conditions »



disciplines et mots clés déclarés