page d'accueil   sommaire  

Jean-Michel DRICOT


coordonnées


Ecole polytechnique de Bruxelles
Jean-Michel DRICOT
tel 02 650 38 83, fax 02 650 47 13, Jean-Michel.Dricot@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP165/81, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles




unités de recherche


OPERA - Wireless Communications Group [OPERA - Wireless Communications Group] (OPERA)



projets


Architecture de réseaux cognitifs [Cognitive Networks Architcture]
L'Internet et la téléphonie mobile ne sont que des étapes dans l'évolution des architectures réseaux. Dans un futur proche, les 7 milliards de périphériques électroniques existant actuellement seront interconnectés dans un nouveau réseau, appelé ''Internet of Things''. Cette évolution soulève des questions théoriques majeures (comment interconnecter autant de noeuds ? quelle densité pour quelle connectivité ? comment se partager les spectre radio-fréquence? ) mais également touche au domaine technologique (quels nouveaux standards ? comment réconcilier BlueTooth, ZigBee, WiFi, UMTS, EDGE, etc...). Notre recherche porte d'une part sur l'étude des réseaux mesh et sur l'élaboration d'une architecture cognitive. Les réseaux mesh sont des réseaux ne nécessitant pas de structure centrale (comme une station de base en UMTS). Les noeuds sont autonomes: ils structurent et font évoluer leurs routes en fonction de la qualité du signal, du trafic, etc. De tels réseaux présentent donc l'avantage d'avoir une architecture robuste, autonome et décentralisée. Afin de leur donner plus de flexibilité, on les étend vers une architecture ''cognitive'', c'est-à-dire qu'ils sont capables de détecter des ''trous'' dans le spectre radio et de s'y placer sans déranger les réseaux déployés précédemment (appelés réseaux primaires''). Ainsi, deux opérateurs peuvent opérer des réseaux distincts pourtant déployés dans un même lieu. [The Internet and cellular telecommunication architecture are becomingobsolete network architectures. In a close future, an estimated amountof 7 billion of electronic devices will be able to interconnect. Theywill cooperate under the new paradigm referred to as Internet ofThings or IoT. This evolution leverages several theoretical questions:how to practically connect a massive amount of nodes ? what is theminimum density to ensure connectivity ? who will these devices sharethe already-scarce radio spectrum ? Moreover, new technologychallenges will arise: under what standard will they operate, how tobe backward-compatible with ZigBee, Bluetooth, WiFi, UMTS, and EDGEtechnologies ?Our research focuses (i) on the wireless mesh networks architecturesand (ii) on a cognitive approach suitable for the mesh networks. Meshnetworks are non-centralised, autonomous, and resilient architectures.A constant monitoring of their environment allows them to adapt tomodifications such as node apparition or dead, changes in thepropagation environment, etc. By injecting a ''cognitive engine'', itwill be possible to detect, monitor, and adapt to spectrum whole(i.e., unused bandwidth). For instance, this will allow two or severaloperators to operate in a same place and into a limited spectrumwithout interfering each with the other.]



disciplines et mots clés déclarés


Technologie des télécommunications [télécommunications] Technologie des télécommunications [transmission] Technologies de l'information et de la communication (TIC)

modélisation stochastique polarisation réseaux cognitifs réseaux de senseurs réseaux sans fil