File written by Adobe Photoshop¨ 4.0
AVANT-PROPOS
:

 

 

 

AppleMark

" Je serai une reine du karaokŽ,

Ce n'est pas moi que tu verras.

Je vais t'emmener dans un endroit

O je sais que tu devrais plut™t te trouver.

C'est juste une chanson de trois minutes.

Cela ne dure pas trs longtemps.

Mais Je vais t'emmener dans un endroit

O je sais que tu devrais plut™t te trouver".

 

(CATATONIA, KARAOKE QUEEN,

WEA, 1999)

            (Traduction : AA)

 

Depuis quelques annŽes, j'avais vraiment envie d'Žcrire ce bouquin sur le karaokŽ. Pas un guide. Pas une Žtude scientifique. Pas un ouvrage ethnomusicologique. Plut™t un mŽlange de genres, ce qui reprŽsente une entreprise tout ˆ fait pŽrilleuse dans le domaine de l'Ždition et de l'intŽrt du lecteur.

 

Cet ouvrage intervient alors que la mode du karaokŽ est actuellement ˆ un tournant: certains karaokŽs ont disparu, d'autres viennent de na”tre, certains se reconvertissent, les "vieux lasers disques" laissent petit-ˆ-petit la place ˆ des formats plus maniables, une partie du public veut toujours du "karaokŽ" mais parfois avec un contexte ou une ambiance diffŽrente...

Le karaokŽ est un loisir. Le karaokŽ est plus qu'un loisir. Les pages qui suivent vont tenter d'en cerner les traits principaux en essayant de rester centrŽ sur le lecteur que je veux atteindre, c'est-ˆ-dire le grand public. Il ne s'agit pas d'un "guide" uniquement centrŽ sur des donnŽes "touristiques" ni d'un ouvrage anthropologique basŽ sur l'analyse et l'interprŽtation de donnŽes recueillies...juste un bouquin sur le karaokŽ[1] !

Cet ouvrage fait partie de mes recherches dans le champ de l'anthropologie audiovisuelle en m'Žtant en premier lieu intŽressŽ ˆ la publicitŽ sociale dans l'univers urbain.

J'ai tout d'abord frŽquentŽ des karaokŽs avant d'avoir l'idŽe d'en faire un sujet de recherche. En mai 2000, alors que je relevais depuis deux ans les chansons diffŽrentes que j'interprŽtais, je remis ˆ Vito (animateur du karaokŽ La ClŽ de Sol) une liste comportant celles-ci par ordre alphabŽtique...Il y en avait 500. La 500me que j'ai chantŽe Žtait "Le dŽserteur" (Boris Vian). L'idŽe de rŽaliser un bouquin sur le karaokŽ me sembla une Žvidence... Cela peut appara”tre comme la justification du temps que je passe pour "assouvir" un loisir, comme une dŽformation professionnelle (je finis parfois par Žtudier ce qui m'intŽresse dans mon univers quotidien). Mais c'est Žgalement l' "intŽgration rationnelle" de ce que je vis et de ce qui m'intŽresse, d'o une certaine difficultŽ de sŽparer d'une part le sujet et l'observateur.

Pour cette raison, ˆ partir de l'introduction, je tenterai de me "dŽdoubler" (Alain ANCIAUX et Doctor Al) pour risquer un regard plus complexe peru aux USA par certains de mes collgues comme de l'"ethnographie alternative"[2] o la raison et la passion tentent de trouver leur chemin[3].

Ma "participation active" a cependant ses limites : d'une part, je ne me suis jamais inscrit ˆ aucun concours et d'autre part, j'ai refusŽ (poliment) de faire partie du jury du concours national de karaokŽ organisŽ par l'association "La voix des stars" en 2002.

Je voudrais remercier ici tous ceux qui m'ont aidŽ directement ou indirectement (par nos conversations, par nos duos, par leurs conseils...) ˆ l'Žcriture de cet ouvrage sur le karaokŽ. Il ne prŽtend pas tre complet et il laissera appara”tre parfois certaines approximations, car il me semble tre difficile d'tre ˆ la fois technicien, animateur, patron, musicien, anthropologue, passionnŽ, noctambule, spectateur, historien...etc.

Le karaokŽ est un croisement d'univers ˆ la fois diffŽrents et complŽmentaires : sa complexitŽ en fait ˆ la fois un labyrinthe, un lieu de plaisir et un espace de rencontres[4].

 

L'ILLUSTRATION DE COUVERTURE EST DE MARIO FILOGRANA.

 

PHOTO DE COUVERTURE: Spectacle donnŽ par la ClŽ des Artistes ˆ Lodelinsart (2002)("Le fossŽ de gŽnŽration").

Les autres dessins dans cet ouvrage ont ŽtŽ reproduits avec  l'autorisation de deux sites amŽricains : ArtToday[5] et Designedtoat[6].


 

 

 

AUTO-INTERVIEW EN GUISE D'INTRODUCTION[7]:

 

 

"Mardi, 5 mars 2002 : nous avions un invitŽ ce soir. Il s'appelle Alain et vient de Bruxelles. Belgique. Non, il n'a pas fait tout ce chemin depuis Bruxelles pour nous voir, ahah(...). Il est juste de passage ˆ Atlanta pour un court sŽjour et il a vu notre site sur Internet et dŽcida de venir nous rencontrer pour partager notre amouuuur du karaokŽ" (Les KaraokŽmaniaques)[8].

 

Alain ANCIAUX : ton passŽ musical semble avoir ŽtŽ ˆ l'origine de ton engouement actuel pour le karaokŽ. Pourrais-tu nous en rappeler les phases principales ?

 

Doctor AL (NB : Doctor AL est le nom de scne d'Alain ANCIAUX): un "passŽ musical", c'est beaucoup dire. Je verrais plut™t cela en termes de  "culture musicale"...Ë un certain degrŽ, la pratique active et la passion du karaokŽ remontent ˆ mon enfance, mme si cela ne s'appelait pas karaokŽ ˆ l'Žpoque. AccompagnŽ par ma grand-mre maternelle, il m'arrivait souvent de frŽquenter le marchŽ hebdomadaire sur la Place Verte ˆ Florennes. Une espce de bateleur ou d'amuseur public vendait des grandes feuilles de papier de couleur jaune clair ou rose clair. Ces feuilles comprenaient les textes de plusieurs chansons cŽlbres ˆ l'Žpoque. Bien entendu, il vendait ces feuilles. Mais il poussait aussi la chansonnette et les gens du public interprŽtaient en mme temps que lui le succs du jour. Cela devait tre entre 1954 et 1958.

Une autre image (mais capitale) me reste de ma prime jeunesse. Je devais avoir 1O ans et j'Žtais en colonies de vacances ˆ Olloy-Sur-Viroin(Viroinval). Avec la colo, nous avons ŽtŽ ˆ la ducasse du village o se dŽroulait un petit spectacle sur une petite scne devant un petit public : sur la scne se tenait un grand Žchalas avec une guitare interprŽtant des chansons parlant de Dieu et du diable...Jacques Brel...inoubliable....le mec sympa !  Ë l'‰ge ingrat (treize ou quatorze ans), j'ai reu de plein fouet le choc de la naissance de l'Invasion British en pop music. Musicalement parlant, c'Žtait une Žpoque fabuleuse parce que tout Žtait ˆ inventer.

AppleMark

Rares sont les baladins qui poussent encore les gens ˆ la chansonnette dans la rue.

Maria et Claude, des bretons, ici photographiŽs en 2003 ˆ lÕoccasion du marchŽ dominical de Charleroi (dans le cadre des Ftes de la Wallonie) exercent toujours cet art en exposant les paroles sur un trŽpied pendant que la musique sՎlance en suivant les perforations des cartes cartonnŽes de lÕorgue de barbarie.

Et quelles chansons ! Les succs dÕantan[9] de Pothier, Trenet, Scotto, Georgius, FerrŽ, Lemarque, Mac Orlan, Lopez, Bruant, QueneauÉun pur rŽgal !

 

J'Žcoutais les radios pirates, principalement Radio London et Radio Caroline. Et puis, il y avait "Salut les copains" et le fabuleux "Campus" de Michel Lancelot. Les Beatles commenaient ˆ avoir du succs. Tout le son de Liverpool et environs( Gerry and the Pacemakers, the Merseybeats, Freddie and the Dreamers...).  A l'Žpoque, j'Žtais interne au Collge de Dinant et j'Žtais le chanteur d'un petit groupe qui, paradoxalement, n'a jamais portŽ aucun nom. Un guitariste solo, le bassiste et moi...nous avions reu l'autorisation de rŽpŽter aprs l'Žtude et - rŽvolution pour l'Žpoque- le Principal nous a proposŽ d' "animer" le repas de St Nicolas. Les chansons que nous interprŽtions ? "Mini,mini, mini" de Jacques Dutronc, "Le dŽserteur" de Boris Vian et...notre grand succs (ˆ entendre les condisciples martelant les tables du rŽfectoire avec leurs couverts), "Hanky Panky" de Tommy James and the Shondells...Mais le plus important Žtait peut-tre les conversations entre nous trois...le rock, Elvis, nos dŽcouvertes des groupes de l'Žpoque : Manfred Mann, les Kinks, les Rolling Stones..et un peu de belge comme, par exemple FerrŽ Grignard et surtout un duo qui a marquŽ ma jeunesse ˆ Charleroi : Jess and James (deux mecs sympas...Tony et Wando Lam!).

 

Alain ANCIAUX : cela fait un peu prŽhistoire...

 

Doctor Al : certainement prŽhistoire du karaokŽ, mais surtout le reflet d'une Žpoque. Avec des images un peu Žvanescentes. Je me revois en train de faire du stop l'ŽtŽ de 1967, tout en jeans blanc, pour atteindre le "Parapluie des Vedettes" de Huy o, apparition incroyable, les Yardbirds vinrent sur scne pour saluer la foule en signalant qu'ils ne pouvaient prester, car ils ne possŽdaient pas de permis de travail...tu te rends compte, les Yardbirds...Puis vint l'universitŽ, un monde qui m'Žtait tout ˆ fait inconnu et Žtranger (mon grand-pre Žtait ouvrier verrier). Avec le souvenir de plusieurs prestations du groupe Here and Now (avec Paolo Radoni...super sympa). Et une sorte de happening ˆ la Cage aux Ours ˆ Bruxelles avec une prestation -sur un trottoir- de Brian Auger et Oblivion Express. Et plusieurs flashs de 1969 ˆ 1971. Tout d'abord le festival d'Amougies (le mythique festival d'Amougies) qui devait avoir lieu en France tout d'abord. Les organisateurs n'ayant pas reu les autorisations nŽcessaires en France, c'est la rŽgion du Mont de l'Enclus qui "hŽrita" de cette manifestation. Amougies...il faut dire que tout Žtait organisŽ version bordel invraisemblable, sous un chapiteau avec les interventions surrŽalistes d'un extraterrestre franais, Mouna Aguigui (plus beatnick du style Ferlinghetti ou KŽrouac que hippie)[10] qui venait de transformer le monument aux morts du centre d'Amougies en "monument aux vivants"! Et avec quel affiche...les Nice, Ten Years After...et surtout le gars, le vrai gars...aucune sŽparation entre les musiciens et le public...et le vrai gars Žtait lˆ devant moi, sa bire ˆ la main, s'asseyant face ˆ moi ˆ cette table de buvette en bois...je rassemblai les quelques mots d'Anglais que je possŽdais et nous ežmes une conversation de "potes". Le gars Žtait devant moi, il me parlait et m'Žcoutait : Frank Zappa !

 

Alain ANCIAUX : un vrai compositeur de musique contemporaine amŽricaine !

 

Doctor AL : plus mme, une idole, un concept, un univers...j'eus l'occasion de le revoir sur scne l'annŽe suivante (je crois) au Palais des Beaux Arts de Bruxelles avec les Mothers of Invention qui venaient de s'adjoindre les deux chanteurs des Turtles, avec l'interprŽtation quasi humoristique et thŽ‰tralisŽe d' "Happy together"....un concert marquant, tout comme ˆ la mme Žpoque le passage d'Hawkwind  ou de Led Zeppelin( un soir de victoire d'Anderlecht en finale d'une coupe d'Europe)et le concert de David Bowie (son Žpoque berlinoise influencŽe par Eno et l' "iguane", Iggy Pop) ˆ Forest National...

 

Alain ANCIAUX : tu parlais de plusieurs flashs...

 

Doctor AL : en effet. Le second flash, ce sont des festivals de l'Žpoque, l'un ˆ Aachen (Aix-La-Chapelle) avec notamment Pink Floyd et la dŽcouverte de groupes allemands de l'Žpoque...bien avant Kraftwerk: Amon DŸŸl II et surtout Can et son chanteur d'origine asiatique. D'autres groupes mythiques, comme le Ansley Dunbar Retaliation...Ensuite plusieurs festivals de Bilzen. Avec des prestations qui restent trs vivaces dans ma mŽmoire sonore et visuelle : Larry Coryel, Kevin Coyne, the Incredible Alex Harvey Band, MC5, Edgar Broughton Band, des groupes de free jazz, Chick Corea tout seul au piano...D'autres concerts somme par exemple un spectacle au Palais des Beaux Arts de Charleroi avec Eddy Mitchell en premire partie et Johnny Hallyday en vedette. Et des petits festivals plus confidentiels comme, par exemple, ceux qui Žtaient organisŽs ˆ Ch‰telet avec le souvenir du passage de Procol Harum et...Nicoletta (qui devait notamment interprŽter "la musique"). Elle monta sur scne, poussa les premires notes de "Il est mort le soleil", reut une tomate dans le plexus solaire et tomba Žvanouie...et ce fut Gilbert BŽcaud qui vint calmer le public !

 

Alain ANCIAUX : un dernier flash, peut-tre...je ne suis pas certain que ta trajectoire personnelle passionne le lecteur !

 

Doctor AL : peut-tre, mais ˆ mon avis, il est prŽpondŽrant de conna”tre cette trajectoire pour comprendre le lien Žtroit qui me relie au karaokŽ. Comment comprendre, sinon, que j'ai pu interprŽter ˆ l'heure actuelle, plus de sept cents chansons diffŽrentes dans des karaokŽs, que je puisse chanter des chansons aussi particulire que "98.6" de Keith ou "Stoned soul Picnic" des 5th Dimension...que je sois intŽressŽ par la dimension sociale du karaokŽ...

 

Alain ANCIAUX: d'accord, c'est logique !

 

Doctor AL :  OK...le dernier flash, c'est un morceau de journal trouvŽ par terre alors que j'Žtais dans un rassemblement communautaire hippie dans le nord du Jutland (Frostrup, Danemark).

Ils parlaient d'un festival sur l'”le de Wight en Angleterre. Le train jusqu'ˆ Hambourg, puis le bateau...j'arrivai le premier soir pendant la prestation de Tony Joe White.

Et lˆ, cinq jours-ou plut™t nuits- mŽmorables, avec le passage des Moody Blues, de Jethro Tull, de Donovan, des Who (interprŽtant Tommy) et surtout, ˆ quelques mois de leur disparition prŽmaturŽe, Jimmy Hendrix et les Doors avec Jim Morisson.

Le dernier festival de l'Ile de Wight. DŽjˆ le passage vers un autre Žpoque musicale...

 

Alain ANCIAUX : et ˆ cette Žpoque, tu pratiquais activement la musique ?

 

Doctor AL : c'est un grand mot. Ma mre m'avait payŽ une guitare, mais suivre des cours, cela ne me bottait pas vraiment mme si j'avais rŽussi, Žtant plus jeune, une annŽe de cours de solfge.

J'avais pris l'habitude de jouer et de chanter du blues en accordant ma guitare en open tuning avec l'utilisation accessoire d'un bootleneck...

 

Alain ANCIAUX : "open tuning"..."bootleneck"...

 

Doctor Al : pas grave...va voir ˆ la fin du bouquin, tout est dans le glossaire !

 

Alain ANCIAUX : et tu chantais sur scne ?

 

Doctor AL : tu rigoles...je joue de la guitare presqu'au degrŽ zŽro et je passais plut™t mon temps ˆ reprendre des morceaux de Dylan, de LŽonard Cohen, de Pink Floyd...surtout dans la salle de bain pour avoir de la rŽverbŽration. 

Je ne suis vraiment montŽ sur scne qu'ˆ partir de 1979.

A cette Žpoque, j'Žtais l'animateur et le chargŽ de gestion de la TŽlŽvision Communautaire de Gilly (TVC) (actuellement TŽlŽ Sambre)o je  rencontrai un vŽritable passionnŽ du blues, Ernest Hembersin (encore un mec sympa...).

Le mec, il possŽdait un groupe-qui existe toujours- Ablaze (le "rock des terrils" ˆ l'Žpoque, puis il est revenu vers le blues tout dÕabord en franais et puis en anglais).

Il a demandŽ ˆ pouvoir tre enregistrŽ en vidŽo...on a causŽ...il m'a proposŽ de devenir chanteur du groupe.

C'est lui qui m'a donnŽ le surnom de DOCTOR AL (a fait amŽricain et puis j'Žtais dŽjˆ docteur en sciences sociales ˆ l'Žpoque). 

Avec son frre ˆ la basse et un batteur venu de Gembloux et qui avait avant jouŽ dans le groupe Moon In June.

RŽpŽtitions le soir plus Žcriture en anglais (l'une de mes chansons, "Lonely man", est parue sur un album de Nosy Parker[11]). Et bien sžr une sŽrie de concerts donnŽs ˆ La Louvire, dans la rue ˆ Hastire, ˆ Ch‰telet.... mme ˆ Bruxelles et au Magic Bus[12] dans le centre de Charleroi (un endroit aujourd'hui disparu).

Mais cela me prenait trop de temps...on s'est sŽparŽ en bon termes. Des concerts Žtaient prŽvus dans les semaines qui suivaient et Ernest proposa ˆ la petit amie du batteur de prendre ma place : Jo Lemaire.

 

Alain ANCIAUX : "la"  Jo Lemaire ?!

 

Doctor AL : oui, c'Žtait avant qu'elle ne forme Jo Lemaire + Flouze et qu'elle ne continue son histoire (et son succs) notamment vers la Flandre...Jo Lemaire(un mec, pardon...une fille sympa !). Et ma "grande carrire sur scne" s'est arrtŽe lˆ ! Mme si j'ai prestŽ par aprs deux fois en public avec guitare, harmonica, pŽdale wawa, rŽverb...une espce de folk Žlectronique urbain !

 

Alain ANCIAUX : et toujours pas de karaokŽ ˆ cette Žpoque lˆ ?

 

Doctor Al : non. Pour une raison bien simple: le karaokŽ a ŽtŽ inventŽ vers 1977 et il n'avait pas encore le rayonnement qu'on lui conna”t ˆ l'heure actuelle. Lors d'un dŽplacement professionnel en 1983 dans le sud du BrŽsil (Porto Alegre)[13], nous avons ŽtŽ manger avec des collgues dans un restaurant qui organisait un" karaokŽ" dans sa version simplifiŽe. La musique sans parole sur une bande magnŽtique et les paroles sur papier. Je me souviens avoir interprŽtŽ "My way"...et avoir chantŽ en franais un couplet. Ce qui m'intŽressait, c'Žtait de me retrouver de nouveau avec un micro en main...Ensuite, j'ai chantŽ Žpisodiquement dans d'autres karaokŽs.  En 1993, j'ai trouvŽ un soir un endroit qui organisait du karaokŽ ˆ Charleroi, un cabaret qui s'appelait ˆ l'Žpoque Le Parisianna. Entre deux sŽances de strip-tease, karaokŽ...le vŽritable, avec laser disc, Žcrans, paroles colorisŽes. J'ai chantŽ du Julien Clerc...je n'y suis jamais retournŽ. Ensuite, Žpisodiquement, j'ai frŽquentŽ l'un ou l'autre karaokŽ, plus ˆ l'Žtranger qu'en Belgique. Je possde toujours un enregistrement sur cassette audio rŽalisŽ au Beaulieu ˆ Charleroi en 1995 (avec notamment "Sabor a me", "ƒlisa" et "Quelque chose de Tennessee"). Mais ce fut 1998 qui fut une annŽe dŽterminante. Un soir de spleen, je suis entrŽ ˆ la Clef de Sol ˆ Charleroi et j'ai dŽcouvert l'endroit que je cherchais inconsciemment, avec un catalogue comprenant beaucoup de chansons en Anglais, une ambiance conviviale...depuis lors, le karaokŽ, c'est vraiment mon truc ! Une faon active de vivre la musique.

 

Alain ANCIAUX : tu t'es donc  mis aussi ˆ frŽquenter d'autres karaokŽs...

 

Doctor AL : oui, mme avant la ClŽ de Sol...en Belgique et ˆ l'Žtranger lors de dŽplacements professionnels. A Charleroi, Ch‰telet, Fleurus, Bruxelles, Paris, Helsinki, Mexico, aux USA (San Francisco et Atlanta) en Malaisie (Georgetown), en Chine (PŽkin), en Australie (Melbourne)...  Mon "passŽ musical" pouvait de nouveau s'extŽrioriser: je pouvais ˆ la fois prendre mon pied et dŽcompresser gr‰ce au karaokŽ. En tout, septante karaokŽs diffŽrents en Belgique et une douzaine ˆ l'Žtranger. Depuis 1998, plus de sept cents chansons diffŽrentes interprŽtŽes... ! Et je ne parle mme pas des ressources que je possde (en tout plus de 600 chansons diffŽrentes en karaokŽ vidŽo, en DVD, musi-cassettes et une centaine en CD, VCD et CDG ).

 

Alain ANCIAUX : ce qui a donnŽ naissance ˆ ton projet de livre portant sur le karaokŽ...

 

Doctor AL : oui et non, c'est plut™t ton truc, le regard anthropologique...moi, je chante...je te donnerai d'ailleurs mon avis dans le bouquin...les chansons gaies, celles que je prŽfre, celles que je trouve difficiles...

 

Alain ANCIAUX : d'accord, pour les chansons, je verrai dans le CHAPITRE 5É j'ai compris...passons donc au CHAPITRE I...l'historique...

 

Doctor AL : laisse-moi continuer...je pourrais te parler des chansons que je voudrais trouver  en karaokŽ, des endroits aussi intŽressants que La Clef de Sol, Le Sablon, La Bo”te ˆ Musique, US Air, La Rose,  le Shark...

 

Alain ANCIAUX : on verra...j'essaierai d'en parler dans les CHAPITRE 2 et 3.

 

Doctor AL : et le matos, pas oublier le matŽriel, tout le brol, quoi !

 

Alain ANCIAUX : d'accord. Dans le CHAPITRE 4 !

 

Doctor AL : mais j'ai encore d'autres choses ˆ dire...

 

Alain ANCIAUX : ouais, mais t'es pas le centre du monde. Les autres ont aussi le droit de s'exprimer dans le CHAPITRE 7.

 

Doctor AL: et n'oublie pas d'analyser un peu ce truc pour faire un peu intellectuel...

 

Alain ANCIAUX : CHAPITRE 8, ne t'en fais pas ! Ce sera le moment un peu intello, mais avec plein d'anecdotes vŽcues ou recueillies  par exemple dans les mŽdias..

 

Doctor AL : ˆ propos de mŽdias, t'oublieras pas Internet ?

 

Alain ANCIAUX : Žvidemment: tu en auras plein la souris au CHAPITRE 9.

 

Doctor AL : et tout ces trucs, a ne coupera pas l'envie de chanter ?

 

Alain ANCIAUX : certainement pas. Et tu trouveras mme des conseils dans le CHAPITRE 6 (ˆ propos de l'Žtiquette) et dans le chapitre portant sur Internet. Tu pourras mme placer tes remarques personnelles dans le CHAPITRE 10. Comme cela tu rencontreras notamment d'autres interprtes et des animateurs de karaokŽ...des karaokŽ Jockeys...enfin des KJ qui sont, comment dire...qui sont...

 

Doctor AL :...qui sont des "mecs sympas" !


 

CHAPITRE 1 : HISTOIRE DU KARAOKE :

 

A. ORIGINE DU KARAOKE :

 

DŽjˆ ˆ la fin des annŽes 50, des tentatives (qui ne portaient pas encore le nom de "karaokŽ" ) eurent lieu. C'est le cas par exemple de l'Žmission tŽlŽvisŽe amŽricaine "Sing along with Mitch". L'orchestre de Mitch Miller faisait chanter les tŽlŽspectateurs pendant qu'apparaissaient ˆ l'Žcran les paroles avec une petite boule sautillant d'une syllabe vers la suivante[14].

 

Le phŽnomne du karaokŽ serait nŽ dans un bar de Kobe, ˆ l'ouest du Japon. Le guitariste d'un groupe amateur ne pouvait venir ce soir-lˆ. Le propriŽtaire des lieux eut alors l'idŽe d'enregistrer sur cassette la musique d'accompagnement : les chanteurs adorrent ˆ. Le karaokŽ Žtait nŽ[15]. Il est possible que ce soit partiellement une lŽgende, mais c'est ˆ partir de ce moment, c'est-ˆ-dire le milieu des annŽes 70, que le karaokŽ est devenu populaire et a commencŽ ˆ cro”tre Žconomiquement parlant au Japon (par la production d'un matŽriel technologique spŽcifique). Le karaokŽ est une distraction typique pour les employŽs japonais qui s'est dŽveloppŽ notamment ˆ partir de pianos bars[16]. Ils vont dans un bar avec leurs collgues aprs le travail et, aprs quelques verres, le karaokŽ devient un vŽhicule d'expression et de communication.

 

Le karaokŽ s'est ensuite rŽpandu vers d'autres pays et, s'il est restŽ un phŽnomne de mode dans certaines rŽgions, il demeure solidement implantŽ dans d'autres pays[17].

KARAOKE est un mot composŽ en Japonais du terme "kara" qui signifie "vide" (ˆ partir du mot Japonais Karappo) et du terme "oke" qui est un diminutif du terme japonais Ç okesutora È signifiant orchestre. Des bandes enregistrŽes avec de la musique (sans la

dimension vocale) sont appelŽes "karaokŽs"[18].

AppleMark

 

 

L'histoire de la naissance et du dŽveloppement du karaokŽ au Japon se prŽsente en rŽsumŽ comme suit[19]:

 

DATES

INNOVATIONS

PRƒCISIONS

1959

apparition dans le commerce du Electone de Yamaha

orgue Žlectrique permettant une variŽtŽ de tonalitŽs pour chanter (utilisŽ dans des bars)

1968

vogue de singles orchestraux pour juke-box au Japon

200 chansons maximum par juke-box

1970

invention des mini-jukes

"juke-box amŽliorŽ" par l'apport d'un microphone et d'un monnayeur reliŽ ˆ une minuterie.

1972

apparition du voice-changer de Columbia

effacement de la piste vocale sur un enregistrement

1974

naissance du Crescent Juke

"juke-box" avec des bandes enregistrŽes

1976-1977

la plupart des grandes compagnies japonaises s'engagent dans la production de matŽriel pour le karaokŽ

notamment Teichiku, King, Columbia, Toshiba EMI, Victor et Polydor

1982

apparition des vidŽos et lasers karaokŽs

produits par PIONEER

1983

crŽation des paroles colorisŽes

inventŽ par Toshiba EMI

1984

naissance des CD karaokŽs

initiŽs par SONY

1985-1986

apparition des CDG

musique + paroles ˆ l'Žcran

1986

construction des premiers karaoke box au Japon

diversification des lieux

1989

naissance du Walking Karaoke

adaptation par SONY du walkman (40 chansons par petites cartes insŽrables). Echec commercial...

1992

apparition du karaokŽ par c‰ble

appelŽ aussi "telecom karaoke"

 

Quelques explications sont nŽcessaires en ce qui concerne les karaoke box: la plupart des maisons japonaises se trouvent trs prs les unes des autres, avec des murs assez fins, souvent en bois, qui offrent dans la pice une sonoritŽ assez pauvre...mais qui s'entend dans tout le quartier ! Il serait assez dŽsagrŽable de s'adonner ˆ cette activitŽ le soir, surtout pour les voisins !

Face ˆ ce problme, des japonais ont mis au point ds 1986 des karaoke box, c'est-ˆ-dire des locaux insonorisŽs o les interprtes pouvaient chanter de tout leur coeur (ou de tout leur choeur). Le premier karaoke box serait apparu en 1984 dans un champ de riz dans la campagne autour de la prŽfecture d'Okayama. Le karaoke box Žtait construit ˆ partir de la remorque d'un camion de transport. Ce type de local pouvant tre frŽquentŽ pendant la journŽe, le karaokŽ devint populaire auprs des Žtudiants et de la population fŽminine (moins attirŽe par les karaokes clubs du soir et leur "mauvaise" rŽputation liŽe ˆ la prise d'alcool[20]. Le nom "karaoke box" (ou KTV)[21] vient peut tre du fait que la privatisation des chemins de fers japonais en 1987 conduisirent ˆ la mise ˆ disposition d'un large nombre de containers qui furent recyclŽs comme des "karaokes box " et disposŽs ensuite dans des centres de loisirs, des centres de jeux, des bowlings...[22] Il existerait maintenant plus de 100.000 karaoke box au Japon.. [23].

 

Se sont Žgalement ouverts au Japon des "centres de loisirs de karaokŽ" ayant jusqu'ˆ 50 pices diffŽrentes parfois avec des dŽcors diffŽrents (jungle amazonienne, dŽcor spatial, un habitat sous-marin, le Far West...) ![24]

Ces centres se sont Žgalement dŽveloppŽ ˆ l'Žtranger comme c'est le cas par exemple pour "The Hong Kong karaoke Box" avec 72 pices diffŽrentes pouvant accueillir entre 6 et 20 personnes avec un total Žtonnant de 33.612 chansons (ouvert ds novembre 1992). La popularitŽ est telle qu'il faut sur rŽservation attendre une semaine pour disposer de l'une de ces pices ![25].

 

Existe ainsi au Japon un karaokŽ "de jour" (pour femmes et Žtudiants) et un "karaokŽ de nuit"...mais il s'agit aussi de stratŽgies commerciales entre les bars, les cafŽs, les restaurants... par rapport au marchŽ Žconomique que reprŽsente le karaokŽ[26]. Pour  les femmes, ˆ la recherche de leur identitŽ spŽcifique au japon[27], c'est important, car dans ces "karaokŽs de jour (coffee shop), elles sont appelŽes pour chanter, non pas par le terme "Okusan" qui les dŽsignent comme la femme de X ou la mre de Y, mais bien par leur propre nom (ce qui est aussi le cas dans les h™pitaux et dans un h™tel de ville)[28].

D'aprs Simon Mukuna (psychologue),"le karaokŽ japonais est une sorte de sas entre l'entreprise et la famille. Les clients se rŽunissent pour tre pris en charge d'une autre manire : la geisha qui les accueille conna”t vraiment les besoins de ses clients. Elle sait aussi se situer dans la relation homme-femme telle qu'elle est vŽcue au Japon, avec les gestes et les mots qu'il convient pour servir. Finalement, ˆ la fois lieu de dŽcharge, de rŽgression et de prise en charge, ce type de karaokŽ peut tre assimilŽ, d'une certaine manire, ˆ un bordel"[29].

 

AppleMark

 

Vint ensuite le Telecom karaokŽ ou karaokŽ par l'intermŽdiaire du c‰ble, mme si existent encore certaines faiblesses sonores dues ˆ la capacitŽ limitŽ du systme ISDN (Integrated Service Digital Network) et une uniformitŽ d'image , des images produites par genres (ex: "Rve", Mariage", "RŽvolte"... et non par clips[30].

Il est cependant important de souligner le fait que les japonais ont surtout inventŽ le "support technique" du karaokŽ, mais pas forcŽment (ou pas uniquement) l'habitude culturelle consistant ˆ chanter en public ou ˆ chanter ensemble. C'est le cas, par exemple, des habitudes traditionnelles au Pays de Galles qui revendique la "paternitŽ rŽelle" du karaokŽ (ce qui me semble tre un tantinet exagŽrŽ) :"ce qui fait du pays de Galles le Pays de la Chanson, c'est que si vous rŽunissez deux ou trois Gallois, ils bavardent et ils chantent(...) Les Japonais sont les premiers ˆ avoir inventŽ la karaoke Machine, mais ce sont les Gallois qui ont inventŽ le karaokŽ lui-mme il y a des centaines d'annŽes de cela. Chanter de bon coeur en public est au Japon une pratique assez rŽcente, mais c'est une vieille tradition au Pays de Galles. De plus, les Gallois ne ressentent pas le besoin d'absorber des boissons alcoolisŽes pour commencer ˆ chanter (bien que dans de nombreuses occasions cela facilite votre courage face au fait de commencer ˆ chanter)"[31].

