page d'accueil   sommaire  

Isabelle CARLES


coordonnées


Faculté de Philosophie et Sc. sociales
Isabelle CARLES
Isabelle.Carles@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP124, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles




unités de recherche


Centre de recherche METICES (METICES)



projets


DIVERCITY : Prevention et lutte contre l'homophobie et la transphobie dans les villes européennes petites et moyennes [DIVERCITY : Preventing ang combating homo- and transphobia in small and medium cities across Europe.]
Le projet Divercity vise à établir un diagnostic sur les dimensions multiples de l'homophobie et de la transphobie dans les villes européennes petites et moyennes. Il a pour objectif de partager les bonnes pratiques et promouvoir les mesures novatrices pour mieux prévenir et combattre ce phénomène, rendre plus visible les besoins des personnes LGTB et renforcer leurs droits fondamentaux. Le projet est financé par le Direction Générale Justice de la Commission européenne et couvre six pays européens : l'Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni, la Grèce, la Pologne et l'Allemagne. [The Divercity project intends to make a diagnosis of the multiple dimensions of homo- and transphobia in small and medium cities in Europe. Its objectives are to share best practices and promote innovative measures to efficiently prevent and combat this social problem, make visible the needs and lives of LGBT people and ensure their fundamental rights. The project is funded by The Directorate General Justice of the European Commission and covers six European countries : Spain, Belgium, United Kingdom, Greece, Poland and Germany.]

How can the EU social partners for commerce contribute to improving Health and Safety at the workplace in their sectorthrough an efficient social dialogue ? [How can the EU social partners for commerce contribute to improving Health and Safety at the workplace in their sectorthrough an efficient social dialogue ?]

Evaluation de la satisfaction des usagers de la maison de l'emploi de la commune de Schaerbeek.Promoteur : P. Desmarez. [Evaluation of users' satisfaction from home employment of the municipality of Schaerbeek. Promotor : P. Desmarez.]

Recherche relative aux trajectoires des jeunes de 15 à 25 ans en formation en alternance auprès du SFPME/EFPME et des CEFA en région de Bruxelles-Capitale. P. Desmarez [Research on the path youth 15-25 yeard in alternating formation with SFPME/EFPME and CEFA in Brussels Capital Region.]
Réalisation d'une recherche portant sur la définition du nombre réel total de jeunes en alternance en Région de Bruxelles-Capitale (SFPME/EFPME et CEFA) et sur leurs trajectoires dans et après la formation

TEAM : Syndicats, changement économique et inclusion active des travailleurs migrants. Promoteur : P. Desmarez [TEAM : Trade Unions, Economic change and active inclusion of migrant workers. Promotor : P. Desmarez]
Ce projet examine comment les syndicats pourraient améliorer leur contribution à l'intégration des travailleurs migrants. La crise économique actuelle à de profondes répercussions sur le marché du travail. Les travailleurs migrants contribuent grandement aux économies européennes, lesquelles présentent souvent l'intégration des migrants comme un progrès social et économique. Cependant, il semble qu'en période de récession, les droits et les libertés des migrants soient les premiers à être remis en cause. Traditionnellement, le rôle des syndicats est de protéger et de promouvoir les droits des travailleurs et parmi ces derniers, de ceux dont les intérêts sont peu représentés, comme les travailleurs migrants. Dans ces périodes difficiles, les syndicats adoptent une attitude ambivalente à l'égard des migrants, en privilégiant les intérêts de leurs membres au détriment de la solidarité. En conséquence, la migration de travail devient risquée. La recherche propose d'identifier les dynamiques existantes entre les syndicats et les migrants afin d'améliorer la compréhension commune du dialogue social et des relations industrielles en Europe. Le projet réunit six pays européens (Autriche, Belgique, Espagne, Italie, Pologne, Royaume-Uni) et deux syndicats européens afin de mieux identifier les mesures les plus efficaces tendant à promouvoir l'intégration des migrants dans le marché du travail. [This project will examine how unions do, and could contribute towards working migrants integration. The current global economic downturn has profound implications for labour markets. Migrant workers contribute greatly to EU economies, which often promote migrant integration as economic and social progress. However, it seems that in times of recession, their basic rights and freedoms are the first to be challenged.Traditionally, the role of trade unions hold specific responsibilities for the protection and promotion of workers' rights and especially for more disfranchised groups, such as migrants. In this difficult period, trade unionism presents an all too ambivalent attitude towards migrants, embedded in interests that prioritise national membership over solidarity. As a result, working migration is at risk. This action research investigation will provide results in identifying the dynamics between unions and migrants for an improved understanding of social dialogue and industrial relations in Europe. Our partnership is comprised of experts in this field of study in 6 EU states, working alongside two major European trade-unions, to best address effective union measures to promote migrant integration within the labour market.]

