Bachelier en sciences pharmaceutiques

BA-PHARformation organisée par la faculté de Pharmacie durant l'année académique 2017-2018

Débouchés et métiers visés

En choisissant une filière BA-MA complète, l'étudiant obtiendra la qualification en sciences pharmaceutiques et le titre de pharmacien, légalement reconnu et ouvrant l'accès à des emplois:

  • en officine ouverte au public ou en hôpital

  • en laboratoire d'analyse (biologique, toxicologique, alimentaire) ou de recherche

  • dans l'industrie pharmaceutique

  • dans l'enseignement, l'administration publique, le commerce des médicaments...

Attention : des qualifications complémentaires sont requises dans certains de ces domaines (de 1 à 5 ans d'études en master de spécialisation)

Possibilité également de s'orienter vers la recherche dans les domaines relevant des sciences pharmaceutiques et médicales : chimie, biologie, pharmacologie, médecine, alimentation, etc. ou s'orienter vers la cosmétologie et la dermopharmacie via son master de spécialisation.

Le programme est un programme de Bachelier non professionnalisant donnant accès au Master en sciences pharmaceutiques.

Les étudiants diplômés peuvent néanmoins:

- s'inscrire dans d'autres Masters (directement ou moyennant des compléments)

- travailler dans des laboratoires d'analyse, de recherches ou dans l'industrie pharmaceutique

- être gestionnaire de dossier à l'agence fédérale des médicaments et des produits de la santé (AFMPS) ou au ministère de la santé et des affaires sociales

- exercer toutes fonctions ayant trait à la communication et la représentation dans le domaine des sciences de la santé

fermer

Objectif des études

A l'issue du Bachelier en sciences pharmaceutiques, les étudiants :

- auront acquis les connaissances nécessaires à l'analyse du médicament, des produits pharmaceutiques et de leurs dérivés

- seront capables de reconnaître les grandes cibles des médicaments et d'expliquer les bases biomédicales de leur utilisation en thérapeutique

- pourront intégrer des laboratoires d'analyse (médicale, toxicologique, alimentaire) et divers services de recherche.

fermer

Structure du cursus et disciplines enseignées

Les unités d'enseignement (UE) du premier bloc visent l'acquisition de connaissances de base scientifiques, tout en reflétant déjà une large "spécificité pharmaceutique". L'UE de "Biologie générale" s'attache à des aspects relatifs à la cytologie, l'histologie et la parasitologie. L'UE de "Biologie végétale" comprend des notions sur l'évolution du règne végétal et la systématique des plantes médicinales. Une UE "d'éléments d'anatomie" permet aux futurs pharmaciens d'acquérir des connaissances de base sur la structure et la topographie du corps humain. Des notions d'embryologie y sont également dispensées. L'UE de "Chimie générale" aborde la matière au niveau moléculaire et permet de comprendre le déroulement d'une réaction chimique. L'UE de "Chimie organique" expose les réactions impliquées dans la synthèse de principes actifs d'intérêt médical. Pour favoriser la réussite des étudiants entrant à l'université, une UE d'aide aux apprentissages a été introduite (tests d'orientation, compétences langagières, recherche documentaire, outil informatique). L'UE "Pharmacie et Société" traite de thèmes comme l'histoire de la pharmacie, le parcours des médicaments, l'accès aux soins et aux médicaments, les aspects économiques des traitements et quelques grands problèmes éthiques et sociétaux liés aux médicaments.

Les unités d'enseignement de la suite du programme de Bachelier fournissent aux étudiants des connaissances approfondies en biochimie, biologie et physiologie. Ces notions sont indispensables à la compréhension des processus pathologiques chez l'homme (infectieux, métaboliques, tumoraux etc.) étudiés dans la dernière partie du programme. D'autres UE du programme de Bachelier initient les étudiants aux méthodes et techniques d'analyse. Des enseignements complémentaires plus spécifiques sont consacrés à l'étude et au contrôle de qualité des agents thérapeutiques et de leurs composants (organiques, inorganiques et d'origine naturelle). Ces UE fournissent donc aux étudiants les bases nécessaires à l'étude ultérieure des mécanismes d'action et à l'analyse des médicaments. A la fin du programme, des projets et travaux pratiques transdisciplinaires sont organisés pour aider les étudiants, par la résolution de problèmes, à intégrer leurs acquis. Ces projets incluent un stage d'observation de deux semaines en officine afin d'avoir une première expérience dans une officine ouverte au publique

fermer

Les plus de cette formation à l'ULB

Les formations sont organisées au sein de la Faculté de Pharmacie, qui est en relation avec d'autres Facultés, comme celles de Sciences ou de Médecine.