 

B. POPULARITƒ DU KARAOKE :

 

Le karaokŽ existe donc d'un point de vue cosmique et local :  "cosmique" de par le matŽriel commun (hardware) mais local quant aux diffŽrences en matire de chansons, en matire d'attitudes. Par exemple, si au Japon le karaokŽ est peru comme porteur de multiples significations (une Žtiquette, un emblme culturel, une aide ne matire de santŽ, un rite de purification ou mme une activitŽ aphrodisiaque), aux USA, c'est avant tout une chose : la chance de "devenir une star"[32].

AppleMark

Le karaokŽ est mme peru par certains comme une panacŽe : il semblerait que le karaokŽ soit bon pour stimuler le cerveau, les poumons, les intestins et mme les organes gŽnitaux. Il semblerait cependant  que de courtes sŽances quotidiennes soient meilleures que de longues mais occasionnelles pŽriodes[33].

 Le karaokŽ est populaire au Japon Žgalement parce que les japonais aiment ˆ s'amuser. Depuis des temps trs anciens, se rŽunir Žtait un motif de chanter ensemble (malgrŽ l'avis contraire des Gallois).

Ils ont toujours apprŽciŽ le fait que quelqu'un se mette ˆ chanter, l'encourageant en frappant dans leurs mains. pour la mme raison, ils n'ont jamais rencontrŽ aucun problme face au fait de chanter devant un public...mme en chantant faux, ce qui dŽclenche gŽnŽralement une hilaritŽ qui ne fait qu'amplifier la bonne ambiance dans un groupe. De la mme manire, ils apprŽcient le fait d'entendre quelqu'un d'autre chanter. Chanter sur scne, c'est en quelque sorte se comporter comme un chanteur professionnel.

Le karaokŽ est ainsi devenu un loisir pour les employŽs stressŽs par un milieu de travail fort rigide[34]...l'occasion de se dŽfouler !

 

 Un franais vivant au Japon nous confie son opinion : "On y va un peu comme au cinŽma, c'est d'ailleurs sensiblement moins cher si on est assez nombreux, et au moins aussi marrant que de voir 'Armaggeddon' ou 'Godzilla' dans le silence de mort caractŽristique des salles japonaises. Une prŽcision s'impose : non, ce n'est pas dans une grande salle avec des gens autour de petites tables rondes et qui

AppleMark

applaudissent au compte-gouttes. Ce sont de petites pices ŽquipŽes en gŽnŽral d'une grosse tŽlŽ, d'une paire de micros, et d'un barzingue qui a dans le ventre plus de chansons que vous n'en avez jamais entendu. Y'aura peut-tre pas le dernier Cabrel, mais si il y a pas mal de vieux tubes, il y a aussi "My heart will go on" ... de quoi Žpater la foule. Un conseil : ne tentez pas une chanson dont vous ne connaissez pas au moins un couplet, sinon c'est quasiment le suicide assurŽ (si vous ne connaissez que "Nothing really matters" dans Bohemian Rhapsody, abandonnez tout de suite... ). C'est, ˆ mon sens, une bonne faon de faire des progrs en passant du bon temps : Žcouter des japonais(es) chanter leurs tubes prŽfŽrŽs. Beaucoup de chansons balancent du "kimi dake ni" ou "suki na hito" et autres "koibito", il y a beaucoup de kanjis simples et/ou rŽpŽtŽs, alors en duo avec un natif on peut trs bien s'en sortir mme si on comprend pas forcŽment ce qu'on chante et a fait bien marrer les japonais quand on chante avec eux.  On peut en rapporter de trs bons souvenirs ..."[35].

Au premier coup d'oeil, la popularitŽ du karaokŽ au Japon est Žvidente : des grands nŽons lumineux aux petites affichettes dans l'univers urbain. Le soir, la tŽlŽvision offre souvent des shows centrŽs sur le karaokŽ[36].

AppleMark

Et le karaokŽ a bien entendu gagnŽ d'autres pays: aux USA,  une enqute sur les karaokŽs en 1998 a vu rŽpondre 1.500 bars situŽs dans 50 Žtats amŽricains[37].

A la TV, notons par exemple le fait qu'Ally McBeal s'adonne ˆ ce passe-temps au moins dans deux Žpisodes[38].

 

D'autres sŽries anglophones ou tŽlŽfilms comprennent Žgalement des scnes de karaokŽ : "LA doctors", "Any day now", "Martial law"...Il existe Žgalement une Žmission quotidienne de MTV (USA) qui s'appelle "So what?karaoke"[39].

Dans le cinŽma anglophone, nombreuses sont les scnes o les protagonistes se retrouvent dans un karaokŽ ou poussent eux-mmes la chansonnette.

Citons ˆ titre d'exemples : "Karaoke fever" (rŽalisŽ par Arthur Borman et Steve Danielson)(histoire de fervents qui participent ˆ des compŽtitions de karaokŽ ˆ Las Vegas)[40], "The Bridget Jones diary", "Gangsters, sex & karaoke" (rŽalisŽ en 2000 par D.Anciano et R.Burdis), "The astronaut wife" (avec Johnny Depp), "I still know what you did last summer"(avec Brandy et Jennifer Love Hewitt),  "The cable guy" (avec Jim Carey dans une version de "Somebody To Love"[41] de Queen) ainsi que, par exemple, "Duets" (avec Gwyneth Paltrow et Forrest Whitaker). A Žgalement ŽtŽ diffusŽ sur la BBC en 2003 un Žpisode de la sŽrie Canterbury Tales intitulŽ "The Miller's Tale" qui avait pour cadre un bed and breakfast organisant du karaokŽ.

Pour l'AmŽrique du Nord, signalons par ailleurs qu'une nouvelle Žmission TV portant sur le karaokŽ dŽmarre en automne 2002...au QuŽbec : "TQS lance une Žmission karaokŽ animŽe par Chantal Lacroix(...)TQS va permettre aux chanteurs amateurs de se produire ˆ la tŽlŽvision lors d'une Žmission de karaokŽ proposŽe l'automne prochain.L'Žmission Le Grand DŽfi KaraokŽ Le Lait, qui sera produite par Guy  Latraverse, sera animŽe par Chantal Lacroix. Une soixantaine de candidats devraient participer aux auditions prŽliminaires qui se tiendront au cours des prochaines semaines dans  huit villes du QuŽbec.  Trente-six d'entre seront retenus pour les enregistrements de l'Žmission, qui auront lieu au Spectrum de MontrŽal ds le mois d'aožt"[42].

 

Le karaokŽ existe Žvidemment dans d'autres pays et les tŽmoignages sont nombreux. Par exemple, Anna Jonckman Žcrit sur Internet ˆ propos de l'Australie:"Le karaoke bar Žtait trs agrŽable. il se composait en rŽalitŽ de 10 petites pices de 16m2, avec une tŽlŽvision et deux microphones. Nous avions donc notre propre petite pice et nous pouvions choisir nous-mmes la musique que nous souhaitions. Ce qui Žtait trs amusant, c'est que si l'on n'appuyait pas suffisamment rapidement pour choisir une chanson, c'est une chanson en japonais qui apparaissait ˆ l'Žcran"[43].

Suivant les pays[44], le karaokŽ possde une trajectoire un peu diffŽrente  : en Grande-Bretagne, le karaokŽ est partiellement liŽ ˆ la classe des travailleurs, le karaokŽ s'Žtant tout d'abord dŽveloppŽ dans le nord industriel de l'Angleterre[45], avec les chansons interprŽtŽes dans les pubs comme prŽcurseurs (le mot "karaokŽ" est passŽ officiellement dans la langue anglaise en 1989). En Grande Bretagne, cela varie d'une rŽgion ˆ l'autre et d'une ville ˆ l'autre.

 

 

AppleMark

Par exemple, il existe plus de karaokŽs ˆ Glasgow qu'ˆ Edimbourg. Le karaokŽ reste vivace dans certaines zones plus industrielles et le karaokŽ s'est rŽpandu Žgalement ˆ domicile[46].Le karaokŽ reste ainsi fort pratiquŽ dans le nord de l'Angleterre, en ƒcosse, au Pays de Galles o les habitudes de chanter ensemble[47] possdent les racines les plus solides[48].


En Italie, le karaokŽ a ŽtŽ peru comme "rŽactionnaire", probablement en liaison avec le modle de TV pr™nŽ par Berlusconi et popularisŽ par Rosario Fiorello ds le 28 septembre 1992 dans un show TV intitulŽ "karaoke"[49].

Un autre ŽlŽment est apparu rapidement : en Italie les amateurs de karaokŽ interprŽtaient surtout des chansons en Italien (plus ou moins 80%) et peu de chansons en anglais...le karaokŽ s'est donc essoufflŽ car les productions italiennes des annŽes 90 n'ont pu tre ˆ la hauteur de celles hŽritŽes des annŽes 60, 70 et 80 (mme si de remarquables exceptions comme Zucchero continuent ˆ traverser les dernires dŽcennies)[50].

 

En Chine, aprs la "grande pŽriode rŽvolutionnaire", il n'existait qu'un endroit pour s'adonner au karaokŽ, le  Dongfang Hotel ˆ Guangzhou. Ds 1994, il existait des centaines de cabarets, au moins 200.000 karaokŽs bars et 60.000 karaoke box en Chine, ce qui eut par exemple (avec l'apparition des discos et des cassettes pirates) un impact nŽgatif sur l'industrie cinŽmatographique chinoise.[51].

 

En France et en Belgique, le karaokŽ s'est Žgalement dŽveloppŽ. Le journal Le Soir synthŽtise cette "innovation culturelle" de la manire suivante : "Mais un karaokŽ n'est pas l'autre. Si le principe et les chansons sont identiques partout, la philosophie et l'ambiance qui les entourent sont ˆ chaque fois uniques. OpportunitŽ commerciale pour les uns ou vŽritable besoin de communication culturelle pour d'autres, le karaokŽ attire vers lui une foule d'originaux et de passionnŽs, qui s'offrent le temps d'une chanson la vie qu'ils n'ont pas et qu'ils n'auront jamais"[52].

En France, une Žmission prŽsentŽe par Daniela Lumbroso ("la machine ˆ chanter") Žbauchait les bases du karaokŽ ˆ la tŽlŽvision[53]. Si le succs du karaokŽ a ŽtŽ important au dŽbut des annŽes 90, il a cependant connu un frein aprs quelques annŽes. Pioneer a lui-mme lancŽ des disques lasers ainsi qu'une firme franaise. Ils s'Žtaient ˆ l'Žpoque rapprochŽs de la SACEM. La SACEM avait plus ou moins fermŽ les yeux par rapport ˆ l'autorisation ˆ obtenir pour mettre un clip sur les chansons...C'Žtait tellement long et fastidieux pour obtenir les accords (deux ou trois ans). Un jour, un compositeur aurait dŽposŽ plainte contre la SACEM parce qu'on ne lui avait pas demandŽ son accord. La SACEM a fait le coup du parapluie. Des perquisitions ont eu lieu dans les firmes qui produisaient des supports karaokŽ et du matŽriel a ŽtŽ saisi. Du jour au lendemain, la production de lasers discs s'est arrtŽe. PIONEER s'est retirŽ du marchŽ par exemple. C'est la raison pour laquelle le karaokŽ a plongŽ au milieu des annŽes 90. La production de chansons sur support karaokŽ a ŽtŽ arrtŽe ! Beaucoup de karaokŽs dans les petites villes ont ainsi pŽriclitŽ, ce qui ne fut pas le cas dans les grandes villes. Depuis l'apparition du DVD et du CDV, la production en langue franaise a repris, mais trs lentement (ˆ cause des problmes de dŽlais liŽs ˆ l'obtention des autorisations vis-ˆ-vis des  auteurs et compositeurs).

 

En Belgique, comme dans d'autres pays, le karaokŽ a ŽtŽ prŽcŽdŽ par des rŽalisations mettant ˆ l'avant-plan la prestation d'interprtes et d'auteurs-compositeurs. Citons les concours de chants, les cabarets, les clubs et les piano-bars comme c'Žtait le cas au C™tŽ Boulevard (Charleroi) et ˆ La Boule qui Lume (Charleroi) avec notamment Armand comme musicien-accompagnateur. Un exemple de piano-bar actuel : "La Notte" (Lige). Cet Žtablissement (qui n'est pas - ou pas encore- un karaokŽ) possde un catalogue en MIDI et KAR. Plus de 3.000 titres en anglais et plus de 4.000 titres en franais. Des chansons hyper rares de Brassens, Aznavour, Boulay, Cabrel, CŽsar et les Romains, Tarkan ("Simarik" et "SIkidim"), Chanson plus BifluorŽe, Bernard Lavilliers, Ginette Reno, Vaya Con Dios, Crazy Horse, Claude Dubois, MylEne Farmer...des chansons malgaches..et des morceaux tirŽs du musical Jekyl and Hide ("Take me as I am", "Once upon a dream", "A new life"...).  Le mardi et le mercredi, les fichiers MIDI et KAR permettent  ˆ des jeunes de se perfectionner par rapport ˆ un rŽpertoire prŽcis. Ils interprtent d'ailleurs plusieurs chansons de suite.  Le patron, Diego, leur procure des conseils judicieux et amicaux, rŽinterprŽtant aux claviers certains passages, faisant chanter l'interprte dans un ton plus adaptŽ...

 

J'ai pu en 2002 y assister ˆ la prestation de Sophie, interprŽtant notamment "Quand on a que l'amour" et "La chanson des vieux amants". De mme Antoine y interprŽta avec brio du Bruel et du Goldman. Un peu l'antichambre d'une carrire potentielle ou une prŽparation par rapport aux Žliminatoires d'un concours (TV ou autre). Une sorte de "petit conservatoire de la chanson". Les autres soirs, La Notte devient l'un des points important de Lige quant au jazz. Un climat trs soft, trs jazzy (mme sans jazz). J'y ai notamment chantŽ "Lorelei Sebasto Cha" de THiefaine et "Le blues du dentiste"(H.Salvador). Pour ce dernier morceau, Diego a paru tre plus "dans son ŽlŽment" puisqu'il m'a mme accompagnŽ au clavier... Visiblement, il aime le jazz !

TONY : LE CHANTEUR ABANDONNƒ (J.HALLYDAY)(LE VIEUX MOULIN)

Un autre exemple de piano-bar: "Le Vieux Moulin" ˆ OugrŽe.

Le vendredi ˆ 19h30, Tony propose ses catalogues de 700 textes de chansons en franais, anglais, espagnol et italien.

Cet Žtablissement situŽ le long de la Vesdre rŽsonne ainsi des voix des interprtes qui dŽfilent. Tony est en voix : il interprte "le chanteur abandonnŽ"...

Le samedi, ds 20h, c'est le karaokŽ qui occupe les lieux (1.250 chansons). De cette manire, cet Žtablissement est en quelque sorte un trait d'union entre le piano-bar et le karaokŽ !

 

La vogue actuelle du karaokŽ (pas uniquement en Belgique mais aussi en France) doit certainement beaucoup au succs populaire de l'Žmission animŽe (dans sa premire version) par Arthur, "La fureur". A ce propos, Dominique Legrand, avec un certain accent sarcastique, Žcrivait fin janvier 1996 :" Arthur materne son xime enfant de la tŽlŽ, "La fureur du samedi soir", rabibochant en semainier son karaokŽ gagnant du 31 dŽcembre".[54] Dans le mme ordre, Fernand Letist regrette l"hystŽrie karaokŽ" des Žquipes d'Arthur, leur superficialitŽ, mais en soulignant cependant l'allant et la bonne humeur de cette Žmission qui Žtait un best of de "La fureur du samedi soir"[55].

En Belgique, l'Žmission "Pour la gloire" a mŽdiatisŽ le fait pour un "amateur" de chanter seul sur scne.

 

 

"Quelques chiffres...7me Ždition depuis son dŽmarrage en 1996. 422 candidat(e)s exposŽ(e)s lors des 6 premires Žditions sur 7050 candidat(e)s auditionnŽ(e)s. 63 candidats pour l'Ždition 2002 sur 1800 candidat(e)s auditionnŽ(e)s. Adieu le mardi... Ds le 7 juin, "Pour la Gloire" sera diffusŽ le vendredi : ˆ 20h50 du 7 au 28 juin, et ˆ 20h15 du 5 juillet au 23 aožt (...) et enfin la grande finale en direct le vendredi 6 septembre ˆ partir de 20h15. [56]"

LAURƒAT DE "POUR LA GLOIRE" EN 2001 : PIPPO : FEMMES JE VOUS AIME (JULIEN CLERC)(SQUARE INN)

 

En l'espace de quelques mois[57], "les chanteurs de le Star Academy sont devenus de vŽritables stars. Comment expliquer un tel engouement pour des gens  "comme tout le monde" ? Et bien c'est dans cette question que se trouve la vŽritable rŽponse !  En effet, ces seize jeunes gens, filmŽs en permanence, sont communs. Contrairement ˆ Loft Story d' M6 o ne se trouvait que des stŽrŽotypes, chacun peut se retrouver en les personnes de Jenifer,Olivia, Patrice et mme  Jean-Pascal.  La clŽ de leur succs se trouve donc ici, mais Žgalement  dans leur album, dŽjˆ disque de platine. Comment expliquer ce nombre impressionnant d'albums vendus ? En effet, cet album ne fait que reprendre des standards de la chanson franaise. Mais ce sont justement tous ces titres qui forment un album exceptionnel. O trouver de nos  jours un CD comprenant les titres "Gimme! Gimme! Gimme! (a man after midnight)", "Brigitte Bardot" et  "quand on n'a que l'amour" rŽunis ?  Cet album s'appuie donc sur des piliers de la chanson franaise (Michel Berger, Zazie, Daniel Balavoine, Michel Polnareff...). Ces tubes ont ŽtŽ remixŽs, ce qui  permet un renouveau pour les fans de chanson franaise. Quand aux voix, comment ne pas tomber sous le  charme de la voix rockeuse de Carine, de la puissance vocale de Jenifer, Mario ou encore Jessica, et des  voix angŽliques de Patrice et Olivia ?  Le succs et au rendez-vous et TF1 l'a bien compris puisque les chanteurs de la Star Academy sont dans toutes les Žmissions de la premire cha”ne de tŽlŽvision franaise, comme la Fureur, Combien a Cožte, ou encore Exclusif. Bref, faites du neuf avec du vieux, tout devrait vous sourire...".

Mais l'influence de "Star Academy" ˆ la franaise a ŽtŽ dŽterminante et a provoquŽ l'irruption du mme concept sur RTL TVI[58] :  Plastic Bertrand fut le directeur de la "Star Academy"  belge(...). Le parrain de la "Star Academy" belge est le chanteur Mario, finaliste de la premire  "Star Academy". "C'est important pour la Belgique de donner une chance ˆ des  jeunes talents. Il y a un potentiel Žnorme en Wallonie et il est insuffisamment  exploitŽ", a-t-il dŽclarŽ. Parmi les 100 candidats prŽsents hier, Mario a reconnu quelques visages. "Je les connaissais d'avant, de Lige notamment. Ils m'ont tous  dit que c'est mon parcours qui leur avait donnŽ envie de s'inscrire et d'aller jusqu'au  bout. Cela me fait chaud au coeur", a-t-il dit.  Les 100 candidats seront prŽsentŽs quotidiennement par groupe de cinq, ds aujourd'hui durant quatre semaines. Chaque jour, un seul sera retenu. Les 20 candidats sŽlectionnŽs par les spectateurs - qui voteront par tŽlŽphone et SMS - se  retireront ds le 27 septembre (É) pendant une semaine avec cinq professeurs. Ces derniers se chargeront alors de dŽsigner les 10 meilleurs,  qui feront rŽellement partie de la "Star Academy" pendant deux mois".

 

Signalons que le concept "Star Academy" est gŽrŽ par une sociŽtŽ nŽerlandaise, Endemol, qui a commercialisŽ ce concept dans d'autres pays (Angleterre, Grce, Italie, Espagne...) avec des Žmissions de TV telles Fame Story et Starmaker.

Une remarque : la version franaise de Star Academy (diffusŽe sur TF1) a donnŽ lieu ˆ la production de quelques CDs reprenant des airs connus interprŽtŽs par toute une sŽrie de candidats. La critique est parfois assez dure comme en tŽmoigne la remarque d'un journaliste dans La Dernire Heure qui qualifie ces prestations de "karaokŽ amŽliorŽ"[59]. Une autre Žmission tŽlŽvisŽe est basŽe sur un concept proche (audition de plusieurs candidats), mais avec un objectif plus collectif : crŽer un groupe. Il s'agit de l'Žmission Popstars qui a vu la naissance en 2001 du groupe L5 et en 2002 du groupe Whatfor.

 

La vogue actuelle du karaokŽ en Belgique doit rŽellement beaucoup ˆ l'importance des mŽdias, de la TV qui rŽalise un "amplification sŽlective"[60], en ce qu'elle accorde de l'importance ˆ ce qu'elle communique elle-mme (par ex, Star Academy). Beaucoup de KJ (animateurs de karaokŽs) font rŽfŽrence ˆ Star Academy parce que certains "habituŽs" ont participŽ ˆ des Žliminatoires. ƒgalement sur le mode satyrique, lorsqu'un KJ passe par exemple entre deux prestations "De la merde", version critique de "De la musique"...(qui Žtait devenu "l'hymne" de la deuxime gŽnŽration des Star Academy en France).

 

Dernires arrivŽes en date: "Oh mon bateau". ProgrammŽe par la RTBF durant


l'ŽtŽ 2003, cette Žmission mit en compŽtition amicale deux Žquipes chantant des tubes des annŽes 80 et 90 en utilisant un support karaokŽ non colorisŽ[61].

LÕintŽrt principal de cette Žmission rŽsida dans les prestations du Grand Jojo, de Jean-Luc (Sttellla) et du prŽsentateur, Patrick Ridremont (polyvalent et sympa) trs ˆ lÕaise Žgalement dans la pratique Ç live È du karaokŽ comme le montrrent par exemple ses prestations au karaokŽ le Sablon en octobre 2003. Enfin, toujours en 2003, sur FR3, mentionnons Hit Story (Žmission animŽe par Plastic Bertrand) qui utilisa aussi pour certaines sŽquences l'apparition de paroles non colorisŽes.

D'autres moments de tŽlŽvision procurent du karaokŽ. Citons le cas de la publicitŽ (par exemple en 2003 Taillefine Delicioso de Danone) et des dessins animŽs (par exemple Hamtaro dont le gŽnŽrique chantŽ de fin est en karaokŽ). Ne nŽgligeons pas l'impact de la radio: certaines cha”nes comme Nostalgie, ChŽrie-FM, Radio Contact...diffusent bon nombre de succs des dŽcennies passŽes. Certaines Žmissions sont par ailleurs spŽcialisŽes dans la diffusion d'oldies comme c'est le cas pour Radio 21 (le dimanche soir) et Radio Wallonie (Studio Boum) : il est certain que la diffusion de certaines chansons poussent les amateurs ou les habituŽs ˆ les interprŽter en karaokŽ !

Une autre influence qui a poussŽ le public vers les karaokŽs est le succs de certaines comŽdies musicales comme Starmania, Notre Dame de Paris, Les Dix Commandements, Les MisŽrables ainsi que RomŽo et Juliette : de nombreux succs issus de ces spectacles sont trs souvent interprŽtŽs dans les karaokŽs.

Le karaokŽ participe de cette manire a rŽpercuter une idŽe qui a fait son chemin : les amŽricains ne sont pas les seuls ˆ pouvoir produire des comŽdies musicales de qualitŽ !

AppleMark

Enfin, un autre secteur des loisirs a Žgalement fait entrer le karaokŽ dans ses attributions : les jeux Žlectroniques. Ainsi, la sŽrie (dŽjˆ culte) les SIMS propose dans sa version complŽmentaire "Superstar" des sŽquences de karaokŽ !

Une remarque : un pays (au moins) n'utilise pas le terme "karaokŽ" pour dŽsigner ce type de divertissement. Il s'agit de la CorŽe (marquŽe par sa guerre contre le Japon). Les CorŽens utilisent le terme "norae bang" qui signifie "pice ou chambre chantante". Ils n'utilisent d'ailleurs pas le matŽriel japonais, mais des CR-ROM avec du matŽriel corŽen, ce divertissement ayant aussi ŽtŽ popularisŽ dans ce pays par un show tŽlŽvisŽ, "Singing housewives" ("les mŽnagres chantantes").[62]

De plus, c'est ˆ une "mondialisation du karaokŽ" que nous assistons maintenant (comme d'autres faits sociaux) par l'intermŽdiaire d'Internet. Sur le Web peut tre captŽ par exemple un feuilleton intitulŽ "Karaoke nights" ($3.99 par Žpisode)[63]. Ce feuilleton est un sitcom Asiatique-AmŽricain mettant en scne toute une famille, les LEES. Ils possdent un snack avec des spŽcialitŽs asiatiques et un karaokŽ bar, le "Okey-Dokey karaoke bar". Le karaokŽ bar est un lieu de rencontre qui permet le dŽveloppement de nombreuses historiettes en mettant en Žvidence les oppositions "romance vs pragmatisme",  "tradition vs modernisme", et "argent vs idŽalisme". De plus, des centaines de sites consacrŽs directement ou indirectement au karaokŽ sont disponibles sur Internet (j'y reviendrai dans le neuvime chapitre de cet ouvrage).

Le karaokŽ est ouvert ˆ toute personne, quelle que soit sa capacitŽ vocale, son parcours criminel ou sa santŽ mentale[64]. Il semble conna”tre un nouvel essor pour de multiples raisons : l'influence de Star Academy, l'arrivŽe de nombreux DVD de karaokŽ en langue anglaise avec des succs actuels, l'apparition de vedettes reprises en karaokŽ (Lara Fabian, Britney Spears, Christine Aguilera ...) et, enfin, l'impact des comŽdies musicales de la fin des annŽes 90 (par exemple Notre Dame de Paris et Les Dix Commandements).

 

Enfin, le karaokŽ est une activitŽ qui comporte un certain systme de codage[65] (choisir une chanson, remplir un papier, attendre son tour, chanter...) qui ne se rŽsume pas ˆ une  simple activitŽ socioculturelle.

Par exemple, au Japon, le karaokŽ permet une certaine communication au sein de la famille par l'intermŽdiaire de l'animation crŽŽe. Le karaokŽ permet en outre de passer du stade du "loisir passif" (Žcouter de la musique) au stade de "loisir actif" (interprŽter une chanson)[66].

AppleMark

Ainsi, le karaokŽ est un concept polymorphe, qui peut donc prŽsenter des formes diffŽrentes et avoir des impacts sociaux diffŽrents (de la simple activitŽ de loisirs ˆ sa dŽrivation vers des activitŽs moins avouables).

Josep Marti, du dŽpartement de musicologie de l'UniversitŽ de Barcelone, dans un article intitulŽ "les Musiques Invisibles: la musique d'ambiance comme objet de rŽflexion" prŽcise que le karaokŽ participe ˆ une certaine dŽprŽciation de l'oeuvre culturelle, mais qu'il s'agit d'un mouvement gŽnŽral qui associe les nouvelles technologies de communication et la culture de masse [67]. Il serait, d'aprs cette remarque, possible de dire que le karaokŽ devient ce qu'est le milieu ambiant, c'est-ˆ-dire qu'il se modle sur les pratiques et les comportements d'tres humains localisŽs dans diffŽrentes parties du monde et confrontŽs ˆ des situations culturelles, sociales, Žconomiques et politiques diffŽrentes.

 

 

MYRIAM : LES POéMES DE MICHéLE (T.MOISE) (SQUARE INN)


CHAPITRE 2 : LE CADRE :

 

A. LES LIEUX :

 

Depuis les annŽes 80, j'ai frŽquentŽ en Belgique et ˆ l'Žtranger plus de 80 Žtablissements organisant rŽgulirement ou occasionnellement du karaokŽ. Certains ont disparu ou ont changŽ de nom (ou d'activitŽs). La liste complte est la suivante :

Air-Us (Charleroi), Alison CafŽ (FlŽron), All Stars (Bruxelles),  Bambou bar (Battice), Beihai Park (PŽkin),  Boite ˆ musique (Fleurus), Bonaparte (Anvers), Bowling 1(Gosselies), Bowling Les AlliŽs (Mouscron), the Burkhart's Pub (Atlanta), Center Park (Rauw), Chansong (Gembloux), Chansong (Bonnine) (rebaptisŽ "Le Golden" en aožt 2003), Chez Coco (Huy), Chicago cafŽ (MillŽnium), Collge St Michel (Bruxelles) (ˆ l'occasion d'une nouvelle annŽe vietnamienne), C™tŽ Boulevard (Charleroi), Cotton Club (Arlon), Crazy (Arlon), El Cronc Clocher (Pommeroeul), El Cuba( Gosselies), Espace la Rose Bruxelles), Expresso (Gilly), un karaokŽ en Finlande (Helsinki), Fancy Fun karaoke (Anvers), Gekko (Charleroi), Georgetown (Malaisie), Golden (Charleroi), Ici c'com'ca (Chapelle-lez-Herlaimont), Jock & Jills (Atlanta), L'Aigle Royal (Gilly), L'Ambiance (Charleroi), L'Auberge  (GoŽ-Bethane), La  Corniche (Frasnes-les-Gosselies), La ClŽ de Sol (Charleroi), la Maison dÕAttila (Uccle), La Ola (FlŽron), La PŽniche (Namur), La Tentation (Bruxelles), le Beaulieu (Charleroi), le Beethoven (Anvers),  le Box Office (Rocourt), le Chaudron Magique (Binche),  le Curtayn (Reims), le Fiesta Club (Bruxelles), le Lindbergh (Couvin), le Ma•eur (Charleroi), le Marginal (Waterloo) Le Montmartre (Charleroi), Le Moulin Chantant (Yvoz-Ramet), le OÕReillyÕs Irish Pub (Bruxelles), le Piper (La Louvire), le Poco Loco (La Louvire), Le Prestige(Bruxelles), Le Retro (Waterloo), Le Sablon (Bruxelles), Le Sherlock (Bruxelles), Le Snap (Bruxelles), Le St Michel (Paris), le Triton (Ostende), le Vegas CafŽ (Lige), le Vieux Moulin (OugrŽe), Les Champs ƒlysŽes (Lige), Les Champs ƒlysŽes (Paris), Luigi's Piano Bar (Lige), Maison des jeunes (Lodelinsart), Melodika (Mexico), Metropolitan Pizza (Atlanta), MGM (Bruxelles), New karaoke (Seraing), New Star (Bruxelles), New star (Mons), Notturno Singalong Bar (Anvers), Parisiana (Charleroi), PŽka (Bruxelles), Pub ThŽmis (Mouscron), un karaokŽ ˆ Porto Alegre (BrŽsil), Saint James Gate (Beaumont), Salle Le Foyer (Gilly), Square Inn (Bruxelles), Squash Grenadier (Gosselies), Star Academy (Gilly), The Crow (Bruxelles), The Mint (San Francisco), The Open (Bruxelles)  et The Shanga• (Melbourne).

 

Vous pouvez vous adonner au karaokŽ dans l'un des nombreux Žtablissements prŽsentant cette activitŽ[68]. Certains karaokŽs sont des Žtablissements exclusifs (centrŽs ˆ 100 % sur le karaokŽ comme, par exemple, le Shark ˆ Braine-L'Alleud) ou des Žtablissements inclusifs (organisant du karaokŽ parmi d'autres activitŽs comme c'est le cas, par exemple, pour le Bowling les AlliŽs ˆ Mouscron).

 

PUBLICITƒ DU VEGAS (LIEGE)

Certains lieux sont ouverts tous les jours de la semaine, d'autres ont leur planning spŽcifique, soit certains jours de la semaine, soit le week-end ou sur demande...(de nombreux exemples seront donnŽs dans le troisime chapitre).

Signalons que pour une soirŽe karaokŽ dans un lieu public, une autorisation communale est requise ˆ l'exemple de ce qui se fait ˆ La Louvire[69].

