fermerclose

Programme Marie Sklodowska-Curie

Le programme Marie Sklodowska-Curie a pour objectif de renforcer le potentiel humain de la recherche et de la technologie en Europe en stimulant l'entrée dans la profession de chercheurs, en encourageant les chercheurs européens à rester en Europe et en attirant des chercheurs du monde entier. Un accent particulier est accordé à la formation des chercheurs.

Le Pôle santé accueille plusieurs chercheurs boursiers de ce programme.

Patricia Bonnavion, Laboratoire de Neurophysiologie, Faculté de Médecine

Les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) constituent de nos jours l’un des troubles psychiatriques le plus répandu chez l’enfant. Ils se caractérisent par une difficulté persistante à maintenir et adapter son attention, mais aussi une difficulté à contrôler ses mouvements (hyperactivité motrice) et comportements (impulsivité), et parfois ses émotions (hyper-réactivité émotionnelle).

Une première étape du traitement du TDAH vise à mettre en place une thérapie comportementale, cependant la médication par psychostimulants reste très largement employée. Bien que ces traitements permettent de réduire considérablement les symptômes du TDAH, ils affectent la croissance des enfants traités dès l’âge scolaire, et portent des risques potentiels de développer des troubles addictifs et psychotiques sur le long cours.

De tels impacts et l’absence d’alternatives thérapeutiques soulignent l’urgence de mieux définir les causes et dérèglements du cerveau dans cette pathologie, ainsi que les mécanismes d’action des psychostimulants, qui restent largement inconnus à ce jour.

Le projet ADHD-LightUp, porté par Patricia Bonnavion au sein de l’équipe du Dr Alban de Kerchove d’Exaerde au laboratoire de Neurophysiologie du Pr Serge Schiffmann, combine des approches d’optogénétique, d’enregistrement d’activité neuronale et d’analyses comportementales.

Il vise à évaluer le rôle de certains neurones qui pourraient être à l’origine des symptômes cardinaux du TDAH, et à traiter ces symptômes en contrôlant et en adaptant l’activité de ces neurones ciblés sur des modèles de souris TDAH.

Juan Jonas, Centre de recherche sur le diabète, Faculté de Médecine

L'incidence du diabète de type 1 (DT1) augmente à un rythme alarmant dans toutes les populations. Il s'agit d'une maladie auto-immune où des facteurs environnementaux interagissent avec des gènes de prédisposition pour déclencher une attaque du système immunitaire contre les cellules bêta du pancréas, productrices de l'insuline.

Le projet BETA-SPLICENET se concentre sur l'étude du rôle de l'épissage alternatif dans la cellule bêta et sa contribution au développement du DT1. L'épissage alternatif est un processus de régulation génétique basé sur la coupure et la ligature des petits morceaux de l'ARN qui peuvent être combinés de manières différentes pour générer des protéines avec des structures et des fonctions divergentes.

Ce projet combine le séquençage haut débit de l'ARN et la bio-informatique avec des techniques de biologie moléculaire afin d'identifier des variantes d'épissage qui pourraient être utilisées comme biomarqueurs du DT1 ou comme nouvelles cibles thérapeutiques.

Deborah Gatti, Faculté de Pharmacie

Les lymphocytes T Gamma Delta (GD) ont la particularité de pouvoir lutter contre les agents infectieux dès la vie in utero. L’équipe de David Vermijlen (Département de Pharmacothérapie et de Pharmacie Galénique) a également découvert que certains de ces lymphocytes, exprimant le récepteur Vg8Vd1, réagissent également contre les cellules cancéreuses.

Présentes chez chaque individu, ces cellules T GD Vg8Vd1 pourraient donc être intéressantes dans le cadre de développement d’immunothérapies du cancer. À condition, notamment, de trouver ce qui stimule ces cellules.

C’est le but de ce nouveau projet Marie Skłodowska-Curie "GD TCR Ligand", porté par Deborah Gatti: trouver le ligand du récepteur Vg8Vd1, afin de mieux comprendre le rôle et le fonctionnement des lymphocytes GD et ce qui pourrait déclencher une activité anti-cancéreuse.