GENDERACE - L'usage des lois visant à lutter contre les discriminations raciales : genre et citoyenneté dans un contexte multiculturel. Promoteur : P. Desmarez [GENDERACE - The use of racial anti-discrimination laws : gender and citizenship in a multicultural context.]
Le projet GendeRace a pour objectif d'améliorer l'efficacité des lois visant à lutter contre les discriminations raciales à partir du point de vue des victimes et dans une perspective de genre. La recherche est financée par le VII programme cadre de l'Union européenne et regroupe des équipes universitaires de six Etats membres : la Belgique, la Bulgarie, l'Allemagne, l'Espagne, la Suède et le Royaume-Uni .L'hypothèse principale est que les hommes et les femmes peuvent utiliser différemment le droit parce qu'ils développent des représentations différentes du droit et ont des expériences différenciées des discriminations. La seconde hypothèse est que l'expérience intersectionnelle de la discrimination basée sur l'origine et le genre n'est pas reconnue et aucun instrument légal n'a été développé pour traiter adéquatement ces discriminations spécifiques. Le cadre légal et institutionnel européen est en effet construit autour d'un seul motif de discrimination et sur le principe que les discriminations affectent toutes les personnes de la même manière, quel que soit leur sexe.La recherche est basée sur une analyse d'environ 1000 plaintes d'entretiens semi-directifs qualitatifs d'étrangers ou de membres de minorités ethniques ayant déposé une plainte, et d'interviews d'experts et de partenaires sociaux, ainsi que de juristes traitant les plaintes.L'objectif du projet est d'améliorer notre compréhension et notre connaissance du phénomène de la discrimination multiple basée sur l'origine et le genre. Il s'agit également de développer des outils pratiques permettant aux administrations, aux NGOs et aux organismes spécialisés dans la lutte contre les discriminations d'améliorer l'efficacité des lois, des politiques et des pratiques en prenant en compte cette discrimination multiple. [The GendeRace project is researching the effectiveness of Racial Discrimination laws from the point of view of the target group and in a gender perspective.The research is taking place from 2008 to 2010 in six European Member states, Belgium, Bulgaria, Germany, Spain, Sweden and the UK, and is funded by the European Union Seven Framework Programme (Grant Agreement n° SSH7-CT-2008-217237).The main hypothesis is that differences can exist between the uses made of the law by men and women. This is because they develop different representations of the legal system and experience different forms of discrimination. The second hypothesis is that the intersectional experience of discrimination based on race and gender is not recognized and treated properly in legal and institutional frameworks built around single types of discrimination because discriminations are seen as one-dimensional and as affecting all people - men and women ' in the same way.The evaluation will be carried out through a study of case law and filed complaints, around 200 semi-directive qualitative interviews of foreign nationals and members of ethnic minorities and 70 interviews of stakeholders and social partners, including lawyers dealing with complaints.The goal of the project is to improve our understanding of the phenomenon of multiple discrimination (race and gender) and to develop practical tools to allow administrations, NGOs and specialised bodies to better assess the effectiveness of policies and practices in the field of antidiscrimination when faced with cases of multiple discrimination.]

FSE et Santé. Promoteur :Desmarez [ESF and Healthy : health and safety issues.]
Faire rapport au Fonds Social Européen des mesures, actions menées dans le cadre des financements du FSE en ce qui concerne le thème de la santé (santé au travail, santé et sécurité, santé publique) pour les deux périodes de programmation 2000-2006 et 2007-2012. [Reporting for ESF on measures, actions undertaken in hte framework of ESF financing on the topic « Health » (health at work, occupational health and safety, public health) for the programming periods 2000-2006 and 2007-2012.]



disciplines et mots clés déclarés


Droit social [droit du travail] Santé éducation et bien-être Sociologie Sociologie de la santé Sociologie du travail et de la technique Sociologie politique

alternance discrimination equality bodies formation homo- et la transphobie dans les petites et moyennes villes à travers inclusion sociale integration intersectionalité jeunes loi maison de l'emploi origine racisme récession économique santé et sécurité au travail santé et sécurité sur les lieux de travail santé publique schaerbeek sexisme soins de santé à long terme syndicat travailleurs migrants