D'autres autorisations prŽalables ou conditions particulires sont Žgalement fixŽes: ce principe peut jouer de mauvais tours ˆ certains patrons. Le cas le plus explicite est celui de Jeremy. Aprs avoir tenu l'Aristide et ensuite le Broadway (Namur), il a installŽ un karaokŽ flambant neuf ˆ Gembloux. Alors que les soirŽes karaokŽ avaient commencŽ, un problme juridique est apparu: ce karaokŽ se situait dans un local plus large ˆ destination commerciale (2.400 m2) ne permettant pas les activitŽs d'un karaokŽ la nuit. MalgrŽ les efforts multiples de Jeremy, il fut impossible de faire reconna”tre en justice la rŽpartition en quatre locaux de 600m2 (dont le karaokŽ-avec une activitŽ commerciale de nuit- qui Žtait, dit Jeremy, le plus grand de Belgique).  L'ƒtat belge, aprs maintes pŽripŽties, a gagnŽ en dernier recours devant la Cours de Cassation et le karaokŽ a dž fermer.

 

Un karaokŽ peut aussi tre organisŽ ˆ l'occasion d'un ŽvŽnement exceptionnel comme ce fut le cas, par exemple, pour une mŽga-soirŽe karaokŽ se tenant dans le cadre du "Salon Passion" au Palais des Expositions de Charleroi (salon des collectionneurs) en 1998[70].

 

Il vous est Žgalement possible d'organiser vous-mmes vos propres sŽances de karaokŽ dans un local associatif, dans une salle louŽe ou mme chez vous. A titre d'exemple, certaines soirŽes karaokŽs ont ŽtŽ organisŽes dans les chalets de Flumet, c'est-ˆ-dire de Marcinelle-en-Montagne (Ville de Charleroi)[71]. Pour cela, vous devez utiliser votre propre matŽriel ou bien passer Žventuellement par l'une des possibilitŽs suivantes : utiliser les services d'un organisateur de karaokŽ; vous brancher sur Internet et bŽnŽficier d'un "karaokŽ en direct"[72]; utiliser les ressources de la CommunautŽ Franaise.

 

RƒJANE OU LE KARAOKƒ Ë DOMICILE...

 

Par exemple, la MŽdiathque de la CommunautŽ Franaise de Belgique offre un assez joli catalogue centrŽ sur le karaokŽ en langue franaise (pour les vidŽos et DVD) et en langue anglaise. A titre d'exemple, j'ai repŽrŽ ˆ Charleroi 25 volumes diffŽrents (vidŽo), une sŽrie de DVD et une centaine de CD audios (certains avec paroles). Ces CD audios offrent certains  morceaux rares ( ra•, chansons latinos, chansons d'avant-guerre)[73].

J'ai par exemple organisŽ chez moi en 1997 une soirŽe karaokŽ (avec 11 personnes, deux Žcrans, 1 micro) et beaucoup de plaisir ˆ chanter ensemble notamment des chansons de J.J.Goldman (merci ˆ Carine, ƒric, Florence, Laurence, Pascal, VŽronique...).

Un autre lieu pour s'adonner au karaokŽ est la voiture avec les possibilitŽs offertes par les cassettes ou les DVD...ˆ condition, bien entendu, de continuer ˆ respecter les rgles du code de la route[74].

D'autres lieux "plus exotiques" existent...par exemple les bateaux : Thomas A.Gonda a ŽtŽ invitŽ ˆ chanter ˆ  bord du navire amŽricain U.S.S. Abraham Lincoln qui possŽdait un Žquipement Pioneer utile pour distraire un Žquipage parfois en mer pendant une pŽriode de six mois[75]. Certains bateaux de croisire sont Žgalement dotŽs d'une matŽriel de karaokŽ. Si vous avez moins le pied marin, essayez au moins La PEniche ˆ Namur.

Un autre lieu ? Laissez-vous tenter par un karaokŽ ˆ bord d'un avion (qui reste sur le plancher des vaches) avec le AIR-US ˆ Gilly !

 

Un Žtablissement accueillant : le Square Inn (Bruxelles).

 

 

 

Un karaokŽ, c'est tout d'abord une diffŽrence de son d'aprs l'Žtablissement (petit ou grand local, bŽton ou bois, tentures, peuplŽ ou pas peuplŽ...).

 

C'est aussi un Žtablissement commercial:  il s'agit d'un lieu qui, par exemple,  paie  les taxes requises pour pouvoir diffuser de la musique dans un endroit public. Il est donc normal dans certains Žtablissements organisant rŽgulirement ou occasionnellement du karaokŽ que le prix des consommations soit alors majorŽ (en plus de la rŽtribution Žventuelle de l'animateur)[76]. Les karaokŽs forment un sous-ensemble du secteur HORECA : un semblant de fŽdŽration des patrons de karaokŽ a d'ailleurs existŽ; ce rŽseau Žtait notamment appuyŽ par la Ville de Namur avec certaines conditions pour en faire partie (par exemple, le nombre de chansons prŽsentŽes au public dans le catalogue).

 

B. L'AMBIANCE :

 

Le karaokŽ, c'est aussi (et peut-tre avant tout) une scne, c'est-ˆ-dire le lieu physique o l'on va chanter, cet "espace vide ˆ remplir par votre performance"[77].

Le karaokŽ est un thŽ‰tre vŽcu comme l'exprimait Antonin Arthaud:  "La scne est un lieu physique et concret qui demande qu'on le remplisse, et qu'on lui fasse parler son langage concret"[78].

Un karaokŽ , c'est la possibilitŽ de casser la monotonie du quotidien. DŽcouvrir un nouveau karaokŽ, c'est aussi la possibilitŽ d'expŽrimenter "l'excitation et le danger de chanter dans un nouvel environnement pour la premire fois"[79].

AppleMark

 

AppleMark

Mme si existe souvent ou toujours la peur de chanter, de monter sur la scne...

Mais un karaokŽ, c'est aussi une ambiance rythmŽe, dansŽe: on danse dans beaucoup de karaokŽs comme par exemple La Clef de Sol, C™tŽ Boulevard, Square Inn (Bruxelles...). Par contre il est impossible de danser dans certains karaokŽs par manque de place ou parce que ce n'est pas le style de la maison. A La PŽniche (Namur), un avis mural signale que la danse est interdite en raison de l'article 3 de l'arrtŽ royal du 12 avril 1999 (parce que l'Žtablissement est classŽ "karaokŽ").

Le karaokŽ a Žgalement un vŽcu social qui dŽpasse parfois malheureusement le simple stade de l'amusement innocent. Et, bien entendu, les mŽdias ont parlŽ et parlent surtout du karaokŽ pour souligner une suite de faits divers cocasses ou dramatiques. Certains karaokŽs ont connu (ou connaissent encore) des problmes liŽs ˆ la drogue et au racket. Mais ce facteur n'est pas uniquement le fait de karaokŽs : de nombreux commerces ou Žtablissements de nos villes sont confrontŽs ˆ la mme problŽmatique.

AppleMark

 

 

En voici une sŽrie d'exemples tout en rappelant le fait qu'il s'agit (bien heureusement) de faits exceptionnels et isolŽs qui n'ont rien ˆ voir avec l'ambiance habituelle des karaokŽs.

 

Tout d'abord quelques faits o -malheureusement-le karaokŽ est rŽcupŽrŽ par les milieux de la prostitution:

* karaokŽ et Philippines : par exemple, aux Philippines, se mŽlangent bordels, karaokŽs et lieux d'amusement, souvenir d'une Žpoque o  la 7e flotte des Etats-Unis, ses 70.000 hommes, ses 90 vaisseaux et ses 550 avions " y sŽjournaient"[80].

* karaokŽ et Tha•lande : De la mme manire en Tha•lande, South Pattaya Beach reste la Mecque du tourisme sexuel. Un haut fonctionnaire du bureau du Premier Ministre fait remarquer : "Bien qu'ils savent que de telles "affaires" se produisent directement ou indirectement dans de nombreux night-clubs, salons de massage ou karaoke-bars, les policiers prŽtendent ne pas en tre conscients. Probablement parce que c'est pour eux l'un des moyens les plus faciles de gagner d'importantes sommes d'argent"[81].

* karaokŽ et Chine :  "Au-delˆ des services rendus dans les h™tels, avec la complicitŽ passive des gŽrants, des belles de nuit fleurissent dans les bars ˆ karaokŽ, les saunas, les salons de beautŽ et de coiffure, les restaurants, voire carrŽment dans les rues"[82].

* karaokŽ et Australie : A Melbourne, j'ai frŽquentŽ en 2000  dans  Chinatown trois karaokŽs dans la mme rue, (dont un avec des karaoke box et un avec restaurant). Un karaokŽ a cette particularitŽ d'tre muni de postes TV en dessous des tables de verre...je crois le Shanga• Club. La plupart sont situŽs le long de Little Bourke Street. J'avais ˆ peine entamŽ "Endless love"( Lionel Richie / Diana Ross) que j'interprte d'habitude seul, que deux filles de la salle vinrent me rejoindre sur scne pour interprŽter la partie fŽminine...aprs la chanson, elles comprirent cependant assez rapidement que j'Žtais vraiment un fan de karaokŽ et non ˆ la recherche d'autres sensations ! Sur son site Internet, Paul Fenwick dŽcrit son sŽjour en Australie en des termes approchants: "Vendredi avec quelques amis, nous avons recherchŽ un karaokŽ bar pour chanter ensemble. Nous trouv‰mes un endroit correct et nous y entr‰mes. Notre groupe se composait notamment d'un couple d'Žtudiants japonais et nous souhaitions donc trouver un karaokŽ bar avec une bonne sŽlection multilingue. L'endroit paraissait correct. Ds l'entrŽe, l'on m'informa poliment que cette sorte de bar o des dames s'asseyaient ˆ votre table, et vu le fait que nous Žtions accompagnŽs de personnes du sexe fŽminin...enfin, il nous fut signalŽ qu'il s'agissait surtout d'un endroit pour "hommes seuls non accompagnŽs"..."[83].

 

Ensuite des Žpisodes plus cocasses, dŽplacŽs et/ou inhabituels:

 

* karaokŽ et ordre religieux : ˆ Bangkok en 2000 la police tha• a arrtŽ mercredi un moine qui Žtait suspectŽ de se dŽguiser en colonel de l'armŽe pour jouir des plaisirs interdits par son ordre monacal (par exemple, le karaokŽ). Il portait un uniforme militaire de telle sorte que le voisinage ignorait sa double vie. Il ne revtait sa robe de moine qu'avant son arrivŽe au temple.

 

C'est le second cas de ce genre relatŽ par un journal tha• au cours de la mme semaine. La semaine prŽcŽdente, un moine avait ŽtŽ obligŽ de quitter les ordres aprs qu'un journal eut rapportŽ le fait qu'il passait ses nuits ˆ boire et ˆ chanter dans un karaokŽ bar. Il est Žvident que les moines sont sensŽs vivre une vie simple exempte d'alcool et de sexe[84].

AppleMark

* karaokŽ et police : "les autoritŽs de la province de Quang Nga• dans le centre du Vietnam ont interdit ˆ leurs policiers d'aller s'Žgosiller dans les salons de karaokŽ. Trs frŽquentŽs, les dizaines de milliers de salons qui ont ouvert depuis dix ans ˆ la faveur de l'ouverture Žconomique du pays, abritent souvent divers trafics comme la prostitution et le trafic de stupŽfiants. Les policiers seraient des clients assidus, y compris pendant les heures de service"[85].

* karaokŽ et exhibitionnisme : David Spade, vainqueur d'un Emmy pour son r™le dans la sŽrie tŽlŽvisŽe "Just shoot me" , a Žgalement jouŽ dans des films comme Police Academy 4, Black Sheep, Coneheads... pendant que deux de ses amis qu'il accompagnait dans un karaokŽ bar (le GQ Lounge d'Hollywood) Žtaient en train de chanter, un jeune gars monta sur scne et se dŽculotta alors que la prestation des deux interprtes Žtait filmŽe ![86]

* karaokŽ et funŽrailles :  Un vannier malais demanda qu'ˆ son enterrement il puisse rŽentendre des succs en mandarin et en tha• des annŽes 60 et 70. Il rappela ce voeux ˆ ses proches juste avant de mourir. Sa famille et ses amis organisrent en son honneur une sŽance de karaokŽ de deux heures (la dŽpouille du disparu Žtant prŽsente) avant de le conduire en cortge vers le lieu de la crŽmation[87].

* karaokŽ et Ç nostalgie rŽvisionniste È : un diplomate israŽlien a fortement critiquŽ en aožt 2003 Ј juste titre-un karaokŽ de Hong Kong dont les murs Žtaient dŽcorŽs de portraits dÕHitler et dÕexŽcution de prisonniers dans un camp de concentration[88].

 

Voici ensuite des exemples bruyants :

 

* tapage nocturne ˆ Uccle : Le Soir rapporte que dans le quartier du Vivier d'Oie deux "disco-bars" sont dans  le collimateur. C'est le cas du Kingston qui  depuis plus de dix ans, mais fut une pizzeria puis un bar ˆ karaokŽ avant de devenir bar-dancing. Il est ouvert du jeudi au dimanche, souvent jusqu'ˆ 4 h du matin ou mme plus tard. Il semble que l'insonorisation soit dŽfectueuse, peut-tre ˆ cause d'une verrire. Un certain vandalisme serait monnaie courante aux alentours (mŽgots, canettes, urine sur les trottoirs).

 

AppleMark

Une pŽtition a dŽjˆ ŽtŽ envoyŽe au bourgmestre par les habitants.  Au nom du bourgmestre, le premier Žchevin Desmedt a prŽcisŽ que le Kingston a fait l'objet de vingt appels ˆ la police cette annŽe. L'Žchevin a ajoutŽ que les permis sont en ordre[89].

* tapage nocturne ˆ Namur : "L'Aristide n'a de bruyant que le nom, notait hier Me Derenne, l'avocat de l'exploitant de ce cafŽ, devant le tribunal des rŽfŽrŽs. L'Žtablissement situŽ au centre-ville (Namur) est spŽcialisŽ dans le karaokŽ. Les plaintes Žcrites et tŽlŽphoniques des riverains dŽrangŽs par le bruit de la musique "up to date", ont entra”nŽ une vingtaine d'interventions de la police. L'Aristide, frappŽ d'une ordonnance de fermeture qu'il ne respecte pas, demande au tribunal d'interdire au bourgmestre, sous peine d'une astreinte de 100.000 F par jour, de faire intervenir la police. Ce ˆ quoi l'avocat de la ville, Me Kherkofs, rŽtorque qu'il s'agit de troubles de voisinage et "qu'interdire au bourgmestre de faire son mŽtier, c'est ahurissant".[90]

* karaokŽ et solution extrme : au Cambodge[91], le Premier Ministre Hun Sen dŽcidant de pacifier la vie nocturne de Phnom Penh dŽcrŽta une solution extrme pour supprimer les karaokŽs. Aprs avoir fait fermer des milliers de night-clubs, de discothque et de karaoke bars, il menaa ceux qui restaient ouverts de les faire raser...par des tanks !

 

Voici une sŽrie d'incidents plus dramatiques :

 

* karaokŽ et Ta•wan : la romance entre la propriŽtaire d'un karaokŽ ‰gŽe de 51 an et un jeune interprte de 18 ans trouva une fin prŽmaturŽe lorsque les membres de la famille du jeune homme et des voisins vinrent saccager le karaokŽ au milieu de la nuit en reprochant ˆ la propriŽtaire d'avoir sŽduit le jeune homme[92].

* karaokŽ et Philippines: "Un adepte philippin du karaokŽ a ŽtŽ tuŽ ˆ coups de couteau par une dizaine d'autres clients ivres qui ne supportaient pas de le voir massacrer une chanson populaire du pays. Selon la police, cet homme de 29 ans passablement ŽmŽchŽ, s'est emparŽ du micro pour se lancer dans une interprŽtation trs personnelle de "Souviens-toi de moi", ce qui a eu le don d'exaspŽrer les clients de la table voisine"[93].

* karaokŽ et Philippines (bis) : un philippin a ŽtŽ tuŽ et ses amis gravement blessŽs parce qu'ils s'Žtaient moquŽs d'un Žtudiant qui venait de massacrer dans un karaokŽ "My way" de Frank Sinatra. Une altercation intervint et les personnes concernŽes dŽcidrent de quitter l'Žtablissement pour Žviter que la situation ne s'envenime. Alors qu'ils Žtaient sortis, ils furent l'objet de coups de feu de la part du "chanteur contestŽ" : un mort et plusieurs blessŽs.

Les journaux philippins rapportent que plusieurs karaokŽs ont dŽcidŽ de supprimer "My way" de leur catalogue parce que cette chanson provoque souvent et pour des raisons inexplicables des bagarres dans les karaokŽs[94].

* karaokŽ et harclement en Chine : "Chen, jeune Sichuanaise avait cru aux promesses d'emploi ˆ la ville et s'Žtait retrouvŽe "h™tesse" de karaokŽ, puis elle a ŽtŽ violŽe, et pour Žchapper ˆ l'agresseur, son patron, elles s'est jetŽe d'un 2me Žtage, se brisant la colonne. Le patron a ŽtŽ peu inquiŽtŽ"[95].

* karaokŽ et Japon : deux meurtres dans des karaokŽs box ont ŽtŽ signalŽs au Japon en 1989[96].

* karaokŽ et Belgique : Le Soir rapporte que "la nuit du 16 au 17 mars, deux hommes s'Žtaient rendus dans un karaokŽ de Charleroi, le C™tŽ Boulevard, probablement, pour y boire un dernier verre. Et l'entrŽe leur avait ŽtŽ refusŽe par le personnel de sŽcuritŽ. Ils Žtaient repartis. Mais, vers 6h45 du matin, ils sont revenus, armŽs cette fois. Ils ont tirŽ une bonne dizaine de coups de feu. Huit impacts sont venus se loger dans la faade de l'Žtablissement. Personne n'a ŽtŽ blessŽ, et les deux hommes avaient pris la fuite."[97].

* karaokŽ et Belgique(bis) : "Le 16 fŽvrier 1998, Jean Cartiaux Žtait abattu d'une balle dans la tte dans les toilettes du cafŽ-karaokŽ "Le bison futŽ" ˆ Charleroi(...)mais tout cela pour quel mobile ? Dans les explications confuses des accusŽs, retenons celle-ci: aprs avoir commis un vol dix mois plus t™t, Pottiez (le meurtrier) aurait ŽtŽ dŽnoncŽ ˆ la police par un complice, un prŽnommŽ Jo‘l. A qui Jean Cartiaux aura eu le malheur de ressembler physiquement"[98].

* karaokŽ et Belgique (ter)...et toujours ˆ Charleroi : "Un dŽserteur rejugŽ ˆ Nivelles. Le client du Vieux Bison FutŽ avait ŽtŽ tuŽ pour mille francs": c'est l'animateur du karaokŽ qui a indiquŽ ˆ deux clients qu'il connaissait qu'un autre client, passablement ŽmŽchŽ, avait de l'argent.. Les trois hommes ont attendu la sortie de l'intŽressŽ, l'ont embarquŽ dans une voiture, sont allŽs dans un terrain vague...et lui portent quinze coups de couteaux, lui prennent son portefeuille(mille francs), lui prennent sa carte bancaire et retirent de l'argent ˆ Gilly et Charleroi. C'est lˆ qu'ils seront filmŽs..."[99].

* karaokŽ et USA : un jury amŽricain condamna ˆ la peine de mort un homme qui avait tuŽ avec une arme ˆ feu un couple de lesbiennes dans un karaokŽ bar de Portland[100].

 

Terminons cette sŽrie de faits divers avec deux incendies Žgalement dramatiques:

 

* karaokŽ et Ta•wan: "Au moins 14 personnes ont trouvŽ la mort et 8 ont ŽtŽ blessŽes dans un incendie qui a ravagŽ, lundi, un night-club dans le centre de Taipeh. Une trentaine de clients se trouvaient dans cet Žtablissement baptisŽ Kuai Lo Sung (Chants de joie), un club de karaokŽ occupant les trois Žtages supŽrieurs d'un immeuble de cinq Žtages, lorsque l'incendie s'est dŽclarŽ"[101].

* karaokŽ et IndonŽsie : un incendie dans un karaoke club sur l'”le de Sumatra en juillet 2002 provoqua la mort de 42 personnes probablement ˆ cause d'un b‰timent prŽsentant des carences en matire de sŽcuritŽ incendie[102].

 

Mais, comme je l'ai dŽjˆ signalŽ, ces ŽvŽnements sont rarissimes dans les karaokŽs mme s'il arrive que certaines rgles ne soient pas forcŽment respectŽes et constituent la "face cachŽe" de quelques karaokŽs (travailleurs non dŽclarŽs, rgles de sŽcuritŽ non appliquŽes, supports illŽgaux, non respect de certaines rgles de la SABAM...). Ces cas sont heureusement rares dans ce secteur d'activitŽ.

 

Il arrive mme que les karaokŽs soient victimes de rumeurs, c'est-ˆ-dire d'un hoax (fausse nouvelle) comme cette anecdote qui est apparue ds 1994 sur Internet et qui continue ˆ tre reprise comme vŽridique sur certains sites : la firme Asaka Beer aurait mis au point au Japon une bire "Suiso" contenant de l'hydrogne. L'ingestion de cette bire aurait comme effet de donner ˆ son consommateur une voix particulirement aigu‘, ce qui est idŽal pour interprŽter certains succs en karaokŽ. Il serait mme venu ˆ l'idŽe saugrenue de certains clients d'utiliser en mme temps une cigarette pour enflammer ce gaz et accompagner ainsi l'interprŽtation chantŽe par la production de flammes bleues sortant de la bouche de l'interprte.

 

En 1998, cette rumeur fut accompagnŽe sur Internet de la mŽsaventure d'un consommateur qui aurait ŽtŽ ainsi blessŽ par les flammes qu'il produisait et qui aurait attaquŽ la compagnie de bire Asaka en justice. Ces nouvelles tout ˆ fait farfelues auraient ŽtŽ reprises (sans vŽrification des donnŽes) par le Washington Post, le Boston Globe et mme par le New York Times[103] !

 

Stoppons avec ces nouvelles un peu farfelues et voyons maintenant les "bons c™tŽs du karaokŽ" : un karaokŽ, c'est d'abord une impression assez curieuse, car tout semble vous convaincre qu'il n'y a aucun risque de monter sur scne, que c'est facile, que le public est prt ˆ vous Žcouter, qu'il y a une place pour tout le monde...[104]

 

Selon Rob Drew,  dans le karaokŽ, comme en amour, le premier temps est rarement gratifiant. Il faut persister, expŽrimenter diffŽrentes positions, trouver sa zone de confort[105].

 

Un KJ amŽricain, Ralph, note que l'important est d'oublier la scne, de se laisser porter par l'ambiance[106]. Cette ambiance est Žgalement fonction du fait que dans la plupart des karaokŽs se croisent  d'une part des habituŽs et, d'autre part, des occasionnels[107]. Tout le monde ne vient pas dans un karaokŽ pour chanter : certains viennent y boire un verre, passer le temps, draguer, se rencontrer...

 

L'ambiance peut parfois tre une espce de mosa•que, de construction tout ˆ fait surrŽaliste qui intervient, par exemple, dans la succession des chansons[108].

 

C'est le cas par exemple d'une chanson des Sex Pistols ou de Clash interprŽtŽe aprs une chanson de Georges Brassens et avant une chanson de Barbara. L'esthŽtique provient de cet ensemble dissonant qui finit par former un tout cohŽrent qu'un auteur anglais du dix-huitime sicle (Horace Walpole) dŽsignait par le terme "sharawadgi" qui signifie la beautŽ (parfois non intentionnelle) d'ŽlŽments apparemment inconciliables placŽs dans un mme ensemble[109].

AMBIANCE AU KARAOKƒ CHANSONG...

 

Le journal Le Soir constate cette diffŽrence d'ambiance entre le karaokŽ Le Sablon (plus calme et plus pro) et le MGM (plus breughelien) : "Le loisir auquel on s'adonne au bar MGM, ˆ la sortie des salles de KinŽpolis, ˆ Bruxelles, relve plus de la franche rigolade que du grand art. Les interprtes d'un soir n'Žprouvent aucune honte ˆ massacrer les mŽlopŽes de CŽline Dion et les tubes de Johnny. Il s'agit avant tout de boire un verre dans une ambiance agrŽable"[110].

 

L'ambiance dŽpend aussi des moments d'ouverture du karaokŽ.

Si le MGM ˆ Bruxelles dŽbute par exemple le dimanche ˆ 16 h, certains karaokŽs sont plus centrŽs sur les noctambules comme c'Žtait le cas du All Star ˆ Bruxelles (reconverti depuis lors en disco): "en semaine, il s'agit essentiellement de travailleurs de la nuit qui viennent ensuite se dŽtendre chez nous. Nous recevons beaucoup de patrons de restaurants des environs. Parmi eux, il y a des "habituŽs" qui viennent ici deux ou trois fois par semaine et qui entonnent, ˆ chaque fois, une de leurs chansons favorites"[111].

Dans les karaokŽs existe ce que j'appellerais une "esthŽtique de l'ambiance" ou une "ambiance due ˆ l'esthŽtique" : chaque karaokŽ est diffŽrent. Cette esthŽtique se compose ˆ partir de " toutes les images que chacun faonne ˆ partir de l'apprŽhension qu'il a de son corps et de son dŽsir, de son environnement immŽdiat, de sa relation aux autres, ˆ partir du capital culturel reu et acquis, ainsi que des choix qui provoquent une projection dans l'avenir proche"[112]. Un karaokŽ libre ˆ la fois"  les rves de bonheur et de tristesse des adultes"[113].

CONVERSATIONS, CHOIX DE CHANSONS, RELAXATION...(LE  SABLON)

Et l'ambiance peut varier. Dans un karaokŽ, le public qui se pointe ˆ 20h n'est pas le mme que celui qui s'amne vers 2 h du matin ! Ce dernier public est parfois celui qui cherche une dernire Žtape, un dernier refuge ou une porte de sortie quelque part entre un univers dŽshumanisŽ et le petit matin qui pointe le bout du nez.

 

AppleMark

 

Cette ambiance est Žgalement fonction du r™le jouŽ par le karaokŽ Jockey (KJ) qui agit comme un "ma”tre de cŽrŽmonie" et faonne cette ambiance par exemple en lanant entre les diffŽrentes interprŽtations  des gŽnŽriques TV pour faire bouger le public (Dallas, L'”le aux enfants, Love boat...) avec comme n¡1 "Capitaine Flam"...

D'autres chansons dansantes du moment, comme par exemple, "The ketchup song" (LAS KETCHUP) en septembre 2002.

 

Le public, le KJ, la musique, les chansons interprŽtŽes : c'est cet ensemble qui crŽe une ambiance. L'ambiance est principalement fonction des chansons interprŽtŽes et de la manire dont le public reoit cette interprŽtation[114].

 

Un paradoxe fondamental intervient en la matire : il existe souvent un Žcart entre la raison pour laquelle une personne interprte une chansons et le sens que lui donnent les gens dans le public[115]. Par exemple, une fille peut interprŽter "Je t'aime" (Lara Fabian) pour son petit ami qui est dans la salle, alors que cette chanson a un autre impact sur chaque individualitŽ dans le public : la nostalgie, le regret, la tristesse, l'espoir, la tendresse...c'est cela aussi l'ambiance...parvenir ˆ "communier" ensemble en Žcoutant un interprte mais en conservant un "jardin secret" qui est rŽveillŽ par la chanson interprŽtŽe.

AppleMark

RACHEL : I WANT TO HOLD YOUR HAND (THE BEATLES) (CLƒ DE SOL).

 

Les moments dansŽs dans les karaokŽs semblent tre des instants "fŽdŽrateurs", c'est-ˆ-dire un temps o le rythme remplace les sentiments, o les diffŽrences s'estompent entre les personnes prŽsentes.

 

Ce moment est encore plus perceptible pour les moments de danse plus structurŽs comme c'est le cas, par exemple, pour la gestuelle dansŽe accompagnant "The ketchup song" ou la "Macarena".

J'ai remarquŽ que dans certains karaokŽs, il y a souvent une sŽquence de danse entre minuit trente et 1h30... le temps d'une petite transe collective, d'une manire de se fondre dans la collectivitŽ.

Et puis le karaokŽ reprend...

DE ZOUKI ZOUKI Ë LA DANSE DES CANARDS (BOWLING LES ALLIƒS)


CHAPITRE 3 : LES KARAOKƒS :

 

 

A. LES KARAOKƒS EN BELGIQUE FRANCOPHONE :

 

Cette liste d'adresses n'est pas exhaustive. Elle ne dresse que le portrait rapide de cinquante karaokŽs en Wallonie et ˆ Bruxelles. Elle confirme l'existence d'une "coexistence pluraliste de diffŽrents types de karaokŽs" comme c'est le cas dans d'autres pays[116]. Cette liste a ŽtŽ finalisŽe en 2003 : des changements peuvent donc tre intervenus dans le descriptif des activitŽs, des  jours et heures dÕouverture, du catalogue, etc.

 

 


AIR-US  :

O ?

Route de la basse Sambre 6000 CHARLEROI

TƒL : 071/ 486900        www.air-US-cafe.com

QUAND ?

Le mardi et le jeudi soir ˆ partir de 21 h.

 QUOI ?

Catalogue de 2.700 chansons. Bien fourni en chanson franaise (notamment gr‰ce au catalogue Famisong), moyen en chansons anglaises et italiennes.

  COMMENTAIRES :

Bonne ambiance, tous les ‰ges...cela chante de trs jeune ˆ trs ‰gŽ. Excellente carte (restaurant ou snack) et cocktails (alcoolisŽs ou non alcoolisŽs ˆ ne pas nŽgliger). Carte avec 60 sortes de p‰tes depuis septembre 2002 (gnocchi,penne, tortellini...). Personnel sympa et site unique  puisque ce karaokŽ se situe...dans un avion : un AIRBUS A 310-200 avec une capacitŽ de 180 passagers.

                              

        SABAH ET DOUNIA :                                                           TONI :

      "DU COTƒ DE CHEZ SWAN" (DAVE)                            "DIS LUI" (MIKE BRANT)

SŽquences de danses. Bon Žclairage de la piste (avec un dŽcor relookŽ en 2003) Pour obtenir un meilleur retour, l'interprte a intŽrt ˆ se dŽcaler un peu sur la gauche. AIR-US organise Žgalement d'autres activitŽs : soirŽes cŽlibataires le lundi et le mercredi, soirŽe DJ le vendredi (ds 22h)É

 

ALISON CAFƒ  :

O ?

GALERIE DES MARTYRS

4620 FLƒRON

TŽl: 04 / 2752572

QUAND ?

Le VENDREDI, SAMEDI ET DIMANCHE DéS 20 H.

 QUOI ?

Catalogue de 1750 titres avec des chansons en franais, anglais et italien...

  COMMENTAIRES :

ESTHER :                                      FABIENNE :                                             GIANNI :

POUR QUE TU                             MES EMMERDES                                  HƒLéNE

M'AIMES ENCORE          (C.AZNAVOUR)                              (R.VOISINE)

(C.DION)

Bel Žtablissement, avec service restaurant et petite restauration, situŽ au fond d'une galerie commerciale dans le centre de FlŽron. Aux murs des portraits de FrŽdŽric Franois, d'ƒdith Piaf, de Frank Sinatra, de Serge Gainsbourg...et, bien entendu, de Mike ALISON[117] (avec les couvertures de ses CD ). Les couleurs rouge sombre et noire dominent. Une belle piste de danse. Une impression de confort, de convivialitŽ avec un personnel absolument charmant ! De grandes baies vitrŽes sont masquŽes par des rideaux rouges : le karaokŽ va commencer !

Une petite scne surŽlevŽe avec poste TV sur pied. Un Žcran se trouve Žgalement en hauteur, ce qui permet ˆ l'interprte de faire face ˆ la salle. ThŽ dansant le dimanche aprs-midi.

Le KJ Laurent, profitant de son expŽrience de DJ, met de l'ambiance dans la salle...

 

 BAMBOU BAR (EX "LE BATTICE") :

O ?

RUE DU CENTRE 15           4651 HERVE (BATTICE)

TƒL:   087 / 674904               GSM : 0475 / 244654

 QUAND ?

Vendredi, samedi ˆ partir de 21 h

  QUOI ?

