page d'accueil   sommaire  

Philippe MARY


coordonnées


Faculté de Droit et de Criminologie
Philippe MARY
tel 02 650 38 68, fax 02 650 46 36, Philippe.Mary@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP137, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles



unités de recherche


Centre de recherches criminologiques [Center of criminological researchs]



projets


Pénalité et changement social. Quelle justice pénale pour le XXI ème s ? [Penality and social change. What kind of penal justice for the 21th century ?]
Cette recherche a pour objectif l'analyse des mutations de la pénalité en Belgique en lien avec le changement social. La recherche retient deux hypothèses : d'une part, celle de la pénalisation du social et, d'autre part, celle de l'émergence d'une justice réparatrice. Il s'agira de mettre en évidence les tendances lourdes de la pénalité en privilégiant l'interaction de ces deux hypothèses. These two hypothesis have to be connected. [This research's aim is to analyze the transformation of penality in Belgium related to social change. It has two main hypothesis : the first one is ''the penal treatment of social issues'', the other one is the emerging of restorative justic]

L'intégration de la police en Belgique : vers une police de management de la sécurité ? [Integration of polices in Belgium. Towards a security management police ?]
Thèse de doctorat

Le ministère public et la justice réparatrice. Portée et conséquence d'une forme de "privatisation de la justice [Prosecution service and restorative justice.   Import and consequences of a form of ''privatization of criminal justice'']
Thèse de doctorat

Les assistants de justice. Quelle(s) idéologie(s) derrière le travail social parajudiciaire? [The Welfare workers in justice: which ideology(ies) behind the social work in justice ?]
Thèse de doctorat.

Justiciables, management et sens de la pénalité : vers une analyse prospective. [Justiciables, Management and Meaningfulness of Penalty : Towards a Prospective Analysis]
Le présent projet s'inscrit dans le prolongement de l'action de recherche concertée Pénalité et changement social. Quelle Justice pénale pour le XXIe siècle ?, réalisée par le Centre de recherches criminologiques (CRC) et vise à produire une réflexion novatrice et originale sur les possibilités d'émergence d'autres formes de résolution des conflits. Pour ce faire, se sont associés les criminologues du Centre de recherches criminologiques et les gestionnaires de l'Unité de management public, dont les recherches antérieures permettent aujourd'hui d'envisager une étude théorique et empirique de la pénalité sous des angles, certes différents, mais surtout complémentaires, convergents et fondamentalement originaux. Trois constats tirés de ces recherches antérieures sont à la base du projet, constats qui renvoient à trois niveaux d'analyse : celui de l'ignorance relative aux trajectoires socio-pénales des justiciables (niveau micro), celui de la place de plus en plus importante prise par la référence au management dans la pénalité (niveau méso) et, enfin, celui de la nécessité d'un questionnement sur le sens de la pénalité et les fins sociales qu'elle poursuit (niveau macro). Niveaux distincts, a priori relativement éloignés, mais que le présent projet ambitionne précisément d'articuler autour de la question suivante : si le sens de la pénalité semble aujourd'hui faire défaut au niveau politique, peut-on le rechercher, d'une part, dans l'analyse organisationnelle des changements que connaît la pénalité et, d'autre part, dans les trajectoires des justiciables ? [his project is a further development of the concerted research action Penalty and social change. What penal Justice for the 21st century?, carried out by the Criminological Research Centre and aims at producing an innovative and original reflection on what other forms of resolution of conflicts might emerge. With this intention, the criminologists of the Criminological Research Centre joined the team of the Department of Public Management, whose former research works now allow to consider a theoretical and empirical study of penalty from angles, which are certainly different, but above all complementary, convergent and primarily new. Three findings from this former research work underlie the project, findings which refer to three analysis levels: that of the relative ignorance regarding the socio-penal trajectories of the justiciables (micro level), that of the increasingly important place taken up by the reference to management in penalty (meso level) and, finally, that of the need for querying penalty and the social purposes it pursues (macro level). Distinct levels, a priori relatively distant, but that this project will endeavour to articulate around the following question: if the meaningfulness of penalty now seems to be missing at the political level, can it be sought, on the one hand, in the organisational analysis of the changes which penalty is going through and, on the other hand, in the trajectories of the justiciables ?]

