page d'accueil   sommaire  

Caroline CLOSON


coordonnées


Fac des Sc. psycho. et de l'Éducation
Caroline CLOSON
tel 02 650 35 56, fax 02 650 33 39, Caroline.Closon@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP122, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles



unités de recherche


Centre de Recherche en psychologie du travail et de la consommation [Research Center for Work and Consumer Psychology] (PsyTC)



projets


Pratiques organisationnelles, innovation et attitudes positives au travail [Organisational practices, Innovation and positive attitudes at work]
Cet axe couvre un large ensemble de recherches visant l'analyse des pratiques organisationnelles (climat organisationnel, innovant, soutien organisationnel, qualité de la relation avec le supérieur) et des processus personnels (régulation émotionnelle, flexibilité cognitive, auto-efficacité créative, ressources personnelles) ayant un impact sur les comportements innovant au travail, les comportements de citoyenneté organisationnelle et engagement au travail, y compris le bien-être des travailleurs. [This axis covers a wide range of research on organizational practices (organizational climate, innovation, organizational support) and personal processes (emotional regulation, cognitive flexibility, self-efficacy, personal resources) having an impact on innovative behaviours, organizational citizenship and commitment, including well-being at work.]

Acceptation des technologies [Technology Acceptance]
La question de l'acceptation des technologies se pose avec acuité au regard des modalités innovantes d'interaction, de l'essor des développements des dispositifs informatiques et des interfaces. Trois axes de recherche sont développés.1. Etude des caractéristiques individuelles, situationnelles et organisationnelles qui influencent l'appropriation des technologies et la continuité de leur usage dans différents contextes et activités humaines. 2. Etude de la charge cognitive lors de la recherche d'information sur des sites d'information en ligne, permettant d'associer les approches de l'acceptabilité opératoire et de l'acceptation sociale des technologies.3. Etude de l'expérience utilisateur (UX) lors de l'utilisation des dispositifs tactiles (multitouch) : influence des qualités ergonomiques et motivationnelles des dispositifs et des émotions engendrées lors des interactions. [Questions of technology use and acceptance are essential in today's world. The development of original and innovative computing devices has created a plethora of new interaction modes. Three research axes are developed in our research centre. 1. The study of individual, situational and organizational characteristics, which impact the technology acceptance processes. 2. The study of the users' cognitive load through the Cognitive Load Theory framework to understand how the features of an online news website influence web browsing behaviours and information retention. Our studies emphasize that the presence of multimedia content influences the amount of information retainded by users after they read online news website. Also, the presence of images related to the content of the article improves information retention, while the addition of irrelevant animations leads to a decreased performance. Moreover, our studies highlights that cognitive load can be successfully used to explain users' interactions with hypermedia, such as online newspapers. 3. The study of the user experience (UX) with multi-touch devices. By proposing an innovative perspective on the users' appraisal of new technologies, our studies aims through the study CUE-Model (Thüring & Mahlke, 2007), and the use of multi-touch devices (tablets, e.g. iPad) to measure the dynamic nature of the UX component and relationships over time in educational contexts. These researches contribute to a better understanding of the UX dynamical nature, as well as the psychological implications of multi-touch technology use, and so, will provide some useful advice to favour learners' motivations and performances.]

Ethique et Responsabilité sociale des entreprises (RSE) [Ethics and corporate social responsibility (CSR)]
Recherche sur l'éthique et la responsabilité sociale des entreprises à l'égard des employés, y compris le positionnement de l'employé en tant que citoyen. Le cadre théorique utilisé est celui de la théorie de l'échange social. Les recherches portent sur l'analyse de l'impact des pratiques organisationnelles citoyennes sur les attitudes et comportements dits positifs des travailleurs (engagement au travail et à l'égard de l'organisation, bien-être au travail). Elles analysent les liens auprès de publics cibles spécifiques : travailleurs-parents, travailleurs issus d'une minorité discriminée, dont une étude sur les discriminations au travail dues à l'orientation sexuelle et les identités de genre (LGBT). Ces études s'inscrivent dans les débats sociétaux actuels d'égalité de traitement et de promotion de la diversité au travail. [Research on ethics and corporate social responsibility towards employees, including the positioning of the employee as a citizen. The theoretical framework used is that of the social exchange theory. ]