Catalogue de 1.300 titres en anglais, franais, italien et espagnol. La chanson franaise est majoritaire.

  COMMENTAIRES :

                                             

                       THIERRY : L'ENVIE                 FADOUA: J'ATTENDAIS

                      (JOHNNY HALLYDAY)                 (CƒLINE DION)                         

 Ambiance trs jeune, dŽcor exotique. Impression d'tre en vacances...cela danse beaucoup. Belle piste de danse. Scne surŽlevŽe. Deux micros avec pieds. Onze projos au dessus de la piste de danse... les classiques du moment en octobre 2002 (LAS KETCHUP, EMINEM...). Fauteuils et tables exotiques, ˆ la fois pittoresque et confortable. Le Bambou Bar est baignŽ de lumires bleu‰tres et verd‰tres sur les murs. dŽcor trs clair. La cabine du KJ ressemble un peu ˆ une paillote...

 

L'AMBIANCE DU BAMBOU BAR...

 

 

BOWLING LES ALLIƒS :

O ?

CHAUSSƒE DE DOTTIGNIES

7700 MOUSCRON

TƒL  056 / 842888

FAX 056 / 841109

 QUAND ?

KARAOKƒ TOUS LES AVANT-DERNIERS SAMEDIS DU MOIS. DE 21 H Ë 3 H DU MATIN.

  QUOI ?

Catalogue de 1.880 titres prŽsentŽs par titre de chanson et par interprte. Titres majoritairement en langue franaises avec quelques chansons en anglais, italien, nŽerlandais (par exemple, des chansons de Mario Borsato) et allemand.


  COMMENTAIRES :

           KJ MAGALI ET KJ PATRICK : UNE COMPLƒMENTARITƒ EXEMPLAIRE

Quelle ambiance ! Les gens jouent au bowling, alignent des strikes, des spares ou...des rigoles. L'animation karaokŽ se tient au milieu de l'Žtablissement avec le KJ Magali et le KJ Patrick. Quel tonus et quelle bonne humeur ! Le public est compltement mixŽ : des plus jeunes aux plus ‰gŽs, mme pour venir chanter ! L'animation procurŽe par les deux KJ (Sonorisation ƒvasion) est tout ˆ fait originale, assez proche de ce que j'ai vu faire aux USA. Un couple avec l'homme plus centrŽ sur la technique et la femme plus tournŽe vers l'animation. Une complŽmentaritŽ exemplaire. Ils possdent une sŽrie d'accessoires pour "dŽguiser" certains des interprtes : chapeaux, flonflons de pom pom girls, peigne gŽant...

 

JOJO : LA MER (CHARLES TRENET)

 

beaucoup d'enfants chantent des succs actuels...le public est bon enfant et encourage, danse, applaudit. Une particularitŽ : les paroles colorisŽes passent aussi  sur des Žcrans au dessus des pistes de bowling en alternance avec des postes prŽsentant les tŽlŽscores. Jeu de lumire extra:  ambiance, ambiance !


 

 BOWLING ONE :

AppleMark

O ?

ROUTE NATIONALE 5

6041 GOSSELIES

TƒL. : 071 / 345041

QUAND ?

Le jeudi ET LE DIMANCHE ˆ partir de 22 h.

  QUOI ?

Catalogue provenant de la firme Magic Karaoke : prŽsentation extra de 4600 titres avec des chansons en plusieurs langues : anglais, franais, italien, espagnol, philippin, nŽerlandais, grec et arabe.

  COMMENTAIRES :

Une trs grande salle puisqu'elle fait partie d'un bowling. Un son vraiment extraordinaire ! On n'entend mme pas les strikes et les spares du bowling !  Les images sont notamment diffusŽes sur grand Žcran. Piste de danse surmontŽe de 50 projos ! Atmosphre trs agrŽable, trs informelle avec plein de jeux de lumires, un public mixte quant ˆ son ‰ge et ˆ ses centres d'intŽrt.

              AppleMark

     STEPHANIE ET LUC : "JE TE PROMETS"        JIMMY : "THIS IS THE MOMENT"               (JOHNNY HALLYDAY)                                                    (RENE FROGER)

En 2002, un nouveau concept fut ˆ l'essai : le "dance karaoke". Trente minutes de danse (avec un DJ) et trente minutes de karaokŽ... En 2003 : nouveau conceptÉle Ç ladies karaoke È : boisson gratuite pour les dames de 23 h ˆ 2 h ! De plus, une certaine similaritŽ d'organisation existe avec le Millenium (une partie de la direction des deux entitŽs est identique). L'animateur (Miguel) possde une voix ˆ la fois juste et forte qui lui permet d'intervenir pour aider un dŽbutant ou faire la seconde voix avec un habituŽ.

Depuis septembre 2003 une carte de membre doit tre prise aprs 21 h (10 EUROS) : cette carte peut tre obtenue ds lՉge de 18 ans. Elle est valable pour un an.

 

BOX OFFICE :

O ?

CHAUSSƒE DE TONGRES 188 A

4000 ROCOURT

 QUAND ?

7 JOURS SUR 7 Ë PARTIR DE 22 H.

  QUOI ?

Catalogue de 1.900 chansons en franais (majoritaire), anglais, italien et espagnol.

*  COMMENTAIRES :

AppleMark

UN PERSONNEL DƒCONTRACTƒ...

SituŽ tout prs de KinŽpolis, le Box Office est un Žtablissement trs stylŽ, un temple de la bonne chanson frŽquentŽ par un tas d'habituŽs...qui ne sont pas des dŽbutants ! Guy, avec le dŽhanchement trs caractŽristique de la vedette, chante "Great balls of fire" (Jerry Lee Lewis). Quant ˆ Peppino, il interprte "Vita spericolata"...Une belle Žquipe composŽe des KJ Elvire, Nenesse et Marie (trs ˆ l'aise lorsqu'elle interprte "Les adieux d'un sex symbol" tirŽ de Starmania) ainsi que de Gina et Jean-Marc (sur la photo)...sans oublier Bob, le patron, une rŽfŽrence du karaokŽ en terre liŽgeoise !

Il chante...aussi et met de l'animation dans le Box Office.

AppleMark

 

BOB : "I'VE GOT YOU UNDER MY SKIN"(FRANK SINATRA).

L'animation est excellente...Elvire reoit un appel sur son GSM alors qu'elle anime : Jonatan (originaire de la rŽgion) vient de remporter le concours "A la recherche de la nouvelle star" !

Les baffles de retour sont en hauteur (l'un des deux baffles est visible sur la photo): excellent retour ! ParticularitŽ : quatre rŽcepteurs en hauteur permettent de chanter en tournant la tte dans trois directions (en face de soi, ˆ gauche  et ˆ droite).

 

CHEZ COCO :

 

O ? ChaussŽe de Waremme 144      4500 HUY

TŽl : 085 / 251855

QUAND ? Ouvert de 21h ˆ 3h.

 QUOI ?

Catalogue de 1150 chansons (franais, anglais et italien).

  COMMENTAIRES :

ƒtablissement situŽ sur les hauteurs de Huy avec une splendide vue sur la vallŽe de la Meuse. Les murs, une sorte de crŽpis blanc, donnent un style un peu provenal trs agrŽable. Bob, le patron, est un fan de Michel Sardou . Il interprte, par exemple, "Chanteur de jazz"). Lumires extra avec un spot ˆ lentille envoyant des Žclats de couleur du meilleur effet. Le KJ, Freddy chante "L'indiffŽrence". Excellente ambiance avec une particularitŽ : une carte de membre ˆ complŽter avec votre numŽro de carte d'identitŽ et une photo ("pour Žviter ceux qui cherchent la bagarre"). En arrivant , vous laissez votre carte et vous la rŽcupŽrez ˆ la sortie. J'y ai chantŽ "Somebody to love" (Jefferson Airplane)...cela me rappelait le "Parapluie des Vedettes" en 1967 !

 

COTƒ BOULEVARD :

O ?

Boulevard Solvay 2

6000  CHARLEROI

AppleMark
AppleMark

FRANCIS : "LES MARCHƒS DE PROVENCE" (GILBERT BƒCAUD)

QUAND ?

Vendredi, samedi et dimanche de 23 h ˆ 6 h du matin.

 QUOI ?

Catalogue de 2.700 titres (franais, anglais et italien). Un nouveau catalogue a

ŽtŽ mis au point en 2003 : "Le kikichantekwa".

   COMMENTAIRES :

Ce karaokŽ s'est ouvert en 1992. Ambiance...le patron et KJ, Fred (cool et sympa),  prend parfois des photos des karaokeurs. Les clichŽs se retrouvent dans des cadres sur les murs (mme Doctor Al !)... CamŽra dirigŽe sur le chanteur. Petite scne surŽlevŽe. L'insonorisation du karaokŽ a ŽtŽ amŽliorŽe en 2002. C'est vraiment un karaokŽ de nuit..les gens arrivent assez tard et beaucoup de consommateurs restent debouts, ce qui ne les dŽrange absolument pas...L'animation lancŽe notamment par Fred a le don de faire danser les gens et de crŽer une animation trs tendance...avec parfois des surprises musicales comme par exemple des chansons de Priba 2000 entre deux sŽquences de karaokŽ.

 

COTTON  CLUB : 

 

O ?

ROUTE DU LUXEMBOURG 404

6700 ARLON

TŽl : 063 / 232030

 QUAND ?

Tous les jours ˆ partir de 22H (sauf le lundi et le mardi).

  QUOI ?

.

ISABELLE : "AMERICAN LIFE" (MADONNA).

 

Catalogue de 2.800 chansons (anglais, franais, nŽerlandais, allemand, espagnol et italien). Chansons rares comme "LA LAMBADA" (KAOMA) et "CARAVAN OF LOVE" (THE HOUSEMARTINS). Ils disposent aussi d'un  catalogue reprenant une sŽrie de morceaux sur DVD (sans la piste vocale). L'interprte trouve alors les paroles dans catalogue rŽunissant plus de 2.000 chansons). C'est donc un total approximatif de 4.800 chansons disponibles ! Parmi les chansons allemandes, des succs de MICHAEL HOLM, NENA, VICKY LEANDROS, UDO J†RGENS, TRIO..Quelques beaux morceaux dans ce type de catalogue : "MY FATHER EYES"(E.CLAPTON), "WIND OF CHANGE" (SCORPIONS), "SWEET HOME ALABAMA" (LYNYRD SKYNYRD), "DON'T FEAR THE REAPER" (BLUE OYSTER CULT), "I CAN'T TELL YOU WHY"(THE EAGLES), "JUMP" (VAN HALEN), "I'M OUTTA LOVE" (ANASTACIA) et "KISS FROM A ROSE" (SEAL).

 

  COMMENTAIRES :

Grande facilitŽ de parking. DŽcor trs chaud, trs confortable. Un grand bar circulaire.

 

 

Personnel sympa. Petite scne surŽlevŽe. les paroles apparaissent sur un Žcran placŽ en hauteur au dessus du bar. Un baffle de retour de chaque c™tŽ. Inscriptions sur l'Žcran comme au Square Inn (Bruxelles) : "STAR IN YOUR OWN ROCK CONCERT". Son excellent. Damien , le KJ, conna”t bien son boulot. En plus, il faut vraiment l'entendre chanter Queen, surtout "How can I go on", "THE miracle" et "I'm going slightly mad"...un vrai rŽgal ! En plus, une piste de danse super bien amŽnagŽe prs de l'entrŽe !

 

ESPACE LA ROSE :

O ?

Rue des Poissonniers 21

1000 BRUXELLES

TƒL 02 / 5134325

Sur INTERNET : http://194.78.216.106/larose/index.php

QUAND ?                                                                              

SoirŽe dansante avec karaokŽ tous les vendredis et samedis ˆ partir de 21h.

  QUOI ?

Catalogue en KAR (KARAWIN) de 4.249 titres plus 460 titres en DVD. Avec le KAR, les musiques sont donc en quelque sorte "simplifiŽes". L'avantage est la large variŽtŽ de chansons disponibles (en anglais, franais, italien et nŽerlandais). Avec une sŽrie de perles rares comme "LE BLUES DU DENTISTE" (BORIS VIAN), "LA CHANSON DES VIEUX AMANTS"(JACQUES BREL), GRENDEL  (MARILLION),  "CARPET CRAWLER"(GENESIS),  "NOTHING ELSE MATTERS" (METALLICA), "HIGH HOPES" (PINK FLOYD) et, le must (avis qui n'engage que DOCTOR AL), "SINCE I'VE BEEN LOVING YOU" (LED ZEPPELIN).

A titre d'exemples, le catalogue prŽsente 210 chansons de Brassens (un record!), 78 de Johnny Hallyday et 24 d'Alain Souchon !

   COMMENTAIRES :

La Rose, c'est avant tout Belinda, la patronne, au comptoir et dans la salle. Beaucoup de gentillesse et de psychologie avec un public de nuit trs divers. LÕanimateur principal (John) est un fana d'ordinateurs...La Rose, c'est Bruxelles au milieu de la nuit, un mŽlange d'ambiance ˆ la Brel et ˆ la Annegarn. Milieu multiculturel et interculturel. PossibilitŽ de danser. Une nouvelle petite scne depuis fŽvrier 2002 (micro avec pied). Une nouvelle chambre d'Žcho Žgalement et des baffles plus puissants. C'est aussi un cafŽ et un Internet cafŽ. Il est donc ˆ certaines heures possible de dŽposer son papier et de retourner surfer sur le Net en attendant de chanter. Toute la poŽsie de Bruxelles la nuit !

Le mercredi,vendredi, samedi et dimanche, thŽ dansant de 15h ˆ 21h (avec orchestre).

 

FESTAMINET KARAOKE :

AppleMark

 

 

O ?

Taverne l'estaminet

PLACE E.VANDERVELDE 4

5590 - ciney

TƒL : 083 / 212710

QUAND ?   

TOUS LES VENDREDIS ET LES SAMEDIS DE 21H Ë L'AUBE. 

         

  QUOI ?

Catalogue de 1750 titres. Chansons en anglais, en franais et en italien.

 

   COMMENTAIRES :

Grand Žtablissement en face de la gare de Ciney comprenant un restaurant (Le Provenal) et la Taverne L'Estaminet. Terrasse agrŽable, Žtablissement clair et spacieux...une impression de confort.

Le Festaminet Karaoke est une salle de L'Estaminet fort bien conue pour la pratique de ce divertissement. Petite scne surŽlevŽe avec des baffles de retour au niveau du sol, garantissant une bonne audition pour l'interprte. Festaminet, c'est aussi son animateur, le KJ Philippe, ˆ la fois discret et convivial. Parfois, c'est le KJ Boris qui officie... Un des seuls karaokŽs o l'animateur demande au public d'applaudir le karaokeur avant qu'il n'interprte sa chanson (aprs aussi...). Le personnel est trs stylŽ (de somptueux tee-shirts noirs ou blancs au logo de l'Žtablissement). PossibilitŽ de restauration dans la premire salle de L'Estaminet avec un grand Žcran.

J'y ai bien mangŽ avec en surplus la diffusion du live de Pascal OBISPO. Atmosphre ˆ la fois musicale et sportive. Aux murs des posters vantant le tennis, le football et le golf.

Les soirs de match de football tŽlŽvisŽ, le karaokŽ commence d'ailleurs un peu plus tard !

AppleMark
    AppleMark

GUY : MA LIBERTƒ DE PENSER                      ANDRƒ : RETIENS LA NUIT

(FLORENT PAGNY)                                          (JOHNNY HALLYDAY)                       

(D'APRéS CD)

De trs belles voix en karaokŽ (par exemple Fanfan avec "Le temps des cathŽdrales" ou Jessica avec "BohŽmienne"), avec une ambiance trs dŽcontractŽe qui donne envie de chanter et de participer. Pour ceux qui ne connaissent pas Ciney, c'est facile...Ciney...sa gare...Festaminet...la promesse d'une soirŽe rŽussie !

 

FIESTA CLUB  :

 

O ?

QUAI AUX USINES 20

1000 BRUXELLES

TŽL : 02 / 248 20 88

QUAND ?

KARAOKŽ TOUS LES VENDREDIS ET SAMEDIS DES 21 H.

 

 QUOI ?

Catalogue de la firme Magic Karaoke identique ˆ celui disponible au Bowling One (Gosselies) :  4.600 titres ! Super extra en ce qui concerne les chansons en anglais !

*  COMMENTAIRES :

Resto-Bar-KaraokŽ situŽ dans un environnement post-moderne, post-industriel le long du canalÉun vrai voyage au bout de la nuit ! Le public est trs jeune, trs dŽcontractŽ, trop cool ! LՎtablissement met en valeur les couleurs sombres ŽquilibrŽes par de petites bougies placŽes sur les tables et les nŽons de couleurs dŽcorant lÕensemble. Un son trs ample avec un bon retour. Le public aime lÕambiance : il est peut tre prŽfŽrable dÕy interprŽter un morceau qui "bouge" plut™t quÕune berceuse languissante ! Oui, bien sžr, il est aussi possible dÕy danserÉune bonne tranche disco par exemple vers une heure du matin et le public sՎclate ! Miguel, le KJ, super ˆ lÕaise, trs professionnel et trop coolÉon dirait que la technique du karaokŽ a ŽtŽ inventŽe pour lui !

DÕautres soirŽes sont organisŽes : fiesta night tous les jeudis  et karaokŽ avec mesagerie gratuite les dimanches ds 21 h.

Le resto-bar est ouvert du lundi au vendredi de 12 h ˆ 14 h 30 et du jeudi au dimanche ds 20 h.

 

ICI C' COM A (club karaokŽ) :

O ? Rue de Gouy 37

7160 CHAPELLE-LEZ-HERLAIMONT

TŽl : 064 / 450606

QUAND ? Jeudi, samedi et dimanche (ˆ partir de 20h).

  QUOI ?

Catalogue de 1.500 chansons (franais, italien  anglais et espagnol).

   COMMENTAIRES :

Super endroit situŽ au bas de la rue qui descend ˆ partir de la Maison Communale. Mohamed (le patron) chante avec le sourire "L'aigle noir" et "Cette annŽe-lˆ". DŽcor particulirement frais, colorŽ et moderne. Les teintes donnent dans les roses, les blancs et les verts. Un son particulirement bon dont s'occupe avec attention Lahcen, le KJ (aussi sympa que le patron) : les deux baffles de retour sont placŽs assez prs de l'interprte au bas d'une petite scne surŽlevŽe occupŽe par deux micros avec pieds.

Le vendredi, c'est plut™t soirŽe disco...mais en fin de soirŽe, le karaokŽ reprend parfois le dessus. Personnel trs cordial et ambiance trs conviviale.

 

KARAOKE NEW KINGSTON :

O ?

ChaussŽe de Waterloo 1172

1180 UCCLE

TƒL :  02 / 3746291

 QUAND ?

Jeudi, vendredi, samedi et dimanche (ˆ partir de 22h).

  QUOI ?

Catalogue de 1.200 chansons (en franais, anglais et italien). Les chansons sont listŽes par titres et par interprtes. Des indications permettent de repŽrer les chansons en duos, dont certains sont assez rares comme, par exemple "DON'T FALL IN LOVE WITH A DREAMER" (K.CARNES/ K. ROGERS) et "WHEN I FALL IN LOVE" (C.DION / P.BRYSON).

   COMMENTAIRES :

Scne surŽlevŽe avec 2 micros sur les c™tŽs du poste de contr™le o l'interprte peut dŽcouvrir les paroles de l'air choisi. ƒgalement possibilitŽ d'utiliser un micro sans fil. Deux gros baffles de retour...excellent retour...on s'entend vraiment chanter...

DŽcor assez chaud et chaleureux avec des instruments de musique au mur (dans des cadres), comme c'est le cas aussi au karaokŽ Sablon (Bruxelles). Le mur comporte Žgalement des anciens 33 tours sur lesquelles sont indiquŽes quelques boissons vedettes de l'Žtablissement.

PossibilitŽ de manger avant de chanter ou en chantant :  le restaurant pizzeria est ouvert ˆ partir de 18h30. Le New Kingston, c'est aussi une ambiance. Beaucoup de gens viennent en groupes. Toutes les catŽgories d'‰ges sont reprŽsentŽes. Plus d'‰ge mžr du c™tŽ restaurant pizzeria et plus jeune dans la salle o se dŽroule le karaokŽ. Bonne animation de la part du KJ Sergio (excellente voix, par exemple dans "Lˆ-bas" de J.J.Goldman). Un excellent endroit pour chanter par exemple en italien !

 

KARAOKE SABLON :

O ?

Rue Ste Anne 34

1000 BRUXELLES

TŽl. : 02 / 5124094

QUAND ?

Du mardi au samedi ˆ partir de 2O h.

 QUOI ?

Le rŽpertoire le plus large que je connaisse en Belgique francophone. Des chansons en 18 langues...Catalogue en langue franaise suffisant, mais moins complet que dans certains autres karaokŽs...mais remarquable catalogue en langue anglaise et....en Japonais ! Le catalogue fait 10.000 titres au total !

Quelques "perles rares" dans le catalogue : "98.6" (Keith), "Long time gone" (Crosby, Stills, Nash and Young), "Lil' Red Riding Hood" (Sam The Sham & The Pharaoes), "Spooky" (Classic IV), "Generation Sex"(Divine Comedy), "Groovin" (The Young Rascals)....

  COMMENTAIRES :

Ce karaokŽ a notamment ŽtŽ tenu par Toru, d'origine japonaise : "Il possŽdait aussi un club, le Tagawa (avenue Louise) (ambiance plus feutrŽe, h™tesses en kimono, clientle ˆ 95 % de japonais)".  Quant au karaokŽ Sablon, "Le vrai karaoke, l'original, l'authentique, est ici"[118].

AppleMark
            AppleMark

                 SCARLETT : SAILING                           PEPITO : SIN DOCUMENTOS

                (ROD STEWART).                                   (LOS RODRIGUEZ)

Les polaro•ds qui avaient fleuri avec Toru (l'ancien patron) ont ŽtŽ retirŽs du mur. Nouvelle dŽcoration depuis 2002, assez chaude et conviviale : un rŽceptacle de musique gŽrŽ par Patrick et Sam (deux mecs...sympas!).

Excellente rotation des karaokeurs (pas de favoritisme) gŽrŽe par Patrick qui agit principalement comme un MC (ma”tre de cŽrŽmonie) avec un tact, une discrŽtion et un professionnalisme exemplaires, laissant le soin ˆ l'ambiance de se dŽvelopper dans la salle gr‰ce au dynamisme de quelques habituŽs. Presque du karaokŽ interactif ! PossibilitŽ d'tre enregistrŽ ou filmŽ.

Le karaokŽ prend ici parfois des allures plus sophistiquŽes par le choix de chansons effectuŽ par les "habituŽs". Est Žgalement souvent prŽsent un public de passage avec un mŽlange important de nationalitŽs et de cultures.

Un karaokŽ incontournable pour les vrais passionnŽs !

Le nombre de watts laisse la place ˆ l'interprŽtation et ˆ l'ambiance : les tables fort rapprochŽes permettent contacts, conversations et Žchanges.

 

LA BOITE A MUSIQUE :

O ? RUE DE LA FLAMINETTE 10     

6224 WANFERCƒE BAULET

TŽl : 071 / 815917


QUAND ?

Le mercredi et le jeudi de 18h ˆ 1h. Le vendredi, samedi et dimanche de 19h ˆ l'aube. FermŽ le lundi et le marDI.

 

 QUOI ?

Bon catalogue de 2.750 chansons (franais, anglais, Italien...) (dont 1000 en italien, probablement le meilleur catalogue en italien de la CommunautŽ Franaise !). Certaines chansons sont parfois listŽes d'aprs le nom du compositeur (et non de l'interprte).

 

AppleMark

KJ  GILO : HARD TO SAY I'M SORRY (CHICAGO)

 

Des "perles rares" en langue franaise : "LA CHANSON DES VIEUX AMANTS"(J.BREL), "MAIS NON MAIS NON"(HENRI SALVADOR), "EXCUSE-MOI PARTENAIRE" (JOHNNY HALLYDAY), "MIREILLE" (DICK ANNEGARN), "MONOPOLIS" (STARMANIA), "FAIS LA RIRE" (HERVƒ VILLARD), "A QUOI ‚A SERT L'AMOUR" (E.PIAF/ T.SARAPO), "CONCEPTION" (ROBERT CHARLEBOIS), "DANSEZ SUR MOI" (CLAUDE NOUGARO), "TOMBER LA CHEMISE"(ZEBDA), "RIVE SUD" (MICHEL RIVARD), "PULL MARINE" (ISABELLE ADJANI), "LE BARBIER DE BELLEVILLE" (SERGE REGGIANI), "JUST A GIGOLO"(LOUIS PRIMA), "ROGER" (THE BIDOCHONS)...Mais Žgalement quelques morceaux rares dans le catalogue en italien (par exemple, "IMBRANNATO" de TIZZIANO FERO) !

A chaque fois que j'y vais, je dŽcouvre ainsi des chansons transalpines que je connaissais pas! Des chansons napolitaines : "CACHITA", "REGINELLA", "ERA DE MAGGIO", "CHELLA'LA"...Aussi quelques pices inhabituelles comme cette version jazzy de "PENSO A TE".

 

  COMMENTAIRES :

Trs bonne ambiance avec l'excellent KJ.Gilo. L'un des meilleurs sons que je connaisse. Scne surŽlevŽe avec au moins deux micros.

 

                  

        RICARDO : UNA ORA SOLA TI VORREI            MARIE ET LUIGI : IL FAUT SAVOIR

       (CLAUDIO VILLA)                                                     (CHARLES AZNAVOUR).

 

L'interprte est filmŽ pendant qu'il chante (avec mixage d'images au dŽbut de la chanson). L'endroit pour entendre de la chanson italienne de qualitŽ. C'est Žgalement un excellent restaurant pizzeria avec notamment comme spŽcialitŽs des Involtini et des tripes ˆ la paysanne...(un Žcran du c™tŽ restaurant permet non seulement de suivre les paroles mais Žgalement d'attendre son tour). Trois portraits au mur (d'aprs le patron, les plus grands...): Elvis PRESLEY, Adriano CELENTANO et Charles AZNAVOUR !

 

LÕAMBIANCE DE LA BOITE A MUSIQUEÉ.

 

LA CLE DE SOL :

O ?

BOULEVARD PAUL JANSON 25

6000 CHARLEROI

TƒL : 071.30.30.79

FAX : 071. 52.53.82

Site : http://www.pubecity.com/Site/La-Clef-de-Sol/Karaoke.htm

 QUAND ?

Mercredi (21h ˆ minuit); vendredi(20h ˆ l'aube), samedi (20h  ˆ 5h du matin) et dimanche (20h ˆ 1 h).

 

 QUOI ?

Catalogue de 2.600 chansons (franais, anglais, italien et espagnol). Une sŽrie de morceaux assez rares en anglais et en italien : EVERY MORNING (SUGARRAY), JUST LOOKING (STEREOPHONICS), TIME OF YOUR LIFE (RANDY NEWMAN), PER ELISA (ALICE), NON CI STO (SYRIA), CAMPI DI POP CORN (GRIGNAGNI), UN PUGNO DI SABBIA (SOFFICI)...

 

 *  COMMENTAIRES :

 

                                                 

               SYLVIE :  MISTRAL GAGNANT                  SYLVIA : VATTENE AMORE          

              (RENAUD)                                                     (AMADEO MINGHI & MIETTA)      

Excellent catalogue en quatre langues: franais, anglais, italien et espagnol...Un endroit de choix. Vito, le patron, est le KJ passionnŽ par son animation active (oui, en plus, il chante aussi...). La ClŽ de Sol, c'est avant tout une ambiance, le plaisir de chanter, d'Žcouter et d'tre ŽcoutŽ. La relaxation par le karaokŽ !

 

LA CLE DES ARTISTES :

 

La ClŽ de Sol possde un complŽment, la "ClŽ des Artistes". C'est tout simplement un club de fidles de la "ClŽ de Sol" ayant dŽcidŽ de pousser un peu plus loin leur passion pour le chant. Ceux-ci s'entra”nent le mercredi au sein de l'Žtablissement, et peuvent ainsi profiter tout ˆ leur aise de l'ensemble du matŽriel de sonorisation qui s'y trouve. Plus que de simples amateurs, les membres sont aiguillŽs par une conseillre artistique bŽnŽvole, ce qui a d'ailleurs dŽjˆ permis ˆ l'un d'eux de se qualifier pour des Žmissions tŽlŽvisŽes du type "Pour la Gloire".

 

RƒPƒTITION DE LA CLƒ DES ARTISTES :

 MARYLINE et guy : Manhattan-Kaboul (Renaud-Axelle RED).

 

 La qualitŽ de l'enseignement a mme poussŽ certains artistes du club ˆ devenir "semi-professionnels" et ds lors ˆ se produire (sur commande), dans des soirŽes, galas, mariages, communions et autres diverses manifestations publiques.

 

LÕAMBIANCE A LA CLE DE SOL


 

LA CORNICHE  :

O ?

ChaussŽe de BRUXELLES 522

6210 FRASNES LES GOSSELIES

TŽl : 071 / 854850

QUAND ?  le vendredi et le samedi ˆ partir de 21 h.

 QUOI ?

Un karaokŽ mobile animŽ par Jean et Vincent. Catalogue assez classique de 1.450 titres. Chansons en franais, italien, anglais et espagnol.

   COMMENTAIRES :

La corniche est un cafŽ possŽdant une grande salle qui a fonctionnŽ pendant des annŽes comme une halte de l'aprs-midi pour les cars organisant de voyages d'un jour (avec dŽmonstration commerciale). Cet endroit reprŽsentait le "plus" rŽcrŽatif : on y dansait au son de la viole.

 

        

                     TINO : LISA DAGLI OCCHI BLU     MICHéLE : "MON FILS MA BATAILLE"

                             (M.TESSUTO)                                            (D.BALAVOINE)

 

La corniche possde aux murs des portraits de Brassens, De Funs, Fernandel et Gabin...ces quatre personnages dŽfinissent assez bien cet endroit familial et convivial. Pas de manires, mais du plaisir...on y danse mme sur les tables !

L'un des patrons, Tino, s'occupe de l'ambiance. C'est le domaine de la chanson populaire : Johnny, FrŽdŽric Franois, Dalida...le lieu pour interprŽter "J'ai encore rvŽ d'elle" ou "Paroles paroles". Le vendredi et le samedi, c'est le KJ Gianni qui opre...deux micros avec c‰bles et de l'ambiance...

 

LA FERMETTE  :

O ?

ChaussŽe de Philipeville 223

6010 COUILLET

TŽl : 071 / 431086

QUAND ?

le vendredi et le samedi ˆ partir de 22h.

 QUOI ?

Catalogue de 2.000 chansons. Parmi les plages rares, huit chansons d'Enzo Enzo, dont "Jour impair", "Les naufragŽs volontaires" et "Juste quelqu'un de bien" (NB : ces chansons se retrouvent Žgalement, par exemple, au catalogue d'US-AIR).

   COMMENTAIRES :

C'est Žgalement un excellent restaurant (ouvert chaque jour la semaine, fermŽ le week-end). Excellent service et plat du jour. Personnel sympa. Ambiance trs familiale, trs breughelienne (sortie entre amis d'un certain ‰ge, bržlage de culottes, sortir pour faire un bon repas et rigoler).

AppleMark

Atmosphre trs gauloise. Les gens chantent beaucoup en groupe ou viennent rejoindre leur(s) ami(s) en plein milieu d'une chanson pour donner de la voix. Le KJ fait danser les gens Une ambiance, tout d'abord. A l'extrme la musique ˆ danser fait plus bouger les gens que le karaokŽ. RŽaction trs contrastŽes et marquŽes de la part du public. Un exemple. J'interprte "Gelato al limon" (Paolo Conte)...aucune rŽaction de la salle. J'interprte "Le danseur de charleston" (Philippe Clay): un vrai succs ! La cabine du KJ est trs ŽlaborŽe, avec une petite glace le sŽparant du public. Cette cabine est surmontŽe de cinq statuettes : quatre jazzmen et Elvis Presley. Des spots de couleur mais pas de baffle de retour.

 

LA MAISON DÕATTILA  :

AppleMark

O ?

AVENUE DU PRINCE DE LIGNE 36-44

1180 UCCLE

TŽL : 02/ 3753805

QUAND ?

