Master de spécialisation en Dermopharmacie et cosmétologie

MS-COSMformation organisée par la faculté de Pharmacie durant l'année académique 2017-2018

Débouchés et métiers visés

Les compétences spécifiques acquises durant les études, en complément à celles acquises durant les années de bachelier et de master (pharmacien, médecin, toxicologue, chimiste, biologiste, etc.), permettront aux titulaires du Master de spécialisation d'exercer une activité voire d'assurer le rôle de « personne responsable » :

- dans les laboratoires de recherche et développement des industries cosmétiques, des industries chimiques fabriquant des matières premières pour la cosmétologie (R&D, production ou analyse, préparation des dossiers d'enregistrement, évaluation de l'efficacité ou de la toxicité, dossier de mise sur le marché, marketing, etc.) ;

- dans les PME qui conçoivent et commercialisent des produits cosmétiques et doivent évaluer leur sécurité ;

- dans tout autre type d'entreprise impliquée dans des domaines proches (détergents, biocides, parapharmaceutiques, etc.) ;

- dans les organismes de réglementation et les organisations professionnelles (au niveau national et européen) ;

- dans les secteurs de l'information, de la communication et du marketing.

fermer

Objectif des études

Les cosmétiques sont omniprésents dans la vie quotidienne et ont existé de tous temps. Les produits cosmétiques présentent un rôle sociétal important car ils se sont imposés au sein de la société moderne en tant que produits ubiquitaires de grande consommation qui participent à l'hygiène, au bien-être et à l'estime de soi. La gamme des produits cosmétiques modernes englobe à la fois les produits quotidiens d'hygiène et les produits de beauté de luxe. Les produits cosmétiques ont connu une évolution considérable dans leur nature, leur composition, leur présentation et leurs fonctions. Les critères de qualité se sont affinés afin s'assurer confort et sécurité. De nouveaux critères d'efficacité se sont développés : liés à la protection des animaux et à l'engouement des substances naturelles.

Aujourd'hui, l'industrie cosmétique européenne est un leader mondial représentant le tiers du marché global mondial des produits cosmétiques.

L'industrie cosmétique en Belgique se compose de distributeurs et de producteurs. A côté des multinationales qui disposent de services de recherche et développement et de marketing parfois au niveau européen, on trouve de très nombreux laboratoires de taille moyenne (PME) ou petite (TME).

Le secteur des produits cosmétiques et d'hygiène est encadré par une règlementation stricte et complexe. Dans ce contexte, et afin de pouvoir répondre à toutes les exigences spécifiques du secteur, il est proposé d'initier un nouveau programme multidisciplinaire de Master de spécialisation très pointu et de haut niveau scientifique conçu et mis en œuvre avec l'aide de spécialistes du monde académique des deux institutions (dermatologues, microbiologistes, toxicologues, analystes et spécialistes en formulation), en intime collaboration avec des nombreux spécialistes du domaine en provenance du monde industriel ou d'institutions de règlementation. De plus, l'organisation de stages en entreprise, dans des laboratoires de recherche cosmétique ou dans des institutions ou associations professionnelles liées à ce secteur, permettra la mise en pratique des connaissances spécifiques acquises par les étudiants durant cette formation. Cette formation qui sera en accord avec les nouvelles exigences européennes et internationales aura pour objectif de former des scientifiques rigoureux, capables de concevoir et fabriquer des formes cosmétiques, de contrôler les matières premières utilisées pour fabriquer ces formes, de vérifier la qualité des produits finis, d'évaluer leur sécurité pour la santé humaine et pour l'environnement, de respecter les exigences réglementaires en vigueur et d'approcher les aspects de marketing spécifiques.

fermer

Structure du cursus et disciplines enseignées

Le programme se déroule sur une année académique et se divise en deux périodes. La première période est consacrée à des cours théoriques, des séminaires et des séances de travaux pratiques se répartissant en 7 modules (1 à 7), et ce y compris l'éventuel module complémentaire de mise à niveau qui sera proposé par le Jury d'admission à certains étudiants en fonction de leur bagage académique. Le volume horaire de cette période (module complémentaire compris) s'élève à 450 heures (45 crédits) : l'ULg prendra en charge approximativement un tiers, soit 160 heures (16 crédits) et l'ULB deux tiers, soit 290 heures (29 crédits). La deuxième période consiste en un travail personnel (20 crédits) que l'étudiant préparera au cours d'un stage de 4 mois (équivalent à 200 heures de cours théoriques) effectué dans un ou dans plusieurs départements d'une industrie ou d'une entreprise cosmétique de taille moyenne, ou dans un laboratoire de recherche universitaire. Le stage pourra également se dérouler dans une institution de réglementation ou auprès d'associations professionnelles actives dans le secteur cosmétique. Les lieux de stage seront proposés et approuvés par le Comité de Gestion du programme et les maîtres de stages agréés auprès de l'institution référente, l'ULB. L'étudiant rédigera son mémoire de fin d'études et le défendra devant un Jury composé du maître de stage et de trois lecteurs (au moins un lecteur par université partenaire). Chaque unité d'enseignement (cours, séminaire ou travaux pratiques) sera dispensée par des enseignants et des collaborateurs scientifiques issus d'une université, d'une industrie (ou PME ou TME) cosmétique, ou d'une institution de réglementation ou d'associations professionnelle actives dans le secteur cosmétique.

fermer

Les plus de cette formation à l'ULB

Le Master de spécialisation bénéficie de l'appui de nombreux collaborateurs extérieurs, spécialistes issus des industries cosmétiques, chimiques et pharmaceutiques : des institutions telles que Cosmetics Europe (organisme européen représentant les entreprises cosmétiques), DETIC (Association belgo-luxembourgeoise des producteurs et distributeurs de savons, cosmétiques, détergents, colles et mastics), la SRBCC (Société Royale Belge des Chimistes Cosmétologues), des entreprises internationales telles que Dow Corning, Lubrizol, Estée Lauder, Galderma Belgilux, etc., des laboratoires tels que le Laboratoire de Technologie Cellulaire et Moléculaire (Hôpital militaire Reine Astrid, Centre des grands brûlés), le Laboratoire Labceti (Faculté de Médecine de l'Université de Namur) et le SPF Santé, des entreprises multinationales (Estée Lauder, Dow Corning, L'Oreal), des organismes de régulation ou professionnels (Cosmetics Europe, DETIC), des PME ou TME dans le secteur cosmétique. Les étudiants bénéficieront également de ressources importantes en dermatologie clinique, en dermato-pathologie et d'une bonne expertise en formulation.

La somme des expertises à l'ULB et à l'ULg permettra d'assurer une excellente formation dans ce domaine au niveau du Master de spécialisation, à ce jour unique en Belgique.

fermer
[voir la fiche complète]
[masquer la fiche complète]

Profil d'enseignement

Méthodes d'enseignement

Enseignements théoriques en auditoires mais aussi exercices, laboratoires, séminaires, travaux pratiques, etc.

fermer

Contacts

ms.Dermo.Cosmeto.Pharma@ulb.ac.be

Les enseignements auront lieu sur le campus de la Plaine à l'ULB et le campus du Sart-Tilman à l'ULg.

fermer