La justice réparatrice, vers un nouveau modèle de justice ? Analyse comparative entre la Belgique et le Danemark [Restorative justice, towards a new justice model ? Comparative Study between Belgium and Denmark]
Thèse de doctorat en criminologie, Direction : Ph. Mary. Dans le cadre de ce projet, l'objectif est de prendre distance par rapport à une approche 'technique' et 'philosophique' de la justice réparatrice en explorant de manière 'sociologique' le processus de construction et de fonctionnement de ce champ, ainsi que ses effets stratégiques. Dans ce cadre, l'investigation des différentes forces conduisant au développement des programmes restaurateurs vise, d'une part, à mettre en évidence la nature du changement qu'ils proposent dans le champ pénal et, d'autre part, à rendre leur dimension sociale explicite en montrant comment les discours et les pratiques de justice réparatrice émergent, se transforment et, éventuellement, se stabilisent dans un contexte pénal, politique et social particulier. La perspective comparative du projet vise d'ailleurs à investiguer l'émergence et le développement concrets de cette nouvelle philosophie dans des contextes politiques, sociaux et pénaux particuliers (en Belgique et au Danemark). Elle devrait ainsi permettre de mieux appréhender comment et pourquoi les discours et pratiques de JR gagnent du terrain dans nos sociétés contemporaines en général (Garland et Young, 1983 ; Garland,1990). [The objective of this project is to take distance with respect to a technical or philosophical approach of restorative justice in order to explore 'sociologically' the process of construction and development of the realm of restorative justice as well as its strategical effects. In this framework, the study of the various forces leading to the development of restorative programs will be carried out. Firstly, it will emphasize the nature of the change envisioned by these programs for the penal realm. Secondly, it will stress the social dimension of these programs in showing how various discourses and practices of restorative justice emerge, change and are eventually progressively stabilized in specific penal, political and social context. The comparative perspective of the project aims to investigate the concrete emergence and development of this new philosophy in particular political, social and penal contexts (in Belgium and Denmark). It should thus allow better understanding how and why discourses and practices of restorative justice gain importance our contemporary societies in general (Garland & Young, 1983 ; Garland,1990).]

Les stratégies d'adaptation des détenus et du personnel pénitentiaire. Le cas du Centre pénitentiaire et de rééducation Kasapa (Lubumbashi) [Adaptation strategies of the prisoners and of the prison's staff. The case of the penitentiary and reeducation center of Kasapa ( Lubumbashi )]
Les stratégies d'adaptation des détenus et du personnel pénitentiaire. Le cas du Centre pénitentiaire et de rééducation Kasapa (Lubumbashi), Thèse de doctorat en criminologie, Co-tutelle Ecole de criminologie de l'Université de Lubumbashi ' Ecole des sciences criminologiques de l'ULB (2007-2010), direction : P. Kaumba Lufunda et Ph. Mary.

Assessing Deviance, Crime and Prevention in Europe. Action coordonnée du 6ème programme cadre de la Commission européenne (FP6-2004-Citizens-5/ Priority 7/Citizens-2004-6.2.3). [Assessing Deviance, Crime and Prevention in Europe. European coordinated action project of the Sixth Framework Program (FP6-2004-Citizens-5 / Priority 7 / Citizens-2004-6.2.3)]
Ce projet a 4 objectifs: - Produire une plus-value de connaissances en utilisant systématiquement la comparaison au sein de l'Union européenne, grâce à la grande variété des situations dans les différents pays membres, qui constitue une sorte de laboratoire naturel. - Diffuser la plus-value de connaissances ainsi produites  (a) au sein du Consortium; (b) plus largement dans la communauté scientifique; (c) parmi les responsables des différents paliers de gouvernement en Europe; et (d) dans les différents milieux intéressés (stakeholders) à ces questions (médias, ONG, secteur privé de la sécurité, etc'). - Développer un réseau scientifique interdisciplinaire, susceptible: (a) d'intégrer progressivement, à partir d'un noyau dur, les centres compétents des différents pays (y compris parmi les nouveaux pays membres ou les pays candidats); et (b) d'établir des coopérations scientifiques pertinentes avec des centres situés hors de l'Union européenne, en particulier dans les deux Amériques, à partir de relations existantes. - Fournir aux responsables des différents paliers de gouvernement des savoir-faire méthodologiques concernant l'aide à la décision, la mesure des phénomènes et l'évaluation des politiques publiques, ainsi que l'établissement d'observatoires à un niveau supra-national, national ou sub-national. [The project aims at producing comparative, European added value based on knowledge accrued within national frameworks about social, political, economic, legal and cultural factors conducive to socially deviant behaviour and crime, their perception among the public and the public policies pertaining to these phenomena. The project defines four objectives: - The production of scholarly added value by the systematic use of comparisons within the European Union, thanks to the great variety of situations in the different member countries, which represents a sort of natural laboratory. - The dissemination of the scholarly added value produced, (a) within the Consortium; (b) more widely, within the scientific community; (c) among officials at different governmental levels throughout Europe; and (d) to the various stakeholders in these subjects (media actors, NGOs, the private security sector or others). - The development of an interdisciplinary scientific network susceptible of (a) gradually integrating competent centres in different countries, starting from a solid core group . A specific emphasis will be put on integrating recent EU member and candidate countries, whith the aim of fostering partnerships and helping consolidate research on socially deviant behaviours and prevention ; (b) establishing relevant scholarly cooperation with centres located outside the European Union.- The provision, for officials at various governmental levels, of methodological skills bearing on assistance in decision-making, measurement of facts and evaluation of public policies, in order to contribute to the work of monitoring centres at supra-national, national or infra-national levels.]