LE VENDREDI ET LE SAMEDI ˆ PARTIR DE 22H 30.

 QUOI ?

Catalogue de 1.600 chansons : lÕanglais et le franais dominent. Des chansons Žgalement en italien, espagnol et nŽerlandaisÉ Belle collection de chansons de PHIL COLLINS, des PLATTERS, de CŽLINE DION, de FREDERIC FRANOIS, de VASCO ROSSI, de WILL TURA, du TRIO LOS PANCHOSÉ 

 

  COMMENTAIRES :

La Maison dÕAttila, cÕest un karaokŽÉdÕaccordÉmais cÕest peut-tre aussi et avant tout un "mongolian barbecue", un "all you can eat" un "tout ce que vous pouvez manger" pour une somme de 26 EUROS (octobre 2003). Trs copieux, plantureux, boissons comprises (pas les apŽritifs et les pousse-cafŽ)ÉOn fait soi-mme ses brochettesÉattention au temps de cuisson ! Quant au karaokŽ, crŽŽ il y a une dizaine dÕannŽes, cÕest un local trs accueillant avec un bar, de larges ensembles de chauffeuses en arc de cercle. Ambiance et contacts garantis pour une centaine de personnes ! LÕanimation est assurŽe par le KJ Paco : plein de tact et dÕattention pour les interprtes. Le son est trs ample. Une petite scne surŽlevŽe avec deux micros.

 

AppleMark
    AppleMark

GEGE : LE PETIT BONHEUR        KAT ET NAT : KISS (PRINCE).

(FELIX LECLERC).

Les paroles sont projetŽes sur un grand Žcran. Contact direct avec le public trs attentif, trs participatifÉBeaucoup de chansons sont interprŽtŽes ˆ plusieurs personnes. Deux types de public. Celui qui sort du "mongolian barbecue" (et qui est parfois novice dans lÕart du karaokŽ) et un public dÕhabituŽs qui arrive souvent plus tardivement dans la soirŽe. Un personnel dŽcontractŽ, trs professionnel et, cerise sur le mongolian barbecue, un patron sympa !

 

LA OLA :

AppleMark

 : O ?

Galerie de la Clef 12-7 

4620 FlEron

TŽl :  0495 / 523616 

Sur INTERNET: http://www.belgiquexplorer.com/Clients/Ola%20Karaoke/ PageWeb/ola.htm

QUAND ?

Le vendredi, samedi et dimanche ds 21h30 ainsi que les veilles de jours fŽriŽs (mais les gens commencent ˆ chanter un peu plus tard...).

 QUOI ?

Catalogue de 1200 chansons (franais, anglais, nŽerlandais, espagnol et italien). Collection de chansons version Playboy (14 chansons)(Par exemple "Venus"  de Frankie Avalon). Un top en espagnol : 28 chansons de Julio IGLESIAS !

  COMMENTAIRES :

KaraokŽ trs agrŽable de forme un peu circulaire. Belle piste de chant surŽlevŽe juste ˆ c™tŽ du KJ. Deux micros et des tabourets. Belle vue sur la salle pendant que l'on chante. Les gens bougent...la grande piste de danse les y invite.

La KJ du vendredi, Elvire, anime aussi le Moulin Chantant le samedi. Elle interprte avec sensibilitŽ, d'aprs un CD, "jardin d'hiver" (Henri Salvador). Le son est bon. Les baffles de retour sont en hauteur...il est intŽressant de se porter lŽgrement sur la gauche de la piste pour mieux entendre le retour. Le soir o je m'y suis rendu, la rotation comptait pratiquement ds le dŽpart une vingtaine d'interprtes !

 

 

 

LA PƒNICHE :

O ?

QUAI DE SAMBRE 10

5000 NAMUR

TƒL : 081 / 231114

QUAND ?

EN SEMAINE : DE 22H Ë 02H. LE VENDREDI ET LE SAMEDI : DE 22H Ë 05H. FERMƒ LE LUNDI.

 QUOI ?

Catalogue de 2.500 chansons en franais, anglais, italien et espagnol.

Parmi les chansons rares en Anglais, notons : "Mmm Mmm Mmm Mmm" (CRASH TEST DUMMIES), "Shine" (ASWAD), "Crying" (DON MCLEAN), "2-4-6-8 Motorway" (TOM ROBINSON) et "This ole house" (SHAKIN STEVENS). Existent Žgalement des versions sur CD (sans diffusion de paroles colorisŽes ˆ l'Žcran) notamment pour des succs rŽcents comme par exemple "Le duel" (RomŽo et Juliette). A peu prs 80 chansons...

   COMMENTAIRES :

PŽniche sur la Sambre dans un dŽcor fŽerique (la citadelle de Namur illuminŽe en arrire-plan). PŽniche hyper accueillante en contrebas de la Maison de la Culture de Namur...PŽniche illuminŽe avec une enseigne lumineuse "KaraokŽ". Dans la pŽniche, dŽcor trs chaud et adaptŽ ˆ un karaokŽ : posters, rideaux de scne, Žclairage de la scne surŽlevŽe gr‰ce ˆ onze projecteurs. Aux murs, des posters des Beatles, de Bob Marley...Le patron, Pascal, est un grand admirateur de Jacques Brel (se rŽfŽrer par exemple ˆ son CD "Pascal Deman chante Brel", enregistrement public rŽalisŽ au thŽ‰tre de Sambreville). Il lui arrive de chanter ˆ l'extŽrieur, par exemple des extraits de "comŽdies musicales" ("RomŽo et Juliette", "Les dix commandements", "Les 1001 vies d'Ali Baba", "Notre Dame de Paris"...)[119] .

Deux micros (dont un sans fil). Baffles de retour OK mais, comme souvent, le retour est meilleur (ou plus fort) si on se dŽcale lŽgrement ˆ  droite ou ˆ gauche par rapport ˆ l'Žcran TV. Les catalogues sont fixŽs au mur sur de petits chevalets. Bonne ambiance avec un public de jeunes et de moins jeunes. Plusieurs KJ (par exemple la KJ Aline le vendredi) se relaient pendant la semaine.

 

LE CHAUDRON MAGIQUE :

O ?

route de Mons 11b

7120 ESTINNES-AU-VAL

TƒL : 064 / 449566

 

QUAND ?  

vendredi et samedi ˆ partir de 18h.

 

  QUOI ?

Catalogue assez classique de 1.600 titres. Une particularitŽ : les gens chantent parfois depuis leur table (entre deux bouchŽes) ou se passent le micro d'une table ˆ l'autre. Chansons en franais, anglais et italien.

 

   COMMENTAIRES :

Le patron-animateur, ƒric, est un bon vivant et il transmet sa bonne humeur...Restaurant avec carte gŽniale : gambas, porcelet, canard, marcassin, phacochre, kangourou, mustang, crocodile, caribou...assiettes pantagruŽliques, service parfait, ambiance familiale et hyper optimiste...idŽal pour groupes, anniversaires, mariages...oui, on chante aussi...on ne fait pas que manger : trs bonne ambiance familiale, endroit trs convivial.

 

AppleMark

 

Le seul karaokŽ que je connaisse o les gens chantent souvent assis ˆ leur table : l'interactivitŽ et la dŽcontraction sont au rendez-vous.

LE CLASSIC :

O ? place albert elisabeth

7333 st ghislain

QUAND ?

vendredi, samedi, dimanche et lundi ˆ partir de 21 h.

  QUOI ?

Catalogue de 1550 titres en franais, italien et anglais.

   COMMENTAIRES :

SituŽ face ˆ la gare de St Ghislain dans un environnement verdoyant, le Classic est un endroit trs agrŽable et accueillant avec un personnel particulirement dŽcontractŽ, ˆ la fois stylŽ et plein d'humour ! Superbes chemises oranges avec le logo du Classic !

KJ FRED : LE PERSONE INUTILI (PAOLO VALLESI)

Le patron, Toni, a une fort belle voix qu'il utilise avec passion pour interprŽter des chansons italiennes. Le KJ Fred (un mec Žvidemment sympa) possde une bonne fibre d'animateur et une grande comprŽhension des gožts musicaux des clients. Un dŽcor trs musical avec des anciens 45 et 33 tours aux murs, un saz Žlectrique, un violon, une trompette...

 

LE CRAZY :

O ? ROUTE DE LUXEMBOURG 400

6700 arlon

TƒL : 063 / 234629

QUAND ?

Tous les soirs dEs 23h (sauf le dimanche).

  QUOI ?

Catalogue de 3.250 titres (anglais, franais, italien, espagnol, portugais). Deux morceaux "phares " Didi et A•cha...mais les productions karaokŽ en arabe et turc sont rares! Notons parmi les chansons portugaises  : "PeRfume de mulher"(Ricardo), "O bicho" (Iran Costa), " Azar na pra•a"(Nel Montero). En allemand : "Kriminal-tango"(Ralf Bendix), "Ein bischen frieden" (Nicole), NŸr getraumt" (Nena), "Jeanny"(Falco)....

  COMMENTAIRES :

Ali (le patron), Brahim (le gŽrant) et ƒric (le KJ) : des mecs sympas...faut entendre ƒric chanter "El cumbanchero" !

AppleMark

KJ ƒRIC EN PLEINE ANIMATION !

Public pluriculturel et interculturel...de l'ambiance, avec des gens qui aiment danser par exemple sur les morceaux frŽnŽtiques de l'Orchestre de Barbs.

 

LE CRONC CLOCHER :

O ?

PLACE DES HAUCHAMPS 2

7322 POMEROEUL

TƒL : 0477 / 856614

QUAND ?

LE VENDREDI ET LE SAMEDI Ë PARTIR DE 21 H.

  QUOI ?

Catalogue de 2.250 titres avec quelques fleurons : un SpŽcial Georges BRASSENS ( 14 titres) et un SpŽcial Gilbert MONTAGNƒ (13 titres). De la chanson en franais, italien et anglais. ƒgalement un SpŽcial "Star Academy"...

  COMMENTAIRES :

Au pied du "cronc clocher", se situe l'Žtablissement du mme nom ˆ c™tŽ d'un vaste parking. Cette Žglise de Pommeroeul a connu quelques problmes lors de sa construction. Le clocher n'a ŽtŽ tout d'abord construit et terminŽ que sur certaines faces. Les matŽriaux ont travaillŽ et ce clocher s'est retrouvŽ tordu ("cronc" en wallon).

Cet Žtablissement existe depuis 50 ans mais ne fonctionne comme karaokŽ que depuis 2002. Gabriel en est ˆ la fois le patron et l'animateur. C'est un ancien membre du groupe Nautilus (il jouait de la batterie). Trs belle voix. Il faut l'entendre interprŽter  "L'ENVIE D'AIMER" et "OU EST PASSƒ MA BOHéME" !

Endroit trs confortable. Les couleurs donnent dans les tons pastels avec une domination du rose : des fauteuils en osier trs accueillants. Beaucoup de personnes y viennent en groupe. Bonne sonoritŽ. Deux micros avec c‰bles.

 

LE GOLDEN (EX "CHANSONG"):

AppleMark

O ?

Route de Hannut  279C

5021 BONNINE

 

TŽl : 0496 / 338358

 

QUAND ?

VENDREDI, SAMEDI ET DIMANCHE Ë PARTIR DE 21H30.

 

 QUOI ?

Catalogue de 2.000 titres en franais, anglais, italien et en espagnol.

 

  COMMENTAIRES :

 

SituŽ dans le centre du village de Bonnine (prs de Namur), Le Golden s'est tout d'abord centrŽ en 2003 sur une rŽalisation originale. Pour le paiement d'un forfait (20 EUROS en novembre 2002), vous bŽnŽficiez d'un souper (plats froids et plats chauds au choix), d'un spectacle de cabaret, d'un espace de danse...et du karaokŽ. Le tout en un dans un Žtablissement assez agrŽable. Le spectacle de "cabaret" mŽlangeait allgrement des tours de magie, des parodies musicales (par exemple, les Blues Brothers et Cabaret). Des chanteurs et des humoristes y effectuaient aussi des prestations comme, par exemple, Marc Herman et Christian Vidal.. Pour Jeremy, le karaokŽ, c'est s'exprimer. Mais les gens demandent aussi autre chose...Une scne surŽlevŽe avec en arrire-plan des rideaux dorŽs du meilleur effet : deux micros avec pieds. Les deux baffles de retour sont ˆ gauche et ˆ droite de l'interprte. Le moniteur diffusant les paroles se situe aux pieds de l'interprte. Une excellente animation fournie par le KJ Simon.

 

Lors de sa renaissance en aožt 2003 (c'est-ˆ-dire le changement de nom de "Chansong" en "Golden"), Le Golden s'est plus recentrŽ en aožt 2003 sur la partie "karaokŽ" avant de redŽvelopper des projets dont seul Jeremy a le secret !

 

LE LINDBERGH :

O ? Rue du Bercet 15

5660 COUVIN

TƒL : 060 / 344040

SUR INTERNET: http://lindbergh-cafe.be/start/acceuil.htm

QUAND ? LE DIMANCHE de 17h ˆ 23h.

  QUOI ?

Catalogue de 2.000 chansons : franais, anglais, Italien, allemand, espagnol et nŽerlandais ! Quelques chansons en italien...pour les enfants : "Lupin l'incorreggibile Lupin", "D'Artagnan e i moschettieri del re" et "Kiss me lUcia". Notons 20 chansons d'Abba , 28 gospels et 16 chansons d'Art Garfunkel (dont "Cecilia", "Mrs Robinson", "The sound of silence" et "El condor pasa") et 12 chansons des Eagles (dont "Hotel California", "Lyin'eyes", "Desperado" et "New kid in town").

   COMMENTAIRES :

Superbe et grand Žtablissement situŽ prs de la place principale de Couvin le long de l'Eau Noire. DŽcor un peu mixte "aviation" et "western". Des allure de saloon avec un avion monomoteur jaune placŽ au dessus de la scne. Cette scne est  assez haute. Bonne vision de la salle. C'est vraiment le spectacle avec l'interprte au milieu de la scne avec un micro sans fil. Public de tous les ‰ges (l'intergŽnŽrationnel est ici facilitŽ par l'heure d'ouverture...17 h !). Beaucoup de personnes viennent en groupe.

PossibilitŽ de chanter Žgalement avec un deuxime micro (avec fil). Les deux baffles de retour sont posŽs sur la scne. Excellent son !

Rudy, le KJ, chante "DerriEre l'amour" (Johnny Hallyday). Un vrai talent d'animateur...Il peut jouer avec le public. Un vrai plaisir !

             L'AMBIANCE AU LINDBERGH...

 

LE MARGINAL :

AppleMark

O ?

RUE DU COUVENT 5

1410 WATERLOO

TŽl : 02 / 3514032

QUAND ?

LE JEUDI ET LE DIMANCHE Ë PARTIR 22 H.


 QUOI ?

Le catalogue("Dynamic karaokŽ") prŽsente 5.500 titres en anglais, franais, italien, espagnol, nŽerlandais et allemand. Par exemple, en nŽerlandais, des succs de CLOUSEAU, ZANGERES ZONDER NAAM, PUSSYCAT, WILL TURA...En espagnol, des chansons notamment du Trio Los Panchos (les succs les plus classiques), J.L.GUERRA, MECANO, MIGUEL BOSE, J.M.SERRAT...En italien : succs des NEW TROLLS, de LUCIO DALLA, de LITTLE TONY, de MINA, de LITFIBA...

   COMMENTAIRES :

Dans une petite galerie piŽtonne du centre de Waterloo, ce karaokŽ super cool possde un style cocktail bar avec une terrasse dans la galerie. Les couleurs dominantes (rouge et bleu) rendent l'Žtablissement chatoyant avec un personnel attentif et dŽcontractŽ.

      AppleMark
             AppleMark

      SOPHIE : D'AMOUR OU D'AMITIƒ    KJ SƒBASTIEN : LE COUP DE SOLEIL

      (CƒLINE DION)                                     (RICHARD COCCIANTE)

Une scne surŽlevŽe dans un dŽcor trs classe...un peu semblable ˆ certains clubs en Floride. Le son est bon et permet de mettre de l'ambiance ou d'essayer des chansons plus rares. Val par exemple interprte "Live to tell" de MADONNA...Plusieurs KJ dont le KJ SŽbastien, trs attentif et trs motivŽ.

Tous les premiers samedi du mois: concert live ! Le deuxime samedi du mois : soirŽe 80's.

Le vendredi soir (22h) le karaokŽ se dŽplace de deux cents mtres vers le TWINS BAR (151 chaussŽe de Bruxelles).

 

LE MILLƒNIUM :

O ?

Route du Condroz 13 D

4100 Boncelles (en face de Carrefour).

tƒl : 04 / 3361536("Chicago Prohibition Cafe")

ou   04 / 3388290

Site : http://www.millenium.be

QUAND ? Vendredi, samedi et dimanche(ˆ partir de 22H)

 

 

 QUOI ?

Le vendredi et le samedi...karaokŽ d'ambiance (et musiques d'anthologie des annŽes 70, 80 et 90).. Le catalogue se limite alors ˆ 200 titres pour faire bouger les gens. Des chansons comme, par exemple, "Night fever"( The Bee Gees), "Baby come back"(The Equals), "Que bonita eres" (El Chato), "La bonne du curŽ" (Annie Cordy), "Allumer le feu"(Johnny Hallyday)...

Le dimanche, "karaokŽ normal" avec un catalogue de 2.700 titres (franais, anglais, italien, nŽerlandais, allemand et espagnol). Parmi les nouveautŽs : "La musique"(Starac) et "J'ai demandŽ ˆ la lune" (Indochine).

   COMMENTAIRES :

Le Millenium se trouve localisŽ dans un "complexe culturo-commercial" o sont Žtablis un h™tel, un bowling, un Žtablissement de jeu...Font partie spŽcifiquement du Millenium la Casa Loco (dance), l'Arena (grande discothque), le Cockpit Club (music 80's) et le Chicago Prohibition Cafe (karaokŽ).

Trs "max d'ambiance et de folie". Le karaokŽ se tient dans l'une des sections du Millenium, le "CHICAGO  PROHIBITION CAFE".  Le vendredi et le samedi, c'est le KJ Steph qui officie.

LE KJ STEPH : LE SOURIRE TOUT D'ABORD...

Le dimanche, le KJ Joachim. Public jeune et trs "tendance"...L'Žtablissement possde un premier Žtage. Bonne sonorisation interne avec une excellente insonorisation par rapport aux autres sections du Millenium. Trois micros disponibles dont un micro sans fil.

 

LE MONTMARTRE :

 

O ?

Ville 2

6000 charleroi

TŽl : 071 / 421967

 

QUAND ?

Vendredi de 21h ˆ 3h, samedi de 21 h ˆ 3H et le dimanche de 21 h ˆ 1 h.

 

 QUOI ?

Catalogue de 2.700 titres (Franais, Anglais et Italien). Assez riche en chansons en langue franaise et anglaise anciennes et rŽcentes. PossibilitŽ , par exemple de chanter "Pauvre Rutebeuf" de LEo FerrE ou "MystErious times "(Sash)...du plus ancien au plus rŽcent !. Les titres en Anglais sont parfois prŽsentŽs par noms de compositeurs et non d'interprtes.

 

   COMMENTAIRES :

Mme localisation que le MGM ˆ Bruxelles, c'est-ˆ-dire situŽ prs d'une grande cha”ne de cinŽmas (Carollywood). EntourŽ de snacks et de restaurants. Public trs variŽ. Tous les ‰ges sont reprŽsentŽs. Excellent pour sortir accompagnŽ ou en Žquipe...

 

ISA : ebony and ivory

(P.mccartney/M.jackson)

 

Le KJ Dario mne une ambiance entra”nante et, bien entendu, pousse aussi la chansonnette.

Personnel trs sympa avec beaucoup d'humour. Un endroit ˆ dŽcouvrir ou ˆ redŽcouvrir...

 

 

LE MOULIN CHANTANT :

O ? route de France 740

4400 Flemalle

TƒL : 04 / 3721436 OU 0475 / 633453

QUAND ? jeudi, vendredi et samedi ˆ partir de 22 h.

 QUOI ?

Catalogue de 2.000 chansons. Les chansons franaises plus nombreuses que les anglaises. ƒgalement des chansons en espagnol et en italien.

Quelques chansons rares en Espagnol : "Hoy no me puedo levantar" (MECANO), "Escuela de calor" (RADIO FUTURA), "Penelope" (Juan Manuel SERRAT)...Quelques succs trs rŽcents en Anglais : "It wasn't me" (SHAGGY), "I'm real" (Jennifer LOPEZ) et "After the rain has fallen " (STING).

   COMMENTAIRES :

AppleMark

ELVIRE ET JEAN: LAISSE MES MAINS SUR TES HANCHES (ADAMO).

Super trop cool, l'endroit. Mode et branchŽ. Super dŽcor intŽrieur de ce karaokŽ ˆ forme intŽrieure circulaire. Alternance de deux KJ : Johann et Elvire (le samedi), la KJ-animatrice, super sympa, commente "Star Academy"...Ambiance mme ˆ 4 h du matin...Vraiment super, le dŽcor, avec un plafond qui renvoie votre image. Bon son, bon retour...vraiment trop cool!

 

LE PRESTIGE :

O ?

CHAUSSƒE DE LOUVAIN 313

1030 SCHAERBEEK

TƒL : 0473 / 216746

E-MAIL : PRESTIGE313@HOTMAIL.COM

QUAND ?

KARAOKƒ LE MERCREDI ET LE DIMANCHE Ë PARTIR DE 22 H A 4 H DU MATIN.

 QUOI ?

Catalogue de 1660 titres avec une prŽpondŽrance des titres en anglais. Sont Žgalement listŽes des chansons en franais, en nŽerlandais et en italien.

Des morceaux rŽcents (provenant de la collection "Home KaraokŽ" comme, par exemple, "EMMENE-MOI" (GRAEME ALWRIGHT), "LA SOURCE" (ISABELLE AUBRET) et "LA BEAUTƒ D'AVA GARDNER" (ALAIN SOUCHON).

  COMMENTAIRES :

KaraokŽ de nuit...avec la possibilitŽ de chanter trs trs trs tard. Le Prestige, c'est tout d'abord le dŽcor, trs soignŽ. On se croirait presque dans un palais des mille et une nuit. La petite scne surŽlevŽe bŽnŽficie d'un Žclairage venant de l'arrire, ce qui place l'interprte dans un rayon de lumire tout ˆ fait original. Le son est trs bon, vraiment trs bon...inutile de crier dans le micro. Au moins, il est possible de trs bien entendre sa voix, de ne pas forcer et de livrer une interprŽtation nuancŽe.

CÕest Doris qui anime avec entrain et bonne humeur mme si elle officie depuis peu (auparavant, cՎtait le domaine du KJ Franois). Excellent travail et trs bon contact avec le public.

Les autres jours de la semaine, Le Prestige organise des activitŽs variŽes comme, par exemple, des "soirŽes cŽlibataires", des "soirŽes rŽservŽes uniquement aux couples" et, le mardi "le rendez-vous des artistes".

 

LUIGI'S PIANO BAR (LE CLAVIER)  :

O ?

rue Roture (Outre-Meuse) 22

4020 LIEGE

QUAND ?

Ouvert tous les jours (sauf lundi et mardi)...le karaoke vers 22h.

 

 QUOI ?

Catalogue de 1.300 titres: le franais domine, devant l'anglais et l'italien.

 

  COMMENTAIRES :

Ce karaokŽ, c'est tout d'abord deux personnages : Gianni et Luigi. Des passionnŽs...ils organisent mme des cours de chant le  mercredi et jeudi ˆ partir de 14 h et des cours de chant collectifs le mardi de 19h ˆ 22h (j'y suis passŽ un mercredi en dŽbut de soirŽe. Gianni faisait rŽpŽter un "Žlve" interprŽtant "C'est si bon" dans le style de Georges ULMER).

 

AppleMark

                                    GIANNI : LES PRINCES DES VILLES (M.BERGER). Le Clavier, c'est une cave en Roture, dans un petit piŽtonnier superbe. Toute la saveur d'Outre-Meuse pendant la nuit ! Super ambiance avec un Luigi en super forme , avec un public de tous styles et toute la gamme d'‰ges. Au mur, des photos de karaokeurs et de karaokeuses...Deux consoles : une pour le DJ - danse en alternance avec le karaokŽ - et l'autre pour le KJ. Une petite estrade lŽgrement surŽlevŽe. Micros avec pied.

 

AppleMark

LUIGI : PITIƒ (LUIGI)

Super son...en chantant, possible de bien voir le public...un petit quelque chose...pas de Tennessee...mais de Saint-Germain-des-PrŽs: un gožt d'ambiance qui se rapproche un peu de ce que peut tre une "bo”te de jazz"...d'autant plus lorsque Luigi accompagne l'interprte au synthŽ...pardon...aux claviers...extra...sans compter que lui et son frre sont multi-instrumentistes (utilisation du saz, du bouzouki, du tambourin...).

AppleMark

UNE AMBIANCE TRéS JAZZ...

m.

MC CUBÕS ; :

O ? AVENUE DES ETATS-UNIS

6041 GOSSELIES

(E42, SORTIE N¡16, ZONING DE GOSSELIES, FACE Ë CATERPILLAR)

SUR INTERNET : http://www.the-cube.be/el_cuba.html

QUAND ? LE JEUDI Ë PARTIR DE 22 H

  QUOI ?

Catalogue de 1.700 titres, avec des titres en franais, anglais, italien et espagnol. Quelques belles sŽries en langue franaise : plusieurs chansons de Piaf, d' Hallyday, de CŽline Dion, de J.J.Goldman et d'Aznavour...

*  COMMENTAIRES :

Le Mc CubÕs fait partie d'un nouvel ensemble ouvert depuis 2002: "L'ouverture du "Cube" a lieu le jeudi 19 dŽcembre 2002. On y retrouve une discothque flambant neuve d'une capacitŽ de 1.500 personnes, avec une programmation musicale variŽe: dance, funk, groove et techno È. On y touve aussi une taverne, le "Mc Cub's", pouvant accueillir quelque 150 personnes, et un espace  baptisŽ "El Cuba", accessible ˆ  250 personnes[120].

             AppleMark
            AppleMark

              DOMINIQUE : LE DILEMME         FABIAN : LUCIE :

              LES DIX COMMANDEMENTS         PASCAL OBISPO

              (DÕAPRES CD).

Le KJ Daniel anime ce karaokŽ depuis mars 2003 (dans un premier temps, il se tenait dans Ç El Cuba È) : un dŽcor boisŽ, des lumires scintillantes et un environnement ˆ la mode... Le son est trs ample, surtout pour l'interprte qui est entourŽ par un public d'‰ges mixtes. Service de restauration Žgalement assurŽ.

 

MGM (KINEPOLIS) :

 

O ? avenue des arbalŽtriers 28 (Pavillon 28)

1020 LAEKEN       Tƒl : 02 / 4787760

SITE SUR INTERNET : http://user.online.be/~oll09726/sortie4.htm

QUAND ? Tous les soirs ˆ partir de 21 h ; Le dimanche ˆ partir de 16h.

ANIMATION SUR LAS KETCHUP (avec le KJ MARC)

 QUOI ?

Catalogue de 2985 titres (en anglais, franais, nŽerlandais, espagnol, allemand et italien). Des chansons rares : "Rome wasn't built in a day" (Morcheeba), "Praise you" (Fat Boy Slim), "Original Prankster" (Offsprings), "Sunshine" (Gabrielle) et "The time is now "(Moloko). Autre raretŽ "Bonnie and Clyde" (B.Bardot/S.Gainsbourg).

 

   COMMENTAIRES :

Trs bel Žtablissement, avec des habituŽs et beaucoup de personnes de passage, vu la proximitŽ de diffŽrentes attractions (cinŽmas, atomium, etc.). En phase avec l'actualitŽ...comme dans d'autres karaokŽs, nombreux commentaires de la part du KJ Fred ou Marc sur Star Academy (septembre 2002). Animation garantie lorsque le KJ lance, par exemple, "Capitaine Flamme" ou "Inspecteur gadget" (CD) en faisant chanter toute la salle (plus de deux cents personnes prŽsentes vers 21h30 lorsque le karaokŽ commence !). Animation trs professionnelleÉle KJ Ray a lÕart de chanter et de vous faire chanter ! Public de tous ‰ges...dŽcontraction et optimisme. Bonne sono avec un bon retour pour le chanteur sur une scne surŽlevŽe dominŽe par sept projecteurs et un stroboscope...

 

NEW KARAOKE :

O ?

Place Kuborn 20

4100 Seraing  

TƒL : 04 / 3376711

AppleMark

 

 

 

QUAND ?

TOUS LES JOURS (SAUF LE MARDI) ds 22h.

 QUOI ?

Catalogue de 2.700 chansons (anglais et franais ˆ ŽgalitŽ, italien et espagnol). des chansons franaises et en anglais trs rŽcentes. par exemple "Terre (Florent Pagny), "Ta meilleure amie"(Lorie), "Around the world"(Aqua), "Let love lead the way"(Spice Girls), Elevation"(U2), "Irresistible" (The Corrs)...

                  AppleMark
       

       VALƒRIE : TRAVESTI                               WALTER : GRANADA                             

      (STARMANIA)                                           (LUIS MARIANO)                                  

Le patron, Daniel, s'est Žgalement procurŽ quelques supports avec non seulement des musiques originales mais Žgalement ˆ l'Žcran les vedettes en train d'interprŽter leur succs. C'est le cas pour certaines chansons de Cliff RICHARD, d'ABBA , des CHORDETTES, de DEEP PURPLE, de Michael JACKSON, des BEE GEES...ˆ dŽcouvrir sur place !

Le best : 30 titres de QUEEN, dont "TIE YOUR MOTHER DOWN", "UNDER PRESSURE", "SPREAD YOUR WINGS" et, bien sžr, des titres plus habituels tel "BOHEMIAN RHAPSODY" !

AMBIANCE AU NEW KARAOKE...

  COMMENTAIRES :

 

DŽcor trs pop art. ColorŽ et agrŽable. Aux murs, photos de Garou et de Johnny Hallyday. Trs bonne ambiance. Scne surŽlevŽe. Deux micros dont un avec pied.

L'interprte voit les paroles dŽfiler en face de lui, mais Žgalement sur un Žcran situŽ sur la droite et l'un sur la gauche de la scne. Ceci permet ˆ l'interprte de ne pas tre trop statique. Sur le c™tŽ, un Žcran en noir et blanc montre l'interprte en train de chanter. Les gens dansent aussi...Philippe, le KJ, trs dŽcontractŽ, interprte "Happy day"...une performance parce qu'il commence la chanson avec la voix de Louis Amstrong et la termine avec la voix de Joe Cocker ! Autre KJ : CŽdric...

Daniel le patron fait Žgalement KJ certaines soirŽes de semaine: il adore notamment interprŽter des succs anglais et amŽricains des annŽes 60 ! Il interprte des chansons de Queen avec passion ! Excellent jeu de lumire...et en plus, de trs bons chanteurs !

 

NEW STAR:

 

AppleMark

O ?

Route de Wallonie 30

7011 GHLIN

TƒL : 065 / 844401

QUAND ?

Vendredi, samedi et dimanche ˆ partir de 21h.

 

 QUOI ?

Catalogue de 1431 chansons. Pices rares : "Snow on the sahara "(Anggun), "Millenium" (Robbie Williams) ainsi que trois chansons tirŽes de la comŽdie culte "The Rocky Horror Picture Show" : "Time warp", "Sweet travestite" et "Touch me".

Le catalogue classe les chansons par Lasers Discs. MajoritŽ de chansons franaises et de chansons anglaises. Des chansons italiennes Žgalement !

   COMMENTAIRES :

L'Žtablissement est situŽ un peu ˆ l'Žcart de la ville (un peu comme "La Bo”te ˆ Musique" ou "le Chaudron Magique")...au moins cela ne risque pas de dŽranger les voisins ! Des jeunes et des gens plus ‰gŽes, avec un contraste au niveau du passage des chansons (de Georgette  Plana ˆ Florent Pagny...).

Deux patrons et animateurs. Le vendredi et le samedi : Carole. Elle chante aussi: version impeccable de "Mademoiselle chante le blues" (Patricia KAAS). Le dimanche, Sandro, le patron, devient aussi animateur. Les gens Žcoutent, chantent, bavardent...Jo et ThŽrse interprtent "Mon amant de St Jean"...