Conditions de travail et travailleurs âgés [Work conditions and older workers.]
Ces recherches portent l'analyse des capacités de travail et de l'intention de continuer à travailler chez les travailleurs de 50 ans et plus, en fonction de leurs conditions de travail ' aspects psychosociaux et aspects physiques des conditions de travail (Faurie, Fraccaroli et Le Blanc, 2008 ; Marquié, 2001) et de leur santé perçue. [The research focuses on the analysis of work ability and intent to continue to work for workers over 50, depending on their work conditions - psychosocial and physical aspects of work conditions (Faurie, Fraccaroli & Le Blanc, 2008; Marquié, 2001) and also their perceived health.]

Mobilités professionnelles, engagement et bien-être [Professional mobility, commitment and well-being]
Les recherches s'intéressent aux conditions organisationnelles, situationnelles et personnelles explicatives des expériences de mobilités passées et des intentions de mobilités futures, y compris les aspects motivationnels d'engagement et de bien-être au travail (Chay et Aryee, 1999 ; Donohue, 2007).La mobilité professionnelle est classiquement catégorisée comme étant intra-organisationnelle (changement de fonction dans l'organisation) ou inter-organisationnelle (changement d'employeur). Elle peut également faire référence à des missions à l'étranger et à l'expatriation. Du point de vue du travailleur, elle peut être volontaire, négociée ou imposée (Roger et Ventolini, 2004). Nos recherches s'intéressent aux conditions organisationnelles, situationnelles et personnelles explicatives des expériences de mobilité ainsi qu'aux impacts de ces expériences sur les aspects motivationnels d'engagement et de bien-être au travail ainsi que sur les intentions de mobilité. Les résultats montrent que, bien qu'elle puisse causer incertitude et stress, réalisée dans de bonnes conditions, elle s'avère souvent avantageuse pour l'individu et l'organisation, et ce, qu'elle ait été initiée ou imposée (Hellemans et Equeter, 2016, à paraitre). [Research is concerned with explanatory organizational, situational and personal conditions of past mobility experiences and intentions of future mobility, including motivational aspects of engagement and well-being at work (Aryee & Chay, 1999; Donohue, 2007).Job mobility is typically categorized as intra-organizational (change of function within the organization) or inter-organizational (change of employer). It can also refer to foreign missions and expatriation. From the point of view of the worker, it can be self-initiated, negotiated or imposed (Roger & Ventolini, 2004). Our research is interested in organizational, occupational and personal factors which explain voluntary mobility and in the impacts of mobility on motivational aspects of work engagement and well-being, and on intentions of mobility. Results show that, although it can cause uncertainty and stress, when carried out under favorable conditions, it is often beneficial for both individuals and organizations, whether mobility was initiated or imposed (Hellemans & Equeter, 2016, forthcoming).]



disciplines et mots clés déclarés


Ergonomie cognitive Psychologie cognitive Psychologie de la santé Psychologie des organisations Psychologie du personnel Psychologie du travail

acceptation des technologies bien-être au travail capacités de travail carrière charge cognitive climat organisationnel comportement organisationnel conditions de travail conditions de travail diversité engagement ergonomie ergonomie cognitive expérience utilisateur facilité d'utilisation genre implication implication organisationelle innovation interaction homme-ordinateur lesbiennes, gays, bisexuel-le-s et transgenres mécanismes organistionnels mobilité choisie mobilité imposée politiques pro-familiales régulation émotionnelle soutien organisationnel travailleur âgé utilisabilité