Les cours et travaux pratiques sont dispensés notamment par des enseignants pharmaciens qui possèdent une bonne vision de la formation nécessaire à la profession en constante évolution. Une place importante est consacrée à la formation pratique, très utile pour l'activité professionnelle future.

Des stages en recherche dans les laboratoires de la Faculté sont également possibles, pour les étudiants désirant se diriger plus spécifiquement vers le Doctorat en sciences pharmaceutiques ou vers l'industrie.

Les nombreuses UE consacrées à la formation de base dans les domaines biologiques et chimiques permettent aux étudiants, lorsqu'ils auront été diplômés pharmaciens :

- de réussir les différents Masters de spécialisation en sciences pharmaceutiques

- de participer à des cours de formation continue, formation prévue dans la loi et rendue indispensable suite au développement constant de nouvelles molécules et à la découverte de cibles thérapeutiques de plus en plus pointues.

- Tout au long de l'année, encadrement par des assistants, des pharmaciens et des professeurs lors de séminaires, de travaux pratiques et de guidances

- Matériel mis à disposition :

  • des laboratoires d'enseignement et de recherche ainsi qu'une salle de microscopie

  • une bibliothèque spécialisée dans les sciences pharmaceutiques

  • une salle informatique

  • une salle d'étude

  • une officine pédagogique avec programme de gestion d'officine pour les mises en situation pratique

  • un musée sur les plantes médicinales et la phytochimie

- Implication dans les enseignements du Master en sciences pharmaceutiques de nombreux enseignants du programme de Bachelier.

- Organisation d'un cursus complet en sciences pharmaceutiques permettant la collaboration entre étudiants du programme de Bachelier et étudiants du Master en sciences pharmaceutiques.

fermer

Aide à la réussite

L'Université met en place une aide spécifique pour les étudiants de premier bloc. Des guidances sont organisées pour les cours de mathématiques, physique et chimie. L'étudiant peut librement s'adresser à l'une ou l'autre de ces guidances qui sont accessibles le plus souvent durant l'heure de midi et avec des horaires plus étendus pendant les périodes de blocus.

fermer
[voir la fiche complète]
[masquer la fiche complète]

Méthodes d'enseignement

Les enseignements combinent des cours ex cathedra, des séminaires d'exercices, des exercices dirigés, une excursion, des ateliers, des travaux pratiques en laboratoire, des projets transdisciplinaires et un stage d'observation qui peuvent également être complétés par des travaux personnels.

fermer

International/Ouverture vers l'extérieur

Depuis plusieurs années, des accords d'échange ont été établis avec de nombreuses universités étrangères. Ces échanges se concentrent essentiellement sur le dernier bloc de MA. Ils font partie intégrante de la formation.

fermer

Les possibilités dans l'enseignement supérieur après la réussite du cursus

Afin de voir à quel MA vous avez accès à partir de ce diplôme de BA, cliquez sur le lien suivant :

https://de.ulb.ac.be/passerelles/

Le Bachelier en Sciences Pharmaceutiques donne accès au Master en Sciences Pharmaceutiques en vue de l'obtention du diplôme de Pharmacien.

fermer

Evolution par bloc du cursus

La notion d'année d'études fait place à un système d'accumulation de crédits axé sur le programme individuel de l'étudiant. Le programme de cycle est proposé par découpe en blocs de 60 crédits. Les blocs de 60 crédits ainsi proposés peuvent suggérer le parcours « idéal » d'un étudiant inscrit dans ce programme. Les 60 premiers crédits sont imposés par le programme de chaque cursus de Bachelier. L'étudiant doit nécessairement avoir acquis les 45 premiers crédits pour poursuivre son cursus. Au-delà, l'étudiant doit en principe s'inscrire chaque année à un minimum de 60 crédits (sauf allègement ou année terminale).

fermer

Contacts

fermer