JO : BOLƒRO (GEORGES GUƒTARY)

Un gars a apportŽ ses DVD dans un sac en plastique...il en interprte des morceaux, par exemple "Qui a le droit"(Patrick BRUEL)... De bonnes interactions, car des banquettes semi-circulaires entourant des tables font que l'on ne reste pas seul. Une vedette locale viendra pousser la chansonnette dans la soirŽe. Un mec qualifiŽ pour Star Academy chante Žgalement. Excellente ambiance. PrŽsence Žgalement de franais dans la salle (la frontire n'est pas loin). Petite scne surŽlevŽe. Deux micros sur pied. Deux petits baffles de retour (un ˆ gauche, un ˆ droite). Certaines soirŽes spŽciales sont organisŽes comme, par exemple, pour la St Valentin.

AppleMark

 

PIPER :

 

O ?

RUE SYLVAIN GUYAUX  19

7100 LA LOUVIERE

 

QUAND ?

le dimanche ˆ partir de 19 h.

 QUOI ?

Catalogue de 2340 titres avec des chansons en franais, anglais, italien, espagnol, nŽerlandais...ParticularitŽ interculturelle du catalogue : les chansons sont prŽsentŽes par ordre alphabŽtique ou par interprtes...sans effectuer de distinction de langues ! De nombreuses chansons de Lucio BATTISTI, de Lucio DALLA, de MINA, de ZUCCHERO...ainsi que des chansons napolitaines !

  COMMENTAIRES :

Grand Žtablissement en profondeur largement ouvert sur la rue (quand il fait bon !) avec un plafond mŽtallique tout en rondeur. Endroit trs accueillant avec un public trs diversifiŽ procurant de l'ambiance... Beaucoup de chansons sont interprŽtŽes en langue italienne !

Et pendant les intermdes, la danse occupe le plancher...tous ‰ges confondus!

Atmosphre trs colorŽe et trs conviviale. Le KJ Jean-Pierre est un animateur expŽrimentŽ : trs sympa !

SALVATORE INTERPRéTE "TO LOVE SOMEBODY"

(BEE GEES) SOUS LE REGARD ATTENTIF DU KJ JEAN-PIERRE.

 

POCO LOCO :

O ?  PLACE JULES MANSART 23

7100 LA LOUVIERE

TƒL : 064 / 371313

QUAND ? MERCREDI, VENDREDI, SAMEDI ET DIMANCHE DéS 20 h.

KJ RAF : UN ANIMATEUR ATTENTIFÉ

           

 QUOI ?

Catalogue de 1000 titres de chansons en franais, italien, anglais et espagnol (des nouveautŽs sont annoncŽes, notamment en grec et en espagnol). De la bonne chanson italienne avec de nombreuses chansons de Vasco ROSSI, d'Eros RAMAZZOTTI, de Lucio BATTISTI, de Claudio BAGLIONI...

                           

            FRANOIS : TI AMO                                   JENNIFER : JE T'OUBLIERAI,

            (UMBERTO TOZZI)                                  JE T'OUBLIERAI (I. BOULAY).

  COMMENTAIRES :

Une petite scne surŽlevŽe avec un Žclairage intimiste. Dans la salle, un public intergŽnŽrationnel et interculturel. Le baffle de retour se situe aux pieds de l'interprte. Le son est fort ample. L'Žtablissement offre des couleurs chaudes (le rouge domine) avec un bar de teinte mŽtallique.

L'ambiance procurŽe par le KJ Raf vaut le dŽplacement...il a notamment animŽ le karaokŽ New Star ˆ Bruxelles.

 

POOL FICTION :

O ? 

COMPLEXE ACINAPOLIS

PLACE DE LA GARE FLEURIE, 16

5100 JAMBES

 

QUAND ?

LUNDI, MERCREDI ET VENDREDI (A PARTIR DE 22 h).

 

 QUOI ?

Catalogue de 2.125 titres avec une majoritŽ de chansons en langue franaise. des titres Žgalement en anglais, espagnol et italien.

*  COMMENTAIRES :

 Le Pool Fiction est un tout nouveau "bar-billard-karaokŽ" au dessus du complexe cinŽmatographique Acinapolis. Le manager s'appelle CŽdric. DŽcor trs clair, trs cool, trs post-moderniste avec un bar aux allures futuristes.

Le public est trs jeune, prend un verre, joue au billard, bavarde...le Pool Fiction organise des soirŽes disco le vendredi, samedi et dimanche.  Une vingtaine de TV dissŽminŽes dans la salle...Žtablissement ouvert sept jours sur sept de 12 h jusquՈ lÕaube !

 

PROSCENIUM :

O ?

Rue du Palais 17

6000 CHARLEROI

TŽl : 0475 / 286970

 

QUAND ?

KARAOKƒ LE VENDREDI ET LE SAMEDI Ë PARTIR DE 21 H.

 

  QUOI ?

Catalogue de 2.500 chansons en anglais, franais et italien. Quelques chansons assez rares : "I JUST DIED IN YOUR ARMS TONIGHT" (CUTTING CREW), "GOOD YEAR FOR THE ROSES"(ELVIS COSTELLO), "SOME MIGHT SAY"(OASIS)...

 

*  COMMENTAIRES :

Ouvert depuis novembre 2002 ˆ la place d'un disco ("Le Butterfly"), PRO SCENIUM se prŽsente comme "l'avant-scne des mŽtiers de la scne" que tentent de promouvoir le patron (Roberto) et le KJ Michelangelo (ayant remplacŽ le KJ Stefano). Parfois, c'est le KJ Fabian qui vient ˆ la rescousse...Le "Proscenium Academy" prŽsente un concept diffŽrent des "karaokŽs classiques" L'idŽe est de promouvoir la chanson, le cabaret, le thŽ‰tre...Des essais de promotion sur base de castings y sont organisŽes. Sont Žgalement prŽvus des cours de chant, de danse et d'expression scŽnique. La crŽation de spectacles est envisagŽe. Un seul rŽcepteur dans la salle: celui nŽcessaire ˆ l'interprte. Le vendredi et le samedi, comme l'indique une publicitŽ de l'Žtablissement rŽalisŽe sur Radio Nostalgie en mars 2003, il s'agit de "karaokŽ de loisirs".

STEFANO : "J'SUIS P'TIT" (PHILIPPE D'AVILLA / NUNO RESENDE / PINO SANTORO).

 

PUB THEMIS :

 

O ? PLACE DE LA JUSTICE        7700 MOUSCRON

TƒL : 056 840101

 

QUAND ?

Le mercredi ˆ partir de 20 h (jusqu'ˆ minuit).

 

 QUOI ?

Catalogue de 1.880 titres (le mme que celui du bowling Les AlliŽs ˆ Mouscron). La firme Sonorisation ƒvasion travaille en format MF3 (un format intermŽdiaire entre le KAR et le MP3), ce qui leur permet d'avoir une sŽrie de titres trs rŽcents tels que  "1er gaou" (Magic system), "des mots qui rŽsonnent" (jenifer), "le frunkp" (alphonsebrown), "cassŽ" (nolwen), "manhattan kaboul" (renaud et axelle red), "plantation" (kana), "rue de la paix" (zazie), "stach stach" (bratisla boys), chiHuahua" (dj bobo), la chanson con" (jean-pascal)...

AppleMark

 

  COMMENTAIRES :

Endroit sympa avec une majoritŽ de jeunes quand le bar seul fonctionne. Le karaokŽ dŽbute: le public se diversifie avec l'arrivŽe de parents accompagnŽs par leurs enfants (ou l'inverse...).

         AppleMark
          AppleMark

KJ CHRISTOPHE : "JE N'ATTENDAIS           TYPHAINE ET MORGANE : "AU SOLEIL

QUE VOUS (GAROU)                                       (JENIFER)

 Le dŽcor est boisŽ pour le grand comptoir central. Dominent les couleurs brune, rouge et bleu roi. Le KJ, Christophe, a la voix de Garou...pardon, de Kurt Close ! L'animation est procurŽe par la prŽsence dynamique de Magali et de Patrick. Chaque mardi pendant la pŽriode estivale: fiesta tropicale !

 

SAINT JAMES GATE :

O ?  grand place 27

6500 beaumont

QUAND ?

Le jeudi soir ˆ partir de 21 h.

 

 QUOI ?

Catalogue identique ˆ celui du Lindbergh (Couvin) avec le mme animateur itinŽrant (KJ Rudi).

 

*  COMMENTAIRES :

 

ƒtablissement situŽ en plein centre de Beaumont avec un parking ˆ la portŽe de la main. Dans le Saint James Gate (qui s'appelait auparavant "Le Mouton Blanc"), le bois verni domine. Une scne en bois lŽgrement surŽlevŽe pour les interprtes avec une vue sur la place par les vitres panoramiques.  Atmosphre conviviale. Beaucoup d'habituŽs que Rudi appelle par leurs prŽnoms. C'est un public assez jeune qui en fait sa sortie du jeudi soir et qui trouve un bar (en bois) avec un personnel attentif et accueillant.

Le son est assez bon, mais pas trop fort, ce qui permet aux conversations de se dŽvelopper.

 

KJ RUDI : "HOW DEEP IS YOUR LOVE" (THE BEE GEES).

 

Comme au Lindbergh, la prŽsence du KJ Rudi est dŽterminante : c'est un animateur qui possde un grand sens de l'humour et un trs bon contact avec le public. Il alterne les courtes parties musicales et les interprŽtations en karaokŽ (juste le temps de repŽrer le laser ou le DVD suivant).

 

SHERLOCK'S CAFƒ (BRUXELLES) :

O ?

Rue des chapeliers 22/24

1000 BRUXELLES

TƒL: 02 / 5034475

QUAND ?

Tous les soirs ˆ partir de 22 h.

 QUOI ?

Catalogue de 2640 chansons (franais, anglais, italien, espagnol et nŽerlandais). A peu prs le mme nombre en franais et en anglais. Quelques morceaux rares : "Reflections of my life"(The Marmalade), "Morning has broken" (Cat Stevens), "Telegram sam" (T.Rex), "Les petites rues de Singapour" (Lou & Hollywood Bananas), "Sarah" (Serge Reggiani), "On a soif" (Le Grand Jojo), "Mauvais garon" (FrŽhel), "La source" (Isabelle Aubret)...Quelques chansons en anglais issues du catalogue Playboy (scnes dŽnudŽes).

  COMMENTAIRES :

Jusqu'ˆ 22h, c'est un restaurant...PossibilitŽ donc de joindre l'utile ˆ l'agrŽable...manger, puis chanter ! Du karaokŽ y est organisŽ depuis 1996. Une particularitŽ : Alain (le patron) se charge parfois de l'animation tandis qu'un KJ (Dany, Ali...) s'occupe des platines. Il s'agit donc d'un duo semblable ˆ celui que l'on peut trouver aux USA.

                                      

      FERNANDO : VIS TA VIE (JANE MANSON).

Milieu fort cosmopolite pour tous les ‰ges. Des touristes et des habituŽs...Cela fait trs pub anglais. Au dessus du bar, pice de bois ouvragŽe avec des colonnades ˆ l'effigie de Sherlock Holmes, une galerie comporte une collection de livres policiers (pour le Sherlock, c'est un peu normal...). Trs bonne ambiance...une certaine sensation de confort ! A entendre: Alain chantant "Hier encore"(Charles Aznavour) avec la voix de Mouloudji...un rŽgal ! Du nouveau matŽriel depuis juillet 2003 avec comme innovation principale un processeur dÕambiance qui adapte le volume audio out du karaokŽ ˆ lÕintensitŽ sonore de la salle. Le son est ample et plein : un bain de musique !

 

SNAP :

O ?

RUE DE L'AMAZONE 22-24

1060 BRUXELLES

TƒL: 02 / 5341664

QUAND ?

TOUS LES VENDREDIS ET SAMEDIS DE 21H00 Ë 03H00.

 QUOI ?

Catalogue de 5.000 titres (anglais, franais, arabe, grec, nŽerlandais, espagnol, italien, tha•landais, vietnamien, allemand et polonais). Au dŽbut du catalogue, quelques conseils pour les novices...En langue anglaise sont notamment bien reprŽsentŽs Five, Eminem, Ronan Keating, Robbie Williams...

  COMMENTAIRES :

Le patron chante "KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR" de BOB DYLAN. Charmant petit bar aux couleurs chaudes ocres et rouges. Une petite scne et deux micros sans fil.

  AppleMark
      AppleMark

  PAT : MA PEINE MAXIMUM         GHISLAINE : SING IT BACK

(LES DIX COMMANDEMENTS)               (MOLOKO)

L'atmosphre est dŽcontractŽe. Le public est d'‰ge moyen et chante en plusieurs langues...mme en grec ("le taximan"). De l'intŽrieur du SNAP, belle vue sur l'Žglise de la rue du Bailli. Un soir, j'y interprte "7 seconds" avec un groupe d'anglophone dans la salle : ils chantent en choeur...je bats la mesure: super ambiance !

 

SQUARE INN :

O ?  

ChaussŽe de Louvain 660

1300 SCHAERBEEK

TƒL : 02 / 7030904

 QUAND ?  

Tous les jours ˆ partir de 20h30 (soirŽe discothque le vendredi et le samedi).

UN LUNDI UNE FOIS PAR MOIS: KARAOKƒ POUR LES SENIORS.

 QUOI ?

AppleMark
                

                          RƒJANE                                        CATHY : SI J'ƒTAIS UN HOMME

       OU LA DANSE AU SQUARE INN                       (DIANE TELL).

Catalogue de 6.500 titres, ce qui ne veut pas dire 6.500 chansons. Certaines chansons sont prŽsentes sur plusieurs lasers disques, par exemple. Mais il est Žgalement possible de trouver des chansons dans des versions diffŽrentes. Chansons en anglais, en franais, italien et nŽerlandais. Quelques titres rares et des chansons hyper rŽcentes. Par exemple,"Road to Mandalay"(Robbie Williams), "Crying at the discoteque" (Alcazar), "Sweet baby" (Macey Gray), "Smooth criminal" (Alien Ant Farm), "In the end" (Linkin Park), "because I got high" (Afro Man), "One day in your life" (Anastacia), "Perfect gentleman"(Wyclef Jean) et, succs de l'ŽtŽ 2002, "Murder on the dance floor" (Sophie ELLIS BEXTOR).

   COMMENTAIRES :

Le Square Inn est un premier Žtage accessible par un escalier assez majestueux doublŽ par une rampe permettant notamment l'accs des personnes moins valides. Salle trs agrŽable...grande (plus ou moins 400 m2). Une partie restaurant, mais il est possible de bŽnŽficier d'une petite restauration en s'installant ˆ une table proche de la scne.

Personnel sympa. Cadre agrŽable avec dŽcor amŽricain; peinture reprŽsentant une scne de bar ainsi que des portraits (Marylin Monroe et Elvis Presley). Animateurs: Jean, Pat "Tartempion", Patrick ou ƒric. Au moins trois micros disponibles dont 2 sans fil. Petite scne rŽnovŽe en 2003.

            

             PRISCILLA ET DIMITRI :                         SOPHIE : LÕACCORDEONISTE

          HOTEL CALIFORNIA (THE EAGLES)        (EDITH PIAF)

Scne lŽgrement surŽlevŽe. Les gens semblent y venir majoritairement en groupe. La grandeur de l'Žtablissement ne facilite pas toujours les contacts et les interrelations...ˆ moins d'y aller accompagnŽ. En rŽalitŽ, l'Žtablissement comporte ˆ cet Žtage une partie restaurant, une partie karaokŽ dŽbouchant sur une grande salle plut™t billard (avec Žgalement les Žcrans de karaokŽ) et une grande salle servant notamment de salle pour des cours de danse (Žcole de danse Spotlight On Dancing).

 

STAR ACADEMY CAFƒ :

O ?

ChaussŽe de Lodelinsart 16

6060  GILLY

TƒL : 0475 / 301148

QUAND ? Vendredi, samedi et dimanche aprs 19h.


  QUOI ?

Catalogue de 1.200 titres, dont 25 chansons napolitaines. Chansons disponibles en franais, italien, espagnol et anglais.

   COMMENTAIRES :

Un dŽcor o le bois et le western dominent. Un vŽritable air de saloon ! Au mur des photos ou portraits de vedettes dont Freddy Mercury et Elvis Presley. De l'ambiance dans la salle, de l'ambiance familiale, toujours de l'ambiance...certaines soirŽes voient se produire avant le karaokŽ des professionnels et des vedettes comme Claudio Picarella. Cela fonctionne plut™t alors comme un piano-bar. InterprŽtation d'aprs DVD, parfois avec les paroles dŽposŽes sur un lutrin. Pascal, le KJ, organise tout cela avec une ma”trise professionnelle...et une trs belle voix...par exemple, il interprte "C'est extra" (LŽo FERRE). Pour le karaokŽ, un seul baffle de retour placŽ derrire l'interprte (sans effet Larsen). Le son est bon, trs ample. Le dimanche aprs-midi, c'est le temps du thŽ dansant !

 

THE SHARK :

 

O ?

avenue de la belle province 107

1420 BRAINE-L'ALLEUD

TƒL: 02 / 3874047

GSM:0475 / 384812

Site sur Internet: http://users.skynet.be/dream.karaoke

 

AppleMark

 

QUAND ?

Tous les soirs ˆ partir de 21 / 22h jusqu'ˆ 3 h.


 

 QUOI ?

Gros catalogue...8.515 titres ! En anglais, franais, espagnol, nŽerlandais, italien, grec, danois (20 chansons)...

Le catalogue classe Žgalement certains titres d'aprs des rubriques spŽcifiques (duos, anniversaires, enfants, No‘l / Nouvel An, ambiance...). Des chansons rares (Žvidemment, vu la qualitŽ du catalogue), notamment en langue franaise avec des succs rŽcents comme "Vanessa"  , "Viens voir le docteur" (toutes deux de Doc GynŽco), "Raide dingue de toi" (G. Squad), "Peuples du monde" (Tonton David), "Pas assez de toi" (Mano Negra), "Didi" (Khaled)...Aussi quelques chansons "mises en scne" par Playboy (plus dŽshabillŽes)...

                                

                        CHRISTOPHE :                  TALIN : "HET KLEINE CAFE

                        "J'AIME LES FILLES"      AAN DE HAVEN"

                        (J.DUTRONC).                   (VADER ABRAHAM)

  COMMENTAIRES :

Atmosphre garantie dans un dŽcor post-moderne rŽcemment rŽnovŽ (2003) avec des couleurs claires et chantantes. Scne lŽgrement surŽlevŽe avec trois micros et pieds de micro. Les paroles sont projetŽes notamment sur un grand Žcran. Le son est vraiment superbe, avec du matŽriel de pointe.

L'AMBIANCE DU SHARK...

Retour excellent gr‰ce ˆ deux baffles ˆ gauche et ˆ droite du micro central (par terre). Le catalogue est un catalogue "intŽgrŽ" : les consommations, des conseils en matire de karaokŽ et les chansons...Grande variŽtŽ de chansons interprŽtŽes...un endroit super cool !

Les patrons s'appellent Christophe et Olivier(aussi KJ)....ils chantent aussi (ex : "Don't let the sun go down on me"). Certains soirs, c'est le KJ Talin qui officie.

D'aprs la presse, la salle n'est jamais aussi remplie "que le dimanche soir lors des soirŽes karaokŽ qui restent indiscutablement la valeur sžre de l'entitŽ"[121]. Mais c'est encore plus rempli le vendredi et le samedi...quelle ambiance !

 

VEGAS CAFƒ :

O ?

RUE DU POT D'OR 45

4000 LIEGE

TƒL : 04 / 2215373

E-mail : Vegas_cafe@hotmail.com

QUAND ?

Tous les soirs ˆ partir de 21 h.

 QUOI ?

Catalogue de base de 1.15O chansons (Franais, anglais, italien et espagnol).

  COMMENTAIRES :

KaraokŽ se situant dans le CarrŽ ˆ Lige.

                                         

AMBIANCE AU VEGAS (SOIRƒE D'INAUGURATION)

 

Paroles sur grand Žcran. Un dŽcor reprŽsentant la faade d'un immeuble en bois ˆ l'amŽricaine avec notamment un Frankenstein au mur. ƒgalement Marilyn et un portrait en relief de James Dean.

Personnel trs agrŽable. De l'animation...c'est vrai que je m'y suis rendu la premire fois le soir mme de l'inauguration en 2002. Les KJ se relaient pendant la semaine : SŽbastien, Philippe, David et ƒric. Michel fait plut™t le "chauffeur de salle".

Des activitŽs diverses sont organisŽes en 2003: soirŽe carnaval, revue transformiste, grand concours de karaokŽ (avec pour premier prix une annŽe de cours dans une Žcole de chant, la Voice Academy)...

                                              

                    FRƒDƒRIC : PLACE DES GRANDS       GABY : Y A TROP D'GENS QUI            HOMMES (P.BRUEL)                           TÕAIMENT (HELENE SEGARA).                                       

 


 

D'AUTRES ƒTABLISSEMENTS EN BELGIQUE FRANCOPHONE :

 

Le relevŽ qui prŽcde n'est pas exhaustif: il existe, bien entendu, d'autres Žtablissements organisant du karaokŽ en Belgique francophone. Citons notamment la brasserie Les Grottes ˆ Dinant (le samedi ˆ partir de 22 h) (TŽl: 082647463), Le Mayeur ˆ Charleroi, le Blue Night ("L'Ambiance") ˆ Charleroi, le Coral Grill (Nimy), L'Auberge (GoŽ-Bethane), la Taverne L'Expresso (Gilly), Le Landoir ˆ Malonne (le vendredi et le samedi)(TŽl : 04 97410644), le Wembley ˆ Jette, le Lion d'Or (Bruxelles), la Locomotive ˆ Barbanon, La DiffŽrence ˆ Lige, Chez Louis (Jemeppe-Sur-Meuse)(le vendredi, samedi et dimanche) (tŽl: 042346578), le Sinclair (Jette), le Carpe Diem (Ixelles), le York CafŽ (Bruxelles) (le dimanche ds 22 h), lÕEn-K (Charleroi, les Champs ElysŽes (Lige), le New Gambrinus (Gilly)É

 

A vous de les dŽcouvrir et/ ou de continuer ˆ les frŽquenter...s'ils existent toujours. A titre d'information, les Žtablissements suivants (liste non exhaustive Žgalement) ont au cours des dernires annŽes cessŽ momentanŽment ou dŽfinitivement leurs activitŽs de karaokŽ (ou ont mme disparu ou changŽ de nom) :

LE CARUSO (Ch‰telet), LE GOLDEN MIKE (Ch‰telet),  LE JUKE BOX (Tubize), L'ART NAQUE (Lige), LE KARAOKE CAFE ("Chez Bob") (Lige), LE CHEOPS (Andenne), L'OCTOPUSSY (Mouscron), LES CAPRICES D'OBƒLIX (Binche), LE ALL STARS (Bruxelles), LE PEKA (Bruxelles), LE BEAULIEU (Charleroi), LE GOLDEN SALOON(Charleroi), L'AIGLE ROYAL (Gilly), LE ZEN'HIT (Ramegnies-Chin), LA DOUX DINGUE (Waterloo)[122], THE OPEN (Bruxelles), THE CROW (Bruxelles), LA BƒCASSE (IXELLES),  le SQUASH jette

GRENADIER (Gosselies), le POP CAFƒ (Pecq), le JET SET (Stambruges), Le COYOTE CLUB (Mouscron)...

Ces disparitions n'ont rien d'inquiŽtant pour la pratique du karaokŽ, car ces "disparitions" ont ŽtŽ compensŽes ces dernires annŽes par l'apparition de nombreux autres endroits o il est possible d'assouvir sa passion !

       

EXEMPLES DE KARAOKES RECENTS : LE OÕREILLYÕS IRISH PUB (79 BOULEVARD ANSPACH 1000-BRUXELLES) (TEL : 02 / 5139451) AVEC UN CATALOGUE DE 2700 CHANSONS (UNIQUEMENT EN ANGLAIS) CHAQUE JEUDI A PARTIR DE 22 H (JUSQUՈ 5 H DU MATIN !) ET LE MOULIN JAUNE (GOZEE): KARAOKE LE VENDREDI ET LE SAMEDI A PARTIR DE 22 H (TEL : 071/ 473015).

A cessŽ Žgalement ses activitŽs "karaokŽ" en novembre 2002 "Le rEtro"[123] ˆ Waterloo: les activitŽs karaokŽ du dimanche soir ayant moins de succs.

Une dernire soirŽe fut organisŽe le 10 novembre avec du matŽriel mobile (pour laisser les deux autres salles du RŽtro au disco).

L'animation Žtait assurŽe par Wawa et Patrick (du Square Inn) avec un catalogue de plus de 2.000 titres (anglais, franais, italien, nŽerlandais et espagnol).

Le Retro compte plut™t organiser une fois par mois des soirŽes spŽciales (avec orchestre ou par exemple un buffet).

Mais comme la petite salle rŽservŽe au karaokŽ Žtait bondŽe le 10 novembre (qui Žtait Žvidemment une veille de jour fŽriŽ), on ne sait jamais !

 

Un karaokŽ dans un endroit inhabituel a Žgalement disparu : "Le Squash Grenadier" (Gosselies). Etablissement frais et sportif. La couleur blanche domine. Quatre courts de squash forment l'arrire-plan du dŽcor.

Lorsqu'il y avait  des matchs importants (des Interclubs, par exemple), le karaokeur devait attendre la fin des Žchanges avant de commencer.

 

Autre karaokŽ a avoir fermŽ ses micros: le "New Star" (Bruxelles).  DŽcor simple et dŽpouillŽ. MatŽriel de karaokŽ trs simple. Public assez jeune (en dessous de trente ans). Une petite scne surŽlevŽe avec pied de micro. PossibilitŽ de chanter avec un micro sans fil. Rapha‘l ˆ l'animation. Une voix et une prŽsence...

Il fallait l'entendre chanter "La peine maximum" (Pablo Villafranca) (il anime maintenant le Poco Loco ˆ La Louvire). Un bon retour pour le chanteur...parfois noyŽ dans l'animation fumigne ! Parfois, c'est Jason qui animait plus calmement...Des moments de danse entre les sŽquences de karaokŽ : ambiance garantie !

J'y ai mme dansŽ le rock...en semaine sur le coup de 3 h du matin !

 

S'est Žgalement envolŽ The Crow (Avenue Louise) : situŽ juste au bout de l'Avenue Louise avant la bois de la Cambre, cet endroit confortable organisait un karaokŽ le premier jeudi du mois et bŽnŽficiait d'un personnel agrŽable et d'une bonne ambiance. Le public Žtait d'‰ge moyen, mais les 18-25 Žtaient bien reprŽsentŽs !

Le dŽcor intŽrieur Žtait soignŽ. Au dessus du bar apparaissait une vožte d'aspect roman avec sur le mur le corbeau noir s'envolant vers le ciel.

Une petite scne surŽlevŽe. Deux micros sans fil disponibles avec les paroles diffusŽes Žgalement sur grand Žcran. Beaucoup de chansons y Žtaient interprŽtŽes en groupe.

 

La Tentation( Bruxelles) a connu l'organisation (irrŽgulire) de soirŽes karaokŽ avec un catalogue de 5.576 titres en anglais, franais, italien, espagnol, nŽerlandais.

Morceaux rares en anglais de PINK, PINK FLOYD, MANIC STREET PREACHER, GABRIELLE, NELLY, SISQO, COLDPLAY, CREED, CRAIG DAVID. Quelques perles, comme, par exemple, JUDY BLUE EYES SUITE de Crosby, Stills and Nash. En franais, signalons par exemple la prŽsence de "MILLƒSIME" (PASCAL OBISPO). En nŽerlandais, notons des chansons de K3, WILL TURA, DOE MAAR et DE DIJK. Le matŽriel venait de Aarschot (S & L).

AppleMark

YVES : IL MARE CALMO DELLA SERA (A.BOCELLI) (LA TENTATION)

 

Le karaokŽ Žtait organisŽ par Yves qui tenait avant un autre karaokŽ (Le Fame). La Tentation est un grand local de style ancien qui lui donne un aspect de site industriel rŽhabilitŽ. A la Tentation, le karaokŽ a dŽbutŽ en 2002 avec l'utilisation d'une scne. Pour tre plus convivial, le lieu s'est dŽfait de sa scne et a amŽliorŽ son Žclairage pour des soirŽes qui ont disparu en 2003.

 

Les activitŽs de certains karaokŽs (ou Žtablissement organisant du karaokŽ) sont encore mentionnŽes sur Internet alors qu'elles ont disparu (sauf erreur de ma part ou renaissance!). C'est le cas pour les exemples suivants: celui du restaurant Le Maestro (Evere) qui organisait un karaokŽ sur demande[124] ou du restaurant "La Potion Magique" (Woluwe-St-Lambert) qui organisait du karaokŽ le vendredi et le samedi soir[125]. Par contre, il est vrai que des Žtablissements dŽmŽnagent (parfois sans respecter les dates d'ouverture annoncŽes) ou se crŽent souvent avec trop de discrŽtion...l'idŽal est le bouche-ˆ-oreille....renseignez-vous auprs des habituŽs qui pourront vous indiquer les "nouveaux lieux o s'Žclater" !

 

B.QUELQUES ADRESSES DE KARAOKƒS BARS EN RƒGION FLAMANDE :

 

Signalons tout d'abord le site suivant en guise d'introduction :

 

 http://www.jeugdmuziekatelier.be/links.htm : site d'introduction pour savoir ce qui se fait en Flandre  (Belgique nŽerlandophone), avec notamment un renvoi vers un site pour karaokŽ (the midikaraoke library) et des fichiers en MIDI. ƒgalement vers des sites d'artistes du nord du pays (par exemple, CLOUSEAU).

Cette courte ŽnumŽration d'adresses est Žvidemment loin d'tre exhaustive en signalant quelques diffŽrences entres les karaokŽs en Belgique francophone et ceux qui vont tre ŽnumŽrŽs ci-dessous. En Flandre, beaucoup de karaokŽs ouvrent souvent ˆ des heures plus raisonnables qu'en Wallonie et ˆ Bruxelles (2Oh). Le public est donc plus jeune et plus variŽ. Les gens chantent plus souvent en groupe en Flandre. Ils interprtent un nombre nettement supŽrieur de chansons en langue anglaise. Leur accent en anglais est bien meilleur que celui des karaokeurs en Belgique francophone. Enfin, en gŽnŽral, le son dans les karaokŽs (et par consŽquent le retour) est moins puissant qu'en Belgique francophone.

 

 

ANTWERPEN (ANVERS) :

- BONAPARTE KARAOKE:

AppleMark

 

Grote Markt 21 2000 ANTWERPEN tŽl: 03 / 2319626 : ouvert ˆ partir de 2Oh tous les soirs. Catalogue exceptionnel de 5.000 chansons (dans l'ordre du nombre de chansons disponibles : anglais, nŽerlandais, franais, italien et allemand).

J'y ai notamment chantŽ "Kriminal-tango" de Ralph Bendix. L' animatrice a une voix super ("Big spender"). Endroit hyper agrŽable, hyper bien situŽ. Public mŽlangŽ, tous ‰ges confondus. Quatre Žcrans donnent sur l'extŽrieur. A l'intŽrieur, le mur de fond prŽsente 12 Žcrans...un mur visuel ! MatŽriel de karaokŽ le plus impressionnant que j'ai vu en Belgique. Deux micros avec une scne surŽlevŽe. Superbe endroit...un must !

Le karaokŽ y a fait son introduction en 1990 (d'aprs "le courant qui venait d'Espagne"). Plus ou moins 290 chansons en nŽerlandais (avec notamment  Rob de Nijs, K3, Clouseau, Andre Hazes, Will Tura et Mannekoor Karrespoor). Mais les gens chantent surtout en anglais ! A voir sur Internet : http://www.bonaparte.be.

- NOTTURNO SINGALONG BAR:

 

AppleMark

 

 Grote Markt, 31 2000 ANTWERPEN tŽl : 03 / 2323902 : ˆ trente mtres du Bonaparte. Ouvert tous les soirs (sauf le mardi) ˆ partir de 2Oh. KaraokŽ-bar plus discret avec tout de mme un catalogue de 4.500 chansons (Anglais, franais, nŽerlandais, espagnol, italien et allemand). DŽcor plus feutrŽ. Dans les glaces fumŽes en face de la scne, l'interprte voit son reflet dans la pŽnombre. Public d'‰ge moyen.