Le traitement des détenus en milieu carcéral. Analyse comparative Canada - France - Belgique - Suisse [Treatment in prison. Comparative analysis Canada-Frane-Belgium-Switzerland]
Au cours des années 80, le système correctionnel canadien a développé un modèle de gestion des peines privatives de liberté sous la forme d'une « stratégie correctionnelle », basée sur l'évaluation et la prédiction des facteurs de récidive, ainsi que sur la détermination des facteurs criminogènes et sur l'intervention sur ces derniers. S'appuyant sur une position résolument ancrée dans le courant des pratiques probantes, le cadre d'intervention de ce système est présenté comme efficace en termes de diminution de la récidive et comme pouvant servir de modèle pour d'autres pays. L'objet de ce projet de recherche est, par l'introduction de nouveaux concepts et de nouvelles perspectives théoriques ainsi que par des échanges intellectuels interdisciplinaires et internationaux, de réaliser une analyse critique du modèle de traitement des détenus développé et mis en 'uvre par les services correctionnels du Canada. Il s'agit de mobiliser l'ensemble des connaissances sur la question du traitement des délinquants en milieu carcéral et, par ce fait même, faire une analyse critique de la recherche en cette matière; de confronter l'approche épistémologique favorisée au Canada aux autres approches possibles et analyser son incidence sur les systèmes pénaux occidentaux; de définir les nouvelles orientations que la recherche en matière d'intervention, de traitement et de réduction de la récidive en milieu carcéral pourrait prendre. Il s'agit dans le cadre de ce projet d'intégrer ces questionnements et autres approches possibles, au niveau pénal, au niveau criminologique, au niveau clinique et au niveau sociologique. Notre méthodologie de recherche s'appuie sur la mise en 'uvre de focus-groupes dans trois différents pays, la Suisse, la France et la Belgique, au cours desquels nous développerons la réflexion sur les notions de confidentialité, responsabilité professionnelle, jugement clinique, prise de décision, gestion des risques, besoins criminogènes, efficacité, récidive, consentement, intervention en contexte d'autorité. A partir de la mise en 'uvre de ces échanges nous élaborerons une réflexion et une analyse critique des modèles d'intervention possibles et nous tenterons de définir de nouvelles orientations à la recherche en matière d'intervention, de traitement et de réduction de la récidive en milieu carcéral. [Treatment in prison. Comparative analysis Canada-Frane-Belgium-Switzerland]



theses


Mary, Ph., Délinquant, délinquance et insécurité : cinquante ans de traitement en Belgique (1944-1994), Thèse de doctorat en criminologie, Faculté de Droit de l'ULB, Direction: D. Kalogeropoulos, soutenue en février 1994, 1994



prix


Prix Alice Seghers de la Faculté de droit de l'ULB (1997) récompensant ''une étude d'ordre juridique ou sociologique tendant à promouvoir l'amélioration de l'individu dans la société'', attribué pour la thèse de doctorat en sciences criminologiques (1995) ''Délinquant, délinquance et insécurité : un demi siècle de traitement en Belgique (1944-1994)''



disciplines et mots clés déclarés


Administration judiciaire Administration judiciaire police Administration pénitentiaire Criminologie Management Pénologie Sociologie de la délinquance

acteurs administration de la justice pénale alternatives analyse comparative automatisation contrôle social déviance Etat evaluation gestion des risques idéologie interventions correctionnelles justice de proximité justice réparatrice justiciables management médiation ministère public modernisation pénalité pénologie police politique criminelle politiques publiques prévention de la délinquance prison privatisation probation programmes psychosociaux recherche scientifique réformes de la justice risque sciences policières sécurité trajectories socio-pénales trajectories socio-pénales des justiciables travail social