page d'accueil   sommaire  

Kaatje SMITS


coordonnées


Kaatje SMITS
tel +32-2-555.38.62, fax +32-2-555.44.99, fmascart@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP*, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles



unités de recherche


Laboratoire de Vaccinologie et d'Immunologie Mucosale [Laboratory of Vaccinology and Mucosal Immunity] (LoVMI)



projets


Immunodéficience de la petite enfance [Immune deficiency of childhood]
La connaissance de l'ontogénèse des réponses immunitaires chez le petit enfant est un élément déterminant pour le développement de stratégies optimales de vaccination chez ceux-ci. Nous avons montré que malgré un état relatif d'immunodéficience, les petits enfants sont capables de développer certaines réponses immunitaires appropriées notamment à l'égard des antigènes de la coqueluche. Cependant, en fonction du type de vaccin administré, on observe une lenteur plus ou moins importante de maturation des réponses immunitaires de type Th1. Actuellement, nous caractérisons les réponses immunitaires mémoire à l'égard de Bordetella pertussis, dans le cadre du Projet Européen Child-Innovac. Réponse immunitaire des enfants à l'égard des antigènes de Bordetella pertussis au décours d'une infection ou d'une vaccination (Projet Européen Child-Innovac) Caractérisation des réponses immunitaires mémoires T et B induites après vaccination par un vaccin acellulaire versus un vaccin à cellules entières versus un vaccin administré au décours d'une infection naturelle. Après développement et standardisation des techniques, des cohortes d'enfants âgés de 3 à 10 ans et ayant reçus différents types de vaccin sont analysées. Nous avons par ailleurs développé des tests permettant d'évaluer l'apparition de cellules effectrices après vaccination. Ceux ci seront transférés dans le centre responsable dans le cadre du projet d'un essai clinique de phase I d'un nouveau vaccin contre la coqueluche, un vaccin atténué administré par voie nasale. [Knowing the ontogenesis of immune responses during childhood is a key factor for the development of optimal vaccine strategies. We have shown that in contrast to a relative immaturity of the immue system in young children, they are able to mount appropriate cellular immune response to some pathogens/ vaccine antigens like those from Bordetella pertussis. However, depending of the type of vaccine administrated, there is some delay in the maturation of normal Th1-type immune reponses. We now characterize the memory immune reponses to Bordetella pertuusis (see below). Immune response of children to Bordetella pertussis antigens after infection or vaccination (European Project Child Innovac). Characterization of the T and B memory immun ereposnes after vaccination with either an acellular or a whole cell vaccine or afetr a vaccine administrated after a natural infection. Afetr development and standardisation of te techniques, cohorts of children aged from 3 to 10 years, and vaccinated with different vaccines, will be included in the study. Other tests will be developped to detect the appearance of specific effector cells after vaccination. These tests will then be transferred to the center who will perform within the project a phase I study of a new vaccine against B. pertussis adminstrated by the nasal route. ]



disciplines et mots clés déclarés


Immunologie Pathologie maladies infectieuses Pédiatrie

Bordetella Pertussis réponses immunitaires