- FANCY FUN KARAOKE :

Oude koornmarkt, 42 2000 ANTWERPEN  : ouvert tous les soirs (sauf le lundi) ˆ partir de 20h. DŽcor assez cool. Des colonnes, la salle en longueur : l'impression d'tre embarquŽ dans un bateau musical ! Public trs jeune, trs dynamique, trs groove-hip hop. La danse est presque continuelle. Pour ne pas casser l'ambiance, j'y ai interprŽtŽ "Pretty fly for a white guy" (Offsprings)...je n'ai jamais vu autant de personnes danser alors que je chantais...Deux baffles de retour sur les deux c™tŽs d'une scne surŽlevŽe. Trs bonne sonoritŽ. Ils ont un catalogue de 5.300 chansons avec une liste impressionnante en anglais (plus de 5.000 titres!). Restent donc quelques chansons en nŽerlandais, franais et allemand...trs agrŽable, trs animŽ !

AUTRES ADRESSES Ë ANVERS :

- DE TREIN DER TRAAGHEID : Lange Noordsstraat 33 2000 ANTWERPEN TŽl:  03 / 2322115 : karaokŽ tous les samedis aprs 23h.

- LOST CITY (karaoke lounge) :

AppleMark

 

31 Anneessensstraat  2018 ANTWERPEN TŽl : 03 / 4751661. GSM : 0495 / 218888 (carte de membre obligatoire).

BRUGGE (BRUGGES):

KELDER OUD BRUGGE :  Kuipersstraat 33  8000   BRUGGE. TŽl: 050 / 335402: restaurant organisant du karaokŽ tous les soirs ˆ partir de 22h.

HOEILAART :

THE SPIRIT OF DANCE CLUB : groenendaalsesteenweg 147 1560 HOEILAART : karaokŽ en semaine. E-mail : info@sodc.be

INGELMUNSTER : 

BRISTOL KARAOKE : Bruggestraat 122, 8770 INGELMUNSTER, tŽl  05 / 1315747 : le vendredi, samedi et dimanche ˆ partir de 21 h.

 


LEUVEN (LOUVAIN) :

BEETHOVEN : Brusselsstraat 12, 3000   LEUVEN TŽl. 016 / 236790 (tous les jours sauf le mardi ˆ partir de 20h) : un karaokŽ super agrŽable, situŽ dans le centre de Louvain. Un catalogue trs intŽressant en anglais, nŽerlandais, italien, franais, allemand et espagnol. Un total de 3.820 rŽfŽrences (dont plus de 3.000 en anglais). Public de tous les ‰ges. Des chansons de toutes les Žpoques...des trucs hyper rŽcents comme, par exemple, ces 8 morceaux des K3 (dont "Yeke Yeke", "Alle kleuren" et "Hippy Shake"). Treize chansons de Shania Twain(dont "You win my love" et "Man I feel like a woman"). Je n'ai jamais vu autant de monde sur scne dans un karaokŽ: 13 jeunes filles de 12 ˆ 13 ans interprŽtant notamment (avec un enthousiasme teintŽ de perfection) "Lucky" (Britney Spears) et "That don't impress me much" (Shanya Twain).

 

Elles font partie d'un mme mouvement de jeunesse catholique(CHIRO) et sont de sortie...Prestation remarquŽe de Sultan, "Re RE-wind the crowd say Bo selecta " (The Artful Dodgers) avec mouvements de scne...trs professionnels. ƒgalement la prestation de Mike ("Poison"d'ALICE COOPER). Extra ! Un endroit super!

OOSTENDE (OSTENDE)  :

TRITON : Langestraat 42 - 44,  8400   OOSTENDE. TƒL: 04/ 75954461.J'y ai passŽ deux heures en soirŽe en aožt 2001 et j'y ai interprŽtŽ "Stairway to heaven"  de Led Zeppelin. Le dŽcor y a ŽtŽ entirement renouvelŽ en 2003. Le karaokŽ se produit tous les jours ˆ partir de 20h...avec un personnel tout ˆ fait convivial et parlant (aussi) franais.

RONSE (RENAIX):

THE MEKANO KARAOKE BAR : Leuzessteenweg, 9600 RONSE, TƒL: 055 / 214280, G:0479/4.9.00, themekano@hotmail.com Karaoke Bar: ouvert le vendredi et le samedi ˆ partir de 21 h.


 

 

CHAPITRE 4: L'ARSENAL TECHNIQUE :

 

Instrument de divertissement et de dŽtente par excellence, c'est dans le domaine des loisirs que le karaokŽ a acquis ses lettres de noblesse : il peut cependant avoir d'autres utilisations (par exemple, dans le domaine de l'Žducation).[126] Le principe du karaokŽ est centrŽ sur la parole, c'est-ˆ-dire une parfaite synchronisation entre le texte de la chanson et une bande sonore musicale.

         MATƒRIEL KARAOKE DU COTTON CLUB

Les paroles changent de couleur au moment prŽcis o la chanson se dŽroule, indiquant ainsi au participant quand il doit chanter. Depuis quelques annŽes, le karaokŽ conna”t une vogue dans de nombreux pays.

Il est aujourd'hui pratiquŽ dans de nombreuses langues et offre un  large  rŽpertoire de chansons dans de nombreux styles.

Le karaokŽ est tributaire d'un matŽriel fiable et adaptŽ: ce "matŽriel" concerne notamment les appareils, les supports et la voix...mais Žgalement l'arsenal juridique !

 

A. LES APPAREILS : 

 

- les lecteurs DVD/CD/VCD ou Laser Discs/CD KaraokŽ[127] :  ce sont les appareils de base axŽs sur un principe : mixer une source musicale et votre voix. Ils possdent une ou des entrŽes micro, un Žcho digital et pour certains un changeur de tonalitŽ (de -5 ˆ +5...je reviendrai sur ce point en parlant de la "voix" par rapport ˆ la musique transposŽe).

Ils ne remplacent pas les avantages que l'on peut obtenir en utilisant un ampli ou prŽ-ampli spŽcifique karaokŽ, mais ils sont parfois suffisants (cela dŽpend de l'usage que vous souhaitez en faire). Parfois, des incompatibilitŽs existent entre appareils. Un lecteur DVD par exemple peut lire des VCD, mais un appareil VCD ne lit pas les DVD.

 

 

MATƒRIEL DU SQUARE INN (PARTIM)

AVEC LE KJ PATRICK ET LE KJ PAT "TARTEMPION"

 

 

Certains appareils permettent de visionner diffŽrents types de support et d'Žcouter Žgalement des CD, des CDG et mme des MP3. Ce "matŽriel technique audiovisuel" est parfois dŽnommŽ "videoke" comme le mentionne un site brŽsilien[128].

 

 

AppleMark

 

La norme VCD (VideoCD) existe depuis 1993. La compression utilise le MPEG-1 alors que les DVD utilisent le MPEG-2 (de meilleure qualitŽ).

 

 - les lecteurs CD/CDG KaraokŽ : Ces appareils permettent (en vertu de leurs spŽcificitŽs techniques respectives) de mixer votre voix  et la musique. C'est en fait le support le plus populaire : il possde comme supports une large sŽlection de chansons. Un avantage est le fait que ces supports CDG peuvent tre Žgalement ŽcoutŽs sur un lecteur CD sans apparition (Žvidemment !) des paroles[129].

 

- les lecteurs CDi (interactif) : Philips notamment produit des lecteurs CDi (interactif). Je reviendrai sur les CDi en abordant les supports[130]. Un lecteur CDi peut notamment lire les CDG.

 

- le lecteur OKYWEB : ce lecteur novateur prend peu de place et il ne demande aucune manipulation d'un support tel un CD , un LD ou un DVD. Tout est sur ordinateur. Les fichiers musicaux MF 3 sont des fichiers de qualitŽ intermŽdiaire entre les fichiers MIDI et les MP3 (286 sons, polyphonie ˆ 64 voix en 16 pistes)[131]. Le changement de tonalitŽ peut se faire de + 6 ˆ -6. D'autres systmes Žquivalents existant sur le marchŽ sont ou pourraient tre utilisŽs comme banques de fichiers pour le karaokŽ comme, par exemple, DMX[132], MUCOM ET XENOX.

 

- le prŽ-Ampli de Mixage KaraokŽ / Amplificateur KaraokŽ[133] : Ces appareils permettent de mixer votre voix  et la musique. L'amplificateur karaokŽ peut tre le point central de votre installation karaokŽ puisque c'est lui qui diffusera ˆ la fois l'image (assurez-vous qu'il est audio-vidŽo) et le son. Ils acceptent gŽnŽralement n'importe quelle source ( DVD, Laser Discs, CD, CDG, VHS, K7 audio). Les prŽ-amplis et les amplis karaokŽ  bŽnŽficient de rŽglages pointus avec entre autre : entrŽes micro, Žcho digital, contr™le des graves et des aigus et rŽglage de la tonalitŽ.

 

L'INSTALLATION ET LA RƒPARATION URGENTE DU MATƒRIEL : SAM ET PATRICK EN PLEINE ACTION (LE SABLON).

AppleMark

 

Certains de ces appareils sont mme maintenant parfois disponibles en grandes surfaces (Karaoke Home Video, Karaoke Studio[134], studio karaoke[135] ou Stereo Karaoke Amplifier de Toka•) et s'installent directement entre la source (par exemple le lecteur VCD) et votre poste de tŽlŽvision.

 

- le GSM (tŽlŽphone cellulaire) : un GSM destinŽ notamment au karaokŽ est disponible au Japon (il Žtait Žgalement annoncŽ aux USA pour 2001 ou 2002). Les fournisseurs de services transmettent ˆ l'appelant des dossiers contenant la musique, une image et les paroles. Le chargement serait aisŽ et ne prendrait pas trop de place en mŽmoire gr‰ce ˆ un CMX (Compact Media Extension).

- un ordinateur: un petit mot d'explication technique (hypersimplifiŽ et un peu simpliste) permet de percevoir les diffŽrences en matire de format. La plupart des sons (CD, radio, TV...) nous arrivent sur l'ordinateur ˆ l'Žtat pur (WAVE) et sont parfois volumineux (mais ils peuvent tre compressŽs en MP3 ou en REAL AUDIO qui est en quelque sorte l'anctre du MP3)[136]. Le format MIDI ("Musical Instrument Digital Interface") a ŽtŽ dŽveloppŽ depuis quelques annŽes par des firmes telles  Yamaha, [137] Roland et Korg[138].)

C'est la traduction "simplifiŽe" du WAVE (comme une partition avec les notes, les instruments et les nuances). Un fichier KAR est la traduction d'un fichier pour tre utilisable dans l'optique d'un karaokŽ (colorisation des paroles).Vous pouvez ainsi transformer votre ordinateur en une "karaoke machine" avec l'utilisation, par exemple du logiciel Karawin (qui peut aussi, par exemple, dans une version plus rŽcente, lire les formats mpeg, avi, dat (VCD par exemple) et mp3+kok (ascii ou binaire)[139].

 

En tŽlŽchargeant sur le Net[140] en quelques secondes des fichiers ˆ l'extension .kar, vous allez  pouvoir lire de la musique en mme temps que le texte et chanter par dessus. Comme la musique est au format Midi elle dispose de nombreux avantages: faible poids, possibilitŽ de changer les instruments, possibilitŽ de transposer le son pour l'ajuster ˆ votre voix,  possibilitŽ de muter, autrement dit empcher la lecture de certaines pistes, la mŽlodie par exemple, accŽlŽrer ou ralentir le tempo. La qualitŽ du son dŽpendra essentiellement de celle de votre carte son ainsi que du fichier tŽlŽchargŽ.

Extrait de "The party" (Marillion)[141] :

 

Certains logiciels permettent Žgalement de vous enregistrer (au format wave) afin de pouvoir vous rŽŽcouter par la suite. Faire un fichier .kar:  du fait qu'il n'existe pas encore de logiciel suffisamment performant pour transcrire en midi un morceau wave, le tout en enlevant les paroles, il faut crŽer le fichier dans les moindres dŽtails en recomposant unes par unes les pistes instrumentales du fichier.

Vous pouvez cependant trouver le fichier tout prt sur le net (gratuit ou payant). Il ne vous restera alors plus qu'ˆ ajouter et synchroniser les paroles avec la mŽlodie en utilisant par exemple le freeware KARAKAN[142].

Si vous dŽcouvrez un suffixe que vous ne connaissez pas ou qui ne s'ouvre pas sur votre logiciel favori, consultez l'excellente liste des "extensions de dossiers" ˆ l'adresse suivante : http://filext.com/.Vous pourrez y obtenir toute une sŽrie de renseignements sur les dossiers en MIDI ou KAR comme par exemple : KOK, KRX, CDG, ST3, M32, MFF, MID, MIDI, KAR, MIF et MMS. Certains de ces dossiers demandent l'installation prŽalable d'un logiciel spŽcifique (par exemple, Karawin).

 

D'autres sites procurent Žgalement des informations sur les supports avec d'autres suffixes comme WAV, WMA, ASF, KMF et CDDA[143].

Les chansons en .KAR comportent l'indication (ending) lorsque les paroles vont se terminer...c'est souvent plus facile et rassurant que les autres chansons en karaokŽ dont on repre parfois mal la fin (le nombre de fois que quelqu'un quitte la scne en pensant que la chanson est finie ou que les gens applaudissent trop t™t. C'est rŽgulirement le cas de "Gente di mare", par exemple).

 

Quant aux chansons qui sont traduites en format CDG (CD + graphics), elles peuvent tre Žgalement lues sur un ordinateur soit par l'intermŽdiaire de Winamp[144] ou d'un CDG Player[145] disponible gratuitement sur Internet. Pour les ordinateurs MacIntosh, tous les drives ne sont pas compatibles avec le format CDG.

 

Le drive Plextor semble tre plŽbiscitŽ par beaucoup d'internautes comme le plus performant. Vous pouvez Žgalement supprimer la voix sur une chanson que vous dŽsirez interprŽter en karaokŽ : il s'agit d'un principe de "dŽvocalisation" rendu, possible, par exemple, gr‰ce au logiciel AUDION (sur MACINTOSH)[146]. Ce principe est proche de celui qui existe sur certains  cha”nes stŽrŽo (touche "karaokŽ" permettant de faire passer la piste vocale ˆ l'arrire-plan).

 

Signalons enfin qu'il convient de distinguer sur Internet le "online karaoke"(vous pouvez choisir votre morceau ) du "streaming karaoke" (c'est semblable ˆ une radio. Vous pouvez donc interprŽter les morceaux qui passent au moment o vous vous branchez sans pouvoir exercer des modifications de tons ou de sonoritŽs).

 

Ces appareils ne seraient Žvidemment que de peu d'intŽrt s'ils n'Žtaient accompagnŽs de haut-parleurs appropriŽs et des deux outils techniques que va manier l'interprte : le micro et, dans certains Žtablissements, le pied de micro. Ceux-ci seront de bonne qualitŽ, trs maniables, solides et en nombre suffisant pour respecter le gožt du public.

 

La formule idŽale me semble tre : un pied de micro, deux micros avec c‰bles et un micro sans c‰ble (ou, suivant l'expression plus courante, un micro sans fil) qui laisse plus de libertŽ de mouvements ˆ lÕinterprte.

 

RŽsumons brivement quelques-uns de ces points concernant certaines donnŽes disponibles sur le Net [147] :


 

Exemples de manipulation :

Comment faire :

Ecouter la mŽlodie de votre chanson  prŽfŽrŽe, tous styles confondus.

TŽlŽchargez sur le Net un fichier MP3, .mid ou .midi:  il y en a des millions, comptez quelques secondes seulement pour le tŽlŽchargement.

Imprimer une partition d'un instrument ˆ partir d'un fichier contenant le morceau en question.

Dans Cakewalk par exemple l'ic™ne reprŽsentant une note vous permet d'Žditer la partition de la piste sŽlectionnŽe, et de l'imprimer ensuite.

Organiser une KaraokŽ Party sur votre

ordinateur.

Sur les sites de KaraokŽ vous trouverez des  milliers de fichiers *.kar ˆ lire gr‰ce ˆ un logiciel comme Karawin ou QuickTime Player (sur MacIntosh) Dual Window Karaoke for Windows, Cakewalk ou VanBasco's Karaoke Player sur votre PC[148]. Vous aurez la musique et le texte dŽfilera !

RAPPEL : certains documents en MIDI peuvent tre transformŽs en KAR...il vous suffit simplement de remplacer le suffixe MIDI par KAR ! Ou bien vous vous branchez sur du "online karaoke" !

 

Enfin, notons la prŽsence dÕautres appareils complŽmentaires tel le processeur dÕambiance (pour adapter le niveau audio out du karaokŽ au niveau sonore de la salle) et lÕutilisation au moins dans un karaokŽ (C™tŽ Boulevard) d'un appareil "AUDIO BLOCK"-appareil qui existe dans d'autres cadres qu'un karaokŽ- chargŽ de surveiller l'intensitŽ des dŽcibels (90 DB en intŽrieur et 5 DB en extŽrieur en plus du bruit environnemental s'il ne dŽpasse pas 30 DB) en vertu de l'arrtŽ royal du 24 fŽvrier 1977 (Moniteur Belge du 26 avril 1977)[149].

 

AppleMark

MATƒRIEL DU KARAOKƒ "CïTƒ BOULEVARD" (KJ LAURENT)

(L' "audio block"  est indiquŽ par une flche blanche sur la photo).


.B.  : LES SUPPORTS;[150] :

 

Plusieurs sociŽtŽs Žtaient ou se sont spŽcialisŽes dans le karaokŽ. Citons ˆ titre d'exemples PIONEER, UNITED KARAOKE, SUNFLY[151], MUSIDOL, POMME, AIWA, STAR KARAOKƒ, ZEBRA, EMI, FATCOCK, SUPERSTAR, SUPERHIGH 2000, PICTOMUSIC[152], IMC[153], HOME KARAOKE, AVID[154], CONTENDER, BGNJ PRODUCTION[155], TOKAI, DOVE RECORD,  MRA  ENTERTAINMENT[156]...

 

Les diffŽrents supports existants sont :

 

 - les  K7 Audio KaraokŽ[157]:

AppleMark

Ce sont des bandes orchestres sur K7 audio qui proposent parfois des titres introuvables sur CD et CDG[158]. A l'origine, ces enregistrements sur bandes se retrouvaient en format 8-track jusqu'ˆ l'apparition de la minicassette[159].

 

  - les CD KaraokŽ :  Ce sont des bandes orchestres (play-backs) seules sur CD. Certains CD prŽsentent cependant une version chantŽe et une version instrumentale. Citons parmi les livrets disponibles dans le commerce (chez La FŽe qui Chante ˆ Lige, par exemple) ceux concernant : Charles AZNAVOUR, Johnny HALLYDAY, Yves DUTEIL, Jacques HIGELIN, Francis CABREL, ƒdith PIAF...[160] Sur certains catalogues, il est possible Žgalement de trouver des CD thŽmatiques : "Ra•", "Special Latino", "Chansons d'avant guerre)...Les succs anglais et amŽricains se trouvent notamment sur des CD produits par EMI[161]. Les paroles peuvent souvent tre trouvŽes sur Internet[162]. Un exemple : le CD RAì (Faukan oriental) produit en 1999 et comportant notamment Sikidim et Simarik.

 

- les CDG KaraokŽ[163] : Compact Disc Graphic mis au point par Nikkodo et Daiichi Kosho. Ce sont des bandes orchestres sur CD audio avec un canal vidŽo qui vous permet d'avoir un suivi de paroles sur Žcran (sans clip). La plupart des CD Graphiques sont en anglais, espagnol, italien et aussi un peu en allemand et franais. Les CDG sont d'un excellent rapport/qualitŽ/prix . Le CDG peut par exemple procurer une quinzaine de chansons. Pour l'utiliser uniquement en audio, vous pouvez utiliser un lecteur de CD/CDG[164]. PrŽcisons que les CDG ne possdent pas de clip vidŽo en arrire-plan. Certains karaokŽs pallient cette carence en diffusant une image live de l'interprte.

Le CDGM est une variŽtŽ spŽciale de CDG. Chaque chanson sur le disque possde deux pistes. L'une des pistes est au format karaokŽ tandis que l'autre fournit une version chantŽe (ce qui vous permet de vous en inspirer). D'habitude, vu qu'un CDGM possde ainsi les chansons en "double version", le nombre de chansons sur le disque CDGM est Žgal ˆ la moitiŽ des chansons que l'on trouve sur un CDG[165].

AppleMark

 

  - les VidŽos KaraokŽ (principalement en format VHS) :  c'Žtait le modle privilŽgiŽ pour l'utilisation du karaokŽ ˆ domicile jusqu'ˆ la deuxime moitiŽ des annŽes 90. Elles sont trs peu pratiques pour une utilisation en groupe (nŽcessitŽ de rechercher la chanson souhaitŽe en bobinant ou en rebobinant). Leur avantage principal reste de pouvoir proposer des titres qui sont quelquefois introuvables en LD ou DVD[166]. Un autre avantage est la possibilitŽ d'utiliser ces bandes pour stocker des chansons ˆ partir d'un autre support (DVD ou Laser par exemple). Pour l'utilisation ˆ domicile, les vidŽos karaokŽ sont maintenant supplantŽes par les DVD et, dans une moindre mesure, par les VCD.

 

  - les Laser Discs KaraokŽ :

AppleMark

les grands lasers disques ont formŽ la base du matŽriel de tout karaokŽ bar, mme s'ils sont maintenant supplantŽs par des formats plus maniables  que ces Žquivalents du format 33 tours. Ces grands disques sur support CD 12 pouces sont ˆ l'origine du karaokŽ et sont encore utilisŽs dans de nombreux  Žtablissements.

Notons l'importance "historique" des produits PIONEER liŽs par exemple ˆ la qualitŽ de l'enregistrement musical et du clip.

La nŽcessitŽ d'intŽgrer aux LD  une sŽrie de chansons moins cožteuses quant aux droits d'auteurs a vu PIONEER inclure sur ces supports des artistes country amŽricains peu connus ou inconnus en Europe.

MC : JOHNNY GUITAR

(PEGGY LEE)(SABLON)

 

C'est le cas de PAT BOONE, GLEN CAMPBELL, CRYSTAL GAYLE, EMMYLOU HARRIS, THE JUDDS, LORETTA LYNN, DOLLY  PARTON, PEGGY LEE, CHARLIE RICH, KENNY ROGERS, HANK WILLIAMS, TAMMY WYNETTE...) ˆ un tel titre que certaines chansons anglaises des annŽes 70 et 80  sont seulement arrivŽes rŽcemment dans les karaokŽs en Belgique par l'intermŽdiaire des CDG SUNFLY. Afin d'Žviter de perdre le matŽriel enregistrŽ sur ces lasers discs, il est Žvidemment techniquement possible de les transfŽrer par exemple sur un support VHS ou surtout VCD[167]. Ces chansons spŽcifiques appartenant au "patrimoine amŽricain" restent cependant apprŽciŽes par de nombreux amateurs de karaokŽ !

 

  - les DVD KaraokŽ[168] :  Le DVD prŽsente l'avantage de fournir une qualitŽ vidŽo excellente et de pouvoir contenir un maximum d'information sur une surface de la taille d'un CD, d'offrir une  bonne qualitŽ de son (Dolby Digital, DTS) et un clip. Certains DVD karaokŽ sont aux normes internationales NTSC standard: ils peuvent tre lus par tous les bons lecteurs. Vous bŽnŽficierez parfois pour chaque titre d'une version orchestre seul et d'une version chantŽe(pas disponible sur certains DVD). Quant aux DVD karaokŽ en franais (faisant partie de la zone 2)[169], le choix des titres commence seulement ˆ s'accro”tre (certains DVD avec des chansons franaises comportant parfois une chanson en anglais ou en espagnol, par exemple). Assurez-vous que n'existe aucune incompatibilitŽ de systme (PAL et SECAM). Vous risquez de perdre Žventuellement la couleur, ce qui peut tre gnant lorsque la colorisation des paroles finit (en noir et blanc) par se confondre avec le fond du clip. Il est cependant possible de convertir les bandes SECAM en PAL par l'intermŽdiaire d'un "correcteur de base temps". Cela m'est arrivŽ ˆ Charleroi pour obtenir une version colorisŽe d'une cassette Sunfly en anglais.

Il faut aussi mettre en Žvidence l'importance actuelle de la production de chansons en langue franaise sur ce type de support : en deux ans, la production de ces chansons sur support DVD est Žquivalente ˆ celle qui a existŽ en cinq ans pour les LD (Lasers Discs).

 

 - les VidŽo CD KaraokŽ (ou VCD) :   Ce support ressemble au DVD (mme format)  et peut tre lu par la plupart des lecteurs DVD.  La premire version des VCD a ŽtŽ appelŽe Karaoke-CD et a ŽtŽ mise au point par Philips et JVC en 1992. Un vidŽo CD "contient une liste de pistes(99 au maximum) comme un CD audio et un systme de fichier comme un CD-Rom.  Cela lui permet d'tre lu sur un lecteur avec des commandes trs simples telles que lecture,  stop, piste suivante et prŽcŽdente ou sur un ordinateur avec des possibilitŽs de navigations plus  ŽvoluŽes"[170].  Un VCD peut contenir jusqu'ˆ 74 minutes de vidŽo compressŽe (MPEG-1)[171]. La dŽfinition de l'image est moins bonne que sur un DVD. Le VCD a l'avantage d'tre bon marchŽ. Par exemple, il est possible de trouver en Belgique des VCD de chansons anglaises et vietnamiennes pour 6 EUROS. Des VCD sont produits de la sorte par la firme Than Hang ˆ Westminster en Californie. Certains de  ces VCD peuvent tre des "pirates" : aucune date et aucune rŽfŽrence lŽgale n'y sont indiquŽes...(ce qui Žtait dŽjˆ le cas pour certaines cassettes audio ou VHS). Par contre, d'autres VCD sont Žvidemment plus chers comme, par exemple, les VCD espagnols produits par la firme VCK (Madrid) qui cožtent dans le commerce entre 45 et 50 EUROS.

 

- les CDi: Philips et Sony mirent au point la norme CDi en 1986[172]. Quelques supports en karaokŽ furent produits par Philips ds 1993 en format CDi. La dŽfinition de la vidŽo en MPEG sur un CDi est lŽgrement plus ŽlevŽe que celle d'un VCD (384 X 288 au lieu de 352 X 288). Cette diffŽrence de dŽfinition a comme objectif d'empcher le public de copier le clip d'un CDi pour le transfŽrer  sur un VCD[173].

Certains supports DVD ou VCD prŽsentent diverses versions de la mme chanson. Par exemple une version chantŽe, une version orchestrale (backing version) et une version avec des ŽlŽments de support (karaoke version) qui est une interprŽtation intermŽdiaire entre la version chantŽe et la version instrumentale. Celle-ci peut prŽsenter certaines variantes : des chÏurs accompagnant lÕinterprte, le dŽbut ou une partie de la chanson interprŽtŽe sur le support, avant de laisser le karaokeur continuer seul, une voix off (cÕest-ˆ-dire sÕentendant ˆ peine) aidant le karaokeur ou mme un accompagnement sonore lŽger (style orgue Bontempi) indiquant la ligne mŽlodique ˆ suivre pour le chant solo.

AppleMark

UN EXEMPLE DE SUPPORT PRESENTANT DIVERSES VERSIONS : LES DVD HOME KARAOKE

("LÕAME DES POETES" DE CHARLES TRENET).

Certains supports prŽsentent ainsi plusieurs pistes (de 2 ˆ huit pistes). Dans le cas des "2 pistes", le support fournit uniquement la version chantŽe et la version pour karaokŽ.

Dans le cas des multipistes, par exemple, ce sont trois modles de base (version chantŽe, version orchestrale et version orchestrale avec voix de soutien) dans des tonalitŽs diffŽrentes (trois tonalitŽs disponibles).

Dans le cas de chansons  en duo, les paroles ont une couleur diffŽrente pour chacun des interprtes et une couleur pour chanter ensemble (par exemple en rouge pour la femme, en bleu pour l'homme et en vert pour chanter ensemble).

Quatre couleurs existent ainsi dans le cas de chansons interprŽtŽes en trio.

AppleMark

Une dernire remarque porte sur la crŽation de vos propres supports en karaokŽ (ˆ titre public ou commercial): vous devrez avoir obligatoirement l'autorisation des ayant droit (droit moral) par rapport aux images (c'est-ˆ-dire ce que l'on va trouver sur le clip et qui ne doit pas tre, d'aprs leur avis, choquant ou offensant)[174]. Je reviendrai sur ces points en abordant l' "arsenal juridique" avec une sŽrie de prŽcisions utiles apportŽes par la SABAM[175].

Toutes ces informations sur les supports ouvrent une rŽflexion sur la rŽalisation d'une animation karaokŽ ˆ domicile : les deux supports les plus intŽressants en la matire sont les DVD et les VCD, ces deux supports pouvant tre opŽrationnels ˆ partir d'un lecteur DVD. Une autre remarque porte sur l'entretien de vos "supports karaokŽ" : que ce soient des bandes ou des disques (CDG, DVD, CDV), une manipulation prudente vous Žvitera d'ab”mer ces mmes supports. Un entretien rŽgulier de vos appareils de lecture me semble normal et logique. Enfin, est-il utile de vous rappeler que les supports n'apprŽcient ni l'humiditŽ ni les grandes chaleurs?

 

C. LA RƒALISATION D'UN SUPPORT KARAOKƒ :

 

Comment placer une chanson sur un support afin qu'elle devienne un "produit karaokŽ consommable" ?

AndrŽ (crŽateur de supports karaokŽ dont l'interview figure au chapitre 7 de cet ouvrage)[176] nous en montre les diffŽrentes Žtapes. Se procurer tout d'abord un logiciel informatique spŽcialisŽ en karaokŽ (par exemple, Pinnacle Studio Version 8.1[177]). Faire para”tre les barres d'outil ˆ l'Žcran, mettre tout d'abord le titre de la chanson. Installer ensuite un CD spŽcial (version chantŽe avec orchestration spŽcifique) d'o l'on va tirer une chanson. VŽrifier ce que l'on a en mŽmoire de l'ordinateur comme "images" ou "films" dans ses banques de donnŽes. 

Faire appara”tre sur l'Žcran, par exemple, deux photos de paysage avec un effet potentiel de mode d'ouverture entre les deux images (diffŽrents effets- plus de mille- sont proposŽs par le logiciel). Taper le texte sur le clavier  ligne par ligne. Utiliser pour le texte la partition originale ou un texte de la chanson dans un catalogue spŽcial( du style "ƒditions Paul Beuscher").

Se repŽrer gr‰ce ˆ l'image qui ˆ l'Žcran (coin supŽrieur droit) intgre la musique, l'image et la partie de phrase. Le travail se fait au 25me de seconde.
Une barre horizontale ˆ l'Žcran permet d'accro”tre ou de diminuer la vitesse de dŽfilement de la chanson. Coloriser en choisissant une teinte qui permette au texte de se dŽtacher de l'image (d'tre lisible). VŽrifier la synchronisation entre la parole chantŽe et le progression de la colorisation. Deux secondes d'Žcart entre la colorisation et l'arrivŽe du chant, c'est trop... Enregistrer la partie satisfaisante. Avancer phrase par phrase. Le travail terminŽ, supprimer la piste vocale en laissant uniquement la musique (et Žventuellement les voix de supports). Le travail est terminŽ...temps total pour la rŽalisation d'une chanson : plus ou moins trois jours !

 

DEUX EXEMPLES DE SUPPORTS KARAOKƒ CONFECTIONNƒS PAR ANDRƒ : DES BANDES VHS (SPECIAL BARZOTTI ET VOLUME 2-NEUF CHANSONS FRANAISES. EDITION VCV) AINSI QUE DEUX SUPPORT DISCS CONSACRƒS Ë EDDY MITCHELL...MAIS NON ENCORE DISPONIBLES DANS LE COMMERCE...EN ATTENTE DES AUTORISATIONS ! (EDITIONS WAP).

 

D. LA VOIX :

 

Les appareils destinŽs au karaokŽ permettent de moduler la tonalitŽ de la chanson en l'adaptant ˆ la tessiture du chanteur. Il est Žgalement possible de donner de la profondeur gr‰ce ˆ l'utilisation d'une chambre d'Žcho (par exemple, par l'introduction de la rŽverbŽration).

 

Le fin du fin (mais je n'en connais pas encore d'utilisation dans le domaine des Žtablissements de karaokŽ en Belgique) est l'utilisation de l"auto-tune", c'est-ˆ-dire d'un "correcteur de vocalises" utilisŽ par exemple dans le cadre de Star Academy (TF1). Ce  "programme informatique permet d'affiner la justesse ou le vibrato d'un chanteur"[178].

 

Chanter (en karaokŽ, mais pas uniquement...), c'est tout d'abord bien respirer pour bien chanter...10 chansons chantŽes Žquivaudraient ˆ 1 km parcouru ˆ pieds[179].

Signalons que les clefs utilisŽes pour les chansons anglophones sont quelque peu diffŽrentes[180].


 

BELGIQUE

USA

Exemples :

do

C

"Unchained melody"

(The Righteous Brothers)

D

"The night they drove ol'Dixie down"

(Joan Baez)

mi

E

"Beautiful"

(Christina Aguilera)

fa

F

"Love can move mountains"

(CŽline Dion)

sol

G

"Under the boardwalk"

(The Drifters)

la

A

"Tears in heaven"

(Eric Clapton)

si

B

"You can't hurry love"

(The Supremes)

 

 

Il est possible en karaokŽ de changer le "ton" dans lequel doit tre interprŽtŽe une chanson(par exemple, +1 = 1/2 ton de plus; +2= un ton de plus). Les bŽmols qualifient un ton plus bas tandis que les dises signalent les tons plus hauts.

 

 

Tout cela se fait par rapport ˆ la tessiture de la voix[181]. Augmenter ou baisser d'une octave est par contre impossible : il faudrait un Žcart de 12 1/2 tons.

Notons aussi le fait que les Žcarts entre les 1/2 tons ne s'Žcrivent pas, mais se chantent (modulation de la voix comme c'est le cas, par exemple, dans le gospel) (par exemple, entre do et do dise). Ces modulations ne sont utilisŽes qu'ˆ certaines occasions ou lorsque le morceau le demande.

 

L'un des plus grands problmes rŽside dans le fait que la plupart des personnes qui viennent chanter dans un karaokŽ ne connaissent pas leur registre vocal ni dans quel ton se trouve la chanson qu'ils vont interprŽter. IdŽalement, un connaissance de base de la musique et du solfge vous aidera ˆ vous y retrouver. Le ton d'une chanson est souvent donnŽ (mais pas toujours) par la premire note ou le premier accord de celle-ci. Sur des partitions, des symboles indiquent ce ton.

 

Pour trouver votre registre vocal, aidez-vous d'un instrument de musique(par exemple, un piano ou une guitare). Commencez par le do (OU C4 sur le dessin suivant)  et chantez chaque note en descendant la gamme tant que vous ressentez cette note comme confortable. Lorsque la note vous appara”t comme Žtant trop basse, ce point dŽnote la limite infŽrieure de votre registre vocal. Recommencez alors avec le do pour monter dans la gamme jusqu'au moment o la note vous appara”t comme trop aigu‘ ˆ chanter. Vous avez ainsi atteint la limite supŽrieure de votre registre vocal.  Votre registre vocal est en rŽalitŽ le nombre d'octaves (plus les notes supplŽmentaires) que vous pouvez interprŽter. Rappelons qu'une octave est Žgale ˆ 7 notes. Il est certain que vous n'avez pas forcŽment besoin d'un registre vocal couvrant plusieurs octaves pour chanter. Par exemple, le chanteur Johnny Matthis, bien connu pour ses ballades romantiques, ne possde qu'un registre vocal couvrant une seule octave.[182].

 Lors d'un prestation en karaokŽ, si vous vous sentez ˆ l'aise pour interprŽter la chanson dans le ton enregistrŽ ˆ la base, allez-y...Notons que certaines chansons sont transposŽes en version karaokŽ dans un ton plus facile que celui utilisŽ ˆ l'origine par l'interprte original. En outre, cela ne veut pas dire que parce que vous vous sentez ˆ l'aise dans un certain ton, que ce mme ton est celui qui est idŽal par rapport ˆ votre voix.  L'un des meilleurs bancs d'essai est de fredonner la chanson souhaitŽe alors qu'elle est interprŽtŽe en karaokŽ par une autre personne. Certains amateurs de karaokŽ vous diront aussi qu'il est souvent plus facile d'interprŽter une chanson en Žlevant le ton (par exemple, +1) ou en baissant le ton(par exemple -1) pour Žviter de "caler" dans les parties les plus difficiles de certaines chansons (par exemple, les chansons tirŽes de Starmania ou de Notre Dame de Paris). En effet, vous pourriez commencer l'une de ces chansons de manire trs aisŽe et vous rendre compte(un peu tard...) au milieu de la chanson que celle-ci continue dans un ton qui est trop ŽlevŽ par rapport ˆ votre registre vocal...de toute faon, en la matire, seule l'expŽrience vous amnera ˆ contourner les piges de certaines chansons qui seront citŽes ultŽrieurement dans ce livre.

L'un des meilleurs exemple en la matire est la chanson "Belle" (Notre Dame de Paris) qui s'interprte ˆ trois (registre bas, registre moyen et registre ŽlevŽ)...exercice pŽrilleux si vous tentez de l'interprŽter seul (ˆ moins que vous ne disposiez d'un registre vocal assez large).

 N'oubliez pas non plus, surtout lorsque vous utilisez un CD avec la version "orchestre" d'une chanson que beaucoup d'artistes interprtent sur CD leurs succs dans un ton plus haut que celui utilisŽ lorsqu'ils chantent en public (en live, en effet, ils doivent prŽserver leur voix pendant toute la durŽe de leur performance)[183].

AppleMark

 

Il est Žgalement Žvident que votre type de voix correspondra parfois ˆ certains styles musicaux. Par exemple, si vous avez une voix nasillarde, le style country et western vous ira comme un gant. Si vous avez une voix fort basse, le style crooner est idŽal. Si vous avez une voix trs haut perchŽe et puissante, c'est parti pour Lara Fabian et CŽline Dion,. Si vous possŽdez une voix haute et lŽgre, c'est ˆ vous d'interprŽter Isabelle Boulay et HŽlne Segara...

 

Signalons qu'existent trois registres de voix : la voix de poitrine (notes basses), la voix de gorge (notes moyennes) et la voix de tte (notes aigu‘s)[184].

 

Deux mŽthodes se prŽsentent pour le KJ (l'animateur) face ˆ "votre voix": soit ralentir la vitesse de la chanson (pour donner l'impression d'un changement de ton) ou bien changer de ton gr‰ce ˆ un microprocesseur interne. A l'extrme, le KJ, qui conna”t dŽjˆ votre voix, vous conseillera d' interprŽter telle chanson en + 1 ou en - 2 (par exemple). Il peut arriver Žgalement qu'ˆ l'audition de vos premires phrases chantŽes, le KJ modifie lui-mme le ton pour essayer d'tre en harmonie avec votre voix. Il arrive en effet souvent qu'un interprte "prenne" une chanson trop haut ou trop bas...et cela reprŽsente toujours une petite victoire pour le KJ que de parvenir ˆ trouver le ton qui vous convient [185]!

 

Souvent Žgalement le choix d'une chanson est le rŽsultat d'essais de la part de l'interprte qui tente de trouver une affinitŽ entre ses gožts musicaux et ses caractŽristiques vocales. Par exemple, j'apprŽcie les chansons d'Eddy Mitchell mais j'ai compris, aprs essais, qu'il convenait que l'animateur mette le ton en -1. Idem pour les chansons de Neri Per Caso (par exemple, Il Ragazze). Je me suis rendu Žgalement compte (comme beaucoup d'habituŽs) que certaines chansons convenaient particulirement ˆ mon type de voix alors que je ne les aurais pas choisies dans un  premier temps (par exemple, "Une ”le" de Serge Lama).[186]

 

En liaison avec le matŽriel se prŽsente le problme du rŽglage par rapport au lieu o fonctionne le karaokŽ, par rapport ˆ votre voix, etc.

 

En ce qui concerne le "son", le rŽglage du matŽriel par le KJ dŽpend aussi de ses habitudes et de ses gožts (moins de rŽverbŽration, plus d'Žcho, moins fort, plus fort...).

Il vous est Žvidemment possible de demander au KJ une lŽgre modification...parfois trs particulire. Fernando, par exemple, a parfois l'habitude de chanter...sans micro car il considre que l'amplification fausse sa voix trs spŽciale (trs haut perchŽe, ˆ la limite de la voix de fausset). Je l'ai entendu de cette manire interprŽter "The power of love" (Jenifer Rush) au Prestige.

AppleMark

 

Plusieurs sites sur Internet peuvent vous donner des renseignements intŽressant en la matire. C'est par exemple le cas de "L'Atelier du Chanteur"[187] conseillŽ notamment par le KJ du Cotton Club (Arlon) : une vŽritable mine de renseignements. Un site trs professionnel !

 

Enfin, une anecdote pour vous montrer que tout n'est pas si Žvident: France Gall a demandŽ aux candidats de Star Academy (sur TF1 en 2002) de rŽenregistrer sa chanson "Musique" "sans fausse note et dans le bon ton[188].

 

Ne perdons cependant pas de vue le fait que le karaokŽ est marquŽ d'une esthŽtique cohŽrente, mais trs flexible qui dŽpend notamment du sentiment que l'interprte veut faire passer, quelle que soit la qualitŽ vocale de son interprŽtation[189].

 

Signalons enfin que certains n'hŽsitent pas (avec beaucoup d'humour) ˆ s'indigner du fait qu'il peut arriver que des interprtes soient rŽellement "en dessous de tout" et risquent de s'attirer les foudres du public, car leurs voix sont en complet dŽcalage par rapport ˆ  l' "oeuvre interprŽtŽe" (comme le dŽmontraient malheureusement certains faits, dŽjˆ citŽs dans cet ouvrage, qui se sont produits aux Philippines).

Sur Internet, Todd Allen propose (je vous le dis...il faut de l'humour dans la vie !) de mettre au point un "permis de karaokŽ" comme existe un permis de conduire. Les postulants seraient jugŽs sur trois critres (adaptŽs) :

- qualification de base : parvenir ˆ faire la diffŽrence entre une voix harmonieuse, une chanson interprŽtŽe avec des cris intempestifs et une interprŽtation fort proche des hurlements d'un chat ˆ l'article de la mort;

- connaissances de base : avoir une perception assez objective de votre registre vocal. Inutile d'essayer d'interprŽter les succs de Mariah Carey si votre tessiture se limite ˆ trois notes !

- acceptation de ch‰timents exemplaires : toute personne prise ˆ chanter en karaokŽ avec les rŽsultats d'un Alcootest montrant un Žtat d'ŽbriŽtŽ avancŽe (et dont l'interprŽtation aurait scandalisŽ Serge Gainsbourg lui-mme) sera condamnŽe ˆ rŽŽcouter le lendemain l'enregistrement sonore de sa prestation et, si possible, sera condamnŽe ˆ visionner (avec un public prŽsent) le film vidŽo de sa dŽchŽance...pardon, de cette mme prestation[190].

 

E. L'ARSENAL JURIDIQUE : [191]

 

- La simplification de la tarification : Il n'y a pas vraiment de rŽglementation avant et aprs le 1er janvier 2003. C'est plut™t un systme de tarification pour la communication au public d'oeuvres appartenant au rŽpertoire de la SABAM, ce que l'on appelle des Droits d'ExŽcution.  C'est la musique qui est diffusŽe dans les cafŽs, les restaurants, les magasins...et notamment dans les bars karaokŽ. Dans le passŽ la SABAM faisait une distinction dans son schŽma tarifaire entre les diffŽrents types d'appareils. Le gŽrant d'un restaurant qui n'utilisait qu'une radio payait un autre tarif que son voisin qui lui utilisait plut™t un lecteur de CD oui bien une platine laser.

La politique de tarification a ŽtŽ revue  et un certain flou artistique dans les tarifs a disparu. Il suffisait de les simplifier. Cette simplification tarifaire a ŽtŽ mise au point en concertation avec les diffŽrentes fŽdŽrations professionnelles (secteur HORECA). Toute une sŽrie de  paramtres ont ŽtŽ pris en compte.

 

 Par exemple, il a ŽtŽ dŽcidŽ de ne plus faire de distinction entre les diffŽrents types d'appareils en introduisant uniquement deux types de fonctions : l'audio et l'audiovisuel. L'audio concerne l'appareil qui ne diffuse que de la musique. A partir du 1er janvier 2003, c'est cette distinction qui prŽvaut. Quant au karaokŽ, il a toujours ŽtŽ considŽrŽ comme un appareil audiovisuel. dans le passŽ, c'Žtait rangŽ dans la catŽgorie "tv-karaokŽ-vidŽoscope".

 

Maintenant cela tombe dans la catŽgorie "audiovisuel" qui est un tout petit peu plus chre que le tarif audio parce que deux critres doivent tre pris en compte : la musique est diffusŽe avec une valeur plus grande qu'une simple musique de fond et les "grands droits" sont concernŽs, ceux que la SABAM dŽfend pour les scŽnaristes, les rŽalisateurs....ˆ ces ayants droit s'ajoutent bien entendu ceux concernŽs par la diffusion de leurs oeuvres.

 

- La tarification de base :

En synthse, pour la tarification, depuis le 1er janvier 2003 (applicable ds le 1er mai 2003 avec un tarif de transition 102B avant le tarif 102 qui deviendra effectif le 1er janvier 2004), il faut notamment distinguer deux grandes catŽgories : les "cafŽs/ restaurants / tea rooms / snack-bars/ friteries" et les "cafŽs dansants / bars ˆ thme musical". Les "karaokŽs permanents" semblent appartenir ˆ la deuxime catŽgorie (avec un tarif de base de 762, 66 EUROS pour les droits d'auteurs qui peut tre majorŽ suivant la taille de l'Žtablissement et l'imposition d'un prix d'entrŽe).

AppleMark

En cas d'exploitation temporaire, un pourcentage de la somme de base est ˆ payer. Notons que le tarif de transition 101B applicable actuellement pour la section "cafŽs/ restaurants..." effectue une distinction entre Žtablissements avec "danse occasionnelle" et "sans danse" (l'ancienne distinction existant entre "danse occasionnelle" et "danse rŽgulire" Žtant tombŽe en dŽsuŽtude).

 

 

Une prŽcision : pour bien comprendre la "finesse" de ces distinctions, il faut comprendre que la SABAM distingue thŽoriquement la "musique de fond" (par exemple, dans un restaurant), de la musique jouŽ avec plus de volume (un karaokŽ), de la musique d'avant-plan (lorsque des gens dansent)...ce sont donc trois types de "volumes" sonores qui sont ainsi pris en considŽration.

 

La SABAM pour ces modifications s'est notamment inspirŽe de la situation en Flandre et en France ou sont apparus des "bars ˆ thmes "ou des "danskafŽ" qui se situent entre un cafŽ traditionnel et le dancing.

 

 

 

Ces systmes de tarification n'empchent pas un "simple cafŽ" d'organiser une "soirŽe karaokŽ" (c'est-ˆ-dire des soirŽes "occasionnelles"): les patrons ou gŽrants sont dŽjˆ astreints au systme de tarification 101.

 

AppleMark

Pour de telles soirŽes, la musique est qualifiŽe par la SABAM de "musique d'avant-plan" sans ou avec un prix d'entrŽe : le tarif 105 ("ftes/ boums...") est dans ce cas d'application, l'accent Žtant alors portŽ sur la superficie sonorisŽe (de 1-100 M2 ˆ 901-1000 M2).

 

-Le droit d'auteur et les droits voisins : Il faut distinguer les droits d'auteurs et la rŽmunŽration Žquitable (pour les artistes interprtes et les producteurs de disques).

 

La "rŽmunŽration Žquitable" dans le secteur HORECA est perue par la sociŽtŽ HONEBEL: elle porte sur l'application de la loi relative au droit d'auteur et aux droits voisins (Loi coordonnŽe du 30 juin 1994). Sont Žgalement concernŽs comme ayant droit par cette loi les artistes-interprtes et les producteurs. Ce tarif est un tarif nŽgociŽ entre deux parties contrairement ˆ la SABAM qui gre un droit dit "exclusif". La "rŽmunŽration Žquitable" est nŽgociŽe en commission paritaire sous la tutelle du Ministre des affaires Žconomiques par les fŽdŽrations HORECA (Flandre / Bruxelles / Wallonie) avec les sociŽtŽs qui grent les droits pour les auteur, les compositeurs, les interprtes...

 

 

En ce qui concerne les droits d'auteur,  il faut distinguer deux familles de droits : les doits moraux et les droits patrimoniaux.

Les droits moraux sont au nombre de trois : les droits de divulgation (le fait qu'un auteur accepte qu'on rende son oeuvre publique), les droits de paternitŽ (le fait d'tre l'auteur d'une oeuvre) et le droit d'intŽgritŽ (ne pas choquer l'auteur par une utilisation malencontreuse de son oeuvre).  Les droits patrimoniaux sont ceux qui gŽnrent des recettes en rapportant des droits aux auteurs. Les droits patrimoniaux se rŽpartissent en trois catŽgories : les droits de reproduction mŽcanique, les droits d'exŽcution (c'est-ˆ-dire la diffusion en public) et les exceptions sur les droits patrimoniaux (par exemple, la copie privŽe, la reproduction fragmentaire...).

Les droits de reproduction mŽcanique se scindent en deux parties : les droits de synchronisation et les droits de duplication. Le droit de synchronisation concerne le fait que la partie vocale d'une chanson "en karaokŽ" est Žvidemment retirŽe: seule reste la partie instrumentale. Il y a aussi le fait que l'on met parfois un clip (des images) sur cette version instrumentale (toujours en lien avec le droit moral !). L'autorisation de mettre ces images doit tre demandŽe aux ayants droits par l'intermŽdiaire de l'Žditeur, de la maison d'Ždition. Le tarif est souvent imposŽ par les Žditeurs et n'est payŽ qu'une seule fois. Cette demande peut transiter par la SABAM.

Le droit de duplication porte en rŽalitŽ sur la copie de la matrice pour laquelle on a obtenu l'accord vis-ˆ-vis des droits de synchronisation (dans le cas o l'on souhaite vendre plus d'exemplaire si par exemple les droits de synchronisation n'ont ŽtŽ obtenus que pour une production en 500 exemplaires). Ce droit de duplication est un pourcentage de 8 % sur le prix de vente du disque (ˆ payer avant la duplication).

 

- Les exceptions sur les droits patrimoniaux : Parmi les "exceptions sur les droits patrimoniaux" appara”t la "copie privŽe".

C'est le cas lorsque par exemple on ne souhaite pas utiliser une version originale (par exemple un laser disc achetŽ dans le commerce), mais bien une copie (par exemple, sur CD-ROM). Seule la copie privŽe est autorisŽe pour l'utilisation en privŽ comme, par exemple, dans un cadre familial. Seul l'original peut tre utilisŽ en public. Une possibilitŽ existe cependant pour "valider lŽgalement cette copie": demander l'autorisation ˆ la SABAM (droits d'auteurs) et l'autorisation du producteur original. Mais il semble que ces dŽmarches soient un cauchemar !

 

 

Quant aux supports vendus dans le commerce sur lesquels est stipulŽe la mention "Uniquement ˆ usage privŽ", ils peuvent tre utilisŽs dans un karaokŽ : il faut alors payer un supplŽment  dans le cadre de la "communication au public" (droits d'exŽcution publique).

Quant aux copies de "chansons en karaokŽ" prises sur Internet, il semble que ce ne soit pas autorisŽ: pour rester dans la lŽgalitŽ, il faudrait tout d'abord que les auteurs du site sur Internet se soient acquittŽs des droits patrimoniaux vis-ˆ-vis des diffŽrentes oeuvres. C'est le cas du site amŽricain Eatsleepmusic.

Le tŽlŽchargement de chansons sur ce site payant comporte des clauses d' "usage privŽ" : il faudrait donc que les personnes en possession de "backings" semblables  se mettent en rgle vis-ˆ-vis des "exceptions sur les droits patrimoniaux" !

Dans le cas des appareils comprenant les chansons "informatisŽes", comme par exemple l'OKYWEB, le systme DMX , MUCOM, XENOX...qui sont des producteurs de musique d'ambiance, nous nous trouvons confrontŽs ˆ la mise ˆ disposition de "fichiers musicaux" et non de supports originaux. Ces sociŽtŽs "louent" ces fichiers (pouvant contenir par exemple 1.500 chansons).

AppleMark

Les droits mŽcaniques ont ŽtŽ acquittŽs au dŽpart en utilisant le support original pour crŽer par exemple une banque de donnŽes de 100.000 titres. En fonction par exemple d'un systme d'abonnement, ces fichiers sont mis ˆ la disposition de leur clientle. Le droit de synchronisation n'intervient pas puisqu'il n'y a pas d'image sur les clips de cette sorte. Restent des droits de duplication, ˆ payer par le fournisseur, qui sont payŽs mensuellement ˆ la SABAM. Ce n'est donc pas la personne qui achte un OKYWEB qui paye les droits patrimoniaux vis-ˆ-vis de la SABAM (puisqu'il est impliquŽ dans un contrat d'abonnement avec une firme), mais bien cette mme firme. Restent cependant ˆ payer, bien entendu, les droits d'exŽcution publique (rŽgis par exemple par la tarification 101).

 

- estimation du nombre d'Žtablissements en vertu de la tarification : 

 

AppleMark

Notons que d'aprs la SABAM, appara”t une certaine diminution des "karaokŽs" qui reprŽsentaient il y a quelques annŽes 5 % du secteur HORECA et actuellement (juin 2003)3 % de ce mme secteur qui compte 45.000 Žtablissements. Cette estimation me semble poser problme car cela voudrait dire qu'existeraient en Belgique plus ou moins 1350 "Žtablissements" offrant rŽgulirement ou occasionnellement du karaokŽ ! Cette estimation doit tre nuancŽe par le fait que beaucoup de soirŽes du type "ftes" et centrŽes sur le karaokŽ (tarif 105) sont organisŽes.

 

La conclusion laisserait appara”tre le fait que le nombre de karaokŽs permanents diminue, mais que les soirŽes karaokŽ (avec animateur et matŽriel mobiles) augmentent. C'est donc une combinaison d'ŽlŽments taxatoires et techniques (matŽriel plus lŽger) qui donnerait au nombre de karaokŽs son profil actuel.

 

 

 

 


 

CHAPITRE 5 : LES CHANSONS :

 

Il ne me semblait pas intŽressant de reproduire ici soit un catalogue de karaokŽ (il vous suffit de vous rendre dans le karaokŽ le plus proche...) soit un aperu statistique des catalogues disponibles dans diffŽrents karaokŽs.

Plusieurs rubriques vont rŽaliser une prŽsentation plus alternative des chansons. Tout d'abord sera prŽsentŽ un Žchantillonnage de chansons interprŽtŽes dans diffŽrents karaokŽs, ensuite l'examen de diffŽrents types de chansons (avec la vision parfois subjective de Doctor Al) : top 20, beaux clips, chansons ˆ message, chansons difficiles, etc.

Le chapitre 10 vous donnera l'opportunitŽ de rŽpertorier les chansons que vous interprŽtez ou que vous souhaiteriez interprŽter dans un karaokŽ.

Signalons que les chansons sont reliŽes ˆ leur interprte principal comme par exemple, " "Quand le masque tombe" (Johnny Hallyday) et non ˆ leurs auteurs (paroles et musique).

 

A. "CHANTE " (LES FORBANS) : UN ƒCHANTILLONNAGE DE CHANSONS INTERPRƒTƒES DANS DIFFƒRENTS KARAOKƒS :

 

AppleMark

 

Ce relevŽ de chansons a ŽtŽ rŽalisŽ en aožt et septembre 2002 dans les karaokŽs suivants : Le Sablon (Bruxelles), US Air (Gilly), La ClŽ de Sol (Charleroi), Le Chaudron magique (Binche) et le MGM (Bruxelles). J'ai choisi d'effectuer ce relevŽ dans des karaokŽs diffŽrents quant au public et au catalogue de chansons afin d'obtenir une "prŽsentation pluraliste et variŽe".

 

KARAOKE : SABLON

DATE : 20/8/2002

RELEVƒ EFFECTUƒ DE 22 H Ë 23H30

TITRE :

ARTISTE :

INTERPRETE ET REMARQUES :

1. LE SUD

NINO FERRER

1 HOMME

2. MISTY

SARA VAUGHAN

1 HOMME

3. SAVE THE LAST DANCE FOR ME

THE DRIFTERS

2 HOMMES (ˆ partir d'un CD)

4. MA RƒVƒRENCE

VƒRONIQUE SANSON

1 FEMME ET 1 HOMME

5. ME & YOU & A DOG NAMED BOO

LOBO

1 HOMME (DOCTOR AL)

6.REQUIEM POUR UN FOU

J.HALLYDAY

1 FEMME

7. LE PARADIS BLANC

MICHEL BERGER

1 HOMME

8. ET SI TU N'EXISTAIS PAS

JO DASSIN

1 HOMME

9. UNA LACRIMA SUL VISO

BOBBY SOLO

1 FEMME

10. A HUNDRED POUND OF CLAYS

GENE MCDANIELS

1 HOMME

11. CALIFORNIA BLUE

ROY ORBISON

1 HOMME (Ë PARTIR D'UN CD)

12. QUESTION DE FEELING

THIBAULT/COCCIANTE

1 FEMME + LE KJ

13. AMSTERDAM

JACQUES BREL

1 HOMME (DOCTOR AL)

14. LADY IN RED.

CHRIS DE BURGH

1 FEMME

15. NON HO L'ETA

GIGLIOLA CINQUETTI

1 FEMME

16. J'AI LE BLUES DE TOI

GILBERT MONTAGNƒ

1 HOMME

17. ONE NIGHT

ELVIS PRESLEY

1 HOMME

18. KOM VAN DAT DAK AF

PETER & ZIJN ROCKETS

1 HOMME

19. SPIN OUT

ELVIS PRESLEY

1 HOMME (Ë PARTIR D'UN CD)

20. SI MAMAN SI

FRANCE GALL

1 FEMME

 

KARAOKE : US AIR

DATE : 22/8/2002

RELEVƒ EFFECTUƒ DE 22 H 25 Ë OOH21

TITRE

ARTISTE

INTERPRETES

1. Y A D'LA RUMBA DANS L'AIRE

ALAIN SOUCHON

1 HOMME

2.DIS-LUI

MIKE BRANT

1 HOMME

3. PAROLES-PAROLES

DALIDA / DELON

1 FEMME ET 1 HOMME

4 ARE YOU LONESOME TONIGHT

ELVIS PRESLEY

1 HOMME

5. DON'T BE CRUEL

ELVIS PRESLEY

1 HOMME (DOCTOR AL)

6. IT'S NOW OR NEVER

ELVIS PRESLEY

1 HOMME + LE KJ

7. WOODEN HEART

ELVIS PRESLEY

1 HOMME

8 . LA CHANSON DE ZIGGY

STARMANIA

2 FEMMES

9. FEMMES JE VOUS AIME

JULIEN CLERC

1 HOMME

10. SAVOIR AIMER

FLORENT PAGNY

1 FEMME

11. LE PREMIER PAS

J.M.SCH…NBERG

1 HOMME (LE KJ)

12. UN COUP DE SOLEIL

COCCIANTE

2 FEMMES

13. MON MEC A MOI

PATRICIA KAAS

1 FEMME

14. DIEU M'A DONNƒ LA FOI

OPHƒLIE WINTER

1 FEMME ET 1 HOMME

15. LES UNS CONTRE LES AUTRES

STARMANIA

1 FEMME

16. LES DIVORCƒS

MICHEL DELPECH

1 HOMME

17. PAS TOI

JJ GOLDMAN

1 FEMME

18. L'HYMNE Ë L'AMOUR

ƒDITH PIAF

1 FEMME

19. NON JE N'AI RIEN OUBLIƒ

CHARLES AZNAVOUR

1 HOMME (DOCTOR AL)

20. SENSUALITƒ

AXELLE RED

2 FEMMES

 

KARAOKE : CLEF DE SOL

DATE : 24/8/2002

RELEVƒ EFFECTUƒ DE 22 H 54 Ë 00H45

1.LAISSE-MOI T'AIMER

MIKE BRANT

1 FEMME + 1 HOMME

2. TI AMO

UMBERTO TOZZI

1 HOMME

3. LA NUIT N'EN FINIT PLUS

PETULA CLARK

1 FEMME

4. DO THAT TO ME ONE MORE TIME

CAPTAIN & TENNILLE

1 HOMME (DOCTOR AL)

5. LE GƒANT DE PAPIER

JJ LAFON

1 HOMME + LE KJ

6. PAS TOI

JJ GOLDMAN

1 HOMME

7. IL MIO CANTO LIBERO

LUCIO BATTISTI

1 HOMME

8. VA SAVOIR

LYANE FOLY

1 FEMME

9. AMARTI E' L'IMMENSO PER TE

E.RAMAZZOTI

1 FEMME + LE KJ

10. J'LA CROISE TOUS LES MATINS

JOHNNY HALLYDAY

1 HOMME

11. COMME ILS DISENT

CHARLES AZNAVOUR

1 HOMME

12. LUCIE

PASCAL OBBISPO

1 HOMME

13. CES GENS-LË

JAQUES BREL

1 HOMME (DOCTOR AL)

14. LE COUP DE SOLEIL

R.COCCIANTE

1 FEMME

15. QUI SAURA

MIKE BRANT

1 FEMME

16 JE SUIS MALADE

SERGE LAMA

1 FEMME

17. ET MAINTENANT

GILBERT BƒCAUD

1 HOMME

18. TI LASCERO'

ANA OAXA / FAUSTO LEALI

1 FEMME + LE KJ

19. CHE SARA

RICCHI & POVERI

1 FEMME + 1 HOMME

20. LE JOUR J

THIBAULT DURANDT

1 HOMME

 

KARAOKE : LE CHAUDRON MAGIQUE

DATE : 30/08/2002

RELEVƒ EFFECTUƒ DE 21H38 Ë 23H

TITRE

ARTISTES

INTERPRETES

1.QUE MARIANNE ƒTAIT JOLIE

M.DELPECH

1 HOMME (LE KJ)

2.HARLEY DAVIDSON

BB

1 FEMME

3.LE CIEL, LE SOLEIL ET LA MER

F.DEGUELT

1 FEMME (LA MEME)

4. 2 BECOME 1

SPICE GIRL

1 HOMME (DOCTOR AL)

5. GENOVA PER NOI

P.CONTE

1 HOMME (IDEM)(DOCTOR AL)

6. PADAM PADAM

E.PIAF

1 FEMME

7. MES EMMERDES

C.AZNAVOUR

1 HOIMME (LE KJ)

8. IL JOUAIT DU PIANO DEBOUT

F.GALL

1 FEMME

9. MA PRƒFƒRENCE

J.CLERC

1 HOMME

10. DƒSHABILLEZ-MOI

J.GRƒCO

1 FEMME

11. LË-BAS

JJ.GOLDMAN

1 FEMME + LE KJ

12. IL VENAIT D'AVOIR 18 ANS

DALIDA

1 FEMME, PUIS 1  AUTRE FEMME, PUIS RETOUR Ë LA PREMIERE

13. LE ZIZI

P.PERRET

MICRO PASSƒ Ë TROIS TABLES DIFFƒRENTES (2 HOMMES ET 2 FEMMES ONT CHANTƒ)

14. HARLEY DAVIDSON.

B. BARDOT

1 FEMME

15. LES ADIEUX D'UN SEX SYMBOL.

D.DUFRESNE

1 HOMME(DOCTOR AL)

16. TU T'LAISSES ALLER

C.AZNAVOUR

KJ

17. COMME ILS DISENT

C.AZNAVOUR

KJ

18.LES SUCETTES

F.GALL

1 FEMME

19. DES QUE LE VENT SOUFFLERA

RENAUD

KJ

20. MON FILS MA BATAILLE

D.BALAVOINE

1 FEMME

 

KARAOKE : MGM(BRUXELLES)

DATE : 06/09/02

RELEVƒ EFFECTUƒ DE 21H30 Ë 23H15

1.